Intervention Review

Risk scoring systems for predicting preterm birth with the aim of reducing associated adverse outcomes

  1. Mary-Ann Davey1,*,
  2. Lyndsey Watson1,
  3. Jo Anne Rayner1,
  4. Shelley Rowlands2

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 9 NOV 2011

Assessed as up-to-date: 15 JUN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD004902.pub4


How to Cite

Davey MA, Watson L, Rayner JA, Rowlands S. Risk scoring systems for predicting preterm birth with the aim of reducing associated adverse outcomes. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 11. Art. No.: CD004902. DOI: 10.1002/14651858.CD004902.pub4.

Author Information

  1. 1

    La Trobe University, Mother and Child Health Research, Melbourne, Victoria, Australia

  2. 2

    The Royal Women's Hospital, Department of Perinatal Medicine, Parkville, Victoria, Australia

*Mary-Ann Davey, Mother and Child Health Research, La Trobe University, 324-328 Little Lonsdale Street, Melbourne, Victoria, 3000, Australia. m.davey@latrobe.edu.au. mary-ann.davey@health.vic.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 9 NOV 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

Background

Identification of pregnancies that are higher risk than average is important to allow the possibility of interventions aimed at preventing adverse outcomes like preterm birth. Many scoring systems designed to classify the risk of a number of poor pregnancy outcomes (e.g. perinatal mortality, low birthweight, and preterm birth) have been developed, but they have usually been introduced without evaluation of their utility and validity.

Objectives

To determine whether the use of a risk-screening tool designed to predict preterm birth (in combination with appropriate consequent interventions) reduces the incidence of preterm birth and very preterm birth, and associated adverse outcomes.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (December 2010), CENTRAL (The Cochrane Library 2010, Issue 4), MEDLINE (1966 to 17 December 2010), EMBASE (1974 to 17 December 2010), and CINAHL (1982 to 17 December 2010).

Selection criteria

All randomised or quasi-randomised (including cluster-randomised) or controlled clinical trials that compared the incidence of preterm birth between groups that used a risk scoring instrument to predict preterm birth with those who used an alternative instrument, or no instrument; or that compared the use of the same instrument at different gestations.

The reports may have been published in peer reviewed or non-peer reviewed publications, or not published, and written in any language.

Data collection and analysis

All review authors planned to independently assess for inclusion all the potential studies we identified as a result of the search strategy. However, we identified no eligible studies.

Main results

Extensive searching revealed no trials of the use of risk scoring systems to prevent preterm birth.

Authors' conclusions

The role of risk scoring systems in the prevention of preterm birth is unknown.

There is a need for prospective studies that evaluate the use of a risk-screening tool designed to predict preterm birth (in combination with appropriate consequent interventions) to prevent preterm birth, including qualitative and/or quantitative evaluation of their impact on women's well-being. If these prove promising, they should be followed by an adequately powered, well-designed randomised controlled trial.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

Risk scoring systems for the prevention of preterm birth

Identification of women whose pregnancies are at higher than average risk of preterm birth would allow the possibility of providing the women with higher level antenatal care with the aim of preventing the preterm birth. Preterm birth (before 37 completed weeks' gestation) is a major public health problem worldwide, and occurs in 6% to 10% of births in developed countries. The proportion of pregnancies which end prematurely, between 20 and 36 weeks, has not fallen in recent years. Perinatal interventions, both before birth (transfer of women to tertiary care, antenatal steroids), and after birth (intensive care, surfactant) have markedly improved perinatal outcomes. A number of scoring systems of risk factors associated with preterm birth have been used. Systematic, objective measures can include age, marital status, socio-economic factors, smoking, threatened miscarriage, previous low birthweight baby, previous stillbirth, maternal weight and height. Their ability to identify women at increased risk of preterm birth, and subsequently to prevent preterm birth, has not been evaluated by randomised controlled trials. The extensive literature search for this review revealed no trials of the use of risk-scoring systems to prevent preterm birth. There are a number of ethical issues involved in the decision to implement risk scoring that has not been evaluated; for example, an intervention with potential morbidity and may be used, or used more frequently with no evidence of more favourable outcomes, or the woman may prefer not to disclose some sensitive information included in the measures. There is a need for prospective studies that evaluate the use of risk scoring systems to prevent preterm birth, including an assessment of their impact on women's well-being. If these prove promising, they should be followed by an adequately powered, well-designed randomised controlled trial.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

Risk scoring systems for predicting preterm birth with the aim of reducing associated adverse outcomes

Contexte

L'identification des grossesses présentant un risque plus élevé que la moyenne est importante pour permettre d'éventuelles interventions visant à prévenir les conséquences défavorables tels que les naissances prématurées. De nombreux systèmes d'évaluation conçus pour classer le risque d'un certain nombre de mauvais résultats de grossesse (ex. mortalité périnatale, faible poids à la naissance et naissance prématurée) ont été développés, mais ils ont souvent été introduits sans évaluation de leur utilité et de leur validité.

Objectifs

Déterminer si l'utilisation d'un outil d'évaluation des risques conçu pour prévoir les naissances prématurées (combinée à des interventions adaptées en conséquence) réduit l'incidence des naissances prématurées et très prématurées et les conséquences défavorables associés.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l'accouchement (décembre 2010), CENTRAL (The Cochrane Library 2010, numéro 4), MEDLINE (de 1966 au 17 décembre 2010), EMBASE (de 1974 au 17 décembre 2010) et CINAHL (de 1982 au 17 décembre 2010).

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés (y compris randomisés en cluster) ou contrôlés qui comparaient l'incidence des naissances prématurées entre les groupes utilisant un instrument d'évaluation des risques pour prévoir les naissances prématurées et ceux utilisant un autre instrument ou n'utilisant pas d'instrument ; ou qui comparaient l'utilisation du même instrument pour différentes gestations.

Les rapports ont pu être publiés dans des publications à comité de lecture ou non, ou ne pas être publiés, et rédigés dans n'importe quelle langue.

Recueil et analyse des données

Tous les auteurs de revue prévoyaient d'évaluer de manière indépendante toutes les études potentielles candidates à l'inclusion que nous aurions identifiées d'après la stratégie de recherche documentaire. Cependant, nous n'avons identifié aucune étude éligible.

Résultats principaux

La vaste recherche menée n'a relevé aucun essai concernant l'utilisation de systèmes d'évaluation des risques pour prévenir les naissances prématurées.

Conclusions des auteurs

Le rôle des systèmes d'évaluation des risques dans la prévention des naissances prématurées est inconnu.

Il est nécessaire de mener des études prospectives qui évaluent l'utilisation d'un outil d'analyse des risques conçu pour prédire les naissances prématurées (combiné à des interventions adaptées en conséquence) pour prévenir les naissances prématurées, y compris une évaluation qualitative et/ou quantitative de leur impact sur le bien-être des femmes. Si celles-ci se révèlent prometteuses, elles devront être suivies d'un essai contrôlé randomisé bien conçu avec une puissance adéquate.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

Systèmes d'évaluation des risques pour la prévention des naissances prématurées

L'identification des femmes dont les grossesses présentent un risque plus important que la moyenne de naissance prématurée permettrait de leur apporter de meilleurs soins prénataux afin de prévenir les accouchements avant terme. Les accouchements prématurés (avant 37 semaines complètes de gestation) représentent un important problème de santé publique dans le monde et surviennent dans 6 à 10 % des cas dans les pays développés. La proportion des grossesses se terminant prématurément, entre 20 et 36 semaines, n'a pas chuté ces dernières années. Les interventions périnatales, tant avant la naissance (transfert des femmes en soins tertiaires, stéroïdes prénataux) qu'après la naissance (soins intensifs, tensioactifs), ont nettement amélioré les résultats périnataux. Un certain nombre de systèmes d'évaluation des facteurs de risque associés aux naissances prématurées ont été utilisés. Les mesures systématiques, objectives, peuvent inclure l'âge, la situation matrimoniale, les facteurs socioéconomiques, le tabagisme, le risque de fausse couche, l'existence d'un enfant précédent à faible poids de naissance, la mort à la naissance lors d'une grossesse précédente, le poids et la taille de la mère. Leur capacité à identifier les femmes présentant un risque accru d'accouchement prématuré et, par conséquent, à prévenir les accouchements prématurés n'a pas encore été évaluée par des essais contrôlés randomisés. Les nombreuses recherches bibliographiques pour cette revue n'ont relevé aucun essai concernant l'utilisation de systèmes d'évaluation des risques pour prévenir les accouchements prématurés. Il y a un certain nombre de questions éthiques soulevées par la décision de mettre en œuvre une évaluation des risques qui n’a pas encore été évalué, par exemple une intervention présentant une morbidité potentielle peut être utilisée, ou être utilisée plus souvent sans preuve de résultats plus favorables, ou la femme peut préférer ne pas dévoiler certaines informations sensibles incluses dans les mesures. Il est nécessaire de mener des études prospectives qui évaluent l'utilisation de systèmes d'évaluation des risques pour prévenir les accouchements prématurés, y compris une évaluation de leur impact sur le bien-être des femmes. Si celles-ci se révèlent prometteuses, elles devront être suivies d'un essai contrôlé randomisé bien conçu avec une puissance adéquate.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

アブストラクト

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. アブストラクト

随伴する有害なアウトカムの低減を目的とする早産予測のリスクスコアリングシステム

背景

平均より高リスクの妊娠の特定は、早産などの有害なアウトカムの予防を目的とした介入を可能とする点で重要である。多くのスコアリングシステムが様々な妊娠アウトカム不良(周産期死亡、低出生体重児、早産など)リスクを分類する目的で開発されてきたが、通常その有用性および妥当性が評価されずに導入されている。

目的

早産予測のためにデザインされたリスクスクリーニングツールの使用(結果としての適切な介入の併用)は、早産および極早産の発生率や随伴する有害なアウトカムを低減させるかを検証する。

検索戦略

Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register(2010年12月)、CENTRAL(コクラン・ライブラリ2010年第4号)、MEDLINE(1966年~2010年12月17日)、EMBASE(1974年~2010年12月17日)、CINAHL(1982年~2010年12月17日)を検索した。

選択基準

早産防止のリスクスコア測定を用いる群、代替のスコア測定を用いる群、スコア測定非実施群における早産の罹患率を比較した、または異なる妊娠期間で同じスコア測定を比較した、すべてのランダム化または準ランダム化(クラスターランダム化試験を含む)比較試験。文献は、ピア・レビューの実施/未実施、発表/未発表、言語を問わないものとした。

データ収集と分析

検索戦略によって同定されたすべての可能性のある研究を全レビューアが選択基準に照らして独自に評価することを計画した。しかし、適格な研究は同定されなかった。

主な結果

広範囲に及ぶ調査でも、早産を予防するためのリスクスコアリングシステムを用いた試験は認められなかった。

著者の結論

早産の予防に対するリスクスコアリングシステムが担う役割は、明らかになっていない。

訳注

監  訳: 江藤 宏美,2012.3.13

実施組織: 厚生労働省委託事業によりMindsが実施した。

ご注意 : この日本語訳は、臨床医、疫学研究者などによる翻訳のチェックを受けて公開していますが、訳語の間違いなどお気づきの点がございましたら、Minds事務局までご連絡ください。Mindsでは最新版の日本語訳を掲載するよう努めておりますが、編集作業に伴うタイム・ラグが生じている場合もあります。ご利用に際しては、最新版(英語版)の内容をご確認ください。