This is not the most recent version of the article. View current version (17 JUN 2013)

Intervention Review

Routine intraoperative ureteric stenting for kidney transplant recipients

  1. Colin H Wilson1,*,
  2. Aftab B Bhatti2,
  3. David A Rix3,
  4. Derek M Manas2

Editorial Group: Cochrane Renal Group

Published Online: 19 OCT 2005

Assessed as up-to-date: 7 MAY 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD004925.pub2


How to Cite

Wilson CH, Bhatti AB, Rix DA, Manas DM. Routine intraoperative ureteric stenting for kidney transplant recipients. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 4. Art. No.: CD004925. DOI: 10.1002/14651858.CD004925.pub2.

Author Information

  1. 1

    The Freeman Hospital, Transplant Surgery, Newcastle-upon-Tyne, Tyne and Wear, UK

  2. 2

    The Freeman Hospital, The Liver/Renal Unit, Newcastle upon Tyne, UK

  3. 3

    The Freeman Hospital, Urology and Transplantation, Newcastle-upon-Tyne, UK

*Colin H Wilson, Transplant Surgery, The Freeman Hospital, Freeman Road, High Heaton, Newcastle-upon-Tyne, Tyne and Wear, NE7 7DN, UK. c4moon@doctors.org.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 OCT 2005

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (17 JUN 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Major urological complications (MUCs) after kidney transplantation contribute to patient morbidity and compromise graft function. The majority arise from the vesicoureteric anastomosis and present early after transplantation. Ureteric stents have been successfully used to treat such complications. A number of centres have adopted a policy of universal prophylactic stenting, at the time of graft implantation, to reduce the incidence of urine leaks and ureteric stenosis. Stents are associated with specific complications and some centres advocate a policy of only stenting selected anastomoses.

Objectives

To examine the benefits and harms of routine ureteric stenting to prevent urological complications in kidney transplant recipients.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL in The Cochrane Library), MEDLINE, EMBASE, reference lists of articles, books and abstracts and contacted companies, authors and experts to identify relevant randomised controlled trials (RCTs).

Selection criteria

All RCTs and quasi-RCTs were included in our meta-analysis.

Data collection and analysis

Four reviewers assessed the studies for quality against four criteria (allocation concealment, blinding, intention-to-treat and completeness of follow-up). The primary outcome was the incidence of MUCs. Further outcomes of interest were graft and patient survival and the incidence of adverse events (urinary tract infection (UTI), haematuria, irritative symptoms, pain and stent migration). Statistical analyses were performed using the random effects model and the results expressed as relative risk (RR) with 95% confidence intervals (CI).

Main results

Seven RCTs (1154 patients) of low or moderate quality were identified. The incidence of MUCs was significantly reduced (RR 0.24, 95% CI 0.07 to 0.77, P = 0.02, NNT 13) by universal prophylactic stenting. This was dependent on whether the same surgeon performed, or was in attendance, during the operations. Two patients lost their grafts to infective urinary tract complications in the stented group. UTIs, in general, were more common in stented patients (RR 1.49, 95% CI 1.04 to 2.15) unless the patients were prescribed cotrimoxazole 480 mg/d: in which case the incidence was equivalent (RR 0.97, 95% CI 0.71 to 1.33). Stents appeared generally well tolerated, although studies using longer stents (≥ 20 cm) for longer periods (> 6 weeks) had more problems with encrustation and migration.

Authors' conclusions

Routine prophylactic stenting reduces the incidence of MUCs. Studies comparing selective stenting and universal prophylactic stenting, whilst difficult to design and analyse, would address the unresolved quality of life and economic issues.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Routine prophylactic stenting reduces the incidence of major urological complications in kidney transplant recipients

Kidney transplantation is the treatment of choice for end-stage kidney disease, improving quality of life and extending the recipient's life expectancy. Interventions aimed at reducing the burden of post-transplant complications are a major area of research amongst the transplant community. Major urological complications (MUCs) (e.g. urine leak, obstruction) can occur in the immediate post-transplant period. This review aimed to determine the benefit and harms of the use of routine stenting in kidney transplant recipients in the prevention of urological complications. Seven studies (1154 patients) were identified. The incidence of MUCs were significantly reduced by the use of prophylactic stenting. Urinary tract infections (UTIs) were more common in stented patients however the addition of antibiotic prophylaxis resulted in no difference in the incidence of UTIs between the two groups. More studies are needed to investigate the use of selective versus universal prophylactic stenting for the unresolved issues of quality of life and cost.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Pose de stent urétéral peropératoire de routine pour les receveurs de greffe de rein

Contexte

Les complications urologiques majeures (CUM) suite à une greffe de rein contribuent à la morbidité du patient et mettent en risque la fonction de la greffe. La plupart résulte de l'anastomose vésico-urétérale et se présente précocement après le greffage. Les stents urétéraux ont été utilisés avec succès pour traiter de telles complications. Un nombre de centres a adopté une politique de pose de stent prophylactique universel au moment de transférer le greffon pour réduire l'incidence de fuites d'urine et la sténose urétérale. Les stents sont liés à des complications spécifiques et certains centres préconisent une politique qui consiste à ne poser des stents que sur certaines anastomoses spécifiques.

Objectifs

Examiner les bénéfices et inconvénients de la pose de stents urétéraux de routine pour prévenir les complications urologiques chez les receveurs de greffes de rein.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL dans la bibliothèque Cochrane), MEDLINE, EMBASE, les listes de référence des articles, des livres et des résumés ont été consultés ; de plus, les entreprises, auteurs, et experts ont été contactés pour identifier les essais contrôlés randomisés pertinents (ECR).

Critères de sélection

Tous les ECR et quasi-ECR ont été inclus dans notre méta-analyse.

Recueil et analyse des données

Quatre relecteurs ont évalué les études de qualité en suivant quatre critères (assignation secrète, assignation en aveugle, intention de traiter et état complet du suivi). L'incidence des CUM en a été le résultat primaire. La survie du greffon et du patient et l'incidence des événements indésirables (infection des voies urinaires (IVU), hématurie, symptômes d'irritation, douleurs et migration du stent) constituaient des résultats additionnels d'intérêt. Les analyses statistiques ont été réalisées en utilisant le modèle à effets aléatoires et les résultats ont été exprimés sous la forme de risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95%.

Résultats Principaux

Sept ECR (1154 patients) d'une qualité faible à modérée ont été identifiés. L'incidence des CUM se réduisit considérablement (RR de 0,24, IC à 95 % de 0,07 à 0,77, P = 0,02, nombre de sujets à traiter : 13) avec la pose d'un stent prophylactique universel. Ces résultats étaient subordonnés à la réalisation de l'opération par le même chirurgien ou de la présence de celui-ci pendant les opérations. Deux patients perdirent leurs greffes suite à des complications causées par des voies urinaires infectieuses au sein du groupe à qui on a posé des stents. En général, les IVU étaient plus fréquentes chez les patients avec stent (RR de 1,49, IC à 95 % de 1,04 à 2,15), sauf lorsque le cotrimoxazole de 480/mg/d leur était prescrit : dans ces cas-là, l'incidence était équivalente (RR de 0,97, IC à 95 % de 0,71 à 1,33) : En règle générale, les stents semblent être bien tolérés, malgré le fait que des études ont indiqué que l'emploi de stents plus longs (≥ 20 cm) pendant une durée plus longue (> 6 semaines) peut causer des problèmes avec l'incrustation et la migration.

Conclusions des auteurs

La pose de stents prophylactiques de routine réduit l'incidence des CUM. Les études comparant la pose de stents sélectifs et la pose de stents prophylactiques universels, bien que difficiles à concevoir et à analyser, pourraient faire face aux questions non résolues de la qualité de vie et des coûts.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Pose de stent urétéral peropératoire de routine pour les receveurs de greffe de rein

La pose d'un stent prophylactique de routine réduit l'incidence de complications urologiques majeures chez les receveurs de greffe de rein

La greffe de rein est le traitement préféré pour les maladies rénales terminales car elle améliore la qualité de vie et prolonge l'espérance de vie du receveur. Les interventions dont le but consiste à réduire les inconvénients des complications après la greffe sont un des principaux domaines de recherche au sein de la communauté de greffage. Les complications urologiques majeures (CUM) (comme par exemple fuites d'urine, obstructions) peuvent survenir immédiatement après la greffe. Cette revue avait pour but de déterminer les bénéfices et inconvénients de la pose d'un stent de routine chez les receveurs de greffe de rein pour prévenir les complications urologiques. Sept études (1154 patients) ont été identifiées. L'incidence des CUM s'est considérablement réduite avec la pose de stents prophylactiques. Les infections des voies urinaires (IVU) étaient plus fréquentes chez les patients avec stent ; cependant, l'ajout de la prophylaxie antibiotique n'a pas produit de différence dans l'incidence des IVU entre les deux groupes. Des études supplémentaires sont nécessaires pour examiner la pose d'un stent prophylactique sélectif par opposition à un stent universel pour les questions non résolues de qualité de vie et de coûts.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

接受腎臟移植患者,手術中的常規置放輸尿管支架的效用

腎臟移植後如產生重大的泌尿系統併發症(MUCs)會造成患者發生併發症及危害到移植腎的功能。絕大多數泌尿系統併發症是發生在由膀胱輸尿管吻合處,而且通常在移植後初期即可能出現。輸尿管支架的置放,可以成功地治療這類併發症。有些移植中心在移植時全面採置放預防支架的策略,以降低尿液滲漏與輸尿管狹窄症的發生率。然而,支架置放與特定併發症有關,所以某些移植中心主張選擇性地使用支架放置。

目標

檢視以常規置放輸尿管支架來預防腎臟移植後之泌尿系統併發症的利與弊。

搜尋策略

搜尋Cochrane對照試驗登錄資料庫(Cochrane資料庫內的CENTRAL)、MEDLINE、EMBASE、文章的參考文獻、書籍與摘要及聯絡公司、作者與專家以確認相關的隨機對照臨床試驗(RCTs)。

選擇標準

所有的隨機對照臨床試驗(RCTs)與半隨機對照臨床試驗(quasiRCTs)皆納入我們的分析。

資料收集與分析

由4位審查者針對4項標準(分配方式的隱密性、是否為雙盲試驗、意向治療、與後續追蹤的完成度),進行試驗的品質評估。主要觀察為主要泌尿系統併發症(MUCs)的發生率為何。感興趣的觀察包括: 移植腎與患者存活率、不良反應的發生率[包括尿道感染(UTI)、血尿、泌尿道刺激的症狀、疼痛、與支架位移等]。利用隨機效應模型進行統計分析,而以95% 信賴區間(CI)的相對風險(RR)表示結果。

主要結論

共有7項屬於低中品質的隨機對照臨床試驗(共1154位患者被確認),全面預防性支架置放可明顯降低主要尿系統併發症(MUCs)的發生率(相對風險0.24,95% 信賴區間0.07 – 0.77,P = 0.02,NNT 13)。不過此結果與手術過程中是否由相同外科醫師進行或僅在場指導有關。在支架組中,有2位患者因為尿道感染併發症而使移植失敗。一般而言,尿道感染(UTIs)常見於裝設支架的患者中(相對風險1.49,95% 信賴區間1.04 – 2.15),除非患者每日服用480毫克的cotrimoxazole;則此病發症的發生率與一般未放置支架者相當(相對風險0.97,95% 信賴區間 0.71 – 1.33).雖然目前研究大多使用較長時間(>6周)且使用較長支架(20公分),顯示有較常出現型成硬塊與位移的問題,但一般而言,支架置放的耐受性通常很好。

作者結論

常規地預防性支架置放可降低主要泌尿系統併發症(MUCs)的發生率,但要比較選擇性支架置放與全面預防支架置放之試驗由於不容易設計與分析,也要考量關於生活品質與經濟支出問題。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院郭馨仁翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

接受腎臟移植患者,常規置放預防性輸尿管支架,可以減少主要泌尿系統併發症(MUCs)的發生率。腎臟移植是很多末期腎病變患者治療的選擇之一,可以改善病患生活品質和延長生命。任何可以減少移植後併發症的治療方式,都是在移植領域研究很重要的一環。重大的泌尿系統併發症(MUCs)(如尿液洩漏或阻塞),可以在腎臟移植之後很短時間馬內發生。這篇文章是在檢視以常規置放輸尿管支架來預防腎臟移植後之泌尿系統併發症的利與弊。共有7個臨床試驗(1154位患者)被納入分析。重大的泌尿系統併發症(MUCs)的發生率,在置放預防性輸尿管支架後,明顯下降。然而泌尿道感染在使用預防性輸尿管支架的患者卻明顯增加。但加入預防性抗生素後,泌尿道感染的發生率,在兩組中就沒有差異。在考量生活品質及醫療花費的情況,到底是以選擇性支架置放與全面預防支架置放,則需要更多研究來決定。