Intervention Review

Surgical implantation of steroids with antiangiogenic characteristics for treating neovascular age-related macular degeneration

  1. Arthur Geltzer1,*,
  2. Angela Turalba2,
  3. Satyanarayana S Vedula3

Editorial Group: Cochrane Eyes and Vision Group

Published Online: 31 JAN 2013

Assessed as up-to-date: 21 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD005022.pub3


How to Cite

Geltzer A, Turalba A, Vedula SS. Surgical implantation of steroids with antiangiogenic characteristics for treating neovascular age-related macular degeneration. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 1. Art. No.: CD005022. DOI: 10.1002/14651858.CD005022.pub3.

Author Information

  1. 1

    Brown University, Providence, Rhode Island, USA

  2. 2

    Massachusetts Eye and Ear Infirmary, Boston, Massachusetts, USA

  3. 3

    Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Department of Epidemiology, Baltimore, Maryland, USA

*Arthur Geltzer, Brown University, 389 Benefit Street, Providence, Rhode Island, 02906, USA. youngheeart@mac.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 31 JAN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Neovascular age-related macular degeneration (AMD) is associated with rapid vision loss due to choroidal neovascularization (CNV), leakage, and scarring. Steroids have gained attention in their role for the treatment of neovascular AMD for their antiangiogenic and anti-inflammatory properties.

Objectives

This review aims to examine effects of steroids with antiangiogenic properties in the treatment of neovascular AMD.

Search methods

We searched CENTRAL (which contains the Cochrane Eyes and Vision Group Trials Register) (The Cochrane Library 2012, Issue 11), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE In-Process and Other Non-Indexed Citations, Ovid MEDLINE Daily, Ovid OLDMEDLINE (January 1946 to November 2012), EMBASE (January 1980 to November 2012), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (January 1982 to November 2012), the metaRegister of Controlled Trials (mRCT) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) and the WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/en). We did not use any date or language restrictions in the electronic searches for trials. We last searched the electronic databases on 21 November 2012.

Selection criteria

We included randomized controlled clinical trials of intra- and peri-ocular antiangiogenic steroids in people diagnosed with neovascular AMD.

Data collection and analysis

Two authors independently screened abstracts and full-text articles, assessed risk of bias in the included trials, and extracted data. We did not conduct a meta-analysis.

Main results

We included three trials after screening a total of 1503 abstracts and 21 full-text articles. The three trials included a total of 809 participants. One trial compared different doses of acetonide anecortave acetate with placebo, a second trial compared triamcinolone acetonide versus placebo, and the third trial compared anecortave acetate against photodynamic therapy (PDT). We did not conduct a meta-analysis owing to heterogeneity of interventions and comparisons. The risk ratio for loss of 3 or more lines of vision at 12 months follow-up was 0.8 (95% confidence interval (CI) 0.45 to 1.45) with 3 mg anecortave acetate, 0.45 (95% CI = 0.21 to 0.97) with 15 mg anecortave acetate, 0.91 (0.52 to 1.58) with 30 mg anecortave acetate, 0.97 (95% CI 0.74 to 1.26) with triamcinolone acetonide, all compared to placebo and 1.08 (95% CI 0.91 to 1.29) with anecortave acetate compared with PDT.

Authors' conclusions

Based on the included trials, we found no evidence that antiangiogenic steroids prevent visual loss in patients with neovascular AMD. With the emergence of anti-vascular endothelial growth factor modalities, based on evidence summarized in this review, it is unclear what role steroids have in treating patients with neovascular AMD.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Steroids with antiangiogenic properties for treating neovascular age-related macular degeneration

Neovascular age-related macular degeneration (AMD) is associated with rapid loss of vision due to abnormal growth of blood vessels in the macula. Corticosteroids that reduce this growth of blood vessels have been tested for treatment of such vision loss. This review included three trials evaluating two different types of steroids, triamcinolone acetonide and anecortave acetate, for the treatment of neovascular AMD. The findings across the three trials, which included a total of 809 participants, were consistent with no evidence of benefit, in terms of preventing vision loss, with antiangiogenic steroids compared with placebo or photodynamic therapy. Based on available evidence, there is little benefit of steroids with anti-angiogenic properties in the treatment of neovascular age-related macular degeneration.".

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Implantation chirurgicale de stéroïdes aux propriétés anti-angiogéniques pour le traitement de la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge

Contexte

La dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge (DMLA) est associée à une perte rapide de la vision due à la néovascularisation choroïdienne (NVC), aux fuites et à la cicatrisation. Les stéroïdes ont été mis en avant pour leur rôle dans le traitement de la DMLA néovasculaire en raison de leurs propriétés anti-angiogéniques et anti-inflammatoires.

Objectifs

Cette revue a pour but d'examiner les effets des stéroïdes aux propriétés antiangiogéniques dans le traitement de la DMLA néovasculaire.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans CENTRAL (qui contient le registre des essais du groupe Cochrane sur l'ophtalmologie) (The Cochrane Library 2012, numéro 11), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE In-Process and Other Non-Indexed Citations, Ovid MEDLINE Daily, Ovid OLDMEDLINE (de janvier 1946 à novembre 2012), EMBASE (de janvier 1980 à novembre 2012), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (de janvier 1982 à novembre 2012), le métaRegistre des essais contrôlés (mRCT) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/fr). Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la date ou la langue dans les recherches électroniques d'essais. Nous avons consulté les bases de données électroniques pour la dernière fois le 21 novembre 2012.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais cliniques contrôlés randomisés de stéroïdes anti-angiogéniques intra- et péri-oculaires chez des personnes atteintes de DMLA néovasculaire.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont passé au crible des résumés et des textes intégraux d'articles, évalué le risque de biais des essais inclus et extrait les données de manière indépendante. Nous n'avons pas effectué de méta-analyse.

Résultats principaux

Après avoir passé au crible 1503 résumés et 21 textes intégraux d'articles, nous avons inclus trois essais. Les trois essais totalisaient 809 participants. Un essai avait comparé différentes doses d'acétate d'anécortave à un placebo, un deuxième essai avait comparé l'acétonide de triamcinolone à un placebo, et le troisième essai l'acétate d'anécortave à la thérapie photodynamique (TPD). Nous n'avons pas réalisé de méta-analyse en raison de l'hétérogénéité des interventions et des comparaisons. Le risque relatif de la perte d'au moins 3 lignes de vision après 12 mois de suivi était de 0,8 (intervalle de confiance (IC) à 95% 0,45 à 1,45) avec 3 mg d'acétate d'anécortave, 0,45 (IC à 95% = 0,21 à 0,97) avec 15 mg d'acétate d'anécortave, 0,91 (0,52 à 1,58) avec 30 mg d'acétate d'anécortave, 0,97 (IC à 95% 0,74 à 1,26) avec l'acétonide de triamcinolone, tous en comparaison avec un placebo, et de 1,08 (IC à 95% 0,91 à 1,29) pour l'acétate d'anécortave comparé à la TPD.

Conclusions des auteurs

Les essais inclus n'ont fourni aucune preuve que les stéroïdes anti-angiogéniques préviennent la perte visuelle chez les patients atteints de DMLA néovasculaire. Avec l'émergence de modalités à facteur de croissance endothélial antivasculaire, si l'on se base sur les résultats résumés dans cette revue, le rôle des stéroïdes dans le traitement des patients atteints de DMLA néovasculaire reste incertain.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Stéroïdes aux propriétés anti-angiogéniques pour le traitement de la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge

La dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge (DMLA) est associée à une perte rapide de la vision due à une croissance anormale de vaisseaux sanguins dans la macula. Des corticostéroïdes qui réduisent cette croissance des vaisseaux sanguins ont été testés pour le traitement de ce type de perte de vision. Cette revue incluait trois essais évaluant deux différents types de stéroïdes, l'acétonide de triamcinolone et l'acétate d'anécortave, pour le traitement de la DMLA néovasculaire. Dans les trois essais, qui incluaient au total 809 participants, les résultats concordaient sur une absence de signe de bénéfice pour la prévention de la perte de vision, les stéroïdes anti-angiogéniques ayant été comparés à un placebo ou à la thérapie photodynamique. D'après les données disponibles, il n'y a que peu de bénéfice à utiliser des stéroïdes aux propriétés anti-angiogéniques pour le traitement de la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge.".

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 5th February, 2013
Traduction financée par: Minist�re du Travail, de l'Emploi et de la Sant� Fran�ais