Intervention Review

Rubber band ligation versus excisional haemorrhoidectomy for haemorrhoids

  1. Venkatesh Shanmugam1,*,
  2. Abdul Hakeem2,
  3. Ken L Campbell3,
  4. Kannaiyan S Rabindranath4,
  5. Robert JC Steele5,
  6. Mohamed A Thaha6,
  7. Malcolm A. Loudon7

Editorial Group: Cochrane Colorectal Cancer Group

Published Online: 24 JAN 2005

Assessed as up-to-date: 24 OCT 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD005034.pub2

How to Cite

Shanmugam V, Hakeem A, Campbell KL, Rabindranath KS, Steele RJC, Thaha MA, Loudon MA. Rubber band ligation versus excisional haemorrhoidectomy for haemorrhoids. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 1. Art. No.: CD005034. DOI: 10.1002/14651858.CD005034.pub2.

Author Information

  1. 1

    King's Mill Hospital NHS Foundation Trust, General and Colorectal Surgery, Sutton-in-Ashfield, Nottinghamshire, UK

  2. 2

    Aintree University Hospital NHS Foundation Trust, General Surgery, Liverpool, UK

  3. 3

    Tayside Ninewells Hospital, General / colorectal surgery, Dundee, UK

  4. 4

    Churchill Hospital, Renal Unit, Oxford, UK

  5. 5

    University of Dundee, Dundee, UK

  6. 6

    Barts & the London School of Medicine & Dentistry, Queen Mary University London, Academic Surgical Unit, Centre for Digestive Diseases, Blizard Institute of Cell & Molecular Science, London, England, UK

  7. 7

    Aberdeen Royal Infirmary, Grampian, UK

*Venkatesh Shanmugam, General and Colorectal Surgery, King's Mill Hospital NHS Foundation Trust, Department of General Surgery, King's Mill Hospital, Sutton-in-Ashfield, Nottinghamshire, NG 17 4 JL, UK.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 24 JAN 2005




  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要


Traditional treatment methods for haemorrhoids fall into two broad groups: less invasive techniques including rubber band ligation (RBL), which tend to produce minimal pain, and the more radical techniques like excisional haemorrhoidectomy (EH), which are inherently more painful. For decades, innovations in the field of haemorrhoidal treatment have centred on modifying the traditional methods to achieve a minimally invasive, less painful procedure and yet with a more sustainable result. The availability of newer techniques has reopened debate on the roles of traditional treatment options for haemorrhoids.


To review the efficacy and safety of the two most popular conventional methods of haemorrhoidal treatment, rubber band ligation and excisional haemorrhoidectomy. The original study has now been up dated using the same search strategy.

Search methods

We searched MEDLINE, EMBASE, CENTRAL, and CINAHL October 2010

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing rubber band ligation with excisional haemorrhoidectomy for symptomatic haemorrhoids in adult human patients were included.

Data collection and analysis

We extracted data on to previously designed data extraction sheet. Dichtomous data were presented as relative risk and 95% confidence intervals, and continuous outcomes as weighted mean difference and 95% confidence intervals.

Main results

Three trials (of poor methodological quality) met the inclusion criteria. Complete remission of haemorrhoidal symptom was better with excisional haemorrhoidectomy (EH) (three studies, 202 patients, RR 1.68, 95% CI 1.00 to 2.83). There was significant heterogeneity between the studies (I2 = 90.5%; P = 0.0001). Similar analysis based on the grading of haemorrhoids revealed the superiority of EH over RBL for grade III haemorrhoids (prolapse that needs manual reduction) (two trials, 116 patients, RR 1.23, CI 1.04 to 1.45; P = 0.01). However, no significant difference was noticed in grade II haemorrhoids (prolapse that reduces spontaneously on cessation of straining) (one trial, 32 patients, RR 1.07, CI 0.94 to 1.21; P = 0.32) Fewer patients required re-treatment after EH (three trials, RR 0.20 CI 0.09 to 0.40; P < 0.00001). Patients undergoing EH were at significantly higher risk of postoperative pain (three trials, fixed effect; 212 patients, RR 1.94, 95% CI 1.62 to 2.33, P < 0.00001). The overall delayed complication rate showed significant difference (P = 0.03) (three trials, 204 patients, RR 6.32, CI 1.15 to 34.89) between the two interventions.

Authors' conclusions

The present systematic review confirms the long-term efficacy of EH, at least for grade III haemorrhoids, compared to the less invasive technique of RBL but at the expense of increased pain, higher complications and more time off work. However, despite these disadvantages of EH, patient satisfaction and patient's acceptance of the treatment modalities seems to be similar following both the techniques implying patient's preference for complete long-term cure of symptoms and possibly less concern for minor complications. So, RBL can be adopted as the choice of treatment for grade II haemorrhoids with similar results but with out the side effects of EH while reserving EH for grade III haemorrhoids or recurrence after RBL. More robust study is required to make definitive conclusions.

One additional study was identified from the updated search (Ali 2005). However, after careful review and discussion among the authors, it was decided that this study did not meet the necessary criteria for including in the analysis. Hence, the results and conclusion remains the same.


Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

This review compares the safety and effectiveness of two of the most popular treatments for haemorrhoids, rubber band ligation (RBL) and excisional haemorrhoidectomy (EH).

When conservative treatments like change of diet or ointments do not help, people usually see a doctor for haemorrhoid removal. RBL involves placing rubber bands around haemorrhoids until they eventually fall off. There are other nonsurgical treatments for haemorrhoids but RBL is often considered the best. For more severe haemorrhoids surgical removal of the haemorrhoids (EH) may be necessary. Although it is very effective, it is more painful and invasive.
This review is based upon three randomised controlled trials comparing RBL with EH, with a total of 216 patients. The trials showed that with EH, haemorrhoids did not come back as often as with RBL. EH was better for advanced haemorrhoids, known as grade III haemorrhoids. For less severe grade II haemorrhoids, RBL and EH were equally effective. EH caused more pain after the procedure, more minor complications, and required more time off work. Patient satisfaction was similar for both treatments.

This review has been up dated as of October 2010 and the search was carried out with previously used search strategy to identify any possible new randomised controlled study to include in the statistics. Only one additional paper was identified with a potential possibility to include in the study (Ali 2005). However, after a combined common decision from all the authors, it was decided to exclude the paper for the statistics because of the poor data presentation and randomisation method.
After up to date search, the conclusion has not changed and the review authors conclude that RBL should be the primary treatment used for grade II haemorrhoids, and EH reserved for patients who failed after repeated RBL or grade III haemorrhoids. They recommend more research be done comparing these techniques with the many newer ones, especially stapled haemorrhoidopexy, to determine which treatment is best.



  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Ligature élastique versus hémorroïdectomie par excision pour le traitement des hémorroïdes


Les méthodes de traitement traditionnelles des hémorroïdes appartiennent à deux grandes catégories : les techniques peu invasives, telles que la ligature élastique (LE), qui tendent à produire une douleur minime, et les techniques plus radicales, telles que l'hémorroïdectomie par excision (HE), qui sont par essence plus douloureuses. Pendant des décennies, les innovations dans le domaine du traitement des hémorroïdes se sont centrées sur l'adaptation des méthodes traditionnelles afin de développer une procédure moins invasive, moins douloureuse, mais permettant des résultats plus durables. L'apparition de techniques plus récentes a relancé le débat autour du rôle des options de traitement traditionnelles des hémorroïdes.


Afin d’examiner l'efficacité et l'innocuité des deux méthodes conventionnelles les plus utilisées dans le traitement des hémorroïdes : la ligature élastique et l'hémorroïdectomie par excision, l'étude initiale a été mise à jour en utilisant la même stratégie de recherche documentaire.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté MEDLINE, EMBASE, CENTRAL et CINAHL en octobre 2010.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés comparant une ligature élastique à une hémorroïdectomie par excision dans le traitement des hémorroïdes symptomatiques chez des patients adultes ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Nous avons extrait les données sur une fiche d'extraction prédéfinie. Les données dichotomiques ont été présentées sous forme de risque relatif et d'intervalles de confiance à 95 %, et les résultats continus sous forme de différence moyenne pondérée et d'intervalles de confiance à 95 %.

Résultats Principaux

Trois essais (de mauvaise qualité méthodologique) remplissaient les critères d'inclusion. La rémission complète des symptômes hémorroïdaires a été supérieure avec l'hémorroïdectomie par excision (HE) (trois études, 202 patients, RR de 1,68, IC à 95 %, entre 1,00 et 2,83). Il existait une hétérogénéité significative entre les études (I2 = 90,5 % ; P = 0,0001). Une analyse similaire basée sur la classification des hémorroïdes a révélé la supériorité de l'HE par rapport à la LE dans le traitement des hémorroïdes de stade III (prolapsus exigeant une réduction manuelle) (deux essais, 116 patients, RR de 1,23, IC entre 1,04 et 1,45 ; P = 0,01). Néanmoins, aucune différence significative n’a été observée concernant les hémorroïdes de stade II (prolapsus se réduisant spontanément après le passage des selles) (un essai, 32 patients, RR de 1,07, IC entre 0,94 et 1,21 ; P = 0,32). Moins de patients ont nécessité un nouveau traitement après une HE (trois essais, RR de 0,20, IC entre 0,09 et 0,40 ; P < 0,00001). Les patients subissant une HE ont présenté un risque significativement supérieur de douleur postopératoire (trois essais, effet fixe ; 212 patients, RR de 1,94, IC à 95 %, entre 1,62 et 2,33, P < 0,00001). Le taux global de complications différées a présenté une différence significative (P = 0,03) (trois essais, 204 patients, RR de 6,32, IC entre 1,15 et 34,89) entre les deux interventions.

Conclusions des auteurs

Cette revue systématique confirme l'efficacité à long terme de l'HE (tout du moins pour les hémorroïdes de stade III) par rapport à la technique LE moins invasive, mais au prix d'une douleur accrue, de davantage de complications et d'arrêts de travail plus longs. Néanmoins, malgré les inconvénients de l'HE, la satisfaction des patients et leur acceptation des modalités de traitement semblent similaires après les deux interventions, ce qui implique une préférence des patients pour une guérison complète et durable des symptômes et, potentiellement, une préoccupation moindre concernant les complications mineures. La LE peut donc être adoptée comme traitement de choix des hémorroïdes de stade II avec des résultats similaires à ceux de l'HE mais sans ses effets secondaires, tandis que l'HE peut être réservée aux hémorroïdes de stade III ou aux récidives après une LE. Une étude plus robuste est nécessaire afin de pouvoir tirer des conclusions définitives.

Une étude supplémentaire a été identifiée au cours de la mise à jour (Ali 2005). Néanmoins, après évaluation soigneuse et discussion entre les auteurs, il a été décidé que cette étude ne remplissait pas les critères d'inclusion dans l'analyse. Les résultats et la conclusion restent donc inchangés.


Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Ligature élastique versus hémorroïdectomie par excision pour le traitement des hémorroïdes

Cette revue compare l'innocuité et l'efficacité de deux des traitements les plus utilisés contre les hémorroïdes, la ligature élastique (LE) et l'hémorroïdectomie par excision (HE).

Lorsque les traitements conservateurs tels que le changement d'alimentation ou les pommades ne fonctionnent pas, les patients consultent généralement un médecin en vue de l'ablation des hémorroïdes. La LE consiste à placer des bandes élastiques autour des hémorroïdes jusqu'à ce qu'elles se détachent d'elles-mêmes. Il existe d'autres traitements non chirurgicaux contre les hémorroïdes, mais la LE est souvent considérée comme la meilleure méthode. En cas d'hémorroïdes plus sévères, l'ablation chirurgicale des hémorroïdes (HE) peut s'avérer nécessaire. Bien qu'elle soit très efficace, elle est plus douloureuse et invasive.
Cette revue repose sur trois essais contrôlés randomisés comparant une LE à une HE chez un total de 216 patients. Ces essais ont montré qu'après une HE, les hémorroïdes ne réapparaissaient pas aussi fréquemment qu'après une LE. L'HE a été plus efficace dans le traitement des hémorroïdes de stade avancé, que l'on appelle hémorroïdes de stade III. Pour les hémorroïdes moins sévères de stade II, la LE et l'HE ont été aussi efficaces l'une que l'autre. L'HE a entraîné davantage de douleur après la procédure, davantage de complications mineures et un arrêt de travail plus long. La satisfaction des patients était similaire avec les deux traitements.

Cette revue a été mise à jour en octobre 2010 en appliquant la stratégie de recherche documentaire précédemment utilisée afin d'identifier toute nouvelle étude contrôlée randomisée à inclure dans les statistiques. Un seul article supplémentaire identifié pouvait potentiellement être inclus dans l'étude (Ali 2005). Néanmoins, sur décision commune de tous les auteurs, cet article a été exclu des statistiques en raison d'une présentation des données et d'une méthode de randomisation insuffisantes.
Suite à cette mise à jour, les conclusions n'ont pas changé et les auteurs de la revue en concluent que la LE devrait être utilisée comme traitement de première intention des hémorroïdes de stade II, tandis que l'HE devrait être réservée aux patients pour lesquels plusieurs LE n'ont pas fonctionné ou souffrant d'hémorroïdes de stade III. Nous recommandons que de nouvelles recherches soient entreprises afin de comparer ces méthodes aux nombreuses techniques plus récentes, en particulier l'hémorroïdopexie par agrafage, et de déterminer le traitement le plus efficace.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux



  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要


痔瘡橡皮筋結紮手術(Rubber band ligation)和內外痣全切除手術(excisional haemorrhoidectomy,EH)對於痔瘡治療的影響











有3個試驗(缺乏方法學品質)符合本研究的納入標準,使用內外痣全切除法可以使痔瘡症狀完全獲得舒緩(3個試驗,包含202位患者,RR值為0.68,95%的信心區間介於1.00至2.83之間),在試驗之間存在有明顯的異質性(I2值為90.5%,p = 0.0001)。根據痔瘡等級進行的相似分析顯示,對於第3級痔瘡(需要手動來降低脫垂)來說,EH方法比RBL方法的治療效果優異(2個試驗,116位患者、RR值為0.23,95%的信心區間介於1.04至1.45之間,p = 0.01),但是對於第2級痔瘡(痔瘡解便時會脫出,但自己可以回復)來說,兩種方法的治療效果並沒有顯著差異(1個試驗,32位患者、RR值為1.07,95%的信心區間介於0.94至1.21之間,p<0.00001),只有少數的患者在接受EH治療後還需要重新治療(3個試驗,RR值為2.0,95%的信心區間介於0.09至0.40之間,p<l0.00001),患者經接受EH治療後所產生的術後疼痛風險較高(3個試驗,固定效應模式,212位患者、RR值為1.94,95%的信心區間介於1.62至2.33之間,p<0.00001),併發症的整體延遲發生率顯示在兩種介入治療方式間具有明顯差異(3個試驗,204位患者、RR值為6.32,95%的信心區間介於1.15至34.89之間)




此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌


本研究比較了2種最普遍的痔瘡治療法RBL法和EH法的安全性及有效性,當改變飲食或是使用藥膏這類較保守的方法無法發揮功用時,人們通常會就醫來去除痔瘡,RBL係將橡皮筋圍繞在痔瘡組織周圍至痔瘡完全脫落為止,雖然還有其他種非手術性的治療方法,但是RBL法常常還是被認為是最好的方法,使用EH來移除嚴重性較高的痔瘡是有必要的,雖然EH方法具有較好的治療功效M但是也常常伴隨著疼痛和侵入性,本研究以包含有216位受試者的3個隨機性對照試驗為基礎來比較RBL法和EH法,這些試驗顯示,使用EH法,痔瘡的復發率不會像RBL法高,EH法對於較嚴重的痔瘡治療也較具有效用,例如對於第3級痔瘡的治療,對於嚴重程度較低的第2級痔瘡來說,RBL法和EH法的治療功效十分相似,所以患者對於兩種治療方法的滿意度也十分相似,本研究的作者提出了下列結論,即RBL法應該是用於治療第2級痔瘡的首要選擇,但是對於需要反覆使用RBL法進行治療的第3級痔瘡來說,EH法是較為理想的選擇,本文作者建議應該要進行更多研究來比較這些技術與其他新發展技術的功效,特別是吻合式痔瘡黏膜環切除術(stapled haemorrhoidopexy),以選擇出痔瘡的最佳治療方法