This is not the most recent version of the article. View current version (30 SEP 2013)

Intervention Review

Paracervical local anaesthesia for cervical dilatation and uterine intervention

  1. Thumwadee Tangsiriwatthana1,*,
  2. Ussanee S Sangkomkamhang2,
  3. Pisake Lumbiganon3,
  4. Malinee Laopaiboon4

Editorial Group: Cochrane Anaesthesia Group

Published Online: 21 JAN 2009

Assessed as up-to-date: 30 JAN 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD005056.pub2


How to Cite

Tangsiriwatthana T, Sangkomkamhang US, Lumbiganon P, Laopaiboon M. Paracervical local anaesthesia for cervical dilatation and uterine intervention. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 1. Art. No.: CD005056. DOI: 10.1002/14651858.CD005056.pub2.

Author Information

  1. 1

    Khon Kaen Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Khon Kaen, Thailand

  2. 2

    Khon Kaen Hospital, Division of Obstetrics and Gynecology, Khon Kaen, Thailand

  3. 3

    Khon Kaen University, Department of Obstetrics and Gynaecology, Faculty of Medicine, Khon Kaen, Thailand

  4. 4

    Khon Kaen University, Department of Biostatistics and Demography, Faculty of Public Health, Khon Kaen, Thailand

*Thumwadee Tangsiriwatthana, Department of Obstetrics and Gynaecology, Khon Kaen Hospital, Khon Kaen, 40000, Thailand. thumwadee@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 21 JAN 2009

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (30 SEP 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Cervical dilatation and uterine intervention can be performed under sedation, local or general anaesthesia for obstetrics and gynaecological conditions. Many gynaecologists use paracervical local anaesthesia (PLA) but its effectiveness is unclear.

Objectives

To determine the effectiveness and safety of paracervical anaesthesia for cervical dilatation and uterine intervention when compared with no treatment, placebo, other methods of regional anaesthesia, systemic sedation and analgesia, or general anaesthesia (GA).

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2006, Issue 1), MEDLINE (1966 to January 2006), EMBASE (1980 to January 2006) and reference lists of articles.

Selection criteria

We included randomized or controlled clinical studies involving cervical dilatation and uterine intervention for obstetric and gynaecological conditions.

Data collection and analysis

Two authors independently evaluated studies, extracted data, checked and entered data into Review Manager.

Main results

We included 17 studies involving 1855 participants. No study of PLA versus GA met our criteria; eight studies compared PLA versus placebo. Injection of local anaesthetic was slightly less painful than injection of saline placebo, a reduction of 0.87 points (95% CI 0.14 to 1.60) on a 10-point pain scale. Compared to placebo, PLA reduced abdominal pain during uterine intervention equivalent to two or three points on a 10-point pain scale and reduced the risk of severe pain (RR 0.16, 95% CI 0.06 to 0.74). There was no evidence that PLA reduced pain after the uterine intervention and little evidence for any effect on postoperative back or shoulder pain. Pain reduction by PLA was not confirmed in four studies that compared PLA with no treatment. Three studies compared PLA with uterosacral block; intracervical block; and intrauterine topical anaesthesia. Two of these studies showed no significant difference in pain during the procedure. Compared to intrauterine instillation, PLA slightly reduced severe pain (from 8.3 to 7.6, on a 10-point pain scale), which may be negligible. This benefit appeared to be greater for women who required cervical dilatation. Two studies compared PLA with sedation. There were no statistically significant differences in pain during or after the procedure, postoperative analgesia requirement, adverse effects, patient satisfaction, and the operator's perception of analgesia.

Authors' conclusions

No technique provided reliable pain control in the 17 included studies. Some studies reported that women experienced severe pain (mean scores of 7 to 9 out of 10) during uterine intervention, irrespective of the analgesic technique used. We concluded that the available evidence fails to show whether paracervical block is inferior, equivalent or superior to alternative analgesic techniques, in terms of efficacy and safety, for women undergoing uterine interventions.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Paracervical local anaesthesia for cervical dilatation and uterine interventions

Paracervical block involves injection of local anaesthetic around the cervix to numb nearby nerves. Cervical dilatation and uterine interventions (such as hysteroscopies, endometrial biopsies, fractional curettage, and suction terminations) can be performed without any analgesia or anaesthesia; with regional anaesthetic injections as with paracervical block; using oral or intravenous analgesics and sedatives; or under general anaesthesia. Many gynaecologists use paracervical block for uterine intervention but it is unclear how effective and safe this method is. We included 17 studies involving 1855 women undergoing uterine interventions who were randomly allocated to paracervical block or an alternative. We found that women had less pain during uterine intervention with paracervical block than with placebo injection (saline or water). However, in most studies this reduction was small. We did not find any evidence that paracervical block reduces residual pain after the procedure. Four studies that compared paracervical block with no treatment (not even a placebo injection) did not find any differences in level of pain experienced by women having hysteroscopies, evacuation of retained products of conception, and suction terminations. We found insufficient evidence to determine any differences in pain experienced by women having paracervical block compared to alternative regional anaesthetic methods, or the use of systemic analgesics and sedatives. Information on any important side effects was insufficient to determine if these are more common with paracervical block than with other methods of analgesia.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Anesthésie locale paracervicale pour dilatation du col utérin et intervention utérine

Contexte

La dilatation du col de l'utérus et l'intervention utérine peuvent être réalisées sous sédation, sous anesthésie locale ou générale pour des indications obstétriques et gynécologiques. De nombreux gynécologues utilisent une anesthésie locale paracervicale (PLA), mais son efficacité reste indéterminée.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et l'innocuité de l'anesthésie paracervicale pour la dilatation du col de l'utérus et une intervention utérine par rapport à l'absence de traitement, l'utilisation d'un placebo, d'autres méthodes d'anesthésie loco-régionale, une sédation et une analgésie systémique ou une anesthésie générale (AG).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2006, Numéro 1), MEDLINE (de 1966 à janvier 2006), EMBASE (de 1980 à janvier 2006) et dans les bibliographies des articles.

Critères de sélection

Nous avons inclus les études cliniques contrôlées ou randomisées portant sur la dilatation du col de l'utérus et intervention utérine pour des indications obstétricales et gynécologiques.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, évalué les études, extrait les données, vérifié puis saisi les données dans Review Manager.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 17 études portant sur 1855 participantes. Aucune étude d'anesthésie locale paracervicale (PLA) versus anesthésie générale (AG) n'a satisfait à nos critères ; huit études comparaient l'anesthésie locale paracervicale (PLA) à un placebo. L'injection d'un anesthésique local a été légèrement moins douloureuse que l'injection d'une solution saline placebo, soit une réduction de 0,87 point (IC à 95 % : 0,14 à 1,60) sur une échelle de la douleur de 10 points. Comparativement au placebo, l'anesthésie locale paracervicale (PLA) a réduit la douleur abdominale pendant l'intervention utérine dans une mesure équivalente à deux ou trois points sur une échelle de la douleur de 10 points et a réduit le risque de douleurs sévères (RR = 0,16 ; IC à 95 % : 0,06 à 0,74). Il n'a été observé aucune preuve de ce que l'anesthésie locale paracervicale (PLA) réduit la douleur après l'intervention utérine et très peu de preuves d'un quelconque effet sur les douleurs dorsales ou à l'épaule post-opératoires. La réduction de la douleur par l'anesthésie locale paracervicale (PLA) n'a pas été confirmée dans quatre études qui comparent l'anesthésie locale paracervicale (PLA) avec l'absence de traitement. Trois études ont comparé l'anesthésie locale paracervicale (PLA) avec le bloc utéro-sacré ; le bloc intra-cervical et l'anesthésie topique intra-utérine. Deux de ces études n'ont montré aucune différence significative en termes de douleur pendant l'intervention. Par rapport à l'instillation intra-utérine, l'anesthésie locale paracervicale (PLA) a légèrement réduit la douleur sévère (de 8,3 à 7,6, sur une échelle de la douleur de 10 points), ce qui peut être négligeable. Cet effet bénéfique semble être plus important pour les femmes qui requièrent une dilatation du col. Deux études ont comparé l'anesthésie locale paracervicale (PLA) avec la sédation. Il n'a été observé aucune différence statistiquement significative au plan de la douleur pendant ou après l'intervention, des besoins en analgésiques postopératoires, des effets indésirables, de la satisfaction des patientes et la perception de l'analgésie par l'opérateur.

Conclusions des auteurs

Dans les 17 études incluses, aucune technique n'a permis d'obtenir un soulagement fiable de la douleur. Certaines études ont rapporté que les femmes avaient ressenti de vives douleurs (scores moyens de 7 à 9 sur 10) lors de l'intervention sur l'utérus, quelle que soit la technique analgésique utilisée. Nous avons conclu que les données disponibles ne parviennent pas à établir si le bloc paracervical est inférieur, équivalent ou supérieur aux techniques analgésiques alternatives, en termes d'efficacité et d'innocuité, pour les femmes qui subissent des interventions utérines.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Anesthésie locale paracervicale pour dilatation du col utérin et intervention utérine

Anesthésie locale paracervicale pour dilatation du col utérin et interventions utérines

Un bloc paracervical implique l'injection d'un anesthésique local autour du col de l'utérus pour insensibiliser les nerfs voisins. La dilatation du col de l'utérus et les interventions utérines (telles que les hystéroscopies, les biopsies de l'endomètre, le curetage fractionné et les avortements par aspiration) peuvent être effectuées sans aucune analgésie ni anesthésie, au moyen d'injections d'anesthésiques loco-régionaux comme dans le cas d'un bloc paracervical, au moyen d'analgésiques et de sédatifs par voie orale ou intraveineuse, ou sous anesthésie générale. De nombreux gynécologues utilisent le bloc paracervical pour une intervention utérine, mais il reste à établir dans quelle mesure cette méthode est efficace et sans danger. Nous avons inclus 17 études portant sur 1855 femmes subissant des interventions utérines qui ont été affectées de manière aléatoire à un bloc paracervical ou à une autre possibilité. Nous avons constaté une diminution de la douleur chez les femmes ayant eu une intervention utérine avec un bloc paracervical comparativement à une injection de placebo (solution saline ou eau). Cependant, dans la plupart des études, cette diminution est faible. Nous n'avons trouvé aucun élément de preuve attestant qu'un bloc paracervical réduit la douleur résiduelle après l'intervention. Quatre études qui comparent un bloc paracervical à l'absence de traitement (sans même une injection de placebo) n'ont trouvé aucune différence au plan du niveau de douleur ressenti par les femmes dans des cas d'hystéroscopies, d'expulsion des produits de conception retenus et d'avortements par aspiration. Nous n'avons pas trouvé suffisamment de preuves pour déterminer des différences au plan de la douleur ressentie par les femmes ayant un bloc paracervical comparativement à d'autres méthodes d'anesthésie loco-régionale, ou à l'utilisation d'analgésiques et de sédatifs systémiques. Les informations concernant les effets secondaires importants étaient insuffisantes pour déterminer s'ils sont plus fréquents avec un bloc paracervical qu'avec d'autres méthodes d'analgésie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 24th January, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

子宮頸旁局部麻醉於子宮頸擴張術和子宮介入治療的應用

產科和婦科的擴張子宮頸和子宮介入治療。可在鎮靜, 局部或全身麻醉下進行。 許多婦科醫生使用子宮頸旁局部麻醉paracervical local anaesthesia (PLA),但其效力尚不清楚。

目標

要確定子宮頸旁麻醉和不麻醉, 安慰劑,其他局部麻醉方式,全身鎮靜和鎮痛,或全身麻醉在子宮頸擴張和子宮介入治療的效果和安全性。

搜尋策略

我們檢索了Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2006年第1期), MEDLINE (1966年至2006年1月), EMBASE (1980年至2006年1月) 和參考文獻目錄的文章。

選擇標準

我們納入應用子宮頸擴張和子宮介入治療處理產科和婦科疾病的隨機或對照臨床研究。

資料收集與分析

兩位作者獨立評估研究,提取數據,核對和輸入數據進Review Manager。

主要結論

我們納入17個研究,涉及1855個參加者。沒有PLA和GA比較的研究符合我們的標準;8個研究比較PLA與安慰劑。注射局部麻醉劑比注射安慰劑生理鹽水略少疼痛,於10級疼痛的等級中減少0.87點(95%CI為0.14至1.60)。相較於安慰劑,在子宮介入治療中PLA減少腹部疼痛相當於10級疼痛的等級中兩或三個級分,且降低劇烈疼痛的風險(RR 0.16,95%CI為0.06至0.74)。沒有證據表明,PLA減少子宮介入治療後疼痛,也很少有證據對術後背部或肩部疼痛有任何影響。四份研究報告中, PLA與不麻醉相比未證實疼痛減輕。三項研究比較PLA和uterosacral block; intracervical block;及intrauterine局部麻醉。其中兩個研究顯示在術中的疼痛在統計上沒有顯著差異。和intrauterine instillation子宮內灌注相比,PLA略有減少劇烈疼痛(在10級疼痛的等級中由8.3至7.6),這可能是微不足道的。這樣做似乎是對需要做子宮頸擴張的婦女有較多的好處。兩項PLA與鎮靜相比的研究中,在術中或術後的疼痛,術後止痛的要求,副作用,病患滿意度和操刀者對止痛的看法,沒有顯著的差異。

作者結論

在17個納入的研究中, 沒有技術提供了可靠的疼痛控制。 一些研究報告說,在子宮介入治療中,無論鎮痛技術的使用, 婦女經歷了嚴重的疼痛(平均分數 7至9個於 10級疼痛的等級)。 我們的結論是,在接受子宮處置的婦女, 現有的證據無法證明在有效性和安全性上, 子宮頸旁麻醉是否劣於,相當於或優於其他鎮痛方法。

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院劉玉蘭翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

子宮頸旁局部麻醉於子宮頸擴張術和子宮介入治療:子宮頸旁阻斷術意謂著注射局部麻醉劑到子宮頸周圍使附近的神經麻木。 子宮頸擴張和子宮介入治療(如子宮鏡,子宮內膜切片,分段式擴刮術,和終止妊娠的抽吸術)無需任何止痛或麻醉即可進行; 或以區域麻醉如子宮頸旁阻斷術進行; 或使用口服或靜脈注射止痛藥和鎮靜劑; 或全身麻醉下進行。 許多婦科醫生使用子宮頸旁阻斷術做子宮介入治療,但目前還不清楚這種方法的有效性和安全性。 我們納入17個研究,涉及1855個接受子宮處置的婦女,隨機分配到子宮頸旁阻斷術或替代方式。 我們發現,婦女在子宮介入治療上接受子宮頸旁阻斷術比安慰劑注射液(生理鹽水或水)有較低的疼痛。 然而,在大多數研究中, 這部分的減少是很小的。 我們沒有找到任何證據表明,子宮頸旁阻斷術減少手術後殘餘的疼痛。 4項研究比較子宮頸旁阻斷術與不麻醉(甚至沒有安慰劑注射), 在接受子宮鏡, 撤除滯留的避孕用品, 和終止妊娠抽吸術的婦女, 沒有發現任何疼痛程度上的差異。 我們認為沒有足夠證據,以確定在接受子宮頸旁阻斷術和其他區域麻醉方法或使用全身性止痛劑和鎮靜劑的婦女, 有疼痛上的差異。關於任何重要副作用的資訊不足以確定這些副作用是否在子宮頸旁阻斷術比其他止痛方式常見。