Surgical versus non-surgical treatment for thoracolumbar burst fractures without neurological deficit

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Minawaer Abudou,

    1. Xinjiang Medical University, The Eye Department of the First Affiliated Hospital, Xinjiang, China
    Search for more papers by this author
  • Xueyi Chen,

    1. First Affiliated Hospital of Xinjiang Medical University, Eye Department, Xinjiang, China, China
    Search for more papers by this author
  • Xiangyu Kong,

    1. Chengdu Medical College, Department of Epidemiology, Chengdu, China
    Search for more papers by this author
  • Taixiang Wu

    Corresponding author
    1. West China Hospital, Sichuan University, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Ethics Committee of Registering Clinical Trials, Chengdu, Sichuan, China
    • Taixiang Wu, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Ethics Committee of Registering Clinical Trials, West China Hospital, Sichuan University, No. 37, Guo Xue Xiang, Chengdu, Sichuan, 610041, China. txwutx@hotmail.com.

    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Spinal burst fractures result from the failure of both the anterior and the middle columns of the spine under axial compression loads. Conservative management is through bed rest and immobilisation once the acute symptoms have settled. Surgical treatment involves either anterior or posterior stabilisation of the fracture, sometimes with decompression involving the removal of bone fragments that have intruded into the vertebral canal. This is an update of a review first published in 2006.

Objectives

To compare the outcomes of surgical with non-surgical treatment for thoracolumbar burst fractures without neurological deficit.

Search methods

We searched the Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group Specialised Register (October 2012), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, Issue 8), MEDLINE (1946 to October 2012), EMBASE (1980 to October 2012) and the Chinese Biomedical Literature Database (1978 to October 2012). We also searched trial registers and reference lists of articles.

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised controlled trials comparing surgical with non-surgical treatment of thoracolumbar burst fractures without neurological deficit.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed risk of bias and extracted data independently. Only limited pooling of data was done.

Main results

We included two trials that compared surgical with non-surgical treatment for patients with thoracolumbar burst fractures without neurological deficit. These recruited a total of 87 participants and reported outcomes for 79 participants at follow-up of two years or more. Both trials were judged at unclear risk of selection bias and at high risk of performance and detection biases, resulting from lack of blinding.

The two trials reported contrasting results for pain and function-related outcomes at final follow-up, and numbers returning to work. One trial found less pain (mean difference (MD) -15.09 mm, 95% CI -27.81 to -2.37; 100 mm visual analogue scale), and better function based on the Roland and Morris disability questionnaire results (MD -5.87, 95% CI -10.10 to -1.64; 24 points = maximum disability) in the surgical group. Based on the same outcome measures, the other trial found the surgical group had more pain (MD 13.60 mm, 95% CI -0.31 to 27.51) and worse function (MD 4.31, 95% CI 0.54 to 8.08). Neither trial reported a statistically significant difference in return to work. There were greater numbers of participants with complications in the surgical group of both trials (21/41 versus 6/38; RR 2.85, 95% CI 0.83 to 9.75; 2 trials), and only participants of this group had subsequent surgery, involving implant removal either for complications or as a matter of course. One trial reported that surgery was over four times more costly than non-surgical treatment.

Authors' conclusions

The contradictory evidence provided by two small and potentially biased randomised controlled trials is insufficient to conclude whether surgical or non-surgical treatment yields superior pain and functional outcomes for people with thoracolumbar burst fractures without neurological deficit. It is likely, however, that surgery is associated with more early complications and the need for subsequent surgery, as well as greater initial healthcare costs.

Résumé scientifique

Comparaison entre le traitement chirurgical et non chirurgical pour les fractures-éclatement thoracolombaires sans déficit neurologique

Contexte

Les fractures-éclatement de la colonne vertébrale résultent de lésions de la colonne vertébrale aussi bien antérieure que centrale sous l'effet de charges de compression axiale. La gestion conservatrice comporte un repos au lit et une immobilisation une fois que les symptômes aigus ont disparu. Le traitement chirurgical comporte une stabilisation antérieure ou bien postérieure de la fracture, parfois associée à une décompression comportant l'extraction de fragments osseux qui se sont introduits dans le canal vertébral. Ceci est une mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2006.

Objectifs

Comparer les résultats du traitement chirurgical et non chirurgical pour les fractures-éclatement thoracolombaires sans déficit neurologique.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les traumatismes ostéo-articulaires et musculaires (octobre 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 8), MEDLINE (de 1946 à octobre 2012), EMBASE (de 1980 à octobre 2012) et la base de données de la littérature biomédicale chinoise (CBM, Chinese BioMedical Literature Database) (de 1978 à octobre 2012). Nous avons également recherché dans les registres d'essais et les listes bibliographiques d'articles.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant le traitement chirurgical au traitement non chirurgical pour les fractures-éclatement thoracolombaires sans déficit neurologique.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, évalué le risque de biais et extrait des données. Seul un regroupement limité des données a été réalisé.

Résultats principaux

Nous avons inclus deux essais qui comparaient le traitement chirurgical au traitement non chirurgical pour les patients présentant des fractures-éclatement thoracolombaires sans déficit neurologique. Ceux-ci portaient sur un total de 87 participants et indiquaient des résultats pour 79 participants après deux ans de suivi ou plus. Les deux essais ont été considérés comme présentant un risque peu clair de biais de sélection et un risque élevé de biais de performance et de détection, résultant de l'absence d’assignation secrète.

Les deux essais indiquaient des résultats contrastés pour les résultats liés à la douleur et à la fonction lors du suivi final, et le nombre de patients retournant au travail. Un essai indiquait une douleur moins importante (différence moyenne (DM) -15,09 mm, IC à 95 % -27,81 à -2,37 ; échelle visuelle analogique de 100 mm), et une meilleure fonction d'après les résultats au questionnaire sur l'incapacité de Roland et Morris (DM -5,87, IC à 95 % -10,10 à -1,64 ; 24 points = incapacité maximale) dans le groupe de patients subissant une intervention chirurgicale. Sur la base des mêmes mesures de résultat, l'autre essai indiquait une douleur plus importante (DM 13,60 mm, IC à 95 % -0,31 à 27,51) et une fonction plus mauvaise (DM 4,31, IC à 95 % 0,54 à 8,08) pour le groupe de patients subissant une intervention chirurgicale. Aucun essai n'indiquait de différence statistiquement significative pour le retour au travail. Il y avait un nombre plus important de participants souffrant de complications dans le groupe de patients subissant une intervention chirurgicale des deux essais (21/41 contre 6/38 ; RR 2,85, IC à 95 % 0,83 à 9,75 ; 2 essais), et seuls les participants de ce groupe subissaient une intervention chirurgicale subséquente, comportant le retrait de l'implant soit en raison de complications soit de manière systématique. Un essai indiquait que l'intervention chirurgicale était plus de quatre fois plus coûteuse que le traitement non chirurgical.

Conclusions des auteurs

Les données contradictoires fournies par deux petits essais contrôlés randomisés potentiellement biaisés sont insuffisantes pour conclure si le traitement chirurgical ou non chirurgical donne de meilleurs résultats en termes de douleur et de fonction chez les personnes présentant des fractures-éclatement thoracolombaires sans déficit neurologique. Cependant, l'intervention chirurgicale est susceptible d'être associée à davantage de complications précoces et à la nécessité d'une intervention chirurgicale subséquente, ainsi qu'à des dépenses initiales de soins de santé plus importantes.

摘要

手术与非手术治疗无神经损伤的胸腰椎爆裂性骨折

研究背景

脊柱爆裂骨折是脊椎前中柱无法承受轴向压力的负荷而导致的结果。一旦急性症状已经被解决,保守的手段就是通过卧床休养和支架固定来治疗。外科治疗涉及前或后骨折的稳定,有时通过降压以去除侵入椎管的骨块。本文是一篇已发表Cochrane系统综述的更新,该系统综述于2006 年首次发表。

研究目的

比较无神经损伤的胸腰椎爆裂性骨折的手术与非手术治疗疗效差异。

检索策略

我们在Cochrane骨、 关节和肌肉创伤专业注册库 (the Cochrane Bone, Joint and Muscle Trauma Group Specialised Register,2012 年 10 月)、 Cochrane 对照试验注册中心(CENTRAL) (Cochrane 图书馆 2012年,第8期)、 MEDLINE( 1946 年到 2012 年 10 月), EMBASE (1980 年至 2012 年 10 月) 和 中国生物医学文献数据库 (1978 年至 2012 年 10 月)检索文献。还联系了试验注册者们并浏览了列于文章后的参考文献以获得可能存在的相关文献。

标准/纳入排除标准

随机或半随机对照的试验比较手术与非手术治疗无神经损伤的胸腰椎爆裂骨折。

数据收集与分析

两个评价作者独立评估风险偏倚,并独立提取数据。数据合并仅在数据条件适宜时进行。

主要结果

我们纳入两项比较手术与非手术治疗无神经损伤胸腰椎爆裂性骨折患者的试验。这些试验一共招募了 87 名受试者,并报告了 79 受试者在两年或以上的随访结果。由于未实施盲法,这两个试验均被评估为不确定选择性偏倚风险及高实施偏倚风险与高检测偏倚风险。

根据最后的随访后的疼痛和功能相关结果,和返回工作的数据,两项试验显示出对比鲜明的结果。其中一项试验发现较少的疼痛 (平均差 (MD) -15.09 毫米, 95% 置信区间 -27.81 to -2.37; 100mm 直观模拟标度尺),而且基于罗兰和莫里斯残疾度问卷调查结果,在手术组发现更好的效果 (MD-5.87 95 %CI-10.10-1.64; 24 点 = 最大残疾) 。同样的结果评测方式,另一项试验发现手术组有更多的痛苦 (MD 13.60 mm,95 %ci -0.31 to 27.51) 和更差的效果 (MD 4.31,95%CI 0.54 to 8.08)。没有一项试验报告了有统计学意义的明显差异。这两项试验中,手术组有更多的参与者发生并发症 (21/41 versus 6/38;RR 2.85,95%CI 0.83 to 9.75;2 项试验),且只有这一组的受试者发生了后续手术,包括去除植入物和并发症。仅一项试验报告了手术治疗的成本是非手术治疗的四倍以上。

作者结论

两个小规模并具有潜在偏倚的随机对照试验的证据是不足以得出结论证明手术或非手术治疗无神经损伤胸腰椎爆裂性骨折患者产生优较少的疼痛及更好的效果。然而就目前信息来看手术是与较早期并发症及随后的手术,以及更大的初级医疗费用需要相关联。

翻译注解

译者:梅振辉、赵元浩(北京中医药大学中医英语专业本科生)审校:梅振辉、赵元浩、李迅(北京中医药大学循证医学中心)

Plain language summary

Surgical versus non-surgical treatment for thoracolumbar burst fractures without neurological deficit

The thoracolumbar region of the spine is composed of the thoracic (middle back) and lumbar (lower back) spine. One type of spinal injury is the burst fracture where a vertebra (one of several bones making up the spine) is fractured (broken) such that it loses height on both its back and front sides. This sort of fracture occurs most frequently in the bones situated at the junction of the thoracic and lumbar spine. These injuries are usually the result of a high-velocity accident such as a motor vehicle crash. These are serious injuries, particularly when the spinal cord is also damaged as this may result in the partial or complete loss of sensory and motor function in the legs, and bladder or bowel dysfunction. This review only included people whose nerve tissue was not damaged, although later damage could not be ruled out. People are treated in hospital either conservatively by being placed in a lying position that reduces strain on that part of the spine followed by fitting a cast or brace so that they can move around, or surgically by stabilising the affected part of the spine using various implants and procedures.

We included data from two trials, which included 87 participants. The trials compared surgical with non-surgical treatment for these fractures in the thoracolumbar region of the spine. Both trials had limitations in their methods that could reduce the reliability of their results. They reported contrasting results for patient pain and function at a minimum of two years after treatment. One study found patients had less pain and better function after surgery compared with patients who did not have surgery. The other trial found the opposite. Both trials found there were more early complications in the surgical group and only participants of this group had subsequent additional surgery. This involved the removal of the implant either to resolve a complication or routinely. One trial reported that surgery was over four times more costly than non-surgical treatment.

Our review concluded that the weak evidence from these two trials was insufficient to say whether surgery or non-surgical treatment was better for these fractures. However, surgery is likely to be associated with more early complications and the need for subsequent surgery, as well as greater initial healthcare costs.

Résumé simplifié

Comparaison entre le traitement chirurgical et non chirurgical pour les fractures-éclatement thoracolombaires sans déficit neurologique

La région thoracolombaire de la colonne vertébrale se compose de la colonne vertébrale thoracique (partie centrale du dos) et lombaire (bas du dos). Un type de lésion médullaire est la fracture-éclatement dans laquelle une vertèbre (un des quelques os qui constituent la colonne vertébrale) est fracturée (cassée) de manière telle que sa hauteur est réduite aussi bien à l'arrière qu'à l'avant. Cette sorte de fracture affecte le plus fréquemment les os situés à la jonction de la colonne vertébrale thoracique et lombaire. Ces lésions sont généralement le résultat d'un accident survenant à vitesse élevée tel qu'un accident de véhicule à moteur. Il s'agit de lésions graves, en particulier lorsque la moelle épinière est également endommagée car il peut s'ensuivre une perte partielle ou complète de la fonction sensorielle et motrice des jambes, et un dysfonctionnement de la vessie et de l'intestin. La présente revue ne comprenait que des personnes dont le tissu nerveux n'était pas endommagé, bien que des dommages ultérieurs ne puissent pas être exclus. Les personnes sont traitées à l'hôpital soit de manière conservatrice en étant placées dans une position allongée qui réduit les contraintes sur cette partie de la colonne vertébrale puis en portant un plâtre ou une attelle de manière à pouvoir se déplacer, soit chirurgicalement par stabilisation de la partie affectée de la colonne vertébrale à l'aide de divers implants et procédures.

Nous avons inclus les données de deux essais, qui comportaient 87 participants. Les essais comparaient le traitement chirurgical au traitement non chirurgical pour ces fractures dans la région thoracolombaire de la colonne vertébrale. Les méthodes des deux essais présentaient des limitations pouvant réduire la fiabilité de leurs résultats. Ils présentaient des résultats contrastés pour la douleur ressentie par les patients et la fonction à un minimum de deux ans après le traitement. Une étude a révélé que les patients ressentaient une douleur moins importante et présentaient une meilleure fonction après une opération chirurgicale en comparaison avec les patients qui n'avaient pas subi d'opération chirurgicale. L'autre essai indiquait le contraire. Les deux essais ont mis en évidence qu'il y avait davantage de complications précoces dans le groupe de patients subissant une opération chirurgicale et que seuls les participants de ce groupe subissaient une intervention chirurgicale subséquente additionnelle. Celle-ci consistait à retirer l'implant soit pour résoudre une complication soit de manière systématique. Un essai indiquait que l'intervention chirurgicale était plus de quatre fois plus coûteuse que le traitement non chirurgical.

Notre revue a conclu que les données peu probantes de ces deux essais étaient insuffisantes pour déterminer si le traitement chirurgical ou non chirurgical était plus approprié pour ces fractures. Cependant, l'intervention chirurgicale est susceptible d'être associée à davantage de complications précoces et à la nécessité d'une intervention chirurgicale subséquente, ainsi qu'à des dépenses initiales de soins de santé plus importantes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 16th July, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

概要

手术与非手术治疗无神经损伤的胸腰椎爆裂性骨折

胸腰区间的脊柱由背部中部的胸椎和下半部分的腰椎组成。突然断裂是脊柱损伤的一种类型,指的是构建脊柱之一的椎骨断裂时,椎骨前后部分都失去顶点。这种断裂大多数发生在胸椎与腰椎的交接处,常常由机动车事故这样的高速事故所导致。胸腰段爆裂骨折伤害严重,尤其当脊髓也受到损害时,它可能会导致大腿失去部分或整个感觉和运动功能和膀胱或肠道功能障碍。虽然这种结果仅仅是那些神经没有损伤的病人,但仍没有排除后期伤害。在医院治疗时,(医生)不仅需要谨慎地放置在合适的移动撑架上来减轻病人部分脊柱的拉紧度,也需要在手术上,使用各种植入物和操作稳固部分脊柱。

我们纳入了包括87位病人在内的二项临床试验,并且对比了对胸腰段爆裂骨折手术治疗和非手术治疗的数据。两项研究均存在方法学上的局限,从而降低了其研究结果的可靠性。研究报告了病人至少两年后疼痛和身体功能的变化,并得出矛盾的结论。其中一项研究发现手术治疗后的病人比非手术治疗的病人更加减轻了疼痛,(身体受伤)功能也恢复的更好,而另一项研究的发现正好相反。两项试验均发现手术治疗组更早地引起并发症,并仅有接受手术的患者可能遭遇后续的植入手术以解决并发症或进行常规操作。一项试验数据显示手术的费用比非治疗手术的费用高出四倍余。

本系统综述尚无强有力的证据来证明手术治疗和非手术治疗在胸腰段爆裂骨折治疗的优越性。但是手术治疗似乎更早地引起并发症并带来后续手术的负担,同时增加了最初的医疗成本。

翻译注解

译者:梅振辉、赵元浩(北京中医药大学中医英语专业本科生)审校:梅振辉、赵元浩、李迅(北京中医药大学循证医学中心)

Ancillary