Intervention Review

Interventions for tobacco cessation in the dental setting

  1. Alan B Carr1,*,
  2. Jon Ebbert2

Editorial Group: Cochrane Tobacco Addiction Group

Published Online: 13 JUN 2012

Assessed as up-to-date: 1 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD005084.pub3


How to Cite

Carr AB, Ebbert J. Interventions for tobacco cessation in the dental setting. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 6. Art. No.: CD005084. DOI: 10.1002/14651858.CD005084.pub3.

Author Information

  1. 1

    Mayo Clinic, Department of Dental Specialities, Rochester, USA

  2. 2

    Mayo Clinic, Department of Primary Care Internal Medicine, Rochester, Minnesota, USA

*Alan B Carr, Department of Dental Specialities, Mayo Clinic, 200 First Street SW, Rochester, MN 55905, USA. Carr.Alan@mayo.edu.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 13 JUN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Background

Tobacco use has significant adverse effects on oral health. Oral health professionals in the dental office or community setting have a unique opportunity to increase tobacco abstinence rates among tobacco users.

Objectives

This review assesses the effectiveness of interventions for tobacco cessation delivered by oral health professionals and offered to cigarette smokers and smokeless tobacco users in the dental office or community setting.

Search methods

We searched the Cochrane Tobacco Addiction Group Specialized Register (CENTRAL), MEDLINE (1966-November 2011), EMBASE (1988-November 2011), CINAHL (1982-November 2011), Healthstar (1975-November 2011), ERIC (1967-November 2011), PsycINFO (1984-November 2011), National Technical Information Service database (NTIS, 1964-November 2011), Dissertation Abstracts Online (1861-November 2011), Database of Abstract of Reviews of Effectiveness (DARE, 1995-November 2011), and Web of Science (1993-November 2011).

Selection criteria

We included randomized and pseudo-randomized clinical trials assessing tobacco cessation interventions conducted by oral health professionals in the dental office or community setting with at least six months of follow-up.

Data collection and analysis

Two authors independently reviewed abstracts for potential inclusion and abstracted data from included trials. Disagreements were resolved by consensus. The primary outcome was abstinence from smoking or all tobacco use (for users of smokeless tobacco) at the longest follow-up, using the strictest definition of abstinence reported. The effect was summarised as an odds ratio, with correction for clustering where appropriate. Heterogeneity was assessed using the I² statistic and where appropriate a pooled effect was estimated using an inverse variance fixed-effect model.

Main results

Fourteen clinical trials met the criteria for inclusion in this review. Included studies assessed the efficacy of interventions in the dental office or in a community school or college setting. Six studies evaluated the effectiveness of interventions among smokeless tobacco (ST) users, and eight studies evaluated interventions among cigarette smokers, six of which involved adult smokers in dental practice settings. All studies employed behavioral interventions and only one required pharmacotherapy as an interventional component. All studies included an oral examination component. Pooling all 14 studies suggested that interventions conducted by oral health professionals can increase tobacco abstinence rates (odds ratio [OR] 1.71, 95% confidence interval [CI] 1.44 to 2.03) at six months or longer, but there was evidence of heterogeneity (I² = 61%). Within the subgroup of interventions for smokers, heterogeneity was smaller (I² = 51%), but was largely attributable to a large study showing no evidence of benefit. Within this subgroup there were five studies which involved adult smokers in dental practice settings. Pooling these showed clear evidence of benefit and minimal heterogeneity (OR 2.38, 95% CI 1.70 to 3.35, 5 studies, I² = 3%) but this was a posthoc subgroup analysis. Amongst the studies in smokeless tobacco users the heterogeneity was also attributable to a large study showing no sign of benefit, possibly due to intervention spillover to control colleges; the other five studies indicated that interventions for ST users were effective (OR 1.70; 95% CI 1.36 to 2.11).

Authors' conclusions

Available evidence suggests that behavioral interventions for tobacco cessation conducted by oral health professionals incorporating an oral examination component in the dental office or community setting may increase tobacco abstinence rates among both cigarette smokers and smokeless tobacco users. Differences between the studies limit the ability to make conclusive recommendations regarding the intervention components that should be incorporated into clinical practice, however, behavioral counselling (typically brief) in conjunction with an oral examination was a consistent intervention component that was also provided in some control groups.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Can interventions delivered by dental professionals help tobacco users to quit?

In addition to the well-known harmful effects of smoking on respiratory and cardiovascular systems, tobacco use is associated with an increased risk for oral disease, including cancer and gum disease. Dental professionals are in a unique position to help tobacco users who present for dental care by providing assistance to help them stop smoking or using other tobacco products. Combined findings from 14 studies including over 10,500 participants showed that tobacco interventions by dental professionals helped tobacco users to quit. These findings are similar for smokeless tobacco users and smokers, and the body of evidence reveals a significant increase in demonstrated benefit compared to earlier findings of this review.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Interventions de sevrage tabagique dans un contexte dentaire

Contexte

L'usage du tabac a des effets néfastes significatifs sur la santé bucco-dentaire. Les professionnels de la santé bucco-dentaire, dans le cadre du cabinet dentaire ou de la collectivité, ont une possibilité particulière d'accroitre les taux d'abstinence tabagique chez les consommateurs de tabac.

Objectifs

Cette étude évalue l'efficacité des interventions de sevrage tabagique proposées par les professionnels de la santé bucco-dentaire aux fumeurs de cigarettes et aux consommateurs de tabac sans fumée dans le cadre du cabinet dentaire ou de la collectivité.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons cherché dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le tabagisme (CENTRAL), MEDLINE (de 1966 à novembre 2011), EMBASE (de 1988 à novembre 2011), CINAHL (de 1982 à novembre 2011), Healthstar (de 1975 à novembre 2011), ERIC (de 1967 à novembre 2011), PsycINFO (de 1984 à novembre 2011), la base de données du National Technical Information Service (NTIS, de 1964 à novembre 2011), Dissertation Abstracts Online (de 1861 à novembre 2011), Database of Abstract of Reviews of Effectiveness (DARE, dev1995 à novembre 2011) et Web of Science (de 1993 à novembre 2011).

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais cliniques randomisés et pseudo-randomisés évaluant les interventions de sevrage tabagique menées par des professionnels de la santé bucco-dentaire dans le cadre du cabinet dentaire ou de la collectivité, avec un suivi d'au moins six mois.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment passé en revue des résumés pour leur éventuelle inclusion et extrait les données des essais inclus. Les désaccords ont été résolus par consensus. Le résultat primaire était l'abstinence tabagique ou de toute utilisation du tabac (pour les consommateurs de tabac sans fumée) avec le suivi le plus long, utilisant la définition la plus stricte de l'abstinence. L'effet a été résumé comme un rapport de cotes, avec une correction pour les groupes lorsque cela était nécessaire. L'hétérogénéité a été évaluée à l'aide de la statistique I² et lorsque cela était approprié, un effet groupé a été estimé à l'aide d'un modèle à effet fixe de variance inversée.

Résultats principaux

Quatorze essais cliniques répondaient aux critères d'inclusion dans cette revue. Les études incluses ont évalué l'efficacité des interventions dans le contexte du cabinet dentaire ou de la communauté scolaire. Six études ont évalué l'efficacité des interventions chez les consommateurs de tabac sans fumée et huit études ont évalué les interventions chez les fumeurs de cigarettes, dont six impliquaient des fumeurs adultes dans le contexte du cabinet dentaire. Toutes les études ont employé des interventions comportementales et une seule a offert la pharmacothérapie comme élément d'intervention. Toutes les études comprenaient un volet d'examen bucco-dentaire. Le regroupement de l'ensemble des 14 études a suggéré que les interventions menées par les professionnels de la santé bucco-dentaire peuvent accroître les taux d'abstinence tabagique (rapport de cotes (OR) 1,71, IC à 95 % 1,44 à 2,03) à six mois et plus, mais il y a avait une preuve d'hétérogénéité (I² = 61 %). Dans le sous-groupe des interventions pour les fumeurs, l'hétérogénéité était inférieure (I² = 51 %) mais largement attribuable à une étude importante ne montrant aucune preuve en rapport avec le bénéfice. Dans ce sous-groupe, il y avait cinq études qui impliquaient des fumeurs adultes dans le contexte du cabinet dentaire. Le regroupement de ces études a montré une preuve évidente du bénéfice et une hétérogénéité minimale (OR 2,38, IC à 95 % 1,70 à 3,35, 5 études, I² = 3 %) mais il s'agissait d'une analyse post hoc des sous-groupes. Parmi les études sur les utilisateurs de tabac sans fumée, l'hétérogénéité était également imputable à une importante étude ne démontrant aucun signe de bénéfice, sans doute en raison des répercussions de l'intervention dans les Universités témoins ; les cinq autres études indiquaient que les interventions pour les utilisateurs de tabac sans fumée étaient efficaces (OR 1,70 ; IC à 95 % 1,36 à 2,11).

Conclusions des auteurs

Les résultats disponibles suggèrent que les interventions comportementales anti-tabac menées par les professionnels de la santé bucco-dentaire incluant un examen bucco-dentaire effectué dans le contexte du cabinet dentaire ou de la collectivité peuvent accroitre les taux d'abstinence tabagique chez les fumeurs de cigarettes et les consommateurs de tabac sans fumée. Des différences entre les études limitent la possibilité de faire des recommandations concluantes concernant les composantes des interventions qui devraient être incorporées dans la pratique clinique, pour autant, les conseils comportementaux (généralement brefs) associés à un examen bucco-dentaire étaient une intervention cohérente qui étaient également proposés dans certains groupes témoins.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Les interventions délivrées par les professionnels de la santé bucco-dentaire peuvent-elles aider les consommateurs à arrêter de fumer ?

En plus des effets nuisibles bien connus du tabagisme sur les systèmes respiratoire et cardiovasculaire, le tabagisme est associé à un risque accru de maladie buccale, y compris un cancer et une maladie gingivale. Les professionnels de la santé bucco-dentaire sont dans une position unique pour aider les fumeurs qui se présentent pour un soin dentaire en leur fournissant une assistance pour les aider à arrêter de fumer ou à utiliser d'autres produits du tabac. Les découvertes combinées de 14 études totalisant plus de 10 500 participants ont montré que les interventions contre le tabagisme menées par les professionnels de la santé bucco-dentaire aidaient les fumeurs à arrêter. Ces découvertes sont similaires pour les utilisateurs de tabac sans fumée et les fumeurs, et les données révèlent une augmentation significative des bénéfices démontrés par rapport aux découvertes préalables de cette revue.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Traduction publiée en ligne le: 2012/6/13

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

背景

在牙科促進戒菸

抽菸顯著有害於口腔健康.牙醫診所或社區醫院的口腔衛生專家有絕佳機會增加戒菸率.

目標

本回顧評估在牙醫診所或社區醫院,對抽菸者和無煙煙草使用者使用促進戒菸方式的療效

搜尋策略

搜尋Cochrane Tobacco Addiction group Specialized Register (CENTRAL), MEDLINE (1966April 2006), EMBASE (1988April 2006), CINAHL (1982April 2006), Healthstar (1975April 2006), ERIC (1967April 2006), PsycINFO (1984April 2006), National Technical Information Service database (NTIS, 1964April 2006), Dissertation Abstracts Online (1861April 2006), Database of Abstract of Reviews of Effectiveness (DARE, 1995April April 2006), and Web of Science (1993April 2006).

選擇標準

納入隨機和半隨機試驗,評估在牙醫診所或社區醫院,口腔衛生專家使用的促進戒菸方式,追蹤期至少六個月.

資料收集與分析

兩個檢閱者獨立檢查可能納入試驗的摘要,由納入的試驗擷取資料.對意見不同的地方取得共識.

主要結論

6試驗符合納入條件.納入的試驗評估在牙醫診所或社區學校評估無煙煙草戒除計畫的療效,其中一個包含抽菸者.所有試驗都使用行為介入,一個試驗同時提供藥物.所有試驗都包含口腔檢查.資料統合後顯示:口腔衛生專家介入12個月時和之後戒菸率增加(OR 1.44; 95% CI: 1.16 to 1.78).有明顯異質性(I2 = 75%)又不能由分群分析或敏感度分析充分解釋.

作者結論

現有證據顯示在牙醫診所或社區衛生所,由口腔衛生專家施行行為治療,輔以口腔檢查,可以增加戒菸率.因為試驗差異的限制,無法得到臨床治療上應該採取的介入建議

翻譯人

本摘要由成功大學附設醫院尹子真翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

牙醫進行戒菸諮詢可幫助抽菸者戒菸.抽菸副作用除了眾所皆知呼吸和心血管副作用外,也有會增加如口腔癌和牙周病等口腔疾病的風險.牙醫可扮演特殊角色,幫助看牙的抽菸者戒菸.我們合併找到的6個研究,顯示牙醫提供諮詢與一般照護或沒有與抽菸者聯繫相比,可幫助戒菸:12個月OR為1.44 (95% CI 1.16 to 1.78).這些研究主要對象為無菸香菸使用者,對抽菸者的效過證據有限.

 

Laienverständliche Zusammenfassung

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Können durch den Zahnmedizinexperten durchgeführte Interventionen Tabakkonsumenten helfen aufzuhören?

Zusätzlich zu den bekannten schädlichen Auswirkungen von Rauchen auf Atemwege und Herz-Kreislauf-System, ist Tabakkonsum mit einem erhöhten Risiko für Erkrankungen der Mundhöhle, einschließlich Krebs und Zahnfleischerkrankungen assoziiert. Zahnmedizinexperten sind in der einzigartigen Lage Tabakkonsumenten zu helfen mit dem Rauchen oder mit dem Konsum von anderen Tabakprodukten aufzuhören. Zusammengefasste Ergebnisse von 14 Studien mit über 10.500 Teilnehmern haben gezeigt, dass Tabakinterventionen durch Zahnmedizinexperten Tabakkonsumenten geholfen haben mit dem Konsum aufzuhören. Diese Ergebnisse sind ähnlich für rauchfreie Tabakkonsumenten und Raucher. Im Vergleich zu früheren Ergebnissen dieser Übersichtsarbeit zeigt der Evidenzkörper jetzt eine erhebliche Zunahme des gezeigten Nutzens.

Anmerkungen zur Übersetzung

Übersetzt von J. Meerpohl. Koordination durch Cochrane Schweiz. www.swiss.cochrane.org

Übersetzung publiziert am: 2012/6/13