Get access

Plugs for containing faecal incontinence

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Faecal incontinence is a distressing disorder with high social stigma. Not all people with faecal incontinence can be cured with conservative or surgical treatment and they may need to rely on containment products, such as anal plugs.

Objectives

To assess the performance of different types of anal plugs for containment of faecal incontinence.

Search methods

We searched the Cochrane Incontinence Group Specialised Register (searched 29 February 2012). Reference lists of identified trials were searched and plugs manufacturers were contacted for trials. No language or other limitations were imposed.

Selection criteria

Types of studies: This review was limited to randomised and quasi-randomised controlled trials (including crossovers) of anal plug use for the management of faecal incontinence.

Types of participants: Children and adults with faecal incontinence.

Types of interventions: Any type of anal plug. Comparison interventions might include no treatment, conservative (physical) treatments, nutritional interventions, surgery, pads and other types or sizes of plugs.

Data collection and analysis

Two reviewers independently assessed methodological quality and extracted data from the included trials. Authors of all included trials were contacted for clarification concerning methodological issues.

Main results

Four studies with a total of 136 participants were included. Two studies compared the use of plugs versus no plugs, one study compared two sizes of the same brand of plug, and one study compared two brands of plugs. In all included studies there was considerable dropout (in total 48 (35%) dropped out before the end of the study) for varying reasons. Data presented are thus subject to potential bias. 'Pseudo-continence' was, however, achieved by some of those who continued to use plugs, at least in the short-term. In a comparison of two different types of plug, plug loss was less often reported and overall satisfaction was greater during use of polyurethane plugs than polyvinyl-alcohol plugs.

Authors' conclusions

The available data were limited and incomplete, and not all pre-specified outcomes could be evaluated. Consequently, only tentative conclusions are possible. The available data suggest that anal plugs can be difficult to tolerate. However, if they are tolerated they can be helpful in preventing incontinence. Plugs could then be useful in a selected group of people either as a substitute for other forms of management or as an adjuvant treatment option. Plugs come in different designs and sizes; the review showed that the selection of the type of plug can impact on its performance.

Résumé scientifique

Bouchons pour maîtriser l'incontinence fécale

Contexte

L'incontinence fécale est un trouble pénible accompagné d'une stigmatisation sociale forte. Les personnes souffrant d'une incontinence fécale ne peuvent pas toutes être guéries par un traitement conservateur ou chirurgical et elles peuvent en être réduites à s'en remettre à des produits permettant de la maîtriser, comme les bouchons anaux.

Objectifs

Évaluer la performance de différents types de bouchons anaux pour la maîtrise de l'incontinence fécale.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais spécialisés du groupe Cochrane sur l’incontinence (consulté le 29.02.12). Les listes bibliographiques des essais identifiés ont été consultées et les fabricants de bouchons ont été contactés pour les essais. Aucune limitation n'a été imposée sur la langue ou autre.

Critères de sélection

Types d'études : Cette revue était limitée aux essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés (incluant les essais croisés) portant sur l'utilisation de bouchons anaux pour la prise en charge de l'incontinence fécale.

Types de participants : Les enfants et les adultes souffrant d'incontinence fécale.

Types d’interventions : Tout type de bouchon anal. Les interventions de comparaison pouvaient inclure l'absence de traitement, les traitements conservateurs (physiques), les interventions nutritionnelles, la chirurgie, les compresses et d'autres types ou tailles de bouchons.

Recueil et analyse des données

Deux relecteurs ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait les données à partir des essais inclus de façon indépendante. Les auteurs de tous les essais inclus ont été contactés pour clarifier des questions méthodologiques.

Résultats principaux

Quatre études totalisant 136 participants ont été incluses. Deux études avaient comparé l'utilisation des bouchons à l'absence de bouchons, une étude avait comparé deux tailles de la même marque de bouchon, et une étude avait comparé deux marques de bouchons. Dans toutes les études incluses, il y avait un taux d'abandon considérable (au total 48 participants (35 %) avaient abandonné avant la fin de l'étude) pour diverses raisons. Les données présentées sont donc sujettes à un biais potentiel. La « pseudo-continence » était, toutefois, atteinte par certains de ceux qui continuaient à utiliser les bouchons, au moins à court terme. Dans une comparaison de deux différents types de bouchon, les pertes de bouchons étaient moins souvent signalées et la satisfaction globale était plus grande pendant l'utilisation de bouchons de polyuréthanne que de bouchons d'alcool polyvinylique.

Conclusions des auteurs

Les données disponibles étaient limitées et incomplètes, et les critères de jugement pré-spécifiés n'ont pas pu tous être évalués. En conséquence, seules des conclusions hésitantes sont possibles. Les données disponibles suggèrent que les bouchons anaux peuvent être difficiles à tolérer. Toutefois, s'ils sont tolérés ils peuvent être utiles pour prévenir l'incontinence. Les bouchons peuvent alors être utiles dans un groupe de personnes sélectionnées soit comme substitut à d'autres formes de prise en charge soit comme une option de traitement d'appoint. Les bouchons se présentent sous différents modèles et tailles ; la revue a montré que le choix du type de bouchon peut avoir un impact sur sa performance.

Plain language summary

Plugs for preventing the loss of stool in patients with faecal incontinence

Faecal incontinence is defined as the involuntary passage of faecal material through the anal canal and is a common and embarrassing problem. Different treatments exist, including dietary measures, drugs, specialized physiotherapy of the pelvic floor and surgery. However, not all patients can be cured. These patients might be helped by using anal plugs. Different types of anal plugs are known, all aiming to block the loss of stool to control their incontinence. Aim of this review was to assess the performance of different types of anal plugs for containment of faecal incontinence.

Four studies with a total of 136 participants were included. Two studies compared the use of plugs versus no plugs. The involuntary loss of stool was effectively blocked (pseudo-continence) in six (38%) participants who continued to use the plugs, at least in the short-term. One study compared two sizes of the same brand of plug, due to the high dropout in this study and the incomplete data, no results concerning this comparison are available. In one study a comparison of two different brands of plug was made. Loss of plug was reported by 7 patients (30%) with a polyurethane (PU) plug and by 15 patient (65%) with the polyvinyl-alcohol (PVA) plug. Overall satisfaction, defined as patients' opinion that the plug was good to very good, was reported more often for the PU plug (n=17) than for the PVA plug (n=8).

In all included studies there was considerable dropout; in total 48 participants (35%) dropped out before the end of the study for varying reasons. Data presented are thus subject to potential bias, and only tentative conclusions are possible. The available data suggest that anal plugs can be difficult to tolerate. However, if they are tolerated they can be helpful in preventing incontinence. Plugs could then be useful in a selected group of people either as a substitute for other forms of management or as an adjuvant treatment option. Plugs come in different designs and sizes; the review showed that the selection of the type of plug can impact on its performance.

Résumé simplifié

Bouchons pour prévenir les pertes de selles chez les patients présentant une incontinence fécale

L'incontinence fécale est définie par le passage involontaire de matières fécales par le canal anal et constitue un problème courant et embarrassant. Il existe différents traitements, incluant des mesures de l'alimentation, des médicaments, la physiothérapie spécialisée du plancher pelvien et la chirurgie. Toutefois, les patients ne peuvent pas tous être guéris. Ces patients pourraient être aidés en utilisant des bouchons anaux. Différents types de bouchons anaux sont connus, visant tous à bloquer les pertes de selles afin de contrôler leur incontinence. L'objectif de cette revue était d'évaluer la performance de différents types de bouchons anaux pour la maîtrise de l'incontinence fécale.

Quatre études totalisant 136 participants ont été incluses. Deux études comparaient l'utilisation de bouchons à l'absence de bouchons. Les pertes involontaires de selles ont effectivement été bloquées (pseudo-continence) chez six (38 %) participants qui continuaient à utiliser les bouchons, au moins à court terme. Une étude comparait deux tailles de la même marque de bouchon, en raison des nombreux abandons dans cette étude et des données incomplètes, aucun résultat concernant cette comparaison n'est disponible. Dans une étude, une comparaison de deux différentes marques de bouchon a été effectuée. Les pertes de bouchon étaient rapportées par 7 patients (30 %) avec un bouchon de polyuréthanne (PU) et par 15 patients (65 %) avec le bouchon d'alcool polyvinylique (PVA). La satisfaction globale, définie par l'opinion des patients que le bouchon était bon à très bon, était plus souvent rapportée pour le bouchon de PU (n = 17) que pour le bouchon de PVA (n = 8).

Dans toutes les études incluses, il y avait un taux d'abandon considérable ; au total 48 participants (35 %) avaient abandonné avant la fin de l'étude pour diverses raisons. Les données présentées sont donc sujettes à un biais potentiel, et seules des conclusions hésitantes sont possibles. Les données disponibles suggèrent que les bouchons anaux peuvent être difficiles à tolérer. Toutefois, s'ils sont tolérés ils peuvent être utiles pour prévenir l'incontinence. Les bouchons peuvent alors être utiles dans un groupe de personnes sélectionnées soit comme substitut à d'autres formes de prise en charge soit comme une option de traitement d'appoint. Les bouchons se présentent sous différents modèles et tailles ; la revue a montré que le choix du type de bouchon peut avoir un impact sur sa performance.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary