Get access

Sodium channel blockers for cystic fibrosis

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

People with cystic fibrosis (CF) have increased transport of the salt, sodium across their airway lining. Over-absorption of sodium results in the dehydration of the liquid that lines the airway surface and is a primary defect in people with CF.

Objectives

To determine whether the topical administration of drugs that block sodium transport improves the respiratory condition of people with CF.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Trials Register comprising references identified from comprehensive electronic database searches, handsearching relevant journals and abstract books of conference proceedings. We contacted principal investigators known to work in the field, previous authors and pharmaceutical companies who manufacture ion transport agents for unpublished or follow-up data.

Most recent search of the Group's register: 22nd August 2011.

Selection criteria

Published or unpublished randomised controlled trials (RCTs) or quasi-randomised controlled trials of sodium channel blockers compared to placebo or another sodium channel blocker or the same sodium channel blocker at a different dosing regimen.

Data collection and analysis

Two authors independently extracted data. Meta-analysis was limited due to differing study designs.

Main results

Five RCTs, with a total of 226 participants, examining the topical administration of the short-acting sodium channel blocker, amiloride, compared to placebo were identified as eligible for inclusion in the review. In three studies over six months, there was a significant difference found in the difference in relative change in FVC in favour of placebo (weighted mean difference 1.51% (95% confidence interval -2.77 to -0.25), although heterogeneity was evident. A two-week study demonstrated that hypertonic saline with amiloride pre-treatment did not result in a significant improvement in respiratory function or mucus clearance, in contrast to pre-treatment with placebo. There were no significant differences identified in other clinically relevant outcomes.

Authors' conclusions

We found no evidence that the topical administration of a short-acting sodium channel blocker improves respiratory condition in people with cystic fibrosis and some limited evidence of deterioration in lung function.

Résumé

Les inhibiteurs des canaux sodiques pour la mucoviscidose

Contexte

Les personnes atteintes de mucoviscidose présentent un transport de sel de sodium accru sur l'épithélium de leurs voies aériennes. L'absorption excessive de sodium entraîne la déshydratation du liquide qui recouvre la surface des voies aériennes et constitue un défaut primaire chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

Objectifs

Déterminer si l'administration topique de médicaments qui bloquent le transport de sodium améliore l'état respiratoire des personnes atteintes de mucoviscidose.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques comprenant des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques, ainsi que des recherches manuelles de revues pertinentes et de résumés d’actes de conférence. Nous avons contacté les chercheurs principaux connus pour travailler dans ce domaine, d’anciens auteurs et des groupes pharmaceutiques fabricant des agents de transport d'ions pour obtenir des données non publiées ou des données de suivi.

Date de la recherche la plus récente effectuée dans le registre du groupe : 22 août 2011.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) ou les essais contrôlés quasi-randomisés, publiés ou non publiés, portant sur les inhibiteurs des canaux sodiques comparés à un placebo ou à un autre inhibiteur des canaux sodiques ou au même inhibiteur des canaux sodiques à un schéma posologique différent.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données de façon indépendante. La méta-analyse était limitée en raison des plans d'étude différents.

Résultats Principaux

Cinq ECR, portant sur un total de 226 participants et examinant l'administration topique de l'amiloride, un inhibiteur des canaux sodiques à courte durée d'action, comparé à un placebo, ont été identifiés comme pouvant être inclus dans la revue. Dans trois études sur six mois, une différence significative a été observée en termes de différence de variation relative de CVF en faveur du placebo (différence moyenne pondérée 1,51 % (intervalle de confiance à 95 % -2,77 à -0,25)), même si l'hétérogénéité était évidente. Une étude de deux semaines a démontré qu'un prétraitement par une solution saline hypertonique avec de l'amiloride n'a pas entraîné d'amélioration significative de la fonction respiratoire ou de l'élimination du mucus, contrairement à un prétraitement avec un placebo. Aucune différence significative n'a été identifiée concernant les autres résultats cliniquement pertinents.

Conclusions des auteurs

Nous n'avons trouvé aucune preuve indiquant que l'administration topique d'un inhibiteur des canaux sodiques à courte durée d'action améliorait l'état respiratoire des personnes atteintes de mucoviscidose et avons trouvé des preuves limitées d'une détérioration de la fonction pulmonaire.

Plain language summary

Drugs to control the movement of salt in the lungs of people with cystic fibrosis

Usually salt is absorbed from liquid on the surface of the lungs to stop fluid building up there. In cystic fibrosis too much salt is absorbed and there is little liquid left on the airway surfaces. As a result people with cystic fibrosis have problems clearing their lungs of sticky secretions. Thus the lungs are left open to infection. Drugs applied directly to the lungs may prevent too much salt being absorbed. This may lead to better clearance of mucus and less lung infection and damage. The review includes five studies with a total of 226 participants. All studies looked at short-acting drugs applied directly to the lungs compared to placebo. When the results from three studies over six months were combined, the placebo group showed a slower rate of decline in forced vital capacity than the treatment group. However, each of these differed in their results. A further study showed that people receiving a sodium channel blocker before receiving hypertonic saline did not achieve better lung function or mucus clearance than those receiving placebo before hypertonic saline. We found no evidence that short-acting sodium channel blockers administered directly to the lungs improve respiratory status in people with cystic fibrosis. There was even some limited evidence of a decline in lung function. Trials of long-acting sodium channel blockers are ongoing.

Résumé simplifié

Les inhibiteurs des canaux sodiques pour la mucoviscidose

Médicaments pour contrôler le mouvement du sel dans les poumons chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Généralement, le sel est absorbé à partir du liquide à la surface des poumons pour empêcher les fluides de s'y accumuler. Dans le cas de la mucoviscidose, trop de sel est absorbé et il reste peu de liquide à la surface des voies aériennes. En conséquence, les personnes atteintes de mucoviscidose ont des difficultés à dégager leurs poumons des sécrétions collantes. Les poumons sont donc ouverts aux infections. Les médicaments appliqués directement aux poumons peuvent empêcher une absorption excessive de sel. Cela peut conduire à une meilleure évacuation du mucus et une baisse des infections et lésions pulmonaires. La revue inclut cinq études totalisant 226 participants. Toutes les études ont examiné les médicaments à courte durée d'action appliqués directement aux poumons par rapport à un placebo. Lorsque les résultats de trois études sur six mois ont été combinés, le groupe placebo a montré un taux de déclin de la capacité vitale forcée plus lent que le groupe de traitement. Cependant, chacun d'eux présentait des résultats différents. Une autre étude a montré que les personnes recevant un inhibiteur des canaux sodiques avant de recevoir une solution saline hypertonique n'ont pas obtenu une meilleure fonction pulmonaire ou une meilleure élimination du mucus que celles recevant un placebo avant une solution saline hypertonique. Nous n'avons trouvé aucune preuve indiquant que des inhibiteurs des canaux sodiques, à courte durée d'action, administrés directement dans les poumons, amélioraient l'état respiratoire des personnes atteintes de mucoviscidose. Quelques preuves limitées semblaient même indiquer un déclin de la fonction pulmonaire. Des essais portant sur les inhibiteurs des canaux sodiques à action prolongée sont en cours.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article