Increased energy intake for preterm infants with (or developing) bronchopulmonary dysplasia/chronic lung disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Preterm infants with bronchopulmonary dysplasia (BPD)/chronic lung disease (CLD) have nutritional deficits that may contribute to short and long term morbidity and mortality. Increasing the daily energy intake for these infants may improve their respiratory, growth and neurodevelopmental outcomes.

Objectives

To assess the effect of increased energy intake on mortality and respiratory, growth and neurodevelopmental outcomes for preterm infants with (or developing) CLD/BPD. Secondarily, the review examines any adverse effects associated with increased energy intake.

Search methods

The standard search strategy of the Cochrane Neonatal Review Group was used. This included searches of the Cochrane Central Register of Controlled Trials, MEDLINE (accessed via Ovid), references cited in previous relevant Cochrane reviews and in other relevant studies, review articles, standard textbooks, and manuals of neonatal medicine. Hand search results of the Cochrane Neonatal Review Group were also assessed. Search was updated in December 2010.

Selection criteria

All randomised and quasi-randomised trials comparing the outcomes of preterm infants with (or developing) CLD/BPD who had either increased (> 135 kcal/kg/day) or standard energy intake (98 to 135 kcal/kg/day). Increasing energy intake might be achieved enterally and/or parenterally; enterally by increasing the energy content of the milk, increasing feed volume, or by nutrient supplementation with protein, carbohydrate or fat. The primary outcomes were the development of CLD and neonatal mortality; secondary outcomes included respiratory morbidities, growth, neurodevelopmental status and possible complications with increased energy intake.

Data collection and analysis

We planned to extract data using the standard methods of the Cochrane Neonatal Review Group. Relevant trials would be scrutinized for methodological quality independently by the review authors to determine their eligibility for inclusion. Data of the included trials would be expressed as relative risk, risk difference, NNT and weighted mean difference where appropriate, using a fixed effect model.

Main results

No eligible trials were identified. Fourteen studies that appeared to be relevant were excluded, as no study directly compared increased versus standard energy intakes in infants with CLD/BPD. However, two excluded trials provided some insights into the topic. One study showed that infants with CLD/BPD who were fed formula enriched with protein and minerals had improved growth parameters up until the cessation of the intervention at three months of corrected age. The other study compared different energy density of formula but identical energy intake by setting different feed volumes for both groups. It showed that both groups were unable to achieve the pre-designated feed volumes and that there were no differences in growth, respiratory outcomes, oedema and the diuretic requirements.

Authors' conclusions

To date, no randomised controlled trials are available that examine the effects of increased versus standard energy intake for preterm infants with (or developing) CLD/BPD. Research should be directed at evaluating the effects of various levels of energy intake on this group of infants on clinically important outcomes like mortality, respiratory status, growth and neurodevelopment. The benefits and harms of various ways of increasing energy intake, including higher energy density of milk feed and/or fluid volume (clinically realistic target volume should be set), parenteral nutrition, and the use of various constituents of energy like carbohydrate, protein and fat for this purpose also need to be assessed.

摘要

背景

在有 (或正發展) 肺支氣管發育不全/慢性肺疾病的早產兒增加熱量的攝取

有肺支氣管發育不全/慢性肺疾病的早產兒若缺乏營養時,會增加短期和長期的罹病率和死亡率。增加這些嬰兒每日的熱量攝取可能會改善他們的呼吸、生長和神經發育上的預後。

目標

為了評估有 (或正發展) 肺支氣管發育不全/慢性肺疾病的早產兒,若增加熱量的攝取對他們呼吸、生長和神經發育上的影響。其次,這文章將檢驗增加熱量的攝取有無任何的副作用。

搜尋策略

使用Cochrane Neonatal Review Group的標準搜尋策略。這其中包含了搜尋 Cochrane Central Register of Controlled Trial (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 1, 2006) 、MEDLINE (經由Ovid) 、之前Cochrane review裡相關的參考文獻和其他相關的研究、回顧性文章、標準的教科書及新生兒醫學的手冊。檢閱Cochrane Neonatal Review Group搜尋的結果也都接受。

選擇標準

比較有 (或正發展) 肺支氣管發育不全/慢性肺疾病的早產兒增加熱量的攝取 (>135kcal/kg/day) 和標準的熱量攝取 (98 – 135kcal/kg/day) 結果的隨機或半隨機之所有研究。增加熱量的來源可能是從腸胃道和/或非經腸道,在腸道營養方面增加飲食中奶的熱量的含量、增加餵食量、增加蛋白質、碳水化合物或脂肪等營養物質的提供。主要的預後是比較產生慢性肺疾病和新生兒死亡率;次要的預後比較包括呼吸道疾病、生長、神經發育的狀態和增加熱量攝取可能的併發症。

資料收集與分析

我們計畫採取Cochrane Neonatal Review Group的標準蒐集方式。相關的研究將被評論者個別的細閱其方法學上的品質,以決定是否納入。納入的研究以相對危險 (RR) 、危險差 (RD) 、需治數 (NNT) 及加權平均差 (WMD) 陳述,在適當的時機則採用固定效果模式。

主要結論

並無找到合適的研究。有12個相關的研究被排除,因為沒有做直接比較關於在肺支氣管發育不全/慢性肺疾病的早產兒接受增加熱量攝取和標準熱量攝取的研究。然而,有兩個被排除的研究提供了某些關於此議題的看法。其中一個研究指出有肺支氣管發育不全/慢性肺疾病的早產兒,若以含豐富蛋白質和礦物質的配方餵食將改善各生長的參數,直到矯正年齡三個月停止此項營養治療時。另一個研究比較不同熱量含量的配方,但兩組是以不同的餵食量來設定相似熱量的攝取。其顯示兩組都無法達到預設的餵食量,且在生長、呼吸表現、水腫和利尿劑的需求上都沒有差異。

作者結論

至今並無找到關於測驗增加熱量攝取比起標準熱量攝取,在有 (或正發展) 肺支氣管發育不全/慢性肺疾病的早產兒上的效果之隨機控制模式的研究。研究必須直接的評估不同熱量的攝取在這群嬰兒中有無臨床上重大的影響,像是死亡率、呼吸狀態、生長和神經發育。也應該評估以不同的方式增加熱量攝取,包括餵食較高熱量的奶和/或增加餵食量 (需設定理想的目標量) 、靜脈營養、使用不同組成的熱量像碳水化合物、蛋白質和脂肪等方式的優缺點。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院謝雨潤翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

增加或標準的熱量攝取對有 (或發展中) 肺支氣管發育不全/慢性肺疾病的早產兒的影響。慢性肺疾病或肺支氣管發育不全是早產兒的疾病,他們常需要長期的呼吸治療和供給氧氣。這些嬰兒有高度的危險得到許多短期和長期的呼吸、生長和發育的問題包括在嬰兒或孩童時期就死亡。研究顯示這些嬰兒比起那些沒有慢性肺疾病或肺支氣管發育不全的嬰兒有更多的熱量消耗和較少的熱量攝取。給予這些嬰兒超過一般標準的熱量攝取可能對他們有幫助。然而,對這些嬰兒設定高熱量的飲食攝取可能會無法成功。更進一步說,藉著像增加奶量或濃度、或給予靜脈注射的營養來增加熱量的方法可能讓他們得到某些併發症。我們計畫檢查出是否能增加這些嬰兒的熱量攝取以改善他們呼吸、生長和發育的情況降低死亡率且不會因產生重大的併發症。但還沒有找到適合的研究可以回答這問題,目前我們無法提出任何證據關於增加熱量的攝取對這些有慢性肺疾病或肺支氣管發育不全的嬰兒是有長久的益處。

Résumé scientifique

Apport énergétique accru chez les nouveau-nés prématurés présentant (ou développant) une dysplasie broncho-pulmonaire/maladie pulmonaire chronique

Contexte

Les nouveau-nés prématurés atteints de dysplasie broncho-pulmonaire (DBP)/maladie pulmonaire chronique (MPC) présentent des carences nutritionnelles qui pourraient contribuer à la morbidité et la mortalité à court et long termes. L'augmentation de l'apport énergétique quotidien de ces nourrissons pourrait améliorer leurs résultats respiratoires, leur croissance et leur développement neurologique.

Objectifs

Évaluer les effets de l'augmentation de l'apport énergétique sur la mortalité, le statut respiratoire, la croissance et le développement neurologique des nouveau-nés prématurés présentant (ou développant) une MPC/DBP. Cette revue se propose également d'examiner tout effet indésirable associé à l'augmentation de l'apport énergétique.

Stratégie de recherche documentaire

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie a été utilisée. Cela inclut notamment des recherches dans le registre Cochrane central des essais contrôlés et MEDLINE (via Ovid), ainsi les références bibliographiques citées dans les précédentes revues Cochrane et dans d'autres études, articles de revue, ouvrages et manuels de médecine néonatale pertinents. Les résultats des recherches manuelles du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie ont également été évalués. Les recherches ont été mises à jour en décembre 2010.

Critères de sélection

Tous les essais randomisés et quasi-randomisés comparant les résultats des nouveau-nés prématurés présentant (ou développant) une MPC/DBP et recevant un apport énergétique supplémentaire (> 135 kcal/kg/jour) ou standard (98 à 135 kcal/kg/jour). L'apport énergétique supplémentaire pouvait être administré par voie entérale et/ou parentérale ; par voie entérale en augmentant le contenu énergétique du lait, en augmentant le volume alimentaire ou en administrant une supplémentation nutritionnelle contenant des protéines, des glucides ou des matières grasses. Les critères de jugement principaux étaient le développement d'une MPC et la mortalité néonatale ; les critères de jugement secondaires incluaient les morbidités respiratoires, la croissance, le statut du développement neurologique et les éventuelles complications associées à l'augmentation de l'apport énergétique.

Recueil et analyse des données

Notre intention était d'extraire les données en utilisant les méthodes standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie. La qualité méthodologique des essais pertinents aurait été examinée par les auteurs de revue de manière indépendante afin de déterminer leur éligibilité. Les données des essais inclus auraient été exprimées sous forme de risque relatif, de différence de risques, de NST et de différence moyenne pondérée, selon le cas, à l'aide d'un modèle à effets fixes.

Résultats principaux

Aucun essai éligible n'a été identifié. Quatorze études qui semblaient pertinentes ont été exclues car aucune ne comparait directement une augmentation de l'apport énergétique à un apport énergétique standard chez des nourrissons atteints de MPC/DBP. Néanmoins, deux essais exclus apportaient quelques informations dans ce domaine. Une étude montrait que les nourrissons atteints de MPC/DBP recevant du lait maternisé enrichi en protéines et minéraux présentaient une amélioration des paramètres de croissance jusqu'à l'arrêt de l'intervention, à un âge corrigé de trois mois. L'autre étude comparait du lait maternisé présentant différentes densités énergétiques et un apport énergétique similaire en assignant différents volumes alimentaires aux deux groupes. Cette étude montrait qu'aucun des groupes ne parvenait à atteindre les volumes alimentaires prédéfinis et qu'il n'existait aucune différence en termes de croissance, de résultats respiratoires, d'œdème et de recours à des diurétiques.

Conclusions des auteurs

À ce jour, aucun essai contrôlé randomisé n'a comparé une augmentation de l'apport énergétique à un apport énergétique standard chez des nouveau-nés prématurés présentant (ou développant) une MPC/DBP. Les recherches devraient s'attacher à évaluer les effets de différents niveaux d'apport énergétique sur des critères de jugement cliniquement importants tels que la mortalité, le statut respiratoire, la croissance et le développement neurologique chez ce groupe de nouveau-nés. Les effets bénéfiques et délétères des différentes méthodes d'augmentation de l'apport énergétique, y compris l'augmentation de la densité énergétique de l'alimentation au lait et/ou du volume des fluides (un volume cible réaliste d'un point de vue clinique devrait être défini), la nutrition parentérale et l'utilisation de diverses substances énergétiques telles que les glucides, les protéines et les matières grasses, devraient également être évalués.

Plain language summary

Increased energy intake for preterm infants with (or developing) bronchopulmonary dysplasia/ chronic lung disease

Chronic lung disease (CLD) or bronchopulmonary dysplasia (BPD) is a disease of premature babies who required prolonged support with their breathing and supplemental oxygen. These babies are at high risk of many short and long-term problems with their breathing, growth and development, including death in infancy or childhood. Studies have shown that these babies have higher energy expenditure and lower energy intake compared with babies without CLD/BPD. Increasing energy intake for these babies beyond standard levels may therefore seem beneficial. However, setting high targets for energy intake for these babies may not be achievable. Furthermore, methods of increasing energy intake such as increasing the milk volume or concentration or giving intravenous nutrition may lead to complications of their own. We planned to examine whether increasing energy intake for these babies improves their breathing status, their growth and development, and reduces their risk of death without producing significant complications. Having found no suitable study to date that answers these questions, we are currently unable to provide any evidence on whether increasing the energy intake for babies with (or developing) CLD/BPD is overall beneficial.

Résumé simplifié

Apport énergétique accru chez les nouveau-nés prématurés présentant (ou développant) une dysplasie broncho-pulmonaire/maladie pulmonaire chronique

La maladie pulmonaire chronique (MPC) ou dysplasie broncho-pulmonaire (DBP) est une maladie des bébés prématurés qui ont reçu une assistance respiratoire et de l'oxygène supplémentaire de manière prolongée. Ces bébés présentent un risque élevé de développer de nombreux problèmes de respiration, de croissance et de développement à court et long termes, y compris un décès pendant la petite enfance ou l'enfance. Des études ont montré que ces bébés avaient des besoins énergétiques supérieurs et un apport énergétique inférieur à ceux des bébés non atteints de MPC/DBP. L'augmentation de l'apport énergétique de ces bébés au-delà des niveaux standard pourrait donc être bénéfique. Néanmoins, il pourrait être difficile d'atteindre des apports énergétiques élevés chez ces bébés. De plus, les méthodes qui permettent d'accroître l'apport énergétique, telles que l'augmentation du volume ou de la concentration du lait ou l'administration d'une nutrition intraveineuse, pourraient entraîner des complications supplémentaires. Notre intention était d'examiner si l'augmentation de l'apport énergétique chez ces bébés améliorait leur statut respiratoire, leur croissance et leur développement, et réduisait le risque de décès sans produire de complications significatives. Nous n'avons identifié aucune étude pertinente de nature à répondre à ces questions et ne sommes donc pas en mesure d'apporter de preuves concernant les éventuels effets bénéfiques globaux associés à l'augmentation de l'apport énergétique des bébés présentant (ou développant) une MPC/DBP.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 5th June, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux