Intervention Review

Intranasal steroids for acute sinusitis

  1. Anca Zalmanovici Trestioreanu1,*,
  2. John Yaphe2

Editorial Group: Cochrane Acute Respiratory Infections Group

Published Online: 2 DEC 2013

Assessed as up-to-date: 22 MAY 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD005149.pub4


How to Cite

Zalmanovici Trestioreanu A, Yaphe J. Intranasal steroids for acute sinusitis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 12. Art. No.: CD005149. DOI: 10.1002/14651858.CD005149.pub4.

Author Information

  1. 1

    Beilinson Campus, Rabin Medical Center, Department of Family Medicine, Petah Tikva, Israel

  2. 2

    University of Minho, School of Health Science, Braga, Portugal

*Anca Zalmanovici Trestioreanu, Department of Family Medicine, Beilinson Campus, Rabin Medical Center, 39 Jabotinski Street, Petah Tikva, 49100, Israel. anca_z@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 2 DEC 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Acute sinusitis is a common reason for primary care visits. It causes significant symptoms and often results in time off work and school.

Objectives

We examined whether intranasal corticosteroids (INCS) are effective in relieving symptoms of acute sinusitis in adults and children.

Search methods

We searched CENTRAL 2013, Issue 4, MEDLINE (January 1966 to May week 2, 2013), EMBASE (1990 to May 2013) and bibliographies of included studies.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing INCS treatment to placebo or no intervention in adults and children with acute sinusitis. Acute sinusitis was defined by clinical diagnosis and confirmed by radiological evidence or by nasal endoscopy. The primary outcome was the proportion of participants with either resolution or improvement of symptoms. Secondary outcomes were any adverse events that required discontinuation of treatment, drop-outs before the end of the study, rates of relapse, complications and return to school or work.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data, assessed trial quality and resolved discrepancies by consensus.

Main results

No new trials were found for inclusion in this update. Four studies involving 1943 participants with acute sinusitis met our inclusion criteria. The trials were well-designed and double-blind and studied INCS versus placebo or no intervention for 15 or 21 days. The rates of loss to follow-up were 7%, 11%, 41% and 10%. When we combined the results from the three trials included in the meta-analysis, participants receiving INCS were more likely to experience resolution or improvement in symptoms than those receiving placebo (73% versus 66.4%; risk ratio (RR) 1.11; 95% confidence interval (CI) 1.04 to 1.18). Higher doses of INCS had a stronger effect on improvement of symptoms or complete relief: for mometasone furoate 400 µg versus 200 µg (RR 1.10; 95% CI 1.02 to 1.18 versus RR 1.04; 95% CI 0.98 to 1.11). No significant adverse events were reported and there was no significant difference in the drop-out and recurrence rates for the two treatment groups and for groups receiving higher doses of INCS.

Authors' conclusions

Current evidence is limited for acute sinusitis confirmed by radiology or nasal endoscopy but supports the use of INCS as a monotherapy or as an adjuvant therapy to antibiotics. Clinicians should weigh the modest but clinically important benefits against possible minor adverse events when prescribing therapy.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Steroids for acute sinusitis in adults and children

Acute sinusitis is a common reason for primary care visits; it is one of the 10 most common diagnoses in outpatient clinics, presenting with various symptoms and signs that include purulent nasal discharge and congestion and cough lasting beyond the typical seven to 10 days of a viral upper respiratory infection. There have been suggestions, based on studies of allergic rhinitis and chronic sinusitis, that intranasal corticosteroids (INCS) may relieve symptoms and hasten recovery in acute sinusitis due to their anti-inflammatory properties.

A critical systematic review of the literature found four well-conducted, randomised, placebo-controlled intervention studies, involving 1943 participants treated for 15 or 21 days. The results suggest that there may be a modest effect with INCS in the resolution or improvement of symptoms. Only minor adverse events such as epistaxis, headache and nasal itching were reported. Given the small number of studies included in this review, it is recommended that further randomised controlled trials be conducted. The evidence is up to date as of May 2013.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Stéroïdes intranasaux dans la sinusite aiguë

Contexte

La sinusite aiguë est un motif courant de visite en médecine générale. Elle est associée à des symptômes significatifs et entraîne souvent des absences au travail ou à l'école.

Objectifs

Nous avons tenté de déterminer si les corticostéroïdes intranasaux (CSIN) étaient efficaces pour soulager les symptômes de la sinusite aiguë chez l'adulte et l'enfant.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 4, 2013), MEDLINE (janvier 1966 à la 2ème semaine de mai 2013) et EMBASE (1990 à mai 2013), ainsi que les références bibliographiques des études incluses.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant un traitement CSIN à un placebo ou à une absence d'intervention chez des adultes et des enfants atteints de sinusite aiguë. La sinusite aiguë était définie sur la base d'un diagnostic clinique et confirmée par des preuves radiologiques ou par endoscopie nasale. Le critère de jugement principal était le nombre de participants présentant une résolution ou une amélioration des symptômes. Les critères de jugement secondaires étaient tous les événements indésirables exigeant l'arrêt du traitement, les sorties d'étude prématurées, le taux de rechute, les complications et le retour à l'école ou au travail.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont extrait les données de manière indépendante, évalué la qualité des essais et résolu les divergences par consensus.

Résultats Principaux

Aucun nouvel essai n'a été trouvé dans cette mise à jour. Quatre études portant sur 1943 participants atteints de sinusite aiguë remplissaient nos critères d'inclusion. Ces essais étaient bien planifiés, en double aveugle, et comparaient des CSIN à un placebo ou à une absence d'intervention pendant 15 ou 21 jours. Les taux de perte de suivi étaient de 7, 11, 41 et 10 %. Lorsque nous avons combiné les résultats des trois essais inclus dans la méta-analyse, les participants recevant des CSIN étaient plus susceptibles de présenter une résolution ou une amélioration des symptômes que les participants recevant un placebo (73 contre 66,4 % ; risque relatif (RR) de 1,11 ; intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 1,04 et 1,18). Les doses plus élevées de CSIN avaient un effet supérieur sur l'amélioration des symptômes ou le soulagement total : pour le furoate de mométasone (FMPN) 400 mcg versus 200 µg (RR de 1,10 ; IC à 95 %, entre 1,02 et 1,18 versus RR de 1,04 ; IC à 95%, entre 0,98 et 1,11). Aucun événement indésirable significatif n'était rapporté et aucune différence significative n'était observée en termes de taux de sortie d'étude et de récidive entre les deux groupes de traitement, non plus que dans les groupes recevant des doses supérieures de CSIN.

Conclusions des auteurs

Les preuves actuelles sont limitées concernant la sinusite aiguë confirmée par radiologie ou endoscopie nasale, mais sont favorables à l'utilisation de CSIN en monothérapie ou en tant que traitement adjuvant aux antibiotiques. Lors de la prescription, les cliniciens devraient mettre en rapport les bénéfices modestes mais cliniquement importants des CSIN avec les éventuels événements indésirables mineurs du traitement.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Stéroïdes intranasaux dans la sinusite aiguë

Stéroïdes dans la sinusite aiguë chez l'adulte et l'enfant

La sinusite aiguë est un motif fréquent de visite en médecine générale ; il s'agit de l'un des 10 diagnostics les plus courants dans les services de consultation externe. La sinusite s'accompagne de divers symptômes et signes, notamment un écoulement nasal purulent, une congestion nasale et une toux persistant au-delà des sept à dix jours habituels en cas d'infection virale des voies respiratoires supérieures. Sur la base d'études portant sur la rhinite allergique et la sinusite chronique, il a été suggéré que les corticostéroïdes intranasaux (CSIN) pourraient soulager les symptômes et accélérer la guérison de la sinusite aiguë grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires.

Une revue systématique critique de la littérature nous a permis d'identifier quatre études d'intervention randomisées et contrôlées par placebo bien réalisées, portant sur 1 943 participants traités pendant 15 ou 21 jours. Les résultats suggèrent que les CSIN pourraient avoir un effet modeste sur la résolution ou l'amélioration des symptômes. Seuls des événements indésirables mineurs, tels que des épistaxis, des céphalées et des démangeaisons nasales, étaient rapportés. Compte tenu du nombre limité d'études incluses dans cette revue, d'autres essais contrôlés randomisés sont recommandés. Revue mise à jour en mai 2013.

Notes de traduction

Nous souhaitons remercier le Professeur Leonard Leibovici du Rabin Medical Center et le Professeur Michael A Weingarten du Department of Family Medicine, Tel-Aviv University, qui nous ont apporté des suggestions utiles et ont effectué la révision finale de cette revue.

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux