Get access

Terlipressin for hepatorenal syndrome

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Clinical trials suggest that terlipressin improves renal function in hepatorenal syndrome, but the evidence concerning mortality is equivocal.

Objectives

To assess the beneficial and harmful effects of terlipressin alone or with albumin versus placebo, no intervention or albumin for hepatorenal syndrome.

Search methods

Eligible trials were identified through electronic (The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE and Science Citation Index databases) and manual searches until January 2012.

Selection criteria

Randomised clinical trials involving patients with type 1 or type 2 hepatorenal syndrome were included irrespective of publication status or language.

Data collection and analysis

The review authors independently extracted data from trial reports and undertook correspondence with the authors. Primary outcome measures included mortality, reversal of hepatorenal syndrome and adverse events. Intention-to-treat, random-effects model meta-analyses were performed and results were expressed as risk ratios (RR) with 95% confidence intervals (CI), and the I2 statistic provided a measure of intertrial heterogeneity. Subgroup, sensitivity, regression and sequential analyses were performed.

Main results

We identified six randomised clinical trials. All had high risk of bias. Five trials assessed terlipressin (with albumin in three trials) versus no intervention (with albumin in three trials) and one trial assessed terlipressin versus albumin. Data from five randomised trials on terlipressin alone (one trial) or terlipressin and albumin (four trials) were included in the review. In total, 74 of 155 (47.7%) patients randomised to terlipressin alone or terlipressin with albumin versus 98 of 154 (63.6%) patients randomised to no intervention, placebo or albumin died. Random-effects model meta-analysis found that terlipressin reduced mortality (RR 0.76, 95% CI 0.61 to 0.95). The results were stable when repeated with trials on terlipressin plus albumin, trials on patients with type 2 hepatorenal syndrome, and trials with a low risk of selection bias. No evidence of bias or small study effects were identified in regression analyses. In a trial sequential analysis on mortality, the cumulative Z curve approached but did not cross the monitoring boundary suggesting that the results were not stable to adjustment for sparse data and multiple comparisons. Analyses of the remaining outcome measures found that terlipressin and albumin increased the number of patients with reversal of hepatorenal syndrome as well as adverse events, including cardiovascular and gastrointestinal symptoms.

Authors' conclusions

Terlipressin may reduce mortality and improve renal function in patients with type 1 hepatorenal syndrome. Whether the evidence is strong enough to support the intervention for clinical practice could be debated due to the results of the trial sequential analyses. However, the outcome measures assessed are objective, which reduces the risk of bias.

Résumé scientifique

La terlipressine pour le traitement du syndrome hépato-rénal

Contexte

Des essais cliniques suggèrent que la terlipressine améliore la fonction rénale dans le syndrome hépato-rénal, mais les données concernant la mortalité sont équivoques.

Objectifs

Évaluer les effets bénéfiques et nocifs de la terlipressine, seule ou avec de l'albumine, versus placebo, absence d'intervention ou albumine, pour le syndrome hépato-rénal.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais éligibles ont été identifiés par des moyens électroniques (bases de données The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE et Science Citation Index) et des recherches manuelles jusqu'à janvier 2012.

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais cliniques randomisés impliquant des patients atteints du syndrome hépato-rénal de type 1 ou de type 2, indépendamment du statut ou de la langue de publication.

Recueil et analyse des données

Les auteurs de la revue ont, de manière indépendante, extrait les données des rapports des essais et établi une correspondance avec les chercheurs. Les principaux critères de jugement concernaient la mortalité, l'inversion de syndrome hépato-rénal et les événements indésirables. Nous avons effectué des méta-analyses en intention de traiter au moyen d'un modèle à effets aléatoires et exprimé les résultats sous forme de risques relatifs (RR) avec intervalles de confiance (IC) à 95 % ; la statistique I2 a permis de mesurer l'hétérogénéité inter-essais. Nous avons effectué des analyses de sous-groupes, de sensibilité, de régression et séquentielles.

Résultats principaux

Nous avons identifié six essais cliniques randomisés. Tous présentaient des risques élevés de biais. Cinq essais avaient évalué la terlipressine (avec de l'albumine dans trois essais) versus l'absence d'intervention (avec de l'albumine dans trois essais), et un essai avait évalué la terlipressine versus l'albumine. Les données de cinq essais randomisés sur la terlipressine seule (un essai) ou la terlipressine jointe à de l'albumine (quatre essais) ont été inclus dans la revue. Au total, 74 des 155 patients (47,7 %) randomisés à la seule terlipressine ou à la terlipressine jointe à de l'albumine étaient décédés, contre 98 des 154 patients (63,6 %) randomisés à l'absence d'intervention, au placebo ou à l'albumine. Une méta-analyse à modèle à effets aléatoires a révélé que la terlipressine réduit la mortalité (RR 0,76 ; IC à 95 % 0,61 à 0,95). Les résultats étaient stables lorsqu'ils étaient répétés avec des essais sur la terlipressine jointe à de l'albumine, des essais sur des patients souffrant d'un syndrome hépato-rénal de type 2 et des essais à faible risque de biais de sélection. Aucun indice de biais ou d'effet de petite taille d'étude n'a été identifié dans les analyses de régression. Dans une analyse séquentielle d'essais sur la mortalité, la courbe cumulative Z a approché sans la franchir la frontière de surveillance, ce qui laisse penser que les résultats n'étaient pas stables à l'ajustement pour données éparses et comparaisons multiples. Les analyses des autres mesures de résultat ont montré que la terlipressine jointe à de l'albumine avait augmenté le nombre de patients ayant bénéficié d'une inversion du syndrome hépato-rénal et de ceux ayant subi des événements indésirables, notamment des symptômes cardiovasculaires et gastro-intestinaux.

Conclusions des auteurs

La terlipressine peut réduire la mortalité et améliorer la fonction rénale chez les patients atteints d'un syndrome hépato-rénal de type 1. Vus les résultats des analyses séquentielles d'essais, on peut se demander si les données sont suffisamment solides pour promouvoir l'intervention dans la pratique clinique. Toutefois, les mesures de résultat évaluées sont objectives, ce qui diminue le risque de biais.

Plain language summary

Terlipressin for patients with hepatorenal syndrome

Patients with severe cirrhosis of the liver may develop kidney failure. The disease is known as hepatorenal (liver-kidney) syndrome. The syndrome is divided into two types, type 1 has a rapid course of the disease whereas type 2 has a more protracted course. The disease may develop as a consequence of the circulatory changes that are associated with cirrhosis. Untreated, the disease is associated with high mortality. The median survival ranges between two weeks to six months. Terlipressin is a drug that affects the circulation and may help reverse the circulatory changes that lead to hepatorenal syndrome.

The present review includes data from five randomised trials on terlipressin alone or with placebo, no intervention or albumin. Our analyses suggest that terlipressin with albumin reduces mortality and improves renal function. The intervention increases the risk of adverse events.

Résumé simplifié

La terlipressine pour les patients atteints du syndrome hépato-rénal

Les patients souffrant d'une cirrhose grave du foie peuvent développer une insuffisance rénale. La maladie est connue sous le nom de syndrome hépato-rénal (foie-rein). Le syndrome se divise en deux types : dans le type 1 la maladie évolue rapidement alors que dans le type 2 l'évolution s'étale plus dans le temps. La maladie peut se développer à la suite de changements circulatoires associés à la cirrhose. Lorsqu'elle n'est pas traitée, la maladie est associée à une mortalité élevée. La médiane de survie varie entre deux semaines et six mois. La terlipressine est un médicament qui affecte la circulation et peut aider à inverser les changements circulatoires qui mènent au syndrome hépato-rénal.

La présente revue comprend des données provenant de cinq essais randomisés sur la terlipressine, seule ou avec de l'albumine, versus placebo, absence d'intervention ou albumine. Nos analyses laissent apparaitre que la terlipressine jointe à de l'albumine réduit la mortalité et améliore la fonction rénale. L'intervention augmente le risque d'événements indésirables.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article

Ancillary