Get access

Pharmacotherapy for anxiety disorders in children and adolescents

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Anxiety disorders are a potentially disabling group of disorders which are prevalent in childhood and adolescence. The recognition of the early onset of anxiety disorders, and their successful treatment with medication in adults, has led to the growing interest in using medication for paediatric anxiety disorders.

Objectives

To assess the efficacy and tolerability of medication for treating paediatric anxiety disorders.

Search methods

We searched the Cochrane Depression, Anxiety & Neurosis Group specialised register (CCDANCTR-Studies), MEDLINE (via PubMed 1966 to August 2008), EMBASE (1966 to August 2008), and PsycINFO (1972 to August 2008). Various electronic registers were searched for unpublished studies. Reference lists of retrieved articles were searched for additional studies.

Selection criteria

All randomised controlled trials (RCTs) of pharmacotherapy in childhood/adolescent anxiety disorders.

Data collection and analysis

Two raters independently assessed RCTs for inclusion in the review, collated trial data, and assessed trial quality. Investigators were contacted to obtain missing data. Summary statistics were stratified by medication class, and by medication agent for the selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs). Dichotomous and continuous measures were calculated using a random effects model, heterogeneity was assessed, and subgroup/sensitivity analyses were undertaken.

Main results

22 short-term (<= 16 weeks) RCTs were included in the analysis (2519 participants). The majority of the trials assessed the efficacy of the SSRIs (N = 15).

Medication and placebo response occurred in 58.1% and 31.5% of patients, respectively (Number of studies (N) = 14, Number needed to treat (NNT) = 4). Medication was more effective than placebo in reducing overall symptom severity in OCD in a post-hoc comparison (N = 7, Weighted Mean Difference (WMD) = -4.45, 95%CI = -5.94, -2.97, n = 765). Medication was less well tolerated than placebo overall, though the absolute proportion of participants who withdrew due to drug-related adverse events was low (4.9%).

Authors' conclusions

Medication treatments can be effective in paediatric anxiety disorders, acting to reduce core symptoms, and should be considered as part of the treatment of these disorders. The greatest number of trials showing efficacy to date have assessed the SSRIs in treating paediatric OCD.

There is no clear evidence to show that any particular class of medication is more effective or better tolerated than any other. As quantitative data was only available for the SSRIs and venlafaxine the routine use of benzodiazepines cannot be recommended, especially given concerns of dependency and treatment -related emergent adverse events associated with this class of drugs.

Future RCTs could help identify potential clinical moderators of treatment efficacy. Studies of the long-term efficacy of medication treatment, optimal dosage, as well as direct comparisons of pharmacotherapy and psychotherapy are also warranted.

摘要

背景

兒童青少年焦慮症的藥物治療

在兒童青少年族群盛行的焦慮症是一可能造成失能的疾病.在成人族群,早期辨識及成功地治療已經使得以藥物來治療兒童青少年焦慮症成為一股漸長的趨勢.

目標

評估藥物治療兒童青少年焦慮症的效用與耐受性

搜尋策略

我們搜尋了考科藍特別登錄的憂鬱症,焦慮症及精神官能症族群(CCDANCTRStudies).Medline(從pubmed1966年到2008年八月), EMBASE(1966年到2008年八月)及PsycINFO(1972年到2008年八月).搜尋各種電子登錄以收集未發表的研究.所提取的文章所附的參考清單也進行搜尋以得到更多的研究.

選擇標準

包括所有兒童青少年焦慮症的藥物治療的隨機控制試驗

資料收集與分析

兩位計分者獨立作業,評估這些隨機控制試驗,並評估試驗的品質.也接觸審查者以獲得遺失的資料.結論統計以藥物類別來分層,再以不同選擇性血清素再回收抑制劑分層比較.二元及連續變項的測量以隨機效應模式(random effects model)來計算,評估異質性,也進行次分類/敏感度的分析.

主要結論

有22個短期(小於等於16週)的隨機控制試驗被納入(共2519位).大部分的試驗是評估選擇性血清素再回收抑制劑的效力(15個試驗).病人的藥物及安慰劑反應分別為58.1%及31.5%(共有14個研究,需治療數目(NNT)為4).在一個強迫症的事後比較減低整體症狀嚴重度上 藥物比安慰劑有效(7個研究,加權平均差異Weighted Mean Difference為 −4.45, 95%信賴區間為 −5.94∼−2.97, n = 765).雖然因為藥物副作用而退出研究的參加者絕對比例並不高(4.9%),但整體而言,藥物比安慰劑較難忍受.

作者結論

在兒童青少年焦慮症的藥物治療是有效的,可減低核心症狀,應該將藥物治療視為這些疾病的治療組成.顯示療效最多的試驗目前已經評估過用選擇性血清素再回收抑制劑治療兒童強迫症.沒有清楚的證據顯示哪一種藥物的療效比較好或是耐受性較高.因為只取得選擇性血清素再回收抑制劑及Venlafaxine的量化資料,其他苯二氮平類的常規使用並不建議,尤其是考量到依賴性及與此類藥物相關連的副作用.仍需要長期使用的效用研究,及直接比較藥物與心理治療的研究.

翻譯人

本摘要由彰化基督教醫院李冠瑩翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

焦慮症是一群可能造成失能的疾病,常發生在兒童青少年.增加焦慮症的早期辨識及藥物治療的有效性使得目前對以藥物治療兒童青少年的興趣增加.此篇隨機控制試驗的系統性回顧針對兒童青少年焦慮症的藥物治療回顧了22個短期隨機控制試驗,共納入2519位符合標準的參予者.其中14個試驗顯示以藥物治療的反應(58.1%)優於安慰劑(31.5%).有9篇研究顯示,減低整體焦慮症症狀嚴重度上,藥物比安慰劑有效.大多數研究是針對強迫症,亦看到療效.大多數顯示有療效的試驗是使用選擇性血清素再回收抑制劑.苯二氮平類的療效未見證據,儘管在兒童焦慮症很常使用.由顯著比例的兒童青少年在短期試驗間, 因副作用退出試驗,顯示藥物比安慰劑耐受性低.更進一步,在這些納入的試驗中,當自殺行為/想法的發生很少歸因於研究藥物所致時,在啟動藥物後仔細地監測是很重要的.總結來看,藥物應該被視為短期治療兒童青少年焦慮症的治療組成.仍需要進一步研究最適劑量,治療的長短,及不同年紀的療效及耐受性.

Résumé scientifique

Pharmacothérapie pour le traitement des troubles anxieux chez les enfants et adolescents

Contexte

Les troubles anxieux sont un groupe de pathologies potentiellement incapacitantes qui sont prévalentes pendant l'enfance et l'adolescence. Le déclenchement précoce des troubles anxieux et l'efficacité du traitement pharmacologique chez l'adulte étant de plus en plus reconnus, l'utilisation de traitements pharmacologiques dans les troubles anxieux pédiatriques suscite un intérêt croissant.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et la tolérance des médicaments dans le traitement des troubles anxieux pédiatriques.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la dépression, l'anxiété et la névrose (études CCDANCTR), MEDLINE (via PubMed, de 1966 à août 2008), EMBASE (1966 à août 2008) et PsycINFO (1972 à août 2008). Des recherches ont été effectuées dans divers registres électroniques afin d'identifier des études non publiées. Les références bibliographiques des articles extraits ont été examinées afin d'identifier des études supplémentaires.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur une pharmacothérapie dans les troubles anxieux chez les enfants/adolescents.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont sélectionné les ECR à inclure dans la revue, rassemblé les données des essais et évalué leur qualité de manière indépendante. Les investigateurs ont été contactés afin d'obtenir des données manquantes. Les statistiques de synthèse ont été stratifiées par classe de médicament, et par agent pharmacologique pour les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS). Les mesures dichotomiques et continues ont été calculées à l'aide d'un modèle à effets aléatoires, l'hétérogénéité a été évaluée, et des analyses en sous-groupe/de sensibilité ont été effectuées.

Résultats principaux

22 ECR de court terme (<= 16 semaines) ont été inclus dans l'analyse (2 519 participants). La majorité des essais évaluaient l'efficacité des ISRS (N = 15).

Une réponse au traitement pharmacologique et au placebo était observée chez 58,1 % et 31,5 % des patients, respectivement (nombre d'études (N) = 14, nombre de sujets à traiter (NST) = 4). Le traitement pharmacologique était plus efficace que le placebo pour réduire la gravité globale des symptômes de TOC dans une comparaison post hoc (N = 7, différence moyenne pondérée (DMP) = -4,45, IC à 95 % = -5,94 à -2,97, n = 765). Le traitement pharmacologique était globalement moins bien toléré que le placebo, mais le pourcentage absolu de participants qui abandonnaient les études pour cause d'événements indésirables liés aux médicaments était faible (4,9 %).

Conclusions des auteurs

Les traitements pharmacologiques peuvent être efficaces pour réduire les principaux symptômes des troubles anxieux pédiatriques et devraient être considérés comme un élément du traitement de ces pathologies. Jusqu'ici, la majorité des essais rapportant une efficacité évaluaient des ISRS dans le traitement du TOC pédiatrique.

Aucune preuve solide ne permet d'identifier une classe spécifique de médicaments plus efficace ou mieux tolérée qu'une autre. Sachant que des données quantitatives n'étaient disponibles que pour les ISRS et la venlafaxine, l'utilisation systématique de benzodiazépines ne peut pas être recommandée, surtout si l'on tient compte de la dépendance et des événements indésirables associés à cette classe de médicaments.

D'autres ECR seraient utiles pour identifier les facteurs cliniques susceptibles de limiter l'efficacité thérapeutique. Des études examinant l'efficacité à long terme et la posologie optimale du traitement pharmacologique, ainsi que des comparaisons directes entre une pharmacothérapie et une psychothérapie sont également nécessaires.

Plain language summary

A systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials of medication in treating anxiety disorders in children and adolescents

Anxiety disorders are a potentially disabling group of disorders which frequently occur in childhood and adolescence. Increasing recognition of the early onset of anxiety disorders and of the effectiveness of medication in treating adult anxiety disorders has contributed to a growing interest in the use of medication in treating paediatric patients. This systematic review of randomised controlled trials (RCTs) of pharmacotherapy of anxiety disorders in children and adolescents identified 22 short-term (<= 16 weeks) randomised controlled trials which were eligible for inclusion (2519 participants). Treatment response was significantly greater after treatment with medication (58.1%) than with placebo (31.5%) in 14 trials. Medication was more effective than placebo in reducing overall symptom severity across all of the anxiety disorders (number of studies (N) = 9). The greatest number of trials were for obsessive compulsive disorder (OCD), for which treatment efficacy in reducing symptom severity was also observed . The greatest number of trials showing efficacy to date have used the selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs). No controlled evidence could be found for the effectiveness of benzodiazepines, despite their continued prescription for paediatric anxiety disorders. Medication was less well tolerated than placebo, as indicated by the significant proportion of children and adolescents who dropped out due to adverse effects during the short term trials. Furthermore, while few incidences of suicidal behaviour/ideation in the included trials were attributed to study medication, it is important to be aware of the need for careful monitoring after initiation of SSRIs in treating this population. In conclusion, medication should be considered as part of the treatment of paediatric anxiety disorders over the short-term. Additional research into the optimal dose and duration of medication treatment, as well as the effects of age on the efficacy and tolerability of medication is warranted.

Résumé simplifié

Une revue systématique et une méta-analyse des essais contrôlés randomisés portant sur le traitement pharmacologique des troubles anxieux chez les enfants et adolescents

Les troubles anxieux sont des pathologies potentiellement incapacitantes qui apparaissent fréquemment pendant l'enfance et l'adolescence. Le déclenchement précoce des troubles anxieux et l'efficacité des traitements pharmacologiques dans les troubles anxieux chez l'adulte étant de plus en plus reconnus, l'utilisation de traitements pharmacologiques chez les patients pédiatriques suscite un intérêt croissant. Cette revue systématique des essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur une pharmacothérapie dans le traitement des troubles anxieux chez les enfants et adolescents a identifié 22 essais contrôlés randomisés de court terme (<= 16 semaines) éligibles dans la revue (2 519 participants). La réponse au traitement était significativement supérieure après la prise du traitement pharmacologique (58,1 %) par rapport au placebo (31,5 %) dans 14 essais. Le traitement pharmacologique étaient plus efficace que le placebo pour réduire la gravité globale des symptômes dans tous les troubles anxieux (nombre d'études (N) = 9). La plupart des essais examinaient le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) et observaient que le traitement était efficace pour réduire la gravité des symptômes. Jusqu'ici, la plupart des essais rapportant une efficacité utilisaient des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS). Aucune preuve issue d'essais contrôlés n'a été identifiée concernant l'efficacité des benzodiazépines, toujours prescrites dans les troubles anxieux pédiatriques. Le traitement pharmacologique était moins bien toléré que le placebo, comme en témoigne le grand nombre d'enfants et d'adolescents ayant abandonné les études de manière prématurée pour cause d'effets indésirables pendant les essais à court terme. Bien que peu d'incidences de comportements/idées suicidaires aient été attribuées aux médicaments à l'étude dans les essais inclus, il est important de souligner la nécessité d'une surveillance étroite après l'initiation des ISRS chez cette population. En conclusion, la pharmacothérapie devrait être considérée comme un élément du traitement des troubles anxieux pédiatriques à court terme. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier la dose et la durée de traitement optimales, ainsi que les effets de l'âge sur l'efficacité et la tolérance des médicaments.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Get access to the full text of this article

Ancillary