Get access

Interventions for drug-using offenders in the courts, secure establishments and the community.

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Drug strategies internationally recognize link between drug use and crime. This review consider interventions for drug-using offenders under the care of the criminal justice system.

Objectives

To assess the effectiveness of interventions for drug-using offenders in reducing criminal activity and drug use in the courts, secure establishments and community-based settings.

Search methods

Twenty two electronic databases were searched (1980 to 2004). Internet sites and experts in the field were contacted for further information.

Selection criteria

Randomised Controlled Trials designed to reduce, eliminate or prevent relapse in drug using offenders

Data collection and analysis

Two authors independently assessed trials for inclusion. Data were extracted by one author and double checked.

Main results

Twenty four studies, 8936 participants, met the inclusion criteria. Results show that comparing a court-based community pre-trial release with drugs testing and sanctions versus routine pre-trial, for arrest at 90 days results favoured the comparison group OR 1.33 (95% CI 1.04 to 1.70). Comparing therapeutic community with aftercare with a mental health programme with a waiting list control, considering incarceration at 12 months OR 0.37 (95% CI 0.16 to 0.87), results in favour of the treatment Comparing intensive supervision with routine parole/probation, for recidivism OR 1.98 (95% CI 1.01 to 3.87) results in favour of comparison group, no statistically significant difference between the groups for arrest OR 1.49 (95% CI 0.88 to 2.51), drug arrest OR 1.10 (95% CI 0.50 to 2.39), conviction OR 0.93 (95% CI 0.55 to 1.58 ) and incarceration at one year OR 0.88 (95% CI 0.50, 1.54). Comparing intensive supervision and increased surveillance with intensive supervision alone, no statistically significant difference between the groups for recidivism OR 2.09 (95% CI, 0.86 to 5.07), arrest OR 1.22 (95% CI 0.51 to 2.88]), drug arrest, OR 1.29 (95% CI 0.35 to 4.85), conviction OR0.1.14 (95% CI, 0.22, to 5.91) and incarceration OR 1.30 (95% CI 0.39, to 4.30]) at one year.

Authors' conclusions

Limited conclusions can be drawn about the effectiveness of drug treatment programmes for drug-using offenders in the courts or the community. This is partly due to the broad range of studies and the heterogeneity of the different outcome measures presented. Therapeutic communities with aftercare show promising results for the reduction of drug use and criminal activity in drug using offenders. Standardisation of outcome measures and costing methodology would help improve the quality of research conducted in the area.

摘要

背景

毒犯在法院,安全機構和社區的介入措施

國際上的毒品策略皆承認毒品使用與犯罪間有關聯。這篇回顧關注於在刑事司法系統照護下之毒犯的介入措施。

目標

評估在法院,安全機構與以社區為基礎的機構中毒犯減少犯罪活動與藥物使用的效果。

搜尋策略

檢索22個電子資料庫(1980至2004年)。搜尋該領域的網站並聯繫專家以了解進一步的資訊。

選擇標準

目的在於減少,消除或預防毒犯復發的隨機對照試驗。

資料收集與分析

兩名作者分別評估試驗以納入回顧中。由一位作者摘錄資料並雙重確認。

主要結論

24篇研究符合納入標準,共8,936名研究對象。比較以法院為基礎的社區有藥物檢驗與制裁的審前釋放對照於例行預審的結果顯示,居留90天的結果偏好對照組,OR為1.33 (95% CI為1.04至1.70)。比較善後輔導的治療社區與等候名單的心理健康計畫,監禁12個月的OR為0.37 (95% CI為0.16至0.87),結果偏好治療組。比較密集的監督與常規的假釋/緩刑,再犯的OR為1.98 (95% CI為1.01至3.87),結果偏好對照組,但兩組間沒有統計顯著差異,拘留的OR為1.49 (95% CI為0.88至2.51),毒品被捕的OR為1.10 (95% CI為0.50至2.39),定罪的OR為0.93 (95% CI為0.55至1.58)且在一年時監禁的OR為0.88 (95% CI為0.50至1.54)。比較密集的監督並增加監視與單一的密集監督,兩組間沒有顯著差異,一年時再犯的OR為2.09 (95% CI為0.86至5.07),拘留的OR為1.22 (95% CI為0.51至2.88]),毒品被逮捕的OR為1.29 (95% CI為0.35至4.85),定罪的OR為0.1.14 (95%為CI,0.22至5.91)及監禁的OR為1.30 (95% CI為0.39至4.30])。

作者結論

關於毒品治療計畫對於法院或社區毒犯的效果獲得了有限的結論。部分是因為研究的範圍廣泛與不同測量結果的異質性。善後輔導的治療社區顯示有希望可以減少毒犯的毒品使用與犯罪活動。測量結果標準化與成本的方法學分析也許有助於促進這個研究領域的研究品質。

翻譯人

本摘要由高雄榮民總醫院金沁琳翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

安全機構善後輔導的治療社區也許可以減少毒品濫用與犯罪活動。許多的政策指令目的是使有毒品問題的患者可以過著健康與無犯罪的生活。毒犯自然代表著社會排斥的族群,他們也許會經歷與使用毒品有關的問題。許多研究與過去的系統性回顧關注於一般族群中毒品濫用者,罪犯與非罪犯混合的族群,特殊機構或國家有限測量結果的毒品治療介入措施的效果。這篇回顧針對許多不同機構中罪犯的毒品治療。許多研究呈現出不同方法學品質之廣泛的測量結果。有提供這種介入措施成本與成本效果的少量資訊。顯示善後輔導的治療社區可以提供有希望的結果。

Résumé

Interventions destinées aux délinquants toxicomanes dans les tribunaux, les établissements sécurisés et au sein de la communauté

Contexte

Les stratégies de lutte contre la toxicomanie à l'échelle mondiale admettent l'existence d'un lien entre la toxicomanie et la criminalité. La présente revue prend en compte les interventions destinées aux délinquants toxicomanes placés sous la surveillance de la justice pénale.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des interventions destinées aux délinquants toxicomanes à réduire l'activité criminelle et la toxicomanie dans les tribunaux, les établissements sécurisés et en milieux communautaires.

Stratégie de recherche documentaire

Vingt-deux bases de données électroniques ont fait l'objet de recherches (de 1980 à 2004). Des sites Internet ont été consultés et des experts dans le domaine contactés pour obtenir des informations complémentaires.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés visant à réduire, supprimer ou prévenir la récidive de délinquants toxicomanes.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment évalué les essais à inclure. Un auteur a extrait des données et les a vérifiées à deux reprises.

Résultats Principaux

Vingt-quatre études, 8 936 participants, répondaient aux critères d'inclusion. Les résultats montrent que la comparaison d'une mise en liberté préalable au procès dans une communauté rattachée à un tribunal, avec contrôles de la toxicomanie et attribution de sanctions, à un avant procès de routine, avec inculpation à 90 jours, favorise le groupe témoin OR 1,33 (IC à 95 % 1,04 à 1,70). La comparaison d'une communauté thérapeutique avec suivi à un programme psychiatrique avec liste d'attente d'un groupe témoin, en supposant une incarcération à 12 mois OR 0,37 (IC à 95 % 0,16 à 0,87), favorise le traitement. La comparaison d'une supervision intensive à une liberté conditionnelle/période probatoire de routine, pour récidive OR 1,98 (IC à 95 % 1,01 à 3,87), favorise le groupe de comparaison, sans différence statistiquement significative entre les groupes pour inculpation OR 1,49 (IC à 95 % 0,88 à 2,51), arrestation pour trafic de drogue OR 1,10 (IC à 95 % 0,50 à 2,39), condamnation OR 0,93 (IC à 95 % 0,55 à 1,58 ) et incarcération à un an OR 0,88 (IC à 95 % 0,50 à 1,54). La comparaison d'une supervision intensive et d'une surveillance accrue à une supervision intensive seule, aucune différence statistiquement significative n'a été constatée entre les groupes en termes de récidive OR 2,09 (IC à 95 % 0,86 à 5,07), d'inculpation OR 1,22 (IC à 95 % 0,51 à 2,88), d'arrestation pour trafic de drogue OR 1,29 (IC à 95% 0,35 à 4,85), de condamnation OR 1,14 (IC à 95 % 0,22 à 5,91) et d'incarcération OR 1,30 (IC à 95 % 0,39 à 4,30) à un an.

Conclusions des auteurs

Des conclusions limitées peuvent être émises concernant l'efficacité des programmes de traitement contre la toxicomanie destinés aux délinquants toxicomanes dans les tribunaux ou au sein d'une communauté. Ceci est dû en partie à un large éventail d'études et l'hétérogénéité des différents critères de jugement présentés. Les communautés thérapeutiques avec suivi montrent des résultats prometteurs pour réduire la toxicomanie et l'activité criminelle chez les délinquants toxicomanes. La standardisation des critères de résultats et la méthodologie de calcul des coûts permettraient d'améliorer la qualité des recherches effectuées dans ce domaine.

Plain language summary

Therapeutic communities with aftercare in secure settings may reduced drug misuse and criminal activity.

A number of policy directives are aimed at enabling people with drug problems to live healthy, crime free lives. Drug-using offenders naturally represent a socially excluded group who may experience problems in relation to their drug use. A number of studies and previous systematic reviews have considered the effectiveness of drug treatment interventions for drug misusers in the general population, mixed populations of offenders and non-offenders, drug treatment in a specific setting or country with limited outcome measures. This review focuses on drug treatment for offenders across a number of different settings. A number of studies have been conducted displaying a wide range of outcome measures with varying methodological quality. Little information is provided on the costs and cost-effectiveness of such interventions. Promising results are shown for therapeutic communities with aftercare.

Résumé simplifié

Interventions destinées aux délinquants toxicomanes dans les tribunaux, les établissements sécurisés et au sein de la communauté

Les communautés thérapeutiques avec suivi en milieux sécurisés peuvent réduire la toxicomanie et l'activité criminelle.

Plusieurs directives ont pour objectif de permettre aux toxicomanes d'avoir une vie saine et paisible. Les délinquants toxicomanes représentent inévitablement un groupe exclu de la société et susceptible de rencontrer des problèmes en raison de leur consommation de drogue. Plusieurs études et revues systématiques précédentes ont examiné l'efficacité des interventions de traitement contre la toxicomanie au sein de la population générale, des populations mixtes composées de délinquants et de non-délinquants, dans un cadre ou un pays spécifique avec des mesures de résultats limitées. Cette revue privilégie le traitement de délinquants toxicomanes dans des milieux différents. Plusieurs études ont été réalisées en affichant un large éventail de critères de jugement avec une qualité méthodologique variée. Peu d'informations ont été fournies concernant les coûts et le rapport coût-efficacité de ces interventions. Les communautés thérapeutiques avec suivi montrent des résultats prometteurs.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 4th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary