This is not the most recent version of the article. View current version (30 MAR 2014)

Intervention Review

Selenium for preventing cancer

  1. Gabriele Dennert1,*,
  2. Marcel Zwahlen2,
  3. Maree Brinkman3,
  4. Marco Vinceti4,
  5. Maurice P A Zeegers5,
  6. Markus Horneber6

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 11 MAY 2011

Assessed as up-to-date: 6 APR 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD005195.pub2


How to Cite

Dennert G, Zwahlen M, Brinkman M, Vinceti M, Zeegers MPA, Horneber M. Selenium for preventing cancer. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 5. Art. No.: CD005195. DOI: 10.1002/14651858.CD005195.pub2.

Author Information

  1. 1

    Institut für Transdisziplinäre Gesundheitsforschung, Berlin, Germany

  2. 2

    University of Bern, Institute of Social and Preventive Medicine, Bern, Switzerland

  3. 3

    Katholieke Universiteit Leuven, Department of General Practice, Leuven, Belgium

  4. 4

    University of Modena and Reggio Emilia, Department of Public Health Sciences, Modena, Italy

  5. 5

    Department of Public Health & Epidemiology, Unit of Genetic Epidemiology, Birmingham, UK

  6. 6

    Klinikum Nord, Medizinische Klinik 5-Schwerpunkt Onkologie/Haematologie, Nuernberg, Germany

*Gabriele Dennert, Institut für Transdisziplinäre Gesundheitsforschung, Graefestrasse 16, Berlin, D-10967, Germany. dennert@diverse-health.de.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions), comment added to review
  2. Published Online: 11 MAY 2011

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (30 MAR 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Background

Selenium is a trace element essential to humans. Higher selenium exposure and selenium supplements have been suggested to protect against several types of cancers.

Objectives

Two research questions were addressed in this review: What is the evidence for

1. an aetiological relationship between selenium exposure and cancer risk in women and men?

2. the efficacy of selenium supplementation for cancer prevention in women and men?

Search methods

We conducted electronic searches in the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library Issue 1, 2011), MEDLINE (via PubMed, 1966 to February 2011), EMBASE (1980 to 2010 week 50), CancerLit (February 2004) and CCMed (February 2011). As MEDLINE now includes the journals indexed in CancerLit, no further searches were conducted in this database after 2004.

We also searched the following online clinical trials databases: Clinical Trials of the American Cancer Society, the metaRegister of Controlled Trials (mRCT) and the German Cancer Study Register to February 2011 and conference abstracts to identify unpublished material and searched the database for grey literature SIGLE.

Selection criteria

We included prospective observational studies (cohort studies including sub-cohort controlled studies and nested case-control studies) to answer research question (a) and randomised controlled trials (RCTs) to answer research question (b). All adult participants (aged 18 years and over) at risk of malignant neoplastic diseases.

Data collection and analysis

We conducted random effects meta-analyses of epidemiological data when five or more studies were retrieved for a specific outcome. We made a narrative summary of data from RCTs.

Main results

We included 49 prospective observational studies and six RCTs. In epidemiologic data, we found a reduced cancer incidence (summary odds ratio (OR) 0.69 (95% confidence interval (CI) 0.53 to 0.91) and mortality (OR 0.55, 95% CI 0.36 to 0.83) with higher selenium exposure. Cancer risk was more pronouncedly reduced in men (incidence: OR 0.66, 95% CI 0.42 to 1.05) than in women (incidence: OR 0.90, 95% CI 0.45 to 1.77). These findings have potential limitations due to study design, quality and heterogeneity of the data, which complicated the interpretation of the summary statistics.

The RCTs found no protective efficacy of selenium yeast supplementation against non-melanoma skin cancer or L-selenomethionine supplementation against prostate cancer. Study results for the prevention of liver cancer with selenium supplements were inconsistent and studies had an unclear risk of bias. The results of the Nutritional Prevention of Cancer Trial (NPCT) and SELECT raised concerns about possible harmful effects of selenium supplements.

Authors' conclusions

No reliable conclusions can be drawn regarding a causal relationship between low selenium exposure and an increased risk of cancer. Despite evidence for an inverse association between selenium exposure and the risk of some types of cancer, these results should be interpreted with care due to the potential limiting factors of heterogeneity and influences of unknown biases, confounding and effect modification.

The effect of selenium supplementation from RCTs yielded inconsistent results. To date, there is no convincing evidence that selenium supplements can prevent cancer in men, women or children.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Selenium for preventing cancer

Selenium is a trace element that is important for human health, but might also be harmful for humans when the taken in excess.

Fifty-five studies with more than one million participants were included in this systematic review. Forty-nine studies observed and analysed whether healthy people with high selenium levels in blood or toenail samples or with a high selenium intake developed cancer more or less often than other people. We found that people with higher selenium levels or intake had a lower frequency of certain cancers (such as bladder or prostate cancer) but no difference for other cancers such as breast cancer. However, it was not possible to determine from these studies that selenium levels or selenium intake were really the reason for the lower risk of cancer in some people. Factors apart from higher selenium levels could also influence the cancer risk: They might have had a healthier nutritional intake or lifestyle, have had a more favourable job or overall living conditions.

Six randomised controlled trials (RCTs) assessed whether the use of selenium supplements might prevent cancer. In general, there are two types of selenium supplements: one type uses the salt of selenium as main ingredient, the other type uses organic selenium. These two types may act differently in the human body when ingested. We assessed the quality of each trial according to four established methodological criteria. The trials with the most reliable results found that organic selenium did not prevent prostate cancer in men and increased the risk of non-melanoma skin cancer in women and men. Other trials found that participants using selenium salt or organic supplements had a decrease in liver cancer cases. However, due to methodological shortcomings this evidence was less convincing. We advise further investigation of selenium for liver cancer prevention before translating results into public health recommendations. We also recommend that there should be further evaluation of the effects of selenium supplements in populations according to their nutritional status as they may differ between undernourished and adequately nourished groups of people.

To maintain or improve health, access to healthy food and a healthy diet is important. Currently, there is no convincing evidence that individuals, particularly those who are adequately nourished, will benefit from selenium supplementation with regard to their cancer risk.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Sélénium dans la prévention du cancer

Contexte

Le sélénium est un oligo-élément essentiel aux humains. Il a été suggéré qu'une exposition supérieure au sélénium ainsi que des suppléments de sélénium pourraient prévenir plusieurs types de cancers.

Objectifs

Deux questions ont été examinées dans le cadre de cette revue : Quelles sont les preuves concernant

1. une relation étiologique entre l'exposition au sélénium et le risque de cancer chez les hommes et les femmes ?

2. l'efficacité d'une supplémentation en sélénium dans la prévention du cancer chez les hommes et les femmes ?

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches électroniques dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane numéro 1, 2011), MEDLINE (via PubMed, 1966 à février 2011), EMBASE (1980 à la semaine 50 de 2010), CancerLit (février 2004) et CCMed (février 2011). Attendu que MEDLINE inclut désormais les revues indexées dans CancerLit, aucune recherche supplémentaire n'a été effectuée dans cette base de données après 2004.

Nous avons également consulté les bases de données d'essais cliniques en ligne suivantes : Clinical Trials of the American Cancer Society, le metaRegister of Controlled Trials (mRCT) et le German Cancer Study Register jusqu'en février 2011, les actes de congrès afin d'identifier du matériel publié, et la base de données SIGLE de littérature grise.

Critères de sélection

Nous avons inclus des études observationnelles prospectives (études de cohorte incluant des études contrôlées de sous-cohorte et des études cas-témoins emboîtés) afin de répondre à la question de recherche (a) et des essais contrôlés randomisés (ECR) afin de répondre à la question de recherche (b). Tous les participants adultes (âgés d'au moins 18 ans) présentant un risque de maladie néoplasique maligne.

Recueil et analyse des données

Nous avons effectué des méta-analyses à effets aléatoires des données épidémiologiques lorsqu'au moins cinq études examinaient un critère de jugement spécifique. Nous avons résumé les données des ECR de manière narrative.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 49 études observationnelles prospectives et six ECR. Les données épidémiologiques révélaient une incidence réduite du cancer (rapport des cotes récapitulatif de 0,69 (intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 0,53 et 0,91)) et de la mortalité (rapport des cotes de 0,55, IC à 95 %, entre 0,36 et 0,83) avec une exposition supérieure au sélénium. Le risque de cancer diminuait de manière plus prononcée chez les hommes (incidence : rapport des cotes de 0,66, IC à 95 %, entre 0,42 et 1,05) que chez les femmes (incidence : RC 0,90, IC à 95% entre 0,45 et 1,77). Ces résultats présentent des limitations potentielles en raison du plan d'étude, de la qualité et de l'hétérogénéité des données, ce qui complique l'interprétation des statistiques de synthèse.

Les ECR ne rapportaient aucune efficacité préventive de la supplémentation en levure de sélénium contre le cancer de la peau sans présence de mélanome, ni de la supplémentation en L-sélénométhionine contre le cancer de la prostate. Les résultats des études portant sur la prévention du cancer du foie avec des suppléments de sélénium n'étaient pas constants et le risque de biais n'était pas clair. Les résultats des essais Nutritional Prevention of Cancer Trial (NPCT) et SELECT soulèvent des inquiétudes concernant les effets délétères potentiels des suppléments de sélénium.

Conclusions des auteurs

Aucune conclusion fiable ne peut être présentée concernant un lien de causalité entre une faible exposition au sélénium et un risque accru de cancer. Malgré des preuves d'une association inverse entre une exposition au sélénium et le risque de développer certains types de cancer, ces résultats doivent être interprétés avec précaution compte tenu des facteurs potentiellement limitants de l'hétérogénéité, de l'influence de biais indéterminés, de confusion et de modification de l'effet.

Les ECR rapportaient des résultats contradictoires concernant l'effet de la supplémentation en sélénium. À ce jour, il n'existe aucune preuve convaincante de l'efficacité des suppléments de sélénium dans la prévention du cancer chez l'homme, la femme ou l'enfant.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

Sélénium dans la prévention du cancer

Sélénium dans la prévention du cancer

Le sélénium est un oligo-élément qui est important pour la santé humaine mais qui pourrait également avoir des effets délétères en cas de prise excessive.

Cinquante-cinq études portant sur plus d'un million de participants ont été incluses dans cette revue systématique. Quarante-neuf études examinaient et analysaient si des personnes en bonne santé présentant des niveaux élevés de sélénium dans des échantillons de sang ou d'ongle de pied, ou recevant un apport élevé en sélénium, développaient un cancer plus ou moins fréquemment que d'autres personnes. Nous avons observé que, chez les personnes présentant des niveaux ou un apport élevé(s) en sélénium, la fréquence de certains cancers (par exemple de la vessie ou de la prostate) était inférieure, mais aucune différence n'était observée pour d'autres cancers tels que celui du sein. Néanmoins, ces études ne permettaient pas de déterminer si les niveaux de sélénium ou l'apport en sélénium étaient réellement responsables de cette réduction du risque de cancer chez certaines personnes. D'autres facteurs, en plus des niveaux de sélénium élevés, pourraient également avoir une influence sur le risque de cancer : Ces personnes pouvaient avoir un régime alimentaire ou un mode de vie plus sain, un travail plus favorable ou de meilleures conditions de vie générales.

Six essais contrôlés randomisés (ECR) s'attachaient à déterminer si l'utilisation de suppléments de sélénium pouvait prévenir le cancer. De manière générale, il existe deux types de suppléments de sélénium : l'un utilise le sel de sélénium comme ingrédient principal, tandis que l'autre utilise du sélénium organique. Ces deux types de sélénium peuvent agir différemment dans l'organisme lorsqu'ils sont ingérés. Nous avons évalué la qualité de chaque essai sur la base de quatre critères méthodologiques prédéfinis. Les essais présentant les résultats les plus fiables indiquaient que le sélénium organique ne prévenait pas le cancer de la prostate chez les hommes et augmentait le risque de cancer de la peau non mélanomateux chez les hommes et les femmes. D'autres essais indiquaient qu'une réduction de l'incidence du cancer du foie était observée chez les participants prenant des suppléments de sel de sélénium ou de sélénium organique. Néanmoins, ces preuves étaient moins convaincantes en raison des lacunes méthodologiques des essais. Nous recommandons que le sélénium fasse l'objet de nouvelles recherches dans la prévention du cancer du foie avant que les résultats ne puissent être traduits en recommandations de santé publique. Nous recommandons également que les effets des suppléments de sélénium fassent l'objet de nouvelles évaluations chez différentes populations en fonction de leur statut nutritionnel, car ils pourraient avoir différents effets chez des groupes de patients malnutris ou correctement nourris.

L'accès à des aliments et un régime alimentaire sains est important pour se maintenir en bonne santé. Actuellement, aucune preuve convaincante n'indique que les individus, en particulier ceux qui sont correctement nourris, peuvent tirer profit d'une supplémentation en sélénium pour réduire le risque de cancer.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

用以預防癌症的硒

背景

硒(selenium)是人體所必需的一種微量元素。過去有人提出:較高的硒暴露量及含硒補充劑,可能可以預防數種類型的癌症。

目標

本回顧探討兩項研究問題。關於下列事項的實證基礎何在?

1. 「硒暴露量」與「男性及女性罹癌風險」之間的因果關係?

2. 硒補充療法在男性及女性中預防癌證的療效?

搜尋策略

我們對下列電子資料庫進行了電子化搜尋:Cochrane Central Register of Controlled Trials(CENTRAL,The Cochrane Library Issue 1, 2011)、MEDLINE(經由PubMed,1966年至2011年2月)、EMBASE(1980年至2010年第50週)、CancerLit(2004年2月),以及CCMed(2011年2月)。由於MEDLINE目前已納入CacnerLit所收錄的期刊,因此未針對後者2004年以後的資料再作搜尋。

我們也搜尋了下列臨床試驗線上資料庫:Clinical Trials of the American Cancer Society、the metaRegister of Controlled Trials(mRCT),以及the German Cancer Study Register(資料均截至2011年2月)。另外也搜尋了研討會摘要,以獲得尚未發表的資料;並搜尋灰色文獻(grey literature)的資料庫SIGLE。

選擇標準

我們納入了:多項前瞻性觀察研究(prospective observational studies)(包含次世代對照研究〔sub-cohort controlled studies〕及巢式病例對照研究〔nested case-control studies〕在內的世代研究),藉此回答研究問題 (a);並納入隨機對照試驗(randomised controlled trials;RCTs),以回答研究問題 (b)。所有受試者均為具有惡性腫瘤罹患風險的成年人(年滿18歲者)。

資料收集與分析

針對某一項特定預後指標找到≧5個研究時,我們便對其流行病學數據進行隨機效應統合分析(random effects meta-analysis)。針對來自隨機對照試驗的數據,我們則以敘述性方式進行歸納(narrative summary)。

主要結論

我們納入了49個前瞻性觀察研究,以及6個隨機對照試驗。流行病學數據方面,我們發現硒暴露量越高,則癌症發生率(統合勝算比〔OR〕:0.69;95%信賴區間〔CI〕;0.53 ~ 0.91)及死亡率(OR:0.55;95% CI:0.36 ~ 0.83)越低。癌症風險方面,男性(發生率:OR:0.66;95% CI:0.42 ~ 1.05)更顯著地低於女性(發生率:OR:0.90;95% CI:0.45 ~ 1.77)。由於試驗設計、品質,以及數據的異質性,這些發現具有潛在的侷限,進而使統合統計的結果判讀出現問題。

各項隨機對照試驗則未發現硒酵母(selenium yeast)的補充對非黑色素瘤皮膚癌產生預防效果,也未發現L-selenomethionine的補充對攝護腺癌產生預防效果。關於硒補充療法的肝癌預防效果,各試驗的結果並不一致,而且有不明確的偏差(bias)風險不明確。Nutritional Prevention of Cancer Trial (NPCT)及SELECT兩試驗的結果,更引起硒補充療法可能帶來有害效應的隱憂。

作者結論

關於「較低的硒暴露量」與「較高的罹癌風險」之間的因果關係,目前仍無法做出可靠的結論。儘管某些證據顯示:硒暴露量與部分癌症種類的發生風險之間具有反比關係,但由於存在異質性的潛在侷限性因子,以及未知偏差、干擾(confounding)及效果修飾(effect modification)的影響,因此判讀這些研究結果時應當謹慎小心。

硒補充療法的效果方面,各項隨機對照試驗所得到的結果並不一致。截至目前為止,仍無令人信服的證據顯示:硒補充劑可於男性、女性或兒童中預防癌症。

 

一般語言總結

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. 一般語言總結

用以預防癌症的硒

用以預防癌症的硒

硒是一種對於人體健康相當重要的微量元素,但如果攝取過量,也可能對人體有害。

本篇系統性回顧納入了55項研究(共超過100萬名受試者)。49項研究觀察並分析:血液或腳趾甲樣本中硒濃度高、或硒攝取量高的健康人,罹患癌症的機率比其他人較高或較低。我們發現:體內硒濃度高或硒攝取量較高者,其特定癌症的發生率較低(如膀胱癌或攝護腺癌),但其他癌症上(如乳癌)則無差異。不過,從這些研究無法判定,硒的濃度或攝取量是否確為某些人罹癌風險較低的原因。「硒濃度較高」以外的因素也可能影響罹癌風險──這些人可能具有較健康的營養攝取狀況或生活型態、也可能職業或整體生活狀況較為有利。

6項隨機對照試驗則評估:硒補充劑的使用是否可能預防癌症。整體來說共有兩類硒補充劑:一類以硒鹽作為主要成分,而另一類則含有有機硒。這兩類補充劑由人體攝取後,可能會有不同的作用。我們根據4項廣為認可的方法學標準,評估了各項試驗的品質。結果最為可靠的試驗發現:有機硒無法在男性中預防攝護腺癌,而在男性及女性中提升了非黑色素瘤皮膚癌的發生風險。其他試驗發現:使用硒鹽或有機補充劑的受試者中,肝癌案例較少。然而,由於方法學上存有缺陷,此證據較不具說服力。我們建議:在將此等研究結果轉化為公共衛生上的建議之前,應當針對硒的肝癌預防效果做更深入的調查。我們也建議:應在考量族群營養狀況的前提下進一步評估硒補充劑對族群的功效,因為此等效果在營養不良及營養充足的人群中可能不同。

為維持或改善健康狀況,健康食物的攝取以及健康飲食法的使用非常重要。目前仍無可令人信服的證據顯示:個體(尤其是營養充足者)會透過硒的補充獲得罹癌風險上的好處。

譯註

East Asian Cochrane Alliance 翻譯
翻譯由 台灣衛生福利部/台北醫學大學實證醫學研究中心 資助