Intervention Review

Combination chemotherapy for primary treatment of high-risk gestational trophoblastic tumour

  1. Linyu Deng1,
  2. Jing Zhang2,
  3. Taixiang Wu3,*,
  4. Theresa A Lawrie4

Editorial Group: Cochrane Gynaecological, Neuro-oncology and Orphan Cancer Group

Published Online: 31 JAN 2013

Assessed as up-to-date: 14 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD005196.pub4


How to Cite

Deng L, Zhang J, Wu T, Lawrie TA. Combination chemotherapy for primary treatment of high-risk gestational trophoblastic tumour. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 1. Art. No.: CD005196. DOI: 10.1002/14651858.CD005196.pub4.

Author Information

  1. 1

    West China Hospital, Sichuan University, National Key Laboratory of Biotherapy and Cancer Centre, Chengdu, Sichuan, China

  2. 2

    West China Second University Hospital, Sichuan University, Department of Obstetrics and Gynecology, Chengdu, Sichuan, China

  3. 3

    West China Hospital, Sichuan University, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Ethics Committee of Registering Clinical Trials, Chengdu, Sichuan, China

  4. 4

    Royal United Hospital, Cochrane Gynaecological Cancer Group, Bath, UK

*Taixiang Wu, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Ethics Committee of Registering Clinical Trials, West China Hospital, Sichuan University, No. 37, Guo Xue Xiang, Chengdu, Sichuan, 610041, China. txwutx@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 31 JAN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

This is an update of the original review that was published in The Cochrane Database of Systematic Reviews, 2009, Issue 2. Gestational trophoblastic neoplasia (GTN) are malignant disorders of the placenta that include invasive hydatidiform mole, choriocarcinoma, placental-site trophoblastic tumour (PSTT) and epithelioid trophoblastic tumour (ETT). Choriocarcinoma and invasive hydatidiform mole respond well to chemotherapy: low-risk tumours are treated with single-agent chemotherapy (e.g. methotrexate or actinomycin D), whereas high-risk tumours are treated with combination chemotherapy (e.g. EMA/CO (etoposide, methotrexate, actinomycin D, cyclophosphamide and vincristine)). Various drug combinations may be used for high-risk tumours; however, the comparative efficacy and safety of these regimens is not clear.

Objectives

To determine the efficacy and safety of combination chemotherapy in treating high-risk GTN.

Search methods

For the original review, we searched the Cochrane Group Specialised Register, Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL; Issue 2, 2008), MEDLINE, EMBASE and CBM in May 2008. For the updated review, we searched Cochrane Group Specialised Register, CENTRAL, MEDLINE and EMBASE to September 2012. In addition, we searched online clinical trial registries for ongoing trials.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) and quasi-RCTs comparing first-line combination chemotherapy interventions in women with high-risk GTN.

Data collection and analysis

Two review authors independently collected data using a data extraction form. Meta-analysis could not be performed as we included only one study.

Main results

We included one RCT of 42 women with high-risk GTN who were randomised to MAC (methotrexate, actinomycin D and chlorambucil) or the modified CHAMOCA regimen (cyclophosphamide, hydroxyurea, actinomycin D, methotrexate, doxorubicin, melphalan and vincristine). There were no statistically significant differences in efficacy of the two regimens; however women in the MAC group experienced statistically significantly less toxicity overall and less haematological toxicity than women in the CHAMOCA group. During the study period, six women in the CHAMOCA group died compared with one in the MAC group. This study was stopped early due to unacceptable levels of toxicity in the CHAMOCA group. We identified no RCTs comparing EMA/CO with MAC or other chemotherapy regimens.

Authors' conclusions

CHAMOCA is not recommended for GTN treatment as it is more toxic and not more effective than MAC. EMA/CO is currently the most widely used first-line combination chemotherapy for high-risk GTN, although this regimen has not been rigorously compared to other combinations such as MAC or FAV in RCTs. Other regimens may be associated with less acute toxicity than EMA/CO; however, proper evaluation of these combinations in high-quality RCTs that include long-term surveillance for secondary cancers is required. We acknowledge that, given the low incidence of GTN, RCTs in this field are difficult to conduct, hence multicentre collaboration is necessary.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Combinations of anti-cancer drugs to treat high-risk cancers arising from the placenta, known as high-risk gestational trophoblastic neoplasia (GTN)

GTN is a cancer that most often arises after a molar pregnancy but can arise after any type of pregnancy. Molar pregnancies occur due to abnormal growth of placental tissue that is usually benign and treated by evacuation of the womb (D&C). However, in less than 10% of molar pregnancies in the UK, the growth remains after D&C and transforms into a cancer (GTN) that needs treatment with anti-cancer drugs (chemotherapy). GTN can be low-risk or high-risk. Anti-cancer drugs are very effective, especially in low-risk GTN, which is usually cured with single-drug treatment. However, high-risk GTN needs to be treated with combinations of anti-cancer drugs for the best effect. These drugs can produce toxic side effects that are more likely to occur when used in combination with each other. The most commonly administered drug combination is abbreviated as EMA/CO, which stands for Etoposide, Methotrexate, Actinomycin D, Cyclophosphamide and Oncovin® (vincristine), but several other combinations are also in use.

We undertook this review to try to determine which combination/s of drugs are the most effective for the first-line drug treatment of high-risk GTN, and with the least side effects. We found only one small, older study that compared a drug combination abbreviated as CHAMOCA with one called MAC. The CHAMOCA regimen, which is no longer recommended for GTN treatment, was found to be extremely toxic to the blood and bone marrow, with no greater effect against the cancer than the MAC regimen. Based on the available evidence, it is currently not possible to determine whether EMA/CO is the most effective and least toxic drug combination as no high-quality studies have been conducted comparing this combination with other combinations. GTN is a rare cancer and so studies in this field are difficult to conduct, therefore researchers need to collaborate in order to produce the necessary high-quality evidence.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Polychimiothérapie pour le traitement primaire de la tumeur trophoblastique gestationnelle à haut risque

Contexte

Ceci est une mise à jour de la revue originale qui a été publié dans The Cochrane Database of Systematic Reviews, 2009, Numéro 2. Les tumeurs trophoblastiques gestationnelles (TTG) sont des affections malignes du placenta, qui incluent le mole hydatidiforme invasif, la tumeur trophoblastique du site d'implantation placentaire ( TTSI) et la tumeur trophoblastique épithélioïde( TTE). Le choriocarcinome et le mole hydatidiforme invasif répondent bien à la chimiothérapie : Les tumeurs à faible risque sont traitées par monochimiothérapie (par ex. méthotrexate ou actinomycine D), tandis que les tumeurs à haut risque sont traitées par une combinaison de chimiothérapie. (par ex. EMA/CO (étoposide, méthotrexate, actinomycine D, cyclophosphamide et vincristine)). Diverses combinaisons de médicaments peuvent être utilisées pour les tumeurs à haut risque ; cependant, l'efficacité et l'innocuité comparatives de ces traitements ne sont pas claires.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et l'innocuité de la polychimiothérapie dans le traitement de la TTG à haut risque.

Stratégie de recherche documentaire

Pour la revue initiale, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 2, 2008), MEDLINE, EMBASE et CBM jusqu'en mai 2008. Pour cette mise à jour de la revue, nous avons effectué des recherches dans Cochrane Group Specialised Register , CENTRAL, MEDLINE et EMBASE jusqu'à septembre 2012. En outre, nous avons consulté les registres d'essais cliniques en ligne pour les essais en cours.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR comparant des interventions de chimiothérapie combinée de première intention chez les femmes présentant une TTG à haut risque.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment recueilli les données en utilisant un formulaire d'extraction de données. Une méta-analyse n'a pas pu être réalisée car nous n'avons inclus qu' une seule étude.

Résultats principaux

Nous avons inclus un ECR de 42 femmes présentant une TTG à haut risque, qui étaient randomisées pour pour les schémas thérapeutiques ou MAC (méthotrexate, actinomycine D et chlorambucil) ou CHAMOCA modifié ( cyclophosphamide, hydroxyurée, actinomycine D, méthotrexate, doxorubicine, melphalan et vincristine). Il n'y avait aucune différence statistiquement significative en termes d'efficacité des deux schémas thérapeutiques ; cependant, les femmes dans le groupe MAC ont subi significativement moins de toxicité globale et moins de toxicité hématologique que les femmes du groupe thérapeutique CHAMOCA. Pendant la période d'étude, six femmes dans le groupe thérapeutique CHAMOCA sont décédées et une dans le groupe MAC. Cette étude a été arrêtée prématurément en raison de taux inacceptables de toxicité dans le groupe thérapeutique CHAMOCA. Nous n'avons identifié aucun ECR comparant EMA/CO avec MAC ou d'autres schémas de chimiothérapie.

Conclusions des auteurs

Le schéma thérapeutique CHAMOCA n'est pas recommandé pour le traitement des TTG, car il est plus toxique et pas plus efficace que le schéma thérapeutique MAC. EMA/CO est actuellement la chimiothérapie combinée de première intention la plus couramment utilisée pour les TTG à haut risque, bien que ce traitement n'a pas été rigoureusement comparé à d'autres combinaisons comme MAC ou FAV dans des ECR. D'autres traitements peuvent être associés présentant moins de toxicité aiguë qu'EMA/CO ; cependant, une évaluation adéquate de ces combinaisons dans des ECR de bonne qualité incluant une surveillance à long terme pour détecter les cancers secondaires est nécessaire. Nous reconnaissons que, étant donné la faible incidence des TTG, des ECR dans ce domaine sont difficiles à réaliser, d'où la nécessité d'une collaboration multicentrique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Les combinaisons de médicaments anticancéreux pour traiter les cancers à haut risque provenant du placenta, connus sous le nom de tumeur trophoblastique gestationnelle à haut risque (TTG)

La TTG est un cancer qui se développe le plus souvent après une grossesse môlaire mais peut survenir après un type quelconque de grossesse. Les grossesses môlaires surviennent en raison d'une croissance anormale du tissu placentaire habituellement bénigne et traitée par l'évacuation de l'utérus . Cependant, au Royaume Uni, dans moins de 10 % des cas la grossesse môlaire continue à croître après l'évacuation utérine et se cancérise (TTG) ce qui nécessite un traitement avec des médicaments anticancéreux (chimiothérapie). La TTG Peut être à haut risque ou à faible risque. Les médicaments anticancéreux sont très efficaces, surtout dans la TTG à faible risque, qui est généralement guérie par une monothérapie. Cependant, les TTG à haut risque doivent être traités avec des combinaisons de médicaments anticancéreux pour l'efficacité la meilleure. Ces médicaments peuvent produire des effets indésirables toxiques qui sont plus susceptibles d'apparaître lorsqu'ils sont utilisés en association. La combinaison de médicaments la plus couramment administrée, est désignée par l'abréviation EMA/CO pour Etoposide, Methotrexate, Actinomycine D, Cyclophosphamide et Oncovin® (vincristine), mais plusieurs autres combinaisons sont également utilisées.

Nous avons entrepris cette revue afin de tenter de déterminer quelle combinaison de médicaments est la plus efficace pour le traitement médicamenteux de première ligne de la TTG à haut risque, et avec le moins d'effets secondaires. Nous n'avons trouvé qu'une seule petite étude, ancienne qui comparaient une combinaison de médicaments abrégée sous le nom de CHAMOCA avec une autre appelée MAC. Le schéma thérapeutique CHAMOCA, n'est plus recommandé dans le traitement de la TTG, à cause de ses effets extrêmement toxiques pour le sang et la moelle osseuse, et à l'absence d'une plus grande efficacité contre le cancer que le schéma thérapeutique MAC. sur la base des preuves disponibles, il n'est actuellement pas possible de déterminer si l'EMA/CO est la plus efficace et la moins toxiques des combinaison de médicaments car aucune étude de grande qualité n'a été menée comparant cette combinaison avec d'autres combinaisons. La TTG est un cancer rare et donc les études dans ce domaine sont difficiles à réaliser, par conséquent, les chercheurs doivent collaborer afin de produire les nécessaires preuves de qualité élevée.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 27th March, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux