This is not the most recent version of the article. View current version (23 AUG 2013)

Intervention Review

Supervised exercise therapy versus non-supervised exercise therapy for intermittent claudication

  1. Bianca LW Bendermacher1,*,
  2. Edith M Willigendael2,
  3. Joep AW Teijink3,
  4. Martin H Prins4

Editorial Group: Cochrane Peripheral Vascular Diseases Group

Published Online: 19 APR 2006

Assessed as up-to-date: 19 JAN 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD005263.pub2


How to Cite

Bendermacher BLW, Willigendael EM, Teijink JAW, Prins MH. Supervised exercise therapy versus non-supervised exercise therapy for intermittent claudication. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 2. Art. No.: CD005263. DOI: 10.1002/14651858.CD005263.pub2.

Author Information

  1. 1

    Atrium Medical Center, Department of Surgery, Heerlen, Netherlands

  2. 2

    Maasland Hospital, Department of Surgery, Sittard, Netherlands

  3. 3

    Atrium Medical Centre, Department of Surgery, Heerlen, Netherlands

  4. 4

    University of Maastricht, Department of Epidemiology, Maastricht, Netherlands

*Bianca LW Bendermacher, Department of Surgery, Atrium Medical Center, PO Box 4446, Heerlen, 6401 CX, Netherlands. onderzoeker@nppav.nl.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 APR 2006

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (23 AUG 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Although exercise therapy is considered to be of significant benefit to people with leg pain (intermittent claudication), almost half of those affected do not undertake any exercise therapy.

Objectives

To evaluate the effects of supervised versus non-supervised exercise therapy on the maximal walking time or distance for people with intermittent claudication.

Search methods

The Cochrane Peripheral Vascular Diseases Group searched their Specialized Register (last searched November 2005) and the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) in The Cochrane Library (last searched Issue 4, 2005).

In addition, we handsearched the reference lists of relevant articles for additional trials. There was no restriction on language of publication.

Selection criteria

Randomized and controlled clinical trials comparing supervised exercise programs with non-supervised exercise programs for people with intermittent claudication.

Data collection and analysis

Two authors (BB and EMW) independently selected trials and extracted data. One author (BB) assessed trial quality and this was confirmed by a second author (MP). For all continuous outcomes we extracted the number of participants, the mean differences, and the standard deviation. If data were available, the standardized mean difference was calculated using a fixed-effect model.

Main results

We identified twenty-seven trials, of which 19 had to be excluded because the control group received no exercise therapy at all. The remaining eight trials involved a total of 319 male and female participants with intermittent claudication. The follow up ranged from 12 weeks to 12 months. In general, the supervised exercise regimens consisted of three exercise sessions per week. All trials used a treadmill walking test as one of the outcome measures. The overall quality of the included trials was good, though the trials were all small with respect to the number of participants, ranging from 20 to 59.

Supervised exercise therapy showed statistically significant and clinically relevant differences in improvement of maximal treadmill walking distance compared with non-supervised exercise therapy regimens, with an overall effect size of 0.58 (95% confidence interval 0.31 to 0.85) at three months. This translates to a difference of approximately 150 meters increase in walking distance in favor of the supervised group.

Authors' conclusions

Supervised exercise therapy is suggested to have clinically relevant benefits compared with non-supervised regimens, which is the main prescribed exercise therapy for people with intermittent claudication. However, the clinical relevance has not been demonstrated definitely and will require additional studies with a focus on the improvements in quality of life.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Supervised exercise versus unsupervised exercise for people with leg pain while walking (intermittent claudication)

Some people experience a type of leg pain in the calf of one or both legs that occurs when walking and is relieved only by rest. This is called intermittent claudication, and it is the main symptom of peripheral arterial disease. Peripheral arterial disease is characterized by a reduced flow of blood in the leg due to hardening of the arteries, or blood vessels. Exercise is considered to be of significant benefit to people with this type of leg pain. People need to walk at least three times a week either by themselves or they can participate in a formal, supervised exercise program that involves walking on a treadmill. This review found that people in a supervised program improved their walking ability more than those following an unsupervised walking program. After three months, the people who followed the supervised, treadmill program could walk 150 meters more than the people who did unsupervised exercise. Before that, they were walking around 300 meters, 200 meters pain free, so this improvement is likely to help with independence. These conclusions are drawn from eight trials in which the participants with intermittent claudication had been assigned to either supervised or unsupervised exercise. Altogether there were 319 participants, ranging in age from 40 to 86 years with a mean age of 67 years. The overall quality of the included trials was good, although each had only a small number of participants. The trials lasted from three to twelve months. Keeping to an exercise program is important because of the decrease in leg pain and the likelihood of improving general physical condition, but it is not yet clear that it also improves compliance or quality of life.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Thérapie par des exercices supervisés versus thérapie par des exercices non supervisés destinée au traitement de la claudication intermittente

Contexte

Bien que l'on considère que la thérapie par des exercices apporte un bénéfice significatif aux personnes souffrant de douleurs dans les jambes (claudication intermittente), quasiment la moitié de ces personnes ne suivent aucun traitement de ce type.

Objectifs

Évaluer les effets relatifs à la thérapie d'exercices supervisés versus celle avec exercices non supervisés sur le temps ou la distance de marche maximale chez les personnes atteintes d'une claudication intermittente.

Stratégie de recherche documentaire

Le groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans son propre registre spécialisé (dernière recherche en novembre 2005) et dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library (dernière recherche dans le numéro 4, 2005).

En outre, nous avons recherché manuellement les listes de références bibliographiques des articles pertinents pour obtenir des essais supplémentaires. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue de publication.

Critères de sélection

Des essais cliniques contrôlés et randomisés dont l'objet était la comparaison entre les programmes d'exercices supervisés et ceux non supervisés chez les personnes souffrant de claudication intermittente.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs (BB et EMW) ont sélectionné de façon indépendante les essais et extrait les données. Un auteur (BB) a évalué la qualité des essais dont le résultat a été validé par un second auteur (MP). Pour tous les résultats continus, le nombre de participants, les différences moyennes et l'écart type ont été extraits. Si les données étaient disponibles, la différence moyenne standardisée était calculée à l'aide d'un modèle à effets fixes.

Résultats Principaux

Par ailleurs, vingt-sept essais ont été identifiés dont 19 ont dû être exclus, étant donné que le groupe témoin ne recevait aucune thérapie d'exercices. Les huit autres essais incluaient au total 319 participants de sexe masculin et féminin présentant une claudication intermittente. La période de suivi variait de 12 semaines à 12 mois. En général, le schéma d'exercices physiques supervisés se composait de trois séances d'exercices par semaine. L'ensemble des essais utilisait le test de marche sur tapis roulant comme l'une des mesures de résultats. La qualité globale de ces essais inclus était correcte, bien qu'ils comprissent un faible nombre de participants allant de 20 à 59.

La thérapie par des exercices supervisés a montré des différences statistiquement significatives et pertinentes d'un point de vue clinique concernant l'amélioration de la distance maximale parcourue sur tapis roulant par rapport aux régimes de traitement par exercices non supervisés, dont l'ampleur de l'effet global était de 0,58 (intervalle de confiance à 95 % 0,31 à 0,85) à trois mois. Cela se traduit par une différence de distance de marche d'environ 150 mètres de plus pour le groupe pratiquant les exercices supervisés.

Conclusions des auteurs

Par ailleurs, il a été suggéré que la thérapie par exercices supervisés, qui est la principale thérapie prescrite aux personnes souffrant de claudication intermittente, présentait des bénéfices cliniques pertinents par rapport aux régimes de traitement non supervisés. Cependant, la pertinence clinique n'a pas été démontrée formellement. En outre, il faudra mener d'autres études axées sur les améliorations en matière de qualité de vie.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Thérapie par des exercices supervisés versus thérapie par des exercices non supervisés destinée au traitement de la claudication intermittente

Exercices supervisés versus exercices non supervisés pour les personnes souffrant de douleurs dans les jambes lors de la marche (claudication intermittente)

Certaines personnes souffrent d'un certain type de douleur dans le mollet d'une ou des deux jambes qui survient lors de la marche et qu'il n'est possible de soulager que par du repos. La claudication intermittente est ainsi le principal symptôme de la maladie artérielle périphérique. Cette maladie se caractérise par une diminution du débit sanguin dans la jambe en raison du durcissement des artères ou des vaisseaux sanguins. On considère que la pratique d'exercices physiques permet d'apporter un bénéfice significatif aux personnes présentant ce type de douleur aux jambes. Il est recommandé à ces personnes de faire des marches au moins trois fois par semaine soit seul, soit en participant à un programme officiel d'exercices supervisés qui implique de marcher sur un tapis roulant. Cette revue a permis de montrer que les personnes participant à un programme de ce type améliorent davantage leur capacité de marche que celles suivant un programme de marche non supervisé. Après trois mois de suivi du programme d'exercices supervisés sur tapis roulant, ces personnes ont pu effectuer 150 mètres de plus que celles qui ont pratiqué des exercices non supervisés. Avant de suivre un tel programme, ces personnes marchaient environ 300 mètres, dont 200 mètres sans douleur, ainsi il y a de fortes chances pour que cette amélioration contribue à leur autonomie. Il a été possible de tirer ces conclusions en étudiant huit essais dans lesquels les participants atteints de claudication intermittente avaient été répartis soit dans le groupe pratiquant des exercices supervisés, soit dans celui avec les exercices non supervisés. En tout, il y avait 319 participants âgés de 40 à 86 ans dont l'âge moyen était de 67 ans. La qualité globale des essais qui ont été inclus était correcte, bien que chacun d'entre eux n'inclût qu'un faible nombre de participants. Les durées de ces essais allaient de trois à douze mois. Par ailleurs, il est important de respecter un programme d'exercices, étant donné qu'il permet non seulement de diminuer la douleur dans les jambes, mais également d'améliorer la condition physique générale. Cependant, jusqu'ici il n'a pas été possible de montrer clairement qu'il permettait également d'améliorer la compliance ou la qualité de vie de ces personnes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 6th December, 2012
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

指導性運動療法和非指導性運動療法對於間歇性跛行症的影響

雖然運動療法被認為可以對腿部疼痛(間歇性跛行症)患者產生明顯的助益,但是幾乎有半數的患者並沒有進行任何運動治療。

目標

評估指導性運動療法和非指導性運動療法對於間歇性跛行症患者最大行走時間或距離的影響。

搜尋策略

Cochrane Peripheral Vascular Diseases Group 搜尋其 Specialized Register (最後一次搜尋為2005年11月) 及Cochrane Library 當中的Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) 資料庫(最後一次搜尋為 Issue 4, 2005年)。此外,我們人工搜尋相關文章的參考文獻清單以取得額外的試驗。不限定發表文章的語言。

選擇標準

間歇性跛行症患者,比較進行指導性運動療法和非指導性運動療法的隨機性和對照性臨床試驗。

資料收集與分析

有2名作者(BB和EMW)分別獨力的選取試驗和萃取數據,其中1名作者(BB)評估試驗品質,並由第2名作者(MP)加以確認。對於所有連續性的預後資料,我們會取出患者人數、平均差和標準差(standard deviation)等數據。利用固定效應模式來計算可獲得之標準化的平均差。

主要結論

我們確認27個試驗,其中有19個試驗因為對照組完全沒有接受運動治療而被排除,剩下的8個試驗納入了319名的男性和女性間歇性跛行症患者。後續追蹤的期間由12週至12個月不等。一般來說,指導性的運動計畫包含了每星期三次的運動課程。所有的試驗都使用跑步機進行走路測試以做為一種預後評估項目。納入的試驗整體品質都是好的,雖然所有的試驗規模都較小,納入的受試者人數介於20至59人。在3個月後,與非指導性的運動治療相較,指導性的運動治療在跑步機上最大行走距離顯示了統計學上和臨床上有意義的改善,整體影響的規模為0.58 (95% CI值為0.31至0.85間),將其轉化為距離可以顯示,指導組增加了將近150公尺的行走距離。

作者結論

與非指導性運動治療相較,對間歇性跛行症患者進行指導性運動治療,被認為具有臨床上相關的效益,但是尚未有明確證實的臨床關聯性,因此需要進行更多的研究,尤其是著重於生活品質改善。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

指導性運動療法和非指導性運動療法對於行走時腿部疼痛患者(間歇性跛行症)的影響。 有些人在行走時,單腿或雙腿或出現小腿疼痛的症狀,但是休息時疼痛便會獲得舒緩,這種症狀叫間歇性跛行症,這是周邊動脈疾病的主要症狀之一。周邊動脈疾病的特徵是因為動脈或血管硬化所以使得流到腿部的血液減少。運動被認為是對於具有這類疼痛的患者具有明顯幫助的方法,患者一星期至少要自行走動3次,或是在具有正式指導的課程下在跑步機上行走。本回顧發現人們在具有指導的課程中會比在沒有指導的課程中更可以改善其行走能力。在3個月後,接受使用跑步機來指導的人會比沒有接受指導的人可以多行走150公尺。在這之前,這些人的行走距離約為300公尺,行走200公尺之前可以沒有疼痛感。所以這種改善應可助於獨立行走。這些結論是建立在8 個試驗上,試驗中的受試者皆有間歇性跛行症,並被分配進行有指導和沒有指導的運動計畫。總共包含有319名年齡介於40至86歲,平均年齡為67歲的患者,納入試驗的整體品質都為良好,雖然每一個試驗中的受試者人數都很少。這些試驗都持續3至12個月。進行運動計畫是很重要的,因為腿部疼痛可以減輕,也可能可以改善身體狀況,但是目前仍不清楚運動是否也可以改善患者之接受度和生活品質。