Intervention Review

Ultrasound use for the placement of haemodialysis catheters

  1. Kannaiyan S Rabindranath1,*,
  2. Emil Kumar2,
  3. Ranjit Shail3,
  4. Emma C Vaux4

Editorial Group: Cochrane Renal Group

Published Online: 9 NOV 2011

Assessed as up-to-date: 11 JAN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD005279.pub4


How to Cite

Rabindranath KS, Kumar E, Shail R, Vaux EC. Ultrasound use for the placement of haemodialysis catheters. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 11. Art. No.: CD005279. DOI: 10.1002/14651858.CD005279.pub4.

Author Information

  1. 1

    Churchill Hospital, Renal Unit, Oxford, UK

  2. 2

    Oxford University, Balliol College, Oxford, UK

  3. 3

    Conquest Hospital, Acute Medical Unit, Hastings, UK

  4. 4

    Royal Berkshire Hospital, Department of Renal Medicine, Reading, UK

*Kannaiyan S Rabindranath, Renal Unit, Churchill Hospital, Oxford, OX3 7LJ, UK. ksrabi@yahoo.co.uk. samuelrabi@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 9 NOV 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

A significant proportion of patients starting dialysis do so with a temporary or tunnelled haemodialysis catheter. Insertion of these catheters can be achieved either by using the anatomical landmarks for the veins into which they are inserted or using ultrasound guidance. It has been suggested that the use of ultrasound guidance reduces the immediate complications of haemodialysis catheter insertions such as pneumothorax or arterial puncture.

Objectives

The aim of the review was to compare the use of real-time 2-dimensional (2-D) Doppler ultrasound venous imaging in the insertion of percutaneous central venous catheters for dialysis versus the traditional "blind" landmark method.

Search methods

We searched the Cochrane Renal Group's Specialised Register, MEDLINE, EMBASE, Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL). Reference lists of identified studies and relevant narrative reviews were also screened. Search date: January 2011.

Selection criteria

All randomised controlled trials (RCTs) and quasi-RCTs evaluating ultrasound guidance in the percutaneous insertion of central venous catheters for dialysis (both cuffed and uncuffed) against the traditional blind landmark method.

Data collection and analysis

Two authors assessed risk of bias and extracted data. Statistical analyses were performed using the random effects model and the results expressed as risk ratios (RR) for dichotomous outcomes or mean difference (MD) for continuous data with 95% confidence intervals (CI).

Main results

We identified seven studies enrolling 767 patients and with 830 catheter insertions. Three of seven studies described the method of random sequence generation, none described allocation concealment, and blinding of participants and personnel was not possible. Real-time ultrasound guidance was found to significantly reduce the risk of catheter placement failure on the first attempt (5 studies, 595 catheters): RR 0.40, 95% CI 0.30 to 0.52), significantly reduce the risk of arterial puncture (6 studies, 535 catheters: RR 0.13, 95% CI 0.04 to 0.37) and haematomas (4 studies, 323 catheters: RR 0.22, 95% CI 0.06 to 0.81) when compared to the landmark method. The time taken for successful cannulation was significantly lower with the use of real-time ultrasound guidance (1 study, 73 catheters: MD -1.40 min, 95% CI -2.17 to -0.63) and there were less attempts/catheter insertion (1 study, 110 catheters: -0.35, 95% CI -0.54 to -0.16).

Authors' conclusions

Use of real-time 2-D Doppler ultrasound guidance has significant benefits with respect to the number of catheters successfully inserted on the first attempt, reduction in the risk of arterial puncture and haematomas and the time taken for successful vein puncture.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Ultrasound use for the placement of haemodialysis catheters

Insertion of haemodialysis catheters can be achieved either by using the anatomical landmarks for the veins into which they are inserted or using ultrasound guidance. It has been suggested that the use of ultrasound guidance reduces the immediate complications of haemodialysis catheter insertions such as pneumothorax or arterial puncture. We identified seven studies, enrolling 767 patients that compared haemodialysis catheter insertion using the traditional 'blind' landmark method and insertion using ultrasound imaging. The use of ultrasound imaging was found to be associated with significantly less risk of arterial puncture and haematomas and less time to insert the catheter as well as a higher success rate for inserting the catheter on the first attempt.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Utilisation d'ultrasons pour le placement des cathéters d'hémodialyse

Contexte

Une proportion significative des patients qui commencent la dialyse le font avec un cathéter d'hémodialyse provisoire ou tunnellisé. L'insertion de ces cathéters peut s'effectuer soit en utilisant les points de repère anatomiques pour les veines dans lesquelles ils sont insérés soit en utilisant l'échoguidage. On a suggéré que l'emploi de l'échoguidage réduit les complications immédiates des insertions du cathéter d'hémodialyse telles que le pneumothorax ou la ponction artérielle.

Objectifs

Le but de cette revue était de comparer l'utilisation de l'imagerie veineuse ultrasonore Doppler à deux dimensions (2-D) en temps réel pour l'insertion des cathéters veineux centraux percutanés pour la dialyse par opposition à la méthode traditionnelle dite aveugle qui utilise des points de repères.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons examiné le registre spécialisé de Cochrane Renal Group, MEDLINE, EMBASE et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL). Les listes de références des études identifiées et les revues narratives pertinentes ont aussi été examinées.Date de la recherche : janvier 2011.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR qui évaluent l'échoguidage pour l'insertion percutanée des cathéters veineux centraux pour la dialyse (aussi bien avec coiffe que sans coiffe) par opposition à la méthode traditionnelle aveugle qui utilise des points de repère.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué le risque de biais et extrait les données. Les analyses statistiques ont été réalisées en utilisant le modèle à effets aléatoires et les résultats ont été exprimés sous la forme de risque relatif (RR) pour les résultats dichotomiques ou la différence moyenne (DM) pour les données continues avec des intervalles de confiance (IC) à 95%.

Résultats Principaux

Sept études rassemblant 767 patients et 830 insertions de cathéters ont été identifiées. Trois des sept études ont décrit la méthode de génération séquentielle aléatoire, aucune n'a décrit l'assignation secrète, et l'assignation en aveugle des participants et du personnel n'a pas été possible. On a découvert que l'échoguidage en temps réel a réduit de manière significative le risque d'insertion défectueuse du cathéter lors de la première tentative (5 études, 595 cathéters) : RR de 0,40, IC à 95 % 0,30 à 0,52), réduction significative du risque de ponction artérielle (6 études, 535 cathéters : RR de 0,13, IC à 95 % de 0,04 à 0,37) et hématomes (4 études, 323 cathéters : RR de 0,22, IC à 95 % de 0,06 à 0,81) par rapport à la méthode qui utilise des points de repère. Le temps nécessaire pour une cannulation réussie était considérablement plus court que le temps requis pour l'échoguidage en temps réel (1 étude, 73 cathéters : DM -1,40 min, IC à 95 % de -2,17 à -0,63) et moins de tentatives/insertion de cathéter étaient requises (1 étude, 110 cathéters : -0,35, IC à 95% entre -0,54 et -0,16).

Conclusions des auteurs

L'emploi de l'échoguidage Doppler à 2-D en temps réel présente des bénéfices significatifs par rapport au nombre de cathéters correctement insérés lors de la première tentative, une réduction du risque de ponction artérielle et d'hématomes et du temps nécessaire pour réaliser correctement la ponction de la veine.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Utilisation d'ultrasons pour le placement des cathéters d'hémodialyse

Utilisation d'ultrasons pour le placement des cathéters d'hémodialyse

L'insertion des cathéters d'hémodialyse peut s'effectuer soit en utilisant les points de repère anatomiques pour les veines dans lesquelles ils sont insérés, soit en utilisant l'échoguidage. On a suggéré que l'emploi de l'échoguidage réduit les complications immédiates des insertions du cathéter d'hémodialyse telles que le pneumothorax ou la ponction artérielle. On a identifié sept études rassemblant 767 patients qui comparent l'insertion du cathéter d'hémodialyse avec la méthode traditionnelle dite aveugle qui utilise des points de repère et l'insertion avec la méthode d'imagerie ultrasonore. On a découvert que l'utilisation de la méthode d'imagerie ultrasonore est associée à un risque considérablement plus faible de ponction artérielle et d'hématomes et à un temps plus court pour insérer le cathéter ainsi qu'à un taux de réussite plus élevé pour insérer le cathéter du premier coup.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français