Treatment for peritoneal dialysis-associated peritonitis

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Kathryn J Wiggins,

    Corresponding author
    1. St Vincent's Hospital, Department of Nephrology, Fitzroy, VIC, Australia
    • Kathryn J Wiggins, Department of Nephrology, St Vincent's Hospital, Level 4, Clinical Sciences Building, Fitzroy, VIC, 3065, Australia. kate.wiggins@mh.org.au.

    Search for more papers by this author
  • Jonathan C Craig,

    1. (b) School of Public Health, The University of Sydney, (a) Cochrane Renal Group, Centre for Kidney Research, The Children's Hospital at Westmead, Westmead, NSW, Australia
    Search for more papers by this author
  • David W Johnson,

    1. Princess Alexandra Hospital, Department of Nephrology, Woolloongabba, QLD, Australia
    Search for more papers by this author
  • Giovanni FM Strippoli

    1. c) Diaverum Medical Scientific office, d) Mario Negri Sud Consortium, Italy, a) School of Public Health, University of Sydney, b) Cochrane Renal Group, Westmead, NSW, Australia
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Peritonitis is a common complication of peritoneal dialysis (PD) and is associated with significant morbidity. Adequate treatment is essential to reduce morbidity and recurrence.

Objectives

To evaluate the benefits and harms of treatments for PD-associated peritonitis.

Search methods

We searched the Cochrane Renal Group's specialised register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, in The Cochrane Library), MEDLINE, EMBASE and reference lists without language restriction.

Selection criteria

All randomised controlled trials (RCTs) and quasi-RCTs assessing the treatment of peritonitis in peritoneal dialysis patients (adults and children) evaluating: administration of an antibiotic(s) by different routes (e.g. oral, intraperitoneal, intravenous); dose of an antibiotic agent(s); different schedules of administration of antimicrobial agents; comparisons of different regimens of antimicrobial agents; any other intervention including fibrinolytic agents, peritoneal lavage and early catheter removal were included.

Data collection and analysis

Two authors extracted data on study quality and outcomes. Statistical analyses were performed using the random effects model and the dichotomous results were expressed as risk ratio (RR) with 95% confidence intervals (CI) and continuous outcomes as mean difference (MD) with 95% CI.

Main results

We identified 36 studies (2089 patients): antimicrobial agents (30); urokinase (4), peritoneal lavage (1) intraperitoneal (IP) immunoglobulin (1). No superior antibiotic agent or combination of agents were identified. Primary response and relapse rates did not differ between IP glycopeptide-based regimens compared to first generation cephalosporin regimens, although glycopeptide regimens were more likely to achieve a complete cure (3 studies, 370 episodes: RR 1.66, 95% CI 1.01 to 3.58). For relapsing or persistent peritonitis, simultaneous catheter removal/replacement was superior to urokinase at reducing treatment failure rates (1 study, 37 patients: RR 2.35, 95% CI 1.13 to 4.91). Continuous IP and intermittent IP antibiotic dosing had similar treatment failure and relapse rates. IP antibiotics were superior to IV antibiotics in reducing treatment failure (1 study, 75 patients: RR 3.52, 95% CI 1.26 to 9.81). The methodological quality of most included studies was suboptimal and outcome definitions were often inconsistent. There were no RCTs regarding duration of antibiotics or timing of catheter removal.

Authors' conclusions

Based on one study, IP administration of antibiotics is superior to IV dosing for treating PD peritonitis. Intermittent and continuous dosing of antibiotics are equally efficacious. There is no role shown for routine peritoneal lavage or use of urokinase. No interventions were found to be associated with significant harm.

摘要

背景

腹膜透析相關腹膜炎的治療

腹膜炎是 腹膜透析(PD)常見的一種併發症,與罹病率有顯著的關聯。為了減少罹病率和復發率,適當的治療是必須的。

目標

本篇主要在評估對於治療腹膜透析相關腹膜炎的的方式,可能帶來的好處與壞處。

搜尋策略

我們搜尋資料包括Cochrane Renal Group specialised register、the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, in The Cochrane Library) 、 MEDLINE、 EMBASE各項參考資料都無語言的限定。搜尋日期為: 2005年2月。

選擇標準

主要包含: 關於評估治療腹膜透析患者的腹膜炎(成人和兒童)、比較抗生的不同投藥方式(如口服,腹腔,靜脈注射)、不同劑量 、不同療程、不同抗菌藥物治療方案; 有無其他代替方案:包括纖維蛋白溶解劑,腹腔灌洗和早期拔除導管的隨機對照試驗 (RCTs) 及半隨機對照試驗 (quasiRCTs) 。

資料收集與分析

兩位作者分析所收集之文獻,評估其試驗設計是否合乎標準。採用隨機效應模型和兩分法進行統計分析﹔結果以相對風險 (RR) 加上95% 信賴區間 (CI) 來表現。持續性的效果以平均差(MD)加上95% 信賴區間 (CI) 來表現。

主要結論

我們收集了36項研究(2089例):抗生素 (30); urokinase(4),腹腔灌洗(1)腹腔(IP)內免疫球蛋白注射(1),並沒有發現較好或結合劑型的抗生素。雖然glycopeptidebased的治療方案可以達到完全治愈,但是針對於初級反應和復發率之間,使用腹腔內 (IP) glycopeptidebased的治療方案、與使用第一代頭孢菌素治療方案相比﹔是沒有差異的(3項研究,370集:相對風險 (RR) 1.66 、95% 信賴區間 (CI) 為 1.01至3.58)。對於復發或持續性腹膜炎,同時拔除/更換導管優於使用urokinase,以減少治療失敗率(1研究,37例:相對風險 (RR) 2.35,95% 信賴區間 (CI) 為 1.13~4.91)。連續或間歇性腹腔內 (IP) 抗生素的治療方案、對治療失敗和復發率是類似的。腹腔內 (IP) 抗生素的治療比靜注射抗生素的方案、能有效的降低復發的風險(1研究,75例:相對風險 (RR) 3.52,95% 信賴區間 (CI) 為 1.26至9.81)。運用質量法納入研究的多數試驗不是最理想,而且結果往往是不一致的。沒有關於抗生素治療期限及拔除導管時機點方面的隨機對照試驗 (RCTs) 資料。

作者結論

根據一項研究,對於治療腹膜透析患者的腹膜炎、腹腔內 (IP) 抗生素的治療優於靜脈注射的方案。連續或間歇性抗生素的使用效果相同。例行腹腔灌洗或urokinase無任何效果。任何治療方案,沒有明顯示的損傷。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院張立美翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

患有末期腎病變者可用腹膜透析(PD)法治療﹔通過腹壁,將永久性導管置入腹腔內。經由此導管、每天可將無菌藥水灌入或排出數次。最常見的嚴重並發症是腹膜感染  腹膜炎。為了減少急性期的發病率和死亡率以及減少復發率﹔有效的治療腹膜透析引起的腹膜炎是必要的。關於檢討冶療腹膜透析引起腹膜炎的這篇文章,含有 36項研究文獻(2089人)。我們發現,腹腔內(IP)抗生素治療方案優於靜脈(IV)注射抗生素法。常規性的腹腔灌洗或使用溶栓劑的方法、似乎是無效的。許多研究為小型、陳舊、質量差,而且定義和劑量療程的結果不一致。將來在這領域裹、還須要更多的隨機對照試驗。

Résumé

Traitement pour la péritonite associée à la dialyse péritonéale

Contexte

La péritonite est une complication fréquente de la dialyse péritonéale (DP) et elle est associée à une morbidité significative. Un traitement adéquat est essentiel pour réduire la morbidité et la récurrence.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et les inconvénients des traitements pour la péritonite associée à la DP.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre spécialisé de Cochrane Renal Group, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, dans la bibliothèque Cochrane), MEDLINE, EMBASE et les listes de référence ont été consultés sans restrictions de langue.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR évaluant le traitement de la péritonite chez des patients sous dialyse péritonéale (adultes et enfants) qui examinent : L'administration d'un ou plusieurs antibiotiques à travers des voies différentes (par voie orale, intrapéritonéale, intraveineuse) ; La dose d'un ou plusieurs agent(s) antibiotique(s) ; Les différents protocoles d'administration d'agents antimicrobiens ; Les comparaisons des différents régimes d'agents antimicrobiens ; Toutes les autres interventions comprenant les agents fibrinolytiques, le lavage péritonéal et l'extraction précoce du cathéter ont été incluses.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont extrait les données sur la qualité et les résultats de l'étude. Les analyses statistiques ont été réalisées en utilisant le modèle à effets aléatoires et les résultats dichotomiques ont été exprimés sous la forme de risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % et les résultats continus sous la forme de différence moyenne (DM) avec un IC à 95 %.

Résultats Principaux

36 études portant sur 2089 patients ont été identifiées : Agents antimicrobiens (30) ; Urokinase (4), lavage péritonéal (1) intrapéritonéal (IP) immunoglobuline (1). Aucun agent, ni association d’agents, antibiotique supérieur n’a été identifié. La réponse primaire et les taux de rechute ne différèrent pas entre les régimes à base de glycopeptide par rapport aux régimes de céphalosporine de première génération, malgré le fait qu'il est plus probable que les régimes de glycopeptide conduisent à une guérison totale (3 études, 370 épisodes : RR 1,66, IC à 95% entre 1,01 et 3,58). En ce qui concerne les rechutes ou la péritonite persistante, l'extraction/le remplacement du cathéter étaient supérieurs à l'urokinase pour réduire les taux d'échec du traitement (1 étude, 37 patients : RR 2,35, IC à 95% entre 1,13 et 4,91). Le dosage antibiotique continu IP et intermittent IP a présenté des taux de rechute et d'échec du traitement similaires. Les antibiotiques IP étaient supérieurs aux antibiotiques IV pour réduire les échecs du traitement (1 étude, 75 patients : RR 3,52, IC à 95% entre 1,26 et 9,81). La qualité méthodologique de la plupart des études comprises était perfectible et les définitions des résultats ont souvent été irrégulières. Aucun ECR ne portait sur la durée des antibiotiques ou sur le moment où retirer le cathéter.

Conclusions des auteurs

Selon une étude, l'administration IP d'antibiotiques est supérieure au dosage IV pour traiter la péritonite sous DP. Le dosage intermittent et continu des antibiotiques est pareillement efficace. Aucun rôle n'a été démontré pour le lavage péritonéal de routine ou l'utilisation de l'urokinase. Aucune intervention liée à des inconvénients significatifs n'a été détectée.

Plain language summary

Treatment for peritoneal dialysis-associated peritonitis

People with advanced kidney disease may be treated with peritoneal dialysis (PD) where a catheter is permanently inserted into the peritoneum (lining around abdominal contents) through the abdominal wall and sterile fluid is drained in and out a few times each day. The most common serious complication is infection of the peritoneum - peritonitis. Effective treatment for PD-associated peritonitis is necessary to reduce morbidity and possibly mortality associated with the acute episode and to reduce relapse rates. This review of interventions for PD-associated peritonitis identified 36 studies (2089 participants). We found that intraperitoneal (IP) antibiotics are superior to intravenous (IV) antibiotics. No other single intervention was found to be superior. There appears to be no role for routine peritoneal lavage or use of fibrinolytic agents. Many of the studies were small, outdated, of poor quality, and had inconsistent outcome definitions and dosing regimens. Further RCTs within this area are required.

Résumé simplifié

Traitement pour la péritonite associée à la dialyse péritonéale

Traitement pour la péritonite associée à la dialyse péritonéale

Les personnes atteintes de maladies rénales avancées peuvent se soumettre à une session de dialyse péritonéale (DP) où un cathéter est introduit de manière permanente dans le péritoine (membrane qui tapisse l'abdomen) à travers la paroi abdominale d'où le fluide est injecté et évacué plusieurs fois par jour. La complication grave la plus fréquente est l'infection du péritoine (péritonite). Le traitement efficace de la péritonite associée à la DP est nécessaire pour réduire la morbidité et possiblement la mortalité associées à un épisode aigu et pour réduire les taux de rechute. Cette revue des interventions pour la péritonite associée à la DP a identifié 36 études (2089 participants). Les antibiotiques intrapéritonéaux (IP) sont supérieurs aux antibiotiques intraveineux (IV). Aucune autre intervention individuelle supérieure n'a été détectée. Il semble que le lavage péritonéal de routine ou l'emploi d'agents fibrinolytiques ne joue aucun rôle. La plupart des études étaient de faible envergure, dépassées ou de mauvaise qualité et présentaient des définitions irrégulières sur les résultats et les régimes de dosage. Des ECR supplémentaires sont nécessaires dans ce domaine.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary