Get access

Selective estrogen receptor modulators (SERMs) for uterine leiomyomas

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Linyu Deng,

    1. West China Hospital, Sichuan University, National Key Laboratory of Biotherapy and Cancer Centre, Chengdu, Sichuan, China
    Search for more papers by this author
  • Taixiang Wu,

    Corresponding author
    1. West China Hospital, Sichuan University, Chinese Cochrane Centre, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Evidence-Based Medicine Centre, INCLEN Resource and Training Centre, Chengdu, Sichuan, China
    • Taixiang Wu, Chinese Cochrane Centre, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Evidence-Based Medicine Centre, INCLEN Resource and Training Centre, West China Hospital, Sichuan University, No. 37, Guo Xue Xiang, Chengdu, Sichuan, 610041, China. txwutx@hotmail.com.

    Search for more papers by this author
  • Xiao Y Chen,

    1. The General Hospital of the People's Liberation Army (PLAGH) (also Hospital 301), Department of Neurology, Beijing, Beijing, China
    Search for more papers by this author
  • Lingxia Xie,

    1. West China Second University Hospital, West China Women's and Children's Hospital, Department of Obstetrics and Gynecology, Chengdu, Sichuan, China
    Search for more papers by this author
  • Jinrong Yang

    1. Department of Hematology, West China Medical School, West China Hospital, Sichuan University, Chengdu, Sichuan, China
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Uterine fibroids are benign tumours that arise from individual smooth muscle cells of the uterus. Selective estrogen receptor modulators (SERMs) are estrogen receptor (ER) ligands that act as estrogens in some tissues while blocking estrogen activity in others. There have been many clinical studies of various SERMs for uterine fibroids. However, their effectiveness is controversial.

Objectives

To evaluate the effectiveness and safety of selective estrogen receptor modulators in women with uterine fibroids.

Search methods

We searched the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Trials Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, PubMed, EMBASE, the Register of Chinese trials developed by the Chinese Cochrane Centre, and the Chinese Med Database (Chinese Biomedical Disc), VIP, and China National Knowledge Infrastructure. We handsearched a number of journals and searched reference lists, and searched databases of ongoing trials and the Internet. The searches were conducted in March and April 2012.

Selection criteria

We included randomised controlled studies of selective estrogen receptor modulators versus other forms of medical therapy, placebo or no treatment in women of reproductive age (18 to 45 years old) with confirmed uterine fibroids.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data and assessed trial quality. As the studies identified were not sufficiently similar, we did not do a meta-analysis but summarised the data in a narrative format.

Main results

Three studies involving 215 participants were included, the trial size varied from 25 to 100 women. The SERM in all cases was raloxifene. In one study women in both arms received gonadotrophin releasing hormone (GnRH) analogue. Comparison interventions included no treatment and placebo. Two of the three included studies found a significant benefit from raloxifene, but the third study found no benefit at three or six-month follow-up. The overall quality of the evidence was low or very low. All three studies mentioned adverse reactions but data were limited.

Authors' conclusions

There is no consistent evidence from the limited number of studies that SERMs reduce the size of fibroids or improve clinical outcomes. Further studies are required to establish evidence of benefit of SERMs in treating women with uterine fibroids. This updated review did not find any new study for inclusion.

Résumé scientifique

Modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) pour les fibromes utérins

Contexte

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes issues des cellules des muscles lisses de l'utérus Les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) sont des ligands des récepteurs aux œstrogènes (RE) qui agissent comme des œstrogènes dans certains tissus tout en bloquant l'activité œstrogène dans d'autres. De nombreuses études cliniques ont été conduites sur différents modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) pour les fibromes utérins. Toutefois, leur efficacité est controversée.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité des modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes chez les femmes présentant des fibromes utérins.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, PubMed, EMBASE, le Registre des essais chinois développés par le Centre Cochrane chinois et la Chinese Med Database (Chinese Biomedical Disc), VIP, ainsi que dans China National Knowledge Infrastructure. Nous avons effectué des recherches manuelles dans un certain nombre de journaux et passé au crible des références bibliographiques, des bases de données d'essais en cours et internet. Les recherches ont été effectuées en mars et avril 2012.

Critères de sélection

Nous avons inclus les études contrôlées randomisées portant sur les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes versus d'autres formes de traitement médical, un placebo ou l'absence de traitement chez les femmes en âge de procréer (18 à 45 ans) présentant des fibromes utérins confirmés.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait indépendamment les données et évalué la qualité méthodologique des essais. Comme les études identifiées n'étaient pas suffisamment similaires, nous n'avons pas fait de méta-analyse, mais un résumé des données dans un format narratif.

Résultats principaux

Trois études impliquant 215 participants ont été incluses, la taille de l'essai variait de 25 à 100 femmes. Dans tous les cas, le modulateur sélectif des récepteurs aux œstrogènes (SERM) était le raloxifène. Dans une étude, les femmes des deux groupes ont reçu un analogue de l'hormone libérant de la gonadotrophine (GnRH pour « gonadotrophin-releasing hormone »). Les interventions pouvaient être comparées à l’absence de traitement et à un placebo. Deux des trois études incluses ont constaté un effet bénéfique significatif du raloxifène, mais la troisième étude n'a constaté aucun effet bénéfique à trois mois ou six mois de suivi. La qualité globale des éléments de preuve est faible ou très faible. Les trois études ont mentionné des effets indésirables, mais les données sont limitées.

Conclusions des auteurs

Il ne ressort du nombre limité d'études aucun élément de preuve solide indiquant que l'administration d'un modulateur sélectif des récepteurs aux œstrogènes (SERM) entraîne une réduction de la taille des fibromes ou une amélioration des résultats cliniques. D'autres études sont nécessaires pour établir la preuve d'un effet bénéfique des modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) dans le traitement des femmes présentant des fibromes utérins. Cette revue mise à jour n'a trouvé aucune nouvelle étude à inclure.

Plain language summary

Selective estrogen receptor modulators (SERMs) for uterine leiomyomas

Selective estrogen receptor modulators (SERMs) are a novel synthetic estrogen receptor (ER) ligand, which may be useful for women with uterine fibroids. Three randomised clinical trials evaluating the beneficial and harmful effects of SERMs are included in this review. However, due to the small number of participants in the included studies, inconsistency in findings, and the poor quality of the evidence, the authors were not able to recommend their use or non-use in women with uterine fibroids. No new studies were identified in the updated seach and there are no new findings for this updated review.

Résumé simplifié

Modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) pour les fibromes utérins

Les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) sont de nouveaux ligands des récepteurs aux œstrogènes (RE) de synthèse, pouvant être utiles pour les femmes présentant des fibromes utérins. Trois essais cliniques randomisés évaluant les effets bénéfiques et délétères des modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) sont inclus dans cette revue. Toutefois, en raison du petit nombre de participantes dans les études incluses, de l'incohérence des résultats, et de la qualité médiocre des éléments de preuve, les auteurs de la revue n'ont pas été en mesure de recommander ou de déconseiller leur utilisation chez les femmes présentant des fibromes utérins. Aucune nouvelle étude n'a été identifiée dans la mise à jour de la recherche et cette revue mise à jour n'apporte pas de nouveaux résultats.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 2nd November, 2012
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�

Get access to the full text of this article