Intervention Review

Chinese herbal medicine for primary dysmenorrhoea

  1. Xiaoshu Zhu1,*,
  2. Michelle Proctor2,
  3. Alan Bensoussan3,
  4. Emily Wu4,
  5. Caroline A Smith5

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 23 APR 2008

Assessed as up-to-date: 13 DEC 2007

DOI: 10.1002/14651858.CD005288.pub3


How to Cite

Zhu X, Proctor M, Bensoussan A, Wu E, Smith CA. Chinese herbal medicine for primary dysmenorrhoea. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 2. Art. No.: CD005288. DOI: 10.1002/14651858.CD005288.pub3.

Author Information

  1. 1

    School of Biomedical and Health Science, University of Western Sydney, Center for Complementary Medicine Research, Sydney, New South Wales, Australia

  2. 2

    Department of Corrections, Psychological Service, Auckland, New Zealand

  3. 3

    University of Western Sydney, Center for Complementary Medicine Research, Sydney, Australia

  4. 4

    Emily Wu Traditional Chinese Medicine Clinic, Traditional Chinese Medicine, Lindfield, NSW, Australia

  5. 5

    The University of Western Sydney, Centre for Complementary Medicine Research, Penrith South DC, New South Wales, Australia

*Xiaoshu Zhu, Center for Complementary Medicine Research, School of Biomedical and Health Science, University of Western Sydney, Building 24, Campbelltown Campus, Locked Bag 1797, Penrith South DC, Sydney, New South Wales, 1797, Australia. x.zhu@uws.edu.au. mszhuxiaoshu@yahoo.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 23 APR 2008

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Conventional treatment for primary dysmenorrhoea has a failure rate of 20% to 25% and may be contraindicated or not tolerated by some women. Chinese herbal medicine may be a suitable alternative.

Objectives

To determine the efficacy and safety of Chinese herbal medicine for primary dysmenorrhoea when compared with placebo, no treatment, and other treatment.

Search methods

The Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Trials Register (to 2006), MEDLINE (1950 to January 2007), EMBASE (1980 to January 2007), CINAHL (1982 to January 2007), AMED (1985 to January 2007), CENTRAL (The Cochrane Library issue 4, 2006), China National Knowledge Infrastructure (CNKI, 1990 to January 2007), Traditional Chinese Medicine Database System (TCMDS, 1990 to December 2006), and the Chinese BioMedicine Database (CBM, 1990 to December 2006) were searched. Citation lists of included trials were also reviewed.

Selection criteria

Any randomised controlled trials involving Chinese herbal medicine versus placebo, no treatment, conventional therapy, heat compression, another type of Chinese herbal medicine, acupuncture or massage. Exclusion criteria were identifiable pelvic pathology and dysmenorrhoea resulting from the use of an intra-uterine contraceptive device.

Data collection and analysis

Quality assessment, data extraction and data translation were performed independently by two review authors. Attempts were made to contact study authors for additional information and data. Data were combined for meta-analysis using either Peto odds ratios or relative risk (RR) for dichotomous data or weighted mean difference for continuous data. A fixed-effect statistical model was used, where suitable. If data were not suitable for meta-analysis, any available data from the trial were extracted and presented as descriptive data.

Main results

Thirty-nine randomised controlled trials involving a total of 3475 women were included in the review. A number of the trials were of small sample size and poor methodological quality. Results for Chinese herbal medicine compared to placebo were unclear as data could not be combined (3 RCTs). Chinese herbal medicine resulted in significant improvements in pain relief (14 RCTs; RR 1.99, 95% CI 1.52 to 2.60), overall symptoms (6 RCTs; RR 2.17, 95% CI 1.73 to 2.73) and use of additional medication (2 RCTs; RR 1.58, 95% CI 1.30 to 1.93) when compared to use of pharmaceutical drugs. Self-designed Chinese herbal formulae resulted in significant improvements in pain relief (18 RCTs; RR 2.06, 95% CI 1.80 to 2.36), overall symptoms (14 RCTs; RR 1.99, 95% CI 1.65 to 2.40) and use of additional medication (5 RCTs; RR 1.58, 95% CI 1.34 to 1.87) after up to three months of follow-up when compared to commonly used Chinese herbal health products. Chinese herbal medicine also resulted in better pain relief than acupuncture (2 RCTs; RR 1.75, 95% CI 1.09 to 2.82) and heat compression (1 RCT; RR 2.08, 95% CI 2.06 to 499.18).

Authors' conclusions

The review found promising evidence supporting the use of Chinese herbal medicine for primary dysmenorrhoea; however, results are limited by the poor methodological quality of the included trials.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Chinese herbal medicine may help reduce menstrual pain.

Dysmenorrhoea is a very common complaint that refers to painful menstrual cramps in abdomen. Primary dysmenorrhoea refers to pain of an unknown cause (i.e. no medical condition is identified). Nonsteroidal anti-inflammatory drugs or the contraceptive pill have been used successfully for treatment but more women are looking for non-drug therapies. Chinese herbal medicine has been used for centuries in China and it is currently used in public hospitals in China for the treatment of primary dysmenorrhoea. The review found promising evidence for the use of Chinese herbal medicine in reducing menstrual pain in the treatment of primary dysmenorrhoea, compared to conventional medicine such as NSAIDs and the oral contraceptive pill, acupuncture and heat compression. No significant adverse effects were identified in this review. However the findings should be interpreted with caution due to the generally low methodological quality of the included studies.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Plantes médicinales chinoises dans la dysménorrhée primaire

Contexte

Le traitement standard de la dysménorrhée primaire affiche un taux d'échec de 20 à 25 % et peut être contre-indiqué ou non toléré par certaines femmes. Les plantes médicinales chinoises peuvent se révéler être une alternative appropriée.

Objectifs

Afin de déterminer l'efficacité et l'innocuité des plantes médicinales chinoises dans le cas d'une dysménorrhée primaire par rapport à un placebo, à l'absence de traitement et à d'autres traitements,

Stratégie de recherche documentaire

nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité (jusqu'en 2006), MEDLINE (de 1950 à janvier 2007), EMBASE (de 1980 à janvier 2007), CINAHL (de 1982 à janvier 2007), AMED (de 1985 à janvier 2007), CENTRAL (The Cochrane Library, numéro 4, 2006), China National Knowledge Infrastructure (CNKI, de 1990 à janvier 2007), Traditional Chinese Medicine Database System (TCMDS, de 1990 à décembre 2006) et la Chinese BioMedicine Database (CBM, de 1990 à décembre 2006). Les bibliographies des essais inclus ont également été consultées.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant les plantes médicinales chinoises à un placebo, à l'absence de traitement, à un traitement standard, à l'application de compresses chaudes, à un autre type de plante médicinale chinoise, à l'acupuncture ou à des massages. Les critères d'exclusion étaient une pathologie pelvienne identifiable et une dysménorrhée dues à l'utilisation d'un dispositif contraceptif intra-utérin.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité méthodologique des essais, extrait et traduit les données. Nous avons essayé de contacter les auteurs des études afin d'obtenir des informations et des données supplémentaires. Les données ont été combinées pour réaliser une méta-analyse à l'aide des odds ratio de Peto ou des risques relatifs (RR) pour les données dichotomiques et de la différence moyenne pondérée pour les données continues. Un modèle statistique à effets fixes a été utilisé, le cas échéant. En cas de données inadaptées à la méta-analyse, toute donnée disponible dans les essais était extraite et présentée comme donnée descriptive.

Résultats Principaux

Trente-neuf essais contrôlés randomisés, impliquant un total de 3 475 femmes, étaient inclus dans la revue. La taille d'échantillon de plusieurs essais était petite avec une qualité méthodologique médiocre. Les résultats obtenus suite à la comparaison des plantes médicinales chinoises à un placebo n'étaient pas clairs car les données ne pouvaient pas être combinées (3 ECR). Les plantes médicinales chinoises soulageaient davantage la douleur (14 ECR ; RR 1,99, IC à 95 % 1,52 à 2,60), les symptômes globaux (6 ECR ; RR 2,17, IC à 95 % 1,73 à 2,73) et réduisaient l'administration de médicaments supplémentaires (2 ECR ; RR 1,58, IC à 95 % 1,30 à 1,93) par rapport à l'administration de médicaments pharmaceutiques. Des formules auto-élaborées à base de plantes médicinales chinoises soulageaient davantage la douleur (18 ECR ; RR 2,06, IC à 95 % 1,80 à 2,36), les symptômes globaux (14 ECR ; RR 1,99, IC à 95 % 1,65 à 2,40) et réduisaient l'administration de médicaments supplémentaires (5 ECR ; RR 1,58, IC à 95 % 1,34 à 1,87) après trois mois de suivi par rapport à des produits de santé à base de plantes médicinales chinoises couramment administrés. De même, les plantes médicinales chinoises soulageaient davantage la douleur par rapport à l'acupuncture (2 ECR ; RR 1,75, IC à 95 % 1,09 à 2,82) et à l'application de compresses chaudes (1 ECR ; RR 2,08, IC à 95 % 2,06 à 499,18).

Conclusions des auteurs

La présente revue a trouvé des preuves prometteuses en faveur de l'utilisation de plantes médicinales chinoises contre la dysménorrhée primaire. Toutefois, les résultats sont limités par la qualité méthodologique médiocre des essais inclus.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Plantes médicinales chinoises dans la dysménorrhée primaire

Les plantes médicinales chinoises pourraient aider à réduire les douleurs menstruelles.

La dysménorrhée est une gêne très courante qui se manifeste par des crampes menstruelles douloureuses au niveau de l'abdomen. La dysménorrhée primaire correspond à des douleurs dont la cause est inconnue (c'est-à-dire qu'aucune affection médicale n'est identifiée). Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou une pilule contraceptive ont été utilisés avec succès comme traitement mais de plus en plus de femmes recherchent des traitements non médicamenteux. Les plantes médicinales chinoises sont utilisées depuis des siècles en Chine et sont actuellement utilisées dans les hôpitaux publics en Chine pour le traitement de la dysménorrhée primaire. La présente revue a trouvé des preuves prometteuses en faveur de l'utilisation des plantes médicinales chinoises, afin de réduire les douleurs menstruelles dans le traitement de la dysménorrhée primaire, comparées à la médecine conventionnelle, comme les AINS et la pilule contraceptive orale, à l'acupuncture et à l'application de compresses chaudes. Aucun effet indésirable significatif n'a été identifié dans cette revue. Toutefois, ces résultats doivent être interprétés avec prudence en raison de la qualité méthodologique généralement faible des études incluses.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 19th February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

以中草藥治療原發性痛經 (primary dysmenorrhoea)

常規治療原發性經痛的失敗率為20 %至25 %,而且一些婦女可能有治療禁忌,或無法忍受治療,中草藥可能是一個合適的替代選擇。

目標

為了確定中草藥治療原發性經痛的療效和安全性,進行與安慰劑治療,沒有治療,或其他治療的比較。

搜尋策略

由The Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Trials Register (到2006年), MEDLINE (1950年到2007年1月), EMBASE (1980年到2007年1月), CINAHL (1982年到2007年1月), AMED (1985年到2007年1月), CENTRAL (The Cochrane Library issue 4, 2006), China National Knowledge Infrastructure (CNKI, 1990年到2007年1月), Traditional Chinese Medicine Database System (TCMDS, 1990年至2006年12), 以及the Chinese BioMedicine Database (CBM, 1990年至2006年12月) 資料庫中搜尋。同時對所收錄試驗中的參考文獻清單,也進行評論。

選擇標準

收錄所有涉及中草藥治療原發性痛經的隨機對照試驗,並比較安慰劑治療、沒有治療、常規治療、熱加壓治療、其他類型的中草藥治療、針灸治療或按摩等的治療效果。並排除已確認的骨盆腔病變和使用子宮內避孕器所造成的痛經。

資料收集與分析

研究品質的評估、數據的擷取和轉譯,由兩位作者獨立評論。為獲得其他額外的訊息和數據,也嘗試聯繫研究作者。對二分類的數據使用Peto勝算比 (OR) 或相對危險 (RR) ,而對連續數據則使用加權平均差 (weighted mean difference) ,合併數據進行統合分析 (metaanalysis) 。如果適合統合分析,統計使用固定效應模型進行分析。如果數據不適合進行統合分析,則將有用的數據從試驗中擷取進行資料描述。

主要結論

本綜論共收錄39個隨機對照試驗,包含3475位婦女。其中一些試驗只有小樣本且研究品質不佳。中草藥相較於安慰劑治療效果的比較結果並不清楚,因為該3個隨機對照試驗的數據不能合併。但中草藥治療相較於西藥治療顯著地緩解疼痛(14個隨機對照試驗; RR 1.99 ,95% CI 1.52 – 2.60),改善整體症狀(6個隨機對照試驗; RR 2.17 ,95% CI 1.73 – 2.73),及需使用其他額外藥物的機會(2個隨機對照試驗; RR 1.58 ,95 % CI 1.30 – 1.93)。與常用的中草藥保健產品比較,在長達三個月的追蹤後,自行設計的中草藥配方也顯著的緩解疼痛(18個隨機對照試驗; RR 2.06 ,95% CI 1.80 – 2.36),改善整體症狀(14個隨機對照試驗; RR 1.99 ,95% CI 1.65 – 2.40),及需使用其他額外藥物的機會(5個隨機對照試驗; RR 1.58 ,95% CI 1.34 – 1.87)。中草藥比針灸治療(2個隨機對照試驗; RR 1.75 , 95 % CI為1.09至2.82)或熱加壓治療(1隨機對照試驗; RR 2.08 , 95 % CI為2.06至499.18)有更好的疼痛緩解效果。

作者結論

此篇綜論發現令人鼓舞的證據支持使用中草藥治療原發性痛經。但是因為所收錄的試驗,研究品質不佳而獲得的結果仍是有限的。

翻譯人

本摘要由高雄醫學大學附設醫院張榮參翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

中草藥治療可幫助減少經痛,經痛指經期腹部的絞痛,是一個很常見的身體不適。原發性經痛指原因不明的絞痛, (亦即沒有確定的內科疾病) 。非固醇類抗炎藥或避孕藥已成功地治療經痛,但更多的婦女仍找尋非藥物療法。中草藥在中國已使用數百年,目前在中國公立醫院內也使用中草藥治療原發性經痛,本綜論發現令人鼓舞的證據,相較於常規醫療使用非固醇類抗炎藥、避孕藥、針灸或熱加壓治療,中草藥治療原發性痛經可減少月經疼痛。本綜論並未發現顯著的不良反應。不過,由於收錄試驗的研究品質普遍不佳,研究結果進行解釋時應特別謹慎。