Intervention Review

Routine prophylactic drugs in normal labour for reducing gastric aspiration and its effects

  1. Gillian ML Gyte1,*,
  2. Yana Richens2

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 19 JUL 2006

Assessed as up-to-date: 30 DEC 2005

DOI: 10.1002/14651858.CD005298.pub2


How to Cite

Gyte GML, Richens Y. Routine prophylactic drugs in normal labour for reducing gastric aspiration and its effects. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 3. Art. No.: CD005298. DOI: 10.1002/14651858.CD005298.pub2.

Author Information

  1. 1

    The University of Liverpool, Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, School of Reproductive and Developmental Medicine, Division of Perinatal and Reproductive Medicine, Liverpool, UK

  2. 2

    University College London Hospital Foundation Trust, Elizabeth Garett Anderson and Obstetric Hospital, London, UK

*Gillian ML Gyte, Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, School of Reproductive and Developmental Medicine, Division of Perinatal and Reproductive Medicine, The University of Liverpool, First Floor, Liverpool Women's NHS Foundation Trust, Crown Street, Liverpool, L8 7SS, UK. ggyte@cochrane.co.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 JUL 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Women in normal labour may sometimes go on to have general anaesthesia if labour becomes abnormal, for example if a caesarean section is required. General anaesthesia carries a very small risk of regurgitation and inhalation of stomach contents into the lungs. This can cause inflammation, particularly if the fluid is acidic, and can lead to severe morbidity and very occasionally mortality. Labour hormones increase the risk of gastric aspiration or Mendelsohn's syndrome, though the exact incidence is unknown. The routine administration of acid prophylaxis drugs to all women in normal labour is commonly practiced worldwide, to reduce gastric aspiration by reducing the volume and acidity of stomach contents.

Objectives

To assess the effectiveness of routine prophylaxis drugs for women in normal labour to reduce gastric aspiration and its effects.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (December 2005), EMBASE (1974 to April 2005) and CINAHL (1982 to April 2005). We updated the search of the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register on 1 October 2009 and added the results to the awaiting classification section.

Selection criteria

Randomised and quasi-randomised controlled trials of women in normal labour assessing the routine administration of drugs (antacids, H2 receptor antagonists, dopamine antagonists and proton-pump inhibitors) compared with placebo/no treatment, and compared with other drugs for reducing gastric aspiration.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed eligibility, quality, extracted data and performed double-data entry.

Main results

Three trials were included, involving 2465 women, assessing the effects of antacids, H2 receptor antagonists and dopamine antagonists. There were no trials on proton-pump inhibitors. None of the trials were of good quality, and none assessed the incidence of gastric aspiration, Mendelsohn's syndrome or their consequences. All the studies assessed vomiting, and there was limited evidence that vomiting may be reduced by antacids (relative risk (RR) 0.46, 95% confidence interval (CI) 0.27 to 0.77, n = 578, one trial) or by dopamine antagonists given alongside pethidine (RR 0.40, 95% CI 0.23 to 0.68, n = 584, one trial). Comparisons between different drugs showed no significant differences, though the number of participants was small. There was no evidence that H2 receptor antagonists improved outcomes compared with antacids, though only one trial addressed this issue.

Authors' conclusions

There is no good evidence to support the routine administration of acid prophylaxis drugs in normal labour to prevent gastric aspiration and its consequences. Giving such drugs to women once a decision to give general anaesthesia is made, is assessed in another Cochrane review.

[Note: The four citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Routine prophylactic drugs in normal labour for reducing gastric aspiration and its effects

No good evidence for drugs, like antacids, in normal labour to reduce the small chance of inhaling some stomach contents if general anaesthesia is required.

Caregivers are often concerned that some woman in normal labour may go on to have a general anaesthetic, either for a caesarean section in labour, or to remove the placenta after birth should it be retained. The concern arises because there is a very small risk that the woman might regurgitate and possibly inhale some of the stomach contents into the lungs (gastric aspiration or Mendelsohn's syndrome) during the general anaesthetic. This can cause severe lung and breathing problems, especially if the stomach contents are acid (low pH), and extremely rarely (one in a million) a woman may die from an anaesthetic problem. Giving drugs to reduce the volume of the stomach contents, or to make them less acid may help to reduce the problem. The review of trials looked to see whether giving such drugs routinely to all women in normal labour was effective. The review identified three trials involving 2465 women but none assessed gastric aspiration, probably because it is a very rare event. Instead the trials all assessed the incidence of vomiting, although there is no proven link between vomiting in labour and gastric aspiration during general anaesthesia. The review found some limited evidence that 1) drugs like antacids may reduce the chance of vomiting in labour, 2) H2 receptor antagonist drugs (like ranitidine) appeared to have a similar impact on outcomes as antacids and 3) dopamine antagonists (like metoclopramide) may reduce the chance on vomiting in labour when given alongside pethidine. Overall, there was no evidence that any of these drugs reduced the incidence of gastric aspiration or Mendelsohn's syndrome.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Administration systématique de médicaments prophylactiques lors d'un accouchement normal pour réduire l'aspiration gastrique et ses effets

Contexte

Il arrive que des femmes ayant un accouchement normal doivent subir une anesthésie générale si le travail devient anormal, par exemple si une césarienne est nécessaire. L'anesthésie générale comporte un très petit risque de régurgitation et d'inhalation dans les poumons du contenu de l'estomac. Ceci peut entraîner une inflammation, en particulier si le liquide est acide, et provoquer une grave morbidité, voire le décès dans de très rares cas. Les hormones de l'accouchement augmentent le risque d'aspiration gastrique, ou syndrome de Mendelsohn, bien que la fréquence exacte soit inconnue. L'administration systématique de médicaments prophylactiques anti-acides à toutes les femmes ayant un accouchement normal est pratiquée dans le monde entier afin de limiter l'aspiration gastrique en réduisant le volume et l'acidité du contenu de l'estomac.

Objectifs

Évaluer l'efficacité de l'administration systématique de médicaments prophylactiques aux femmes ayant un accouchement normal pour réduire l'aspiration gastrique et ses effets.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (décembre 2005), EMBASE (1974 à 2005) et CINAHL (1982 à avril 2005). Nous avons mis à jour la recherche du registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 01 octobre 2009 et avons ajouté les résultats à la section de classification en attente.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant l'administration systématique de médicaments (anti-acides, antagonistes des récepteurs H2, antagonistes de la dopamine et inhibiteurs de la pompe à protons) à des femmes accouchant normalement, par rapport à un placebo, l'absence de traitement ou d'autres médicaments réduisant l'aspiration gastrique.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont, de manière indépendante, évalué l'admissibilité et la qualité méthodologique des essais, extrait les données et effectué une double entrée des données.

Résultats Principaux

Trois essais, impliquant 2 465 femmes et évaluant les effets des anti-acides, des antagonistes des récepteurs H2 et des antagonistes de la dopamine, ont été inclus. Aucun essai sur les inhibiteurs de la pompe à protons n'a été trouvé. Aucun des essais n'était de bonne qualité et aucun n'évaluait la fréquence des cas d'aspiration gastrique et de syndrome de Mendelsohn, ni leurs conséquences. Toutes les études évaluaient les vomissements et il y avait peu de preuves démontrant que les vomissements peuvent être réduits par les anti-acides (risque relatif (RR) 0,46 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,27 à 0,77 ; n = 578, un essai) ou par les antagonistes de la dopamine administrés en association avec la péthidine (RR 0,40 ; IC à 95 % 0,23 à 0,68 ; n = 584, un essai). Les comparaisons entre les différents médicaments n'ont révélé aucune différence significative, même s'il n'y avait qu'un petit nombre de participantes. Il n'y avait aucune preuve que les antagonistes des récepteurs H2 amélioraient les résultats par rapport aux anti-acides, même si un seul essai considérait cette question.

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas de preuves solides confirmant que l'administration systématique de médicaments prophylactiques anti-acides lors d'un accouchement normal permet d'éviter l'aspiration gastrique et ses conséquences. L'administration de ce type de médicaments aux femmes lorsque la décision de pratiquer une anesthésie générale est prise fait l'objet d'une autre revue Cochrane.

[Remarque : Les quatre références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Administration systématique de médicaments prophylactiques lors d'un accouchement normal pour réduire l'aspiration gastrique et ses effets

Administration systématique de médicaments prophylactiques lors d'un accouchement normal pour réduire l'aspiration gastrique et ses effets

Il n'existe pas de preuve solide que des médicaments, comme les anti-acides, administrés lors d'un accouchement normal réduisent le faible risque d'inhalation d'une partie du contenu de l'estomac en cas d'anesthésie générale.

Le personnel soignant est souvent préoccupé à l'idée que certaines femmes aient à subir une anesthésie générale lors d'un accouchement normal, soit pour une césarienne, soit pour retirer le placenta en cas de rétention après la naissance. Cette préoccupation est due au très faible risque que les femmes régurgitent et inhalent éventuellement une partie du contenu de leur estomac (aspiration gastrique ou syndrome de Mendelsohn) pendant l'anesthésie générale. Cela peut alors entraîner de graves problèmes pulmonaires et respiratoires, notamment si le contenu de l'estomac est acide (pH faible), et extrêmement rarement (une fois sur un million), une femme peut mourir des suites d'un problème d'anesthésie. L'administration de médicaments pour réduire le volume du contenu de l'estomac ou le rendre moins acide peut aider à limiter le problème. La revue des essais a cherché à déterminer si l'administration systématique de ce type de médicaments à toutes les femmes accouchant normalement était efficace. Trois essais, impliquant 2 465 femmes, ont été identifiés, mais aucun d'entre eux n'évaluait l'aspiration gastrique, probablement parce qu'il s'agit d'un événement très rare. En revanche, tous les essais évaluaient la fréquence des vomissements, bien qu'il n'existe pas de lien prouvé entre les vomissements au cours du travail et l'aspiration gastrique lors de l'anesthésie générale. La revue a trouvé des preuves limitées que 1) les médicaments comme les anti-acides réduisent peut-être les risques de vomissement au cours du travail, 2) les antagonistes des récepteurs H2 (comme la ranitidine) semblent donner des résultats similaires aux anti-acides et 3) les antagonistes de la dopamine (comme le métoclopramide) réduisent peut-être les risques de vomissement au cours du travail lorsqu'ils sont administrés en association avec la péthidine. Globalement, il n'y avait aucune preuve que l'un de ces médicaments réduise la fréquence des cas d'aspiration gastrique ou de syndrome de Mendelsohn.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

在正常分娩時,常規地使用預防性的藥物,以減少胃內容物吸入到肺部(gastric aspiration)之影響

有時候,原本在正常分娩中的婦女,面臨到分娩轉變為不正常的狀況,那麼她們就可能會需要接受全身麻醉,這樣的例子包括如果突然需要剖腹產的情形。全身麻醉會有導致胃中的內容物逆流並被吸入到肺部情況的小小風險。這樣的情況可能會引起肺部發炎,特別是如果這些內容物是酸性時,而且這種吸入還會造成嚴重的罹病以及少數會有死亡之情況。雖然我們還不知道正確的發生率,但是分娩時產生之荷爾蒙確實會增加胃內容物吸入(gastric aspiration,或稱為Mendelsohn's 症候群)的風險。例行性對所有正常分娩中的婦女給予控制胃酸的預防性藥物,藉由減少胃部內容物之含量及酸度來降低胃內容物之吸入,是一種在全世界很普遍的臨床措施

目標

關於固定地針對正常分娩中的婦女給予預防性的藥物,以減少胃內容物吸入的影響,要評估這種作法的功效。

搜尋策略

我們搜尋了the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group Trials Register(2005年十二月)、EMBASE(1974年到2005年四月),以及CINAHL(1982年到2005年四月)。

選擇標準

針對正常分娩中的婦女之隨機與半隨機對照試驗,評估了固定給予這些藥物(制酸劑、H2受器拮抗劑、dopamine拮抗劑、與質子幫浦抑制劑)在減少胃內容物吸入之影響,與安慰劑/不採取治療來比較,以及跟其他藥物來比較。

資料收集與分析

有2位文獻回顧的作者獨立地評估了合格程度、品質、擷取出的資料,並執行了雙重的資料輸入。

主要結論

其中包含了2465名婦女在內的3組試驗,並對制酸劑、H2受器拮抗劑、dopamine拮抗劑等藥物的效力進行評估。並沒有針對質子幫浦抑制劑方面的試驗。沒有任何試驗具備了良好的品質,而且也沒有任何試驗評估了胃內容物吸入、Mendelsohn's 症候群或是所造成之影響。所有的研究都評估了嘔吐,,有限的證據顯示制酸劑(相對風險(RR) 0.46, 95% 信賴區間(CI) 0.27 to 0.77,樣本數 578, 1個試驗)或是dopamine拮抗劑與pethidine(一種鴉片類的止痛藥)一起使用(RR 0.40, 95% CI 0.23 to 0.68, 樣本數 = 584,1個試驗l)都可以減少嘔吐發生。在不同藥物之間的比較並沒有顯示出明顯的差異,然而這些參與者的樣本數目是很少的。跟制酸劑比較起來,使用H2受器拮抗劑並沒有顯示出任何證據可以更加改善預後(效果與制酸劑相似),但僅有1篇試驗討論到這個議題。

作者結論

固定地對正常分娩時的婦女給予控制胃酸的預防性藥物,以減少胃內容物吸入的影響,並沒有良好的證據可以支持。對於全身麻醉的婦女給予這類的藥物,在另外一份Cochrane之文獻回顧中有做評估。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

假使需要用到全身麻醉的時候,並沒有良好的證據可以證實像是制酸劑這類的藥物,能夠在正常分娩之中降低吸入胃部內容物的微小機會。醫療照顧人員常常會關心的是,在正常分娩中的婦女,因為某些原因而要接受剖腹產,或是在生產之後移除留滯的胎盤,這些情況之下而需要接受全身麻醉。在全身麻醉期間,婦女可能會發生胃部之內容物逆流,此時有非常微小的風險會將胃部裡面的內容物吸入到肺部之中(胃內容物吸入或是稱為Mendelsohn症候群)。這樣的情況可能會引發嚴重的肺部與呼吸問題,尤其是當胃部裡的內容物屬於酸性(低pH值)的時候,而且還有非常罕見的機會(1百萬分之1),可能會讓婦女死於某中麻醉方面的問題。給予藥物來降低胃部內容物的容量,或是讓這些內容物的酸性降低,可能會對減少這些問題有幫助。本篇試驗的回顧觀察的重點是,固定地對於所有正常分娩中的婦女給予這類的藥物,是否會有功效。本篇回顧確認了包含2465名婦女在內的3組試驗,但是其中沒有1篇曾對胃內容物吸入加以評估,可能是因為這是一種非常罕見的狀況。的確,這些試驗全部都評估了嘔吐的發生率,即便是在分娩當中的嘔吐與全身麻醉期間的胃內容物吸入之間,並沒有任何獲得證實的關聯性。本篇回顧發現,某些有限的證據,包括1)像是制酸劑這樣的藥物,可能會降低分娩當中發生嘔吐的機會,2)H2受器結抗劑的藥物(像是ranitidine)看起來會產生某種類似於制酸劑類對於結果上的影響,以及3)dopamine拮抗劑(像是metoclopramide)若是跟pethidine一起使用的時候,可能會降低分娩當中發生嘔吐的機會。整體而言,關於這些藥物中的任何一種可以降低胃內容物吸入或是Mendelsohn syndrome的發生率,並沒有證據能夠加以支持。