Get access

Intraarticular corticosteroid for treatment of osteoarthritis of the knee

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Osteoarthritis (OA) is a common joint disorder. In the knee, injections of corticosteroids into the joint (intraarticular (IA)) may relieve inflammation, and reduce pain and disability.

Objectives

To evaluate the efficacy and safety of IA corticosteroids in treatment of OA of the knee.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (Issue 2, 2003), MEDLINE (to January (week 1) 2006 for update), EMBASE, PREMEDLINE (all to July 2003), and Current Contents (Sept 2000). Specialised journals, trial reference lists and review articles were handsearched.

Selection criteria

Randomised controlled trials of IA corticosteroids for patients with OA of the knee: single/double blind, placebo-based/comparative studies, reporting at least one core OMERACT III outcome measure.

Data collection and analysis

Methodological quality of trials was assessed, and data were extracted in duplicate. Fixed effect and random effects models, giving weighted mean differences (WMD), were used for continuous variables. Dichotomous outcomes were analysed by relative risk (RR).

Main results

Twenty-eight trials (1973 participants) comparing IA corticosteroid against placebo, against IA hyaluronan/hylan (HA products), against joint lavage, and against other IA corticosteroids, were included.

IA corticosteroid was more effective than IA placebo for pain reduction (WMD -21.91; 95% confidence interval (CI) -29.93 to -13.89) and patient global assessment (the RR was 1.44 (95% CI 1.13 to 1.82)) at one week post injection with an NNT of 3 to 4 for both, based on n=185 for pain on 100 mm visual analogue scale (VAS) and n=158 for patient global assessment. Data on function were sparse at one week post injection and neither statistically significant nor clinically important differences were detected.

There was evidence of pain reduction between two weeks (the RR was 1.81 (95% CI 1.09 to 3.00)) to three weeks (the RR was 3.11 (95% CI 1.61 to 6.01), but a lack of evidence for efficacy in functional improvement.

At four to 24 weeks post injection, there was lack of evidence of effect on pain and function (small studies showed benefits which did not reach statistical or clinical importance, i.e. less than 20% risk difference). For patient global, there were three studies which consistently showed lack of effect longer than one week post injection. However, all were fairly small sample sizes (less than 50 patients per group). This was supported by another study which did not find statistically significant differences, at any time point, on a continuous measure of patient global assessment (100 mm VAS).

In comparisons of corticosteroids and HA products, no statistically significant differences were in general detected at one to four weeks post injection. Between five and 13 weeks post injection, HA products were more effective than corticosteroids for one or more of the following variables: WOMAC OA Index, Lequesne Index, pain, range of motion (flexion), and number of responders. One study showed a difference in function between 14 to 26 weeks, but no differences in efficacy were detected at 45 to 52 weeks. In general, the onset of effect was similar with IA corticosteroids, but was less durable than with HA products.

Comparisons of IA corticosteroids showed triamcinolone hexacetonide was superior to betamethasone for number of patients reporting pain reduction up to four weeks post injection (the RR was 2.00 (95% CI 1.10 to 3.63). Comparisons between IA corticosteroid and joint lavage showed no differences in any of the efficacy or safety outcome measures.

Authors' conclusions

The short-term benefit of IA corticosteroids in treatment of knee OA is well established, and few side effects have been reported. Longer term benefits have not been confirmed based on the RevMan analysis. The response to HA products appears more durable. In this review, some discrepancies were observed between the RevMan 4.2 analysis and the original publication. These are likely the result of using secondary rather than primary data and the statistical methods available in RevMan 4.2. Future trials should have standardised outcome measures and assessment times, run longer, investigate different patient subgroups, and clinical predictors of response (those associated with inflammation and structural damage).

Résumé scientifique

Corticostéroïdes intra-articulaires pour le traitement de l'arthrose du genou

Contexte

L'arthrose est une maladie articulaire courante. Dans le cas du genou, les injections de corticostéroïdes dans l'articulation (intra-articulaires (IA)) peuvent soulager l'inflammation et réduire la douleur et le handicap.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et la sécurité des corticostéroïdes IA pour le traitement de l'arthrose du genou.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL) (Numéro 2, 2003), MEDLINE (jusqu'en janvier (semaine 1) 2006 pour la mise à jour), EMBASE, PREMEDLINE (jusqu'en juillet 2003 pour toutes ces sources) ainsi que Current Contents (septembre 2000). Des revues spécialisées, les références bibliographiques des essais et les articles de la revue ont fait l'objet d'une recherche manuelle.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés portant sur des corticostéroïdes IA pour les patients souffrant d'arthrose du genou : essais en simple/double aveugle, essais comparatifs/contrôlés par placebo rapportant au moins l'une des mesures de résultats principales d'OMERACT III.

Recueil et analyse des données

La qualité méthodologique des essais a été évaluée et les données ont été extraites en duplicata. Des modèles à effets fixes et aléatoires fournissant les différences moyennes pondérées (DMP) ont été utilisés pour les variables continues. Les résultats dichotomiques ont été analysés au moyen du risque relatif (RR).

Résultats principaux

Vingt-huit essais (1 973 participants) comparant des corticostéroïdes IA à un placebo, à du hyaluronane/hylane IA (produits HA), à un lavage articulaire et à d'autres corticostéroïdes IA ont été inclus.

Les corticostéroïdes IA étaient plus efficaces que le placebo IA pour réduire la douleur (DMP de -21,91 ; intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre -29,93 et -13,89) et pour l'évaluation globale du patient (le RR était de 1,44 (IC à 95 %, entre 1,13 et 1,82)) à une semaine post-injection avec un NST de 3 à 4 pour les deux, sur la base de n = 185 pour la douleur sur une échelle visuelle analogue (EVA) de 100 mm et n = 158 pour l'évaluation globale du patient. Les données relatives aux capacités fonctionnelles à une semaine post-injection étaient limitées et aucune différence statistiquement significative ou cliniquement importante n'a été observée.

Des signes de réduction de la douleur ont été observés entre deux semaines (le RR était de 1,81 (IC à 95 %, entre 1,09 et 3,00)) et trois semaines (le RR était de 3,11 (IC à 95 %, entre 1,61 et 6,01)) mais les preuves d'efficacité concernant l'amélioration des capacités fonctionnelles étaient insuffisantes.

À 4-24 semaines post-injection, les preuves étaient insuffisantes concernant l'effet sur la douleur et les capacités fonctionnelles (de petites études rapportaient des bénéfices sans importance statistique ou clinique, c'est-à-dire une différence de risques inférieure à 20 %). Pour l'évaluation globale du patient, trois études rapportaient toutes une absence d'effet au-delà d'une semaine post-injection. Ces études présentaient cependant des tailles d'échantillon relativement réduites (moins de 50 patients par groupe). Ces conclusions sont appuyées par une autre étude qui ne montrait aucune différence statistiquement significative à aucun moment dans le cadre d'une mesure continue de l'évaluation globale du patient (EVA de 100 mm).

Lors des comparaisons entre les corticostéroïdes et les produits HA, aucune différence statistiquement significative n'a été généralement observée à 1-4 semaines post-injection. Entre 5 et 13 semaines post-injection, les produits HA étaient plus efficaces que les corticostéroïdes pour une ou plusieurs des variables suivantes : indice d'arthrose WOMAC, indice de Lequesne, douleur, amplitude de mouvement (flexion) et nombre de répondeurs. Une étude montrait une différence au niveau des capacités fonctionnelles à 14-26 semaines mais aucune différence d'efficacité à 45-52 semaines. De manière générale, le délai d'action des corticostéroïdes IA était similaire à celui des produits HA mais leur effet était moins durable.

Les comparaisons entre différents corticostéroïdes IA montraient que l'hexacétonide de triamcinolone était supérieur à la bêtaméthasone concernant le nombre de patients signalant une réduction de la douleur jusqu'à quatre semaines post-injection (le RR était de 2,00 (IC à 95 %, entre 1,10 et 3,63)). Les comparaisons entre les corticostéroïdes IA et le lavage articulaire ne montraient aucune différence pour les mesures de résultats de l'efficacité ou de la sécurité.

Conclusions des auteurs

Les bénéfices à court terme des corticostéroïdes IA pour le traitement de l'arthrose du genou sont bien établis et peu d'effets secondaires ont été rapportés. Les bénéfices à plus long terme n'ont pas été confirmés par l'analyse RevMan. La réponse aux produits HA semble plus durable. Dans cette revue, certaines divergences ont été observées entre l'analyse RevMan 4.2 et la publication originale. Elles sont probablement le résultat de l'utilisation de données secondaires (plutôt que primaires) et des méthodes statistiques disponibles pour RevMan 4.2. Les futurs essais devront utiliser des mesures de résultats et des périodes d'évaluation standardisées, présenter une durée supérieure et analyser différents sous-groupes de patients et prédicteurs cliniques de la réponse (ceux associés à l'inflammation et aux lésions structurelles).

Plain language summary

Intraarticular corticosteroid for osteoarthritis

Osteoarthritis (OA) is the most common form of chronic arthritis worldwide. Intraarticular (IA) corticosteroid products provide opportunity to treat OA in individual knee joints. To evaluate the efficacy, effectiveness and safety of IA corticosteroid products in knee OA, we have conducted a systematic review using Cochrane methodology. The analyses support the contention that the IA corticosteroid class of products is superior to placebo. The response is generally rapid, but may not be sustained in the longer term. Hyaluronic acid (HA) products, while slower in onset of action, may have a more sustained duration of benefit. The types of patients who may potentially benefit from IA corticosteroid versus HA therapy may differ. In general, sample size restrictions preclude any definitive comment on the safety of the IA corticosteroid class of products; however, within the constraints of the trial designs employed, no major safety issues were detected. Overall, the aforementioned analyses support the use of the IA corticosteroid class of products in the treatment of OA knee.

Résumé simplifié

Corticostéroïdes intra-articulaires pour l'arthrose

L'arthrose est la forme d'arthrite chronique la plus courante dans le monde entier. Les produits à base de corticostéroïdes intra-articulaires (IA) offrent l'opportunité de traiter l'arthrose des articulations individuelles du genou. Pour évaluer l'efficacité potentielle et réelle et la sécurité des produits à base de corticostéroïdes IA pour l'arthrose du genou, nous avons mené une revue systématique au moyen de la méthodologie Cochrane. Ces analyses favorisent l'hypothèse selon laquelle les produits à base de corticostéroïdes IA sont supérieurs au placebo. La réponse est généralement rapide mais pourrait ne pas être durable à plus long terme. Les produits à base d'acide hyaluronique (HA), malgré un délai d'action plus long, peuvent présenter un bénéfice plus durable. Les traitements aux corticostéroïdes IA et les traitements HA peuvent potentiellement bénéficier à différents types de patients. De manière générale, les tailles d'échantillon réduites ne permettent pas d'établir avec certitude la sécurité des produits à base de corticostéroïdes IA. Cependant, dans les limites imposées par la conception des essais étudiés, aucun problème de sécurité majeur n'a été détecté. Dans l'ensemble, les analyses mentionnées précédemment sont favorables à l'utilisation des produits à base de corticostéroïdes IA pour le traitement de l'arthrose du genou.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary