Interventions to reduce haemorrhage during myomectomy for fibroids

  • Conclusions changed
  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Uterine myomas (fibroids) are benign tumours of the uterus. Myomectomy, the surgical removal of myomas, can be associated with life-threatening bleeding and prolonged postoperative stay. Knowledge of the effectiveness of the interventions to reduce bleeding during myomectomy is essential to enable evidence-based clinical decisions. This is an update of the review published in The Cochrane Library Issue 3, 2009.

Objectives

To assess the effectiveness, safety, tolerability, and costs of interventions to reduce blood loss during myomectomy.

Search methods

Electronic searches were undertaken in the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Issue 3), MEDLINE (1950 to February 2011), EMBASE (1980 to February 2011), CINAHL (1982 to February 2011), and PsycINFO (1801 to February 2011).

Selection criteria

Only randomised controlled trials (RCTs) that compared the use of interventions to reduce blood loss during myomectomy to placebo or no treatment were included.

Data collection and analysis

The two authors independently selected RCTs for inclusion, assessed the methodological quality of trials, and extracted data. We expressed study results as mean differences (MD) for continuous data and odds ratios for dichotomous data, with 95% confidence intervals (CI).

Main results

Twelve RCTs with 674 participants met our inclusion criteria. The interventions were intramyometrial vasopressin (two RCTs), intravenous oxytocin (two RCTs), peri-cervical tourniquet (two RCTs), and one RCT each for vaginal misoprostol, gelatin thrombin matrix, chemical dissection with sodium-2-mercaptoethane sulfonate (mesna), intramyometrial bupivacaine plus epinephrine, tranexamic acid, and myoma enucleation by morcellation. We found significant reductions in blood loss with misoprostol (MD -149.00 ml, 95% CI -229.24 to -68.76), vasopressin (MD -298.72 ml, 95% CI -593.10 to -4.34; I2 = 99%), bupivacaine plus epinephrine (MD -68.60 ml, 95% CI -93.69 to - 43.51), tranexamic acid (MD -243 ml, 95% CI -460 to -25.98), peri-cervical tourniquet (MD -289.44, 95% CI -406.55 to -172.32; I2 = 95%), and gelatin-thrombin matrix (MD -545.00 ml, 95% CI -593.26 to -496.74). There was no evidence of an effect on blood loss with oxytocin or morcellation. None of the interventions significantly increased myomectomy-related complications. The trials did not assess the costs of the different interventions.

Authors' conclusions

There is limited evidence that misoprostol, vasopressin, bupivacaine plus epinephrine, tranexamic acid, gelatin thrombin matrix, peri-cervical tourniquet, and mesna may reduce bleeding during myomectomy. Bupivacaine plus epinephrine has limited clinical importance compared with other interventions as the clinical impact was small. There is no evidence that oxytocin and morcellation reduce blood loss. Further well designed studies are required to establish effectiveness, safety and the costs of different interventions for reducing blood loss during myomectomy.

Résumé

Interventions to reduce haemorrhage during myomectomy for fibroids

Contexte

Les myomes utérins (fibromes utérins) sont des tumeurs bénignes de l'utérus. La myomectomie, l'ablation chirurgicale des myomes, peut être associée à des saignements menaçant le pronostic vital et à un séjour postopératoire prolongé. La connaissance de l'efficacité des interventions pour réduire les saignements au cours de la myomectomie est essentielle pour permettre la prise de décisions cliniques fondées. Ceci est une mise à jour de la revue publiée dans The Cochrane Library Numéro 3, 2009.

Objectifs

Evaluer l'efficacité, l'innocuité, la tolérabilité et le coût des interventions pour réduire la perte de sang au cours de la myomectomie.

Stratégie de recherche documentaire

Des recherches électroniques ont été effectuées dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et l'hypofertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Numéro 3), MEDLINE (1950 à février 2011), EMBASE (1980 à février 2011), CINAHL (1982 à février 2011) et PsycINFO (1801 à février 2011).

Critères de sélection

Seuls les essais contrôlés randomisés (ECR) qui comparaient l'utilisation d'interventions pour réduire la perte de sang au cours de la myomectomie à un placebo ou à une absence de traitement ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Les deux auteurs ont indépendamment sélectionné les ECR à inclure, évalué la qualité méthodologique des essais et extrait les données. Nous avons exprimé les résultats de l'étude sous la forme de différences de moyennes (MD) pour les données continues et de rapports des cotes (odds ratio) pour les données dichotomiques, avec des intervalles de confiance (IC) à 95%.

Résultats Principaux

Douze ECR avec 674 patients ont satisfait nos critères d'inclusion. Les interventions étaient de la vasopressine intramyométriale (deux ECR), de l'ocytocine intraveineuse (deux ECR), un tourniquet péri-cervical (deux ECR) et à chaque fois un ECR pour le misoprostol vaginal, la matrice de gélatine-thrombine, la dissection chimique au 2-mercaptoéthane sulfonate de sodium (mesna), la bupivacaïne intramyométriale plus épinéphrine, l'acide tranexamique et l'énucléation de myomes par morcellation. Nous avons constaté des réductions significatives de la perte de sang avec le misoprostol (DM -149,00 ml, IC à 95% -229,24 à -68,76), la vasopressine (DM -298,72 ml, IC à 95% -593,10 à -4,34 ; I2 = 99%), la bupivacaïne plus épinéphrine (DM -68,60 ml, IC à 95% -93,69 à - 43,51), l'acide tranexamique (DM -243 ml, IC à 95% -460 à -25,98), le tourniquet péri-cervical (DM -289,44, IC à 95% -406,55 à -172,32 ; I2 = 95%), et la matrice de gélatine-thrombine (DM -545,00 ml, IC à 95% -593,26 à -496,74). Aucune preuve n'a été établie quant à un effet sur la perte de sang avec l'ocytocine ou la morcellation. Aucune des interventions n'a augmenté significativement les complications associées à la myomectomie. Les essais n'ont pas évalué le coût des différentes interventions.

Conclusions des auteurs

Il existe un nombre limité de preuves démontrant que le misoprostol, la vasopressine, la bupivacaïne plus épinéphrine, l'acide tranexamique, la matrice gélatine-thrombine, le tourniquet péri-cervical et le mesna pourraient réduire les saignements au cours de la myomectomie. La bupivacaïne plus épinéphrine présente une importance clinique limitée comparée à d'autres interventions, car l'impact clinique a été faible. Il n'existe pas de preuves démontrant que l'ocytocine et la morcellation réduisent la perte de sang. D'autres études bien conçues doivent être menées pour établir l'efficacité, l'innocuité et le coût de différentes interventions visant à réduire la perte de sang au cours de la myomectomie.

Plain language summary

Interventions to reduce haemorrhage during myomectomy for fibroids

Some women have non-cancerous growths of the uterus, called fibroids. In a third of cases the fibroids produce symptoms, such as vaginal bleeding, that warrant treatment. The surgical removal of the fibroids, called myomectomy, is one of the treatment options for fibroids. It can be accomplished by either laparotomy (through an incision into the abdomen) or laparoscopy (keyhole surgery). The procedure is associated with heavy bleeding. Many interventions have been used to reduce bleeding during the operation for removing fibroids but the authors found only a few studies that assessed their effectiveness. The limited data available suggest that some of these medications, such as chemical dissection (removal of fibroids with the aid of a chemical substance that breaks down tissues), misoprostol (a medication that arrests bleeding by causing contraction of muscles of the uterus), gelation-thrombin matrix (a substance that activates the clotting process and stops bleeding) and tranexamic acid (a medication that prevents bleeding by inhibiting the breakdown of blood clots) are effective in reducing bleeding during myomectomy.

Résumé simplifié

Interventions to reduce haemorrhage during myomectomy for fibroids

Interventions pour réduire l'hémorragie au cours de la myomectomie des fibromes utérins

Certaines femmes présentent des tumeurs non cancéreuses de l'utérus appelées fibromes utérins. Dans un tiers des cas, les fibromes utérins produisent des symptômes, tels que des saignements vaginaux, qui justifient un traitement. L'ablation chirurgicale des fibromes utérins, appelée myomectomie, est l'une des options thérapeutiques pour les fibromes utérins. Elle peut être réalisée soit par laparotomie (par une incision dans l'abdomen) ou laparoscopie (chirurgie coelioscopique). La procédure est associée à des saignements abondants. De nombreuses interventions ont été utilisées pour réduire les saignements au cours de l'opération d'ablation des fibromes utérins, mais les auteurs n'ont trouvé que quelques études évaluant leur efficacité. La quantité limitée de données disponibles suggèrent que certains de ces médicaments, tels que la dissection chimique (ablation des fibromes utérins à l'aide d'une substance chimique qui décompose les tissus), le misoprostol (un médicament qui arrête les saignements en provoquant une contraction des muscles de l'utérus), la matrice de gélatine-thrombine (une substance qui active le processus de coagulation et arrête les saignements) et l'acide tranexamique (un médicament qui prévient les saignements en inhibant la dissociation des caillots de sang) sont efficaces pour réduire les saignements au cours de la myomectomie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français