Intervention Review

Antibiotic prophylaxis for surgical introduction of intracranial ventricular shunts

  1. Bernardo O Ratilal1,*,
  2. João Costa2,
  3. Cristina Sampaio3

Editorial Group: Cochrane Anaesthesia Group

Published Online: 19 JUL 2006

Assessed as up-to-date: 14 MAY 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD005365.pub2


How to Cite

Ratilal BO, Costa J, Sampaio C. Antibiotic prophylaxis for surgical introduction of intracranial ventricular shunts. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 3. Art. No.: CD005365. DOI: 10.1002/14651858.CD005365.pub2.

Author Information

  1. 1

    Hospital de São José, Department of Neurosurgery, Lisboa, Portugal

  2. 2

    Faculdade de Medicina Lisboa, Laboratório de Farmacologia Clínica e Terapêutica, Lisboa, Portugal

  3. 3

    Faculdade de Medicina de Lisboa, Laboratório de Farmacologia Clínica e Terapêutica, Lisboa, Portugal

*Bernardo O Ratilal, Department of Neurosurgery, Hospital de São José, Rua José António Serrano, Lisboa, 1150-199, Portugal. bratilal@yahoo.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 JUL 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Systemic antibiotics and antibiotic-impregnated shunt systems are often used to prevent shunt infection.

Objectives

To evaluate the effectiveness of either prophylactic systemic antibiotics or antibiotic-impregnated shunt systems for preventing infection in patients who underwent surgical introduction of intracranial ventricular shunts.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, LILACS and the meeting proceedings from the American Association of Neurological Surgeons and from the European Association of Neurosurgical Societies, until June 2005.

Selection criteria

We included randomized or quasi-randomized controlled trials comparing the use of prophylactic antibiotics (either systemic or antibiotic-impregnated shunt systems) in intracranial ventricular shunt procedures with placebo or no antibiotics.

Data collection and analysis

Two authors appraised quality and extracted data independently.

Main results

We included seventeen trials with overall 2134 participants. We performed two separate meta-analyses: one that evaluated the use of systemic prophylactic antibiotics and another that evaluated the use of antibiotic-impregnated systems. All studies included shunt infection in their primary outcome.

We could not analyse all-cause mortality regarding systemic antibiotics due to lack of data. No significant differences were found (odds ratio (OR): 1.47, 95% confidence intervals (CI) 0.83 to 2.62) for this outcome regarding the use of antibiotic-impregnated catheters compared with standard ones. The use of systemic antibiotic prophylaxis and the use of antibiotic-impregnated catheters were associated with a decrease in shunt infection (OR: 0.52, 95% CI 0.36 to 0.74 and OR: 0.21, 95% CI 0.08 to 0.55 respectively). We found no significant benefit for shunt revision in both meta-analyses that evaluated systemic antibiotics and impregnated-shunt systems. We found no significant differences between the subgroups evaluated: type of shunt (internal/external, ventriculoperitoneal/ventriculoatrial), age and duration of the administration of antibiotics.

Authors' conclusions

We could demonstrate a benefit of systemic prophylactic antibiotics for the first 24 hours postoperatively to prevent shunt infection, regardless of the patient's age and the type of internal shunt used. The benefit of its use after this period remains uncertain. However this data derives from the rate of shunt infection, which is an intermediary outcome. Future trials should evaluate the effectiveness of different regimens of systemic antibiotics rather than placebo, and should include all-cause mortality, shunt revision and adverse events as additional outcomes. Evidence suggests that antibiotic-impregnated catheters reduce the incidence of shunt infection although more well-designed clinical trials testing the effect of antibiotic-impregnated shunts are required to confirm their net benefit.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

A review of the medical literature for evidence of whether the use of intravenous antibiotics, or devices impregnated with antibiotics, reduce the risks of infection during the surgical placement of catheters for the drainage of excess fluid from the brain

An intracranial ventricular shunt is a device (catheter/tube) used to drain an excess of cerebrospinal fluid from the brain. (Cerebrospinal fluid is a clear body fluid released into the subarachnoid space; the subarachnoid space surrounds the brain and the spinal cord.) Patients with intracranial ventricular shunts are prone to infection. Some doctors give either antibiotic drugs or use antibiotic-impregnated devices to reduce the risk of infection. Our review included randomized controlled trials that compared the incidence of shunt infection in patients who were given preventive antibiotic therapy with those who did not receive these drugs. We also included trials comparing antibiotic-impregnated shunt systems with those who received non-antibiotic impregnated shunts. We included seventeen trials in our review. Although the available data does not provide much detail on mortality or the adverse events caused by antibiotics (an adverse event is an incident in which harm resulted to a person receiving the health care) it does support the use of preventative systemic prophylactic antibiotics for the first 24 hours postoperatively following an intracranial ventricular shunt operation or the use of antibiotic-impregnated catheters. However this data was obtained from an intermediary outcome which is the rate of shunt infections. Therefore although the evidence suggests that the use of antibiotics is beneficial in reducing the incidence of shunt infection more research is needed to confirm their benefit.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Antibioprophylaxie pour l'introduction chirurgicale de shunts ventriculaires intracrâniens

Contexte

Les antibiotiques systémiques et les systèmes de shunt imprégné d'antibiotique sont souvent utilisés pour prévenir l'infection du shunt.

Objectifs

Evaluer l'efficacité des antibiotiques systémiques prophylactiques ou des systèmes de shunt imprégné d'antibiotique dans la prévention de l'infection chez les patients ayant subi une intervention chirurgicale pour la mise en place d'un shunt ventriculaire intracrânien.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), les bases de données MEDLINE, EMBASE, LILACS et les actes de la réunion de l'American Association of Neurological Surgeons et de l'Association européenne des Sociétés de Neurochirurgie, jusqu'à juin 2005.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais comparatifs randomisés ou quasi-randomisés comparant l'utilisation d'antibiotiques prophylactiques (systèmes de shunt systémiques ou imprégnés d'antibiotique) dans les interventions de pose d'un shunt ventriculaire intracrânien avec un placebo ou sans antibiotiques.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué la qualité des essais et extrait des données de manière indépendante.

Résultats Principaux

Nous avons inclus dix-sept essais portant sur 2 134 participants au total. Nous avons effectué deux méta-analyses distinctes : l'une qui a évalué l'utilisation des antibiotiques prophylactiques systémiques et l'autre qui a évalué l'utilisation des systèmes imprégnés d'antibiotiques. Toutes les études incluaient l'infection du shunt comme critère de jugement principal.

Nous n'avons pas pu analyser la mortalité toutes causes confondues concernant les antibiotiques systémiques en raison du manque de données. Aucune différence significative n'a été observée (rapport des cotes (RC) : 1,47, intervalles de confiance (IC) à 95 % de 0,83 à 2,62) pour ce résultat relatif à l'utilisation de cathéters imprégnés d'antibiotique comparativement aux cathéters standard. L'utilisation d'une antibioprophylaxie systémique et l'utilisation de cathéters imprégnés d'antibiotique ont été associées à une diminution de l'infection du shunt (RC : 0,52 ; IC à 95 % de 0,36 à 0,74 et RC : 0,21 ; IC à 95 % de 0,08 à 0,55 respectivement). Nous n'avons trouvé aucun avantage significatif concernant les révisions de shunt dans les deux méta-analyses qui ont évalué des antibiotiques systémiques et des systèmes de shunt imprégné. Nous n'avons pas trouvé de différences significatives entre les sous-groupes évalués : type de shunt (interne/externe, ventriculopéritonéal/atrioventriculaire), âge et durée de l'administration d'antibiotiques.

Conclusions des auteurs

Nous avons pu démontrer un effet bénéfique de l'administration d'antibiotiques systémiques prophylactiques pendant les 24 premières heures postopératoires en prévention de l'infection du shunt, quels que soient l'âge du patient et le type de shunt interne utilisé. L'avantage de leur utilisation après cette période reste incertain. Toutefois, ces données proviennent du taux d'infection du shunt, qui est un résultat intermédiaire. Les futurs essais devront évaluer l'efficacité des différents schémas d'antibiothérapies systémiques plutôt que celle d'un placebo, et devront inclure la mortalité toutes causes confondues, les révisions des shunt et les événements indésirables comme critères de jugement supplémentaires. Les preuves suggèrent que les cathéters imprégnés d'antibiotique diminuent l'incidence de l'infection de shunt, bien que des essais cliniques plus élaborés testant l'effet de shunts imprégnés d'antibiotique soient nécessaires pour confirmer leur bénéfice net.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Antibioprophylaxie pour l'introduction chirurgicale de shunts ventriculaires intracrâniens

Une revue de la littérature médicale à la recherche de la preuve que l'utilisation d'antibiotiques par voie intraveineuse ou de dispositifs imprégnés d'antibiotique, permettrait de réduire les risques d'infection lors de la pose chirurgicale de cathéters pour le drainage de l'excès de liquide dans le cerveau

Un shunt ventriculaire intracrânien est un appareil (cathéter/tube) utilisé pour drainer l'excès de liquide céphalo-rachidien dans le cerveau. (Le liquide céphalo-rachidien est un fluide corporel limpide, présent dans l'espace sous-arachnoïdien; l'espace sous-arachnoïdien entoure le cerveau et la moelle épinière.) Les patients porteurs de shunts ventriculaires intracrâniens sont vulnérables à l'infection. Certains médecins donnent des antibiotiques ou utilisent des dispositifs imprégnés d'antibiotique, afin de réduire le risque d'infection. Notre revue a porté sur des essais contrôlés randomisés qui ont comparé l'incidence de l'infection du shunt chez les patients qui ont reçu une antibiothérapie préventive par rapport à ceux qui n'ont pas reçu ces médicaments. Nous avons également inclus les essais comparant des systèmes de shunt imprégnés d'antibiotique à des shunts non imprégnés d'antibiotique. Nous avons inclus dix-sept essais dans notre revue. Bien que les données disponibles ne fournissent que peu de détails sur la mortalité ou les événements indésirables causés par les antibiotiques (un événement indésirable est un incident entraînant un préjudice pour la personne soignée), elles sont en faveur de l'utilisation d'antibiotiques prophylactiques préventifs systémiques dans les premières 24 heures postopératoires consécutives à la pose d'un shunt ventriculaire intracrânien ou l'utilisation de cathéters imprégnés d'antibiotique. Cependant ces données ont été obtenues à partir d'un résultat intermédiaire qui est le taux d'infections du shunt. Par conséquent, bien que les preuves suggèrent que l'utilisation d'antibiotiques est bénéfique dans la réduction de l'incidence de l'infection du shunt, d'autres recherches sont nécessaires pour confirmer leur avantage.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 24th January, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

顱內腦室引流之術前預防性抗生素的使用

全身性給予之抗生素與引流管內注入之抗生素,兩者方式都會用來預防引流感染

目標

研究目標是來評估使用“全身預防性抗生素”或“使用內含抗生素之引流管”的感染預防效力

搜尋策略

我們搜尋了CENTRAL MEDLINE, CINAHL, EMBASE, LILACS等資料庫,以及美國與歐洲神經外科年會在2005年六月以前的文獻。

選擇標準

我們比較有使用術前預防性抗生素(不論是全身給藥或是內含抗生素之引流管)與無使用預防性抗生素的隨機或者是近乎隨機的臨床試驗

資料收集與分析

兩位作者獨立進行文獻品質和資料的評估

主要結論

我們收集了17筆臨床試驗,其中包含2134位病人參與。我們進行了兩項獨立的整合分析:一項是使用全身性給予預防性抗生素的分析;另一項則是使用內含抗生素之引流管的分析。所有的實驗都必須有把引流管感染列入其觀察結果。關於全身性抗生素的給藥方式,我們無法對病患有無死亡作分析,因為文獻大多未提及這個部份。無論有無使用內含抗生素之引流管,其對初期癒後的結果是相同的(OR:1.47, 95%CI:0.83 – 2.62)。無論是使用全身性給藥之抗生素或使用內含抗生素之引流管都比無給藥更能減少感染發生率(依序為OR: 0.52, 95%CI 0.36 – 0.74;OR: 0.21, 95% CI 0.08 – 0.55)。在整合分析中,我們發現無論使用全身性給藥之抗生素或使用內含抗生素之引流管都無法減少第二次手術的機率。另外在一些次級的分類上,像是引流管的位置(顱內引流、顱外引流、腦室腹腔引流,或是腦室心房引流)、年齡、使用抗生素的期限,都沒有發現顯著差異。

作者結論

我們發現在使用全身性給藥之抗生素在術後24小時預防引流管感染預防有明顯的好處,且不因病患年紀或是引流種類而改變。在24小時後的好處就沒那麼顯著。然而這些資料只著眼於感染的部份,而非最終的結果(如病患有無死亡)。未來的研究應著眼於不同種類全身性抗生素的效力,而不是與無給藥作比較,並且應包含所有致死原因、再次手術,與其他併發症。目前的證據顯示使用內含抗生素之引流管確可降低感染機率,然而這項結論尚需更進一步的實驗設計來證實。

翻譯人

本摘要由慈濟醫院何菊修翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

這是一篇回顧性文獻,探討比較使用靜脈給藥抗生素與使用內含抗生素之引流管對減少腦室引流手術(用來將過多的腦脊髓液排放出來;腦脊髓液是一種澄清液體,它存在於蜘蛛網膜下腔與脊髓中)感染的證據。安置在顱內的腦室引流管有一定的機會受到感染,有些醫生選擇靜脈給予抗生素減少感染機率,有些則選用已內含抗生素之引流管來進行手術。我們收集了比較有給予抗生素與無給予抗生素對於引流管感染機率的隨機臨床試驗。我們也比較了有使用與沒有使用內含抗生素引流管之試驗。我們收錄了17篇臨床試驗的文獻,雖然大多數的文獻並沒有提到病患的詳細死亡原因,也沒有提到抗生素引起之副作用,然而已有足夠的證據顯示不論是使用全身性給藥抗生素或者是內含抗生素之引流管,在術後24小時之間可以有效預防感染。不過感染問題只是住院中的一項併發症,並非病患最終的癒後,因此尚需更進一步的實驗來證實給予抗生素的好處。