Get access

Oral corticosteroids for stable chronic obstructive pulmonary disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Chronic obstructive pulmonary disease (COPD) is a common chronic lung disorder, usually related to cigarette smoking, representing a major and increasing cause of morbidity and mortality. It is defined "as a disease state characterized by airflow limitation that is not fully reversible. The airflow limitation is usually both progressive and associated with an abnormal inflammatory response of the lungs to noxious particles or gases". The use of corticosteroids for their anti-inflammatory effects has been suggested.

Objectives

To assess the effects of oral corticosteroids on the health status of patients with stable COPD.

Search methods

Searches of the Cochrane Airways Group Specialised Register and MEDLINE were carried out in December 2003 and 2004. Review articles and bibliographies were searched.

Selection criteria

Randomised controlled prospective studies in adults with stable COPD ( post-bronchodilator FEV1 <80% of predicted, FEV1/FVC <70%) and a history of smoking, excluding known asthmatics, in which oral steroid use was compared with placebo and use of co-interventions was matched in both groups.

Data collection and analysis

Data was extracted independently by two reviewers. All trials were combined using Review Manager.

Main results

From 459 titles 24 studies met the inclusion criteria. Treatment lasted three weeks or less in 19 studies, high dose oral steroid was used in 21 studies and subjects had moderate or severe COPD in 15 studies. There was a significant difference in FEV1 after two weeks treatment, WMD 53.30 ml; 95% confidence interval 22.21 to 84.39 favouring oral steroid use compared to placebo when 14 studies with available data (n=396) were combined, with no significant heterogeneity. There was a significant increase in odds for individual patient FEV1 response greater than 20% from baseline with high dose oral steroid treatment compared to placebo, OR 2.71; 95% CI 1.84 to 4.01 (9 studies) . It would be necessary to treat 7 patients (95% CI 5 to 12) with oral corticosteroids to achieve one extra case of increasing FEV1 by more than 20%, with a placebo group risk of 0.13. All differences in health-related quality of life were less than the minimum clinically important difference.

There were small statistically significant advantages for functional capacity and respiratory symptom of wheeze with oral steroid treatment but no significant difference in risk of withdrawal from study due to an exacerbation or rate of serious exacerbations over 2 years with low dose oral steroid treatment. There was an increased risk of adverse effects, including increased blood glucose, adrenal suppression and reduced serum osteocalcin.

Authors' conclusions

There is no evidence to support the long-term use of oral steroids at doses less than 10-15 mg prednisolone though some evidence that higher doses (≥ 30 mg prednisolone) improve lung function over a short period. Potentially harmful adverse effects e.g.. diabetes, hypertension, osteoporosis would prevent recommending long-term use at these high doses in most patients.

摘要

背景

口服糖皮質類固醇治療穩定型慢性阻塞性呼吸道疾病(COPD)之效益

COPD是一種常見的慢性肺部疾病,其與抽煙有關,也是罹病和死亡的主要且逐漸增加的原因。COPD被定義為「一種以無法完全恢復的氣道受限(airflow limitation)為特徵的疾病狀態。氣道受限通常是漸進的且與肺部對無毒顆粒或氣體引發的不正常發炎反應有關」。目前建議使用糖皮質類固醇的抗炎症反應來治療。

目標

本研究在評估口服糖皮質類固醇對穩定之COPD患者健康狀態的影響。

搜尋策略

在2003年12月和2004年間搜尋Cochrane Airways Group Specialised Register和MEDLINE資料庫中的文獻回顧文獻和書目。

選擇標準

本研究納入患有穩定性COPD(使用氣管擴張劑後FEV1值小於預期80%,FEV1與FVC比值小於70%)、有吸煙史、排除已知氣喘的成人所進行的隨機對照前瞻性研究。這些研究比較使用口服式類固醇與安慰劑及配對式的共同介入措施的療效。

資料收集與分析

兩名審閱者分別獨立萃取試驗中的資料。所有試驗以Review Manager軟體(4.2.7版本)處理。

主要結論

459篇文獻標題中僅24個符合納入標準的試驗。其中19個試驗的治療期間在三星期以內,21個研究使用高劑量口服式類固醇且15個研究中受試者患有中度至重度的COPD。在兩星期的治療後,FEV1值有明顯變化,其WMD值為53.30毫升(95%信賴區間介於22.21至84.39間)。合併其中14個試驗數據(樣本數為396)並未呈現顯著的異質性,其結果也發現口服式類固醇的療效比安慰劑更好。比較高劑量口服式類固醇與安慰劑時發現,個別患者FEV1值比基準值高20%的人數比例明顯增加,OR值為2.71,95%信賴區間介於1.84至4.01間(9個研究)。需要以口服式類固醇治療7名患者(95%信賴區間介於5至12間)可額外增加一位病患FEV1值增加20%以上,此時安慰劑組的風險為0.13。所有健康相關生活品質的差異都小於最小臨床重要差異值(minimal clinically important difference,MCID)。口服式類固醇治療時,病患的功能性能力和?喘的呼吸症狀有少許的統計上顯著意義,但使用低劑量口服式類固醇治療兩年以上時,因症狀惡化或嚴重惡化比例而必須退出試驗的風險並沒有顯著的差異。產生不良事件如:血糖的增加、腎上腺功能抑制和血清降鈣素降低的風險增加。

作者結論

目前並沒有證據支持長期口服使用低於10至15毫克皮質類固醇(去氫可體醇錠、Prednisolone)的效果,但仍有些證據顯示高劑量(30毫克的Prednisolone)可在短時間內提升肺部功能。潛在有害的不良事件包括糖尿病、高血壓、骨質疏鬆等,此使醫師不建議多數患者長期使用高劑量藥物。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

短期使用高劑量皮質類固醇可改善某些COPD病患的肺部功能,但長期使用無法預防症狀惡化。COPD是一種普遍且逐漸進展的肺部疾病,其主要是不可逆氣道受限(airflow limitation)現象。糖皮質類固醇可改善氣喘的呼吸道受限現象,且嘗試用於COPD的治療。本文獻回顧發現使用口服式類固醇比安慰劑更能改肺部功能和症狀,但並不是每位病患都能獲益。長期使用並不會減緩肺部功能衰退,甚至增加如糖尿病和骨質疏鬆症等副作用的風險。

Résumé scientifique

Corticostéroïdes oraux pour le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive stable

Contexte

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est un trouble pulmonaire chronique courant, généralement lié au tabagisme, qui constitue une cause majeure et de plus en plus fréquente de morbidité et de mortalité. Elle est définie comme « un problème de santé caractérisé par une limitation du flux respiratoire qui n’est pas totalement réversible. La limitation du flux respiratoire est généralement progressive et associée à une réponse inflammatoire anormale des poumons aux particules ou gaz nocifs ». L'utilisation de corticostéroïdes a été suggérée en raison de leurs effets anti-inflammatoires.

Objectifs

Évaluer les effets des corticostéroïdes oraux sur l'état de santé des patients atteints de BPCO stable.

Stratégie de recherche documentaire

Des recherches ont été effectuées dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les voies respiratoires et MEDLINE en décembre 2003 et 2004. Des articles de revue et des références bibliographiques ont été examinés.

Critères de sélection

Les études prospectives contrôlées randomisées portant sur des adultes souffrant de BPCO stable (VEMS post-bronchodilatateur < 80 % de la valeur prédite, VEMS/CVF < 70 %) et présentant des antécédents de tabagisme (à l’exclusion des asthmatiques diagnostiqués), comparant des stéroïdes oraux à un placebo et utilisant les mêmes co-interventions dans les deux groupes.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites par deux évaluateurs de manière indépendante. Tous les essais ont été combinés en utilisant Review Manager.

Résultats principaux

Sur 459 titres, 24 études remplissaient les critères d'inclusion. Le traitement durait trois semaines ou moins dans 19 études, une dose élevée de stéroïdes oraux était administrée dans 21 études et les sujets souffraient de BPCO modérée à sévère dans 15 études. Une différence significative était observée concernant le VEMS au bout de deux semaines de traitement, DMP de 53,30 ml ; intervalle de confiance à 95 %, entre 22,21 et 84,39, en faveur des stéroïdes oraux par rapport au placebo lorsque les 14 études fournissant des données (n = 396) étaient combinées, sans hétérogénéité significative. Une augmentation significative de la probabilité de réponse VEMS supérieure à 20 % par rapport à l’inclusion chez des patients individuels était observée avec l’administration d’une dose élevée de stéroïdes oraux par rapport au placebo, rapport des cotes de 2,71 ; IC à 95 %, entre 1,84 et 4,01 (9 études). Il faudrait traiter 7 patients (IC à 95 %, entre 5 et 12) aux corticostéroïdes oraux pour observer un cas supplémentaire d'augmentation du VEMS de plus de 20 %, avec un risque de 0,13 dans le groupe témoin. Toutes les différences en termes de qualité de vie liée à la santé n’atteignaient pas le niveau minimum d'importance clinique.

De petits avantages statistiquement significatifs étaient observés concernant les capacités fonctionnelles et les symptômes de respiration sifflante sous traitement aux stéroïdes oraux, mais aucune différence significative concernant le risque d'arrêt prématuré pour cause d'exacerbation ou le taux d'exacerbations sévères pendant 2 ans avec une faible dose de stéroïdes oraux. Un risque accru d'effets indésirables était observé, notamment une augmentation de la glycémie, une suppression surrénale, et une réduction de l'ostéocalcine sérique.

Conclusions des auteurs

Aucune preuve ne permet de recommander l'utilisation à long terme de stéroïdes oraux à des doses inférieures à 10-15 mg de prednisolone, bien que certaines preuves indiquent que des doses supérieures (≥ 30 mg de prednisolone) améliorent la fonction pulmonaire sur une courte période. Des effets indésirables potentiellement dangereux, tels que du diabète, de l'hypertension et de l'ostéoporose, ne permettent pas de recommander l'utilisation à long terme de ces doses élevées chez la plupart des patients.

Plain language summary

Oral corticosteroids for stable chronic obstructive pulmonary disease

Chronic obstructive pulmonary disease (COPD) is a common, progressive lung disorder with mainly non-reversible limitation of airflow. Corticosteroids improve airflow limitation in asthma and have been tried in COPD. This review found treatment with oral steroids improved lung function and symptoms more than placebo, but not all people benefited equally. Long-term use did not slow the decline in lung function and there was an increased risk of side-effects such as diabetes and osteoporosis.

Résumé simplifié

Corticostéroïdes oraux pour le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive stable

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est un trouble pulmonaire progressif et commun associé à une limitation généralement irréversible du flux respiratoire. Les corticostéroïdes améliorent la limitation du flux respiratoire liée à l'asthme et ont été testés dans la BPCO. Cette revue a observé que le traitement aux stéroïdes oraux améliorait la fonction pulmonaire et les symptômes par rapport au placebo, mais que tous les individus n'en bénéficiaient pas de la même manière. L'utilisation à long terme ne ralentissait pas le déclin de la fonction pulmonaire, et un risque accru d'effets secondaires était observé, notamment du diabète et de l’ostéoporose.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article

Ancillary