Intervention Review

You have free access to this content

Antiepileptic drugs for the primary and secondary prevention of seizures after stroke

  1. Lucy Sykes1,
  2. Emma Wood2,
  3. Joseph Kwan3,*

Editorial Group: Cochrane Epilepsy Group

Published Online: 24 JAN 2014

Assessed as up-to-date: 12 AUG 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD005398.pub3


How to Cite

Sykes L, Wood E, Kwan J. Antiepileptic drugs for the primary and secondary prevention of seizures after stroke. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 1. Art. No.: CD005398. DOI: 10.1002/14651858.CD005398.pub3.

Author Information

  1. 1

    Hampshire Hospitals NHS Foundation Trust, Hampshire, UK

  2. 2

    University Hospitals Southampton NHS Foundation Trust, Hampshire, UK

  3. 3

    The University of Hong Kong, Queen Mary Hospital, Department of Medicine, Hong Kong, China

*Joseph Kwan, Department of Medicine, The University of Hong Kong, Queen Mary Hospital, Hong Kong, China. jskkwan@hku.hk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 24 JAN 2014

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

This is an updated version of the original Cochrane review published in 2010, Issue 1. Seizures after stroke are an important clinical problem, and they may be associated with poor outcome. The effects of antiepileptic drugs for the primary and secondary prevention of seizures after stroke remain unclear.

Objectives

We aimed to assess the effects of antiepileptic drugs for the primary and secondary prevention of seizures after stroke.

Search methods

We searched the Specialised Registers of the Cochrane Epilepsy Group (12 August 2013) and the Cochrane Stroke Group (12 August 2013), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library 2013, Issue 7), and MEDLINE (OVID, 1946 to 12 August 2013). We also checked the reference lists of articles retrieved from these searches.

Selection criteria

Randomised and quasi-randomised controlled trials in which participants were assigned to treatment or control group (placebo or no drug).

Data collection and analysis

Two review authors independently screened all the titles, abstracts, and keywords of publications identified by the searches to assess their eligibility, and both review authors assessed their suitability for inclusion according to prespecified selection criteria. We included only one study for data collection and analysis.

Main results

We found only one trial that fulfilled the study inclusion criteria of comparison of the effects of an antiepileptic drug with placebo (or no drug) for the primary or secondary prevention of seizures after stroke. This was a prospective randomised, double-blind, placebo-controlled trial comparing valproic acid with placebo for primary prevention of seizures in 72 adults (over 18 years of age) with spontaneous non-aneurysmal, non-traumatic intracerebral haemorrhage; no statistically significant difference in outcome (seizure occurrence at one year) was demonstrated between groups.

Authors' conclusions

Currently, there is insufficient evidence to support the routine use of antiepileptic drugs for the primary or secondary prevention of seizures after stroke. Further well-conducted research is needed for this important clinical problem.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Is there evidence to support the use of antiepileptic drugs for the primary and secondary prevention of seizures after stroke?

Background

Seizures (epileptic attacks) after stroke are a major clinical problem. It is unclear whether antiepileptic drugs are effective in preventing seizures after stroke in adults. This review searched in August 2013 for high quality evidence to help clarify this problem. We found only one high quality clinical trial that looked at whether antiepileptic drugs may be more effective than placebo in preventing seizures after stroke.

Study Characteristics

The only study that was included in this review was Gilad 2011. This was a prospective randomised, double-blind, placebo controlled trial studying the efficacy of valproic acid versus placebo in the primary prevention of seizure in 72 adults (over 18 years of age) with spontaneous non-aneurysmal, non-traumatic intracerebral haemorrhage. Patients were randomly allocated to either the treatment or the placebo group with active treatment lasting one month; the primary outcome was seizure occurrence at one year. People with very early seizures (within 24 hours of onset of haemorrhage) were excluded from the study. Seizure was diagnosed on the basis of eye-witness evidence from staff, relatives or other eye witnesses.

Quality Of The Evidence

There does not appear to be bias in Gilad 2011, on the basis of the information available within the study.

Key Results

Gilad 2011 did not show a statistically significant benefit when comparing valproic acid with placebo for the primary prevention of seizures after spontaneous non-aneurysmal, non-traumatic intracerebral haemorrhage. Currently, therefore, there is not enough evidence to justify the routine use of antiepileptic drugs to prevent seizures after stroke (evidence current to 08/2013). Further research is needed for this important clinical problem.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Antiépileptiques pour la prévention primaire et secondaire des crises épileptiques après un accident vasculaire cérébral

Contexte

Ceci est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée en 2010, numéro 1. Les crises épileptiques après un AVC constituent un problème clinique important et peuvent être associées à des résultats défavorables. Les effets des antiépileptiques dans la prévention primaire et secondaire des crises épileptiques après un AVC demeurent incertains.

Objectifs

Notre objectif était d'évaluer les effets des antiépileptiques dans la prévention primaire et secondaire des crises épileptiques après un AVC.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans les registres spécialisés du groupe Cochrane sur l'épilepsie (12 août 2013) et le registre du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (12 août 2013), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library 2013, numéro 7) et MEDLINE (OVID, 1946 au 12 août 2013). Nous avons également examiné les références bibliographiques des articles identifiés au cours des recherches.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés assignant les participants à un groupe expérimental ou à un groupe témoin (placebo ou absence de traitement).

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont examiné de manière indépendante tous les titres, résumés et mots clés des publications identifiées lors des recherches afin d'évaluer leur éligibilité, et les deux auteurs ont sélectionné les études à inclure sur la base des critères de sélection prédéfinis. Nous avons inclus une seule étude pour la collecte et l'analyse des données.

Résultats principaux

Nous n'avons trouvé qu'un seul essai qui remplissait les critères d'inclusion d'études comparant les effets d'un médicament antiépileptique avec un placebo (ou une absence de médicament) pour la prévention primaire ou secondaire des crises épileptiques après un AVC. C'était une étude prospective randomisé, en double aveugle, contrôlée par placebo comparant l'acide valproïque à un placebo pour la prévention primaire des crises épileptiques chez 72 adultes (âgés de plus de 18 ans) présentant une hémorragie spontanée intracérébrale non-anévrysmale et non-traumatique; aucune différence statistiquement significative du critère de jugement (survenue de crises épileptiques à un an) n'a été démontrée entre les groupes.

Conclusions des auteurs

À l'heure actuelle, les preuves sont insuffisantes pour recommander l'utilisation systématique d'antiépileptiques dans la prévention primaire ou secondaire des crises épileptiques après un AVC. D'autres recherches bien menées sont nécessaires afin d'étudier ce problème clinique important.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Existe-t-il des preuves pour recommander l'utilisation des médicaments antiépileptiques pour la prévention primaire et secondaire des crises épileptiques après un accident vasculaire cérébral (AVC) ?

Contexte

Les crises épileptiques survenant après un accident vasculaire cérébral (AVC) constituent un problème clinique majeur. On ignore si les antiépileptiques sont efficaces pour prévenir les crises épileptiques après un AVC chez les adultes. Cette revue a fait des recherches en août 2013 pour trouver des preuves de haute qualité pour aider à clarifier ce problème. Nous n'avons trouvé qu'un seul essai clinique de bonne qualité ayant examiné si les médicaments antiépileptiques pouvaient être plus efficaces qu'un placebo pour prévenir les crises épileptiques après un accident vasculaire cérébral (AVC).

Les caractéristiques de l’étude

La seule étude qui a été incluse dans cette revue était Gilad 2011. C'est une étude prospective, randomisée, contrôlée, en double aveugle, étudiant l'efficacité de l'acide valproïque par rapport à un placebo dans la prévention primaire des crises d'épilepsie chez 72 adultes (âgés de plus de 18 ans) présentant une hémorragie intracérébrale spontanée non-anévrysmale et non-traumatique. Les patients étaient randomisés pour le groupe traitement ou le groupe placebo avec un traitement actif d'une durée de un mois; le critère de jugement principal était la survenue de crises épileptiques à un an. Les personnes ayant eu des crises convulsives très précoces (dans les 24 heures suivant l'apparition de l'hémorragie) ont été exclues de l'étude. Les crises épileptiques étaient diagnostiquées sur la base des témoignages oculaires du personnel,, de la famille ou d'un autre témoin.

Qualité des preuves

Il ne semble pas y avoir de biais dans Gilad 2011, sur la base des informations disponibles dans l'étude.

Résultats principaux

Gilad 2011 n'a pas montré de bénéfice statistiquement significatif en comparant l'acide valproïque à un placebo pour la prévention primaire des crises épileptiques après une hémorragie intracérébrale spontanée non-anévrysmale et non-traumatique. Actuellement, par conséquent, il n'existe pas suffisamment de données probantes pour justifier l'utilisation systématique d'antiépileptiques pour prévenir les crises d'épilepsie après un AVC (données actualisées en août 2013). D'autres recherches sont nécessaires afin d'étudier ce problème clinique important.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 6th July, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Santé du Canada, Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Fonds de recherche du Québec-Santé et Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux; pour la France : Ministère en charge de la Santé