Get access

Nutritional support for acute kidney injury

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Yi Li,

    1. Sichuan Cancer Hospital, Department of Intensive Care Unit, Chengdu, Sichuan, China
    Search for more papers by this author
  • Xi Tang,

    1. West China Hospital, Sichuan University, Department of Nephrology, Chengdu, Sichuan, China
    Search for more papers by this author
  • Juqian Zhang,

    1. West China Hospital, Sichuan University, Department of Nephrology, Chengdu, Sichuan, China
    Search for more papers by this author
  • Taixiang Wu

    Corresponding author
    1. West China Hospital, Sichuan University, Chinese Cochrane Centre, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Evidence-Based Medicine Centre, INCLEN Resource and Training Centre, Chengdu, Sichuan, China
    • Taixiang Wu, Chinese Cochrane Centre, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Evidence-Based Medicine Centre, INCLEN Resource and Training Centre, West China Hospital, Sichuan University, No. 37, Guo Xue Xiang, Chengdu, Sichuan, 610041, China. txwutx@hotmail.com.

    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Treatment for acute kidney Injury (AKI) primarily relies on treating the underlying cause and maintaining the patient until kidney function has recovered. Enteral and parenteral nutrition are commonly used to treat nutritional disorders in AKI patients, however their efficacy in treating AKI are still debated. This review was first published in 2010.

Objectives

To evaluate the effectiveness and safety of nutritional support for patients with AKI.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, Chinese Biomedical Disc, VIP and China National Knowledge Infrastructure (CNKI).

Date of last search: 4 July 2012

Selection criteria

All randomised controlled trials (RCTs) reported for AKI and nutrition were included.

Data collection and analysis

Authors independently assessed study quality and extracted data. Results were expressed as risk ratio (RR) with 95% confidence intervals (CI) or mean difference (MD).

Main results

Eight studies (257 participants) were included. An overall pooled analysis was not performed due to the different interventions used and different outcomes measured. Selection bias was not reported (unclear) in six studies and was adequately reported (low) for random sequence generation in two studies. Participant/personnel blinding was adequately reported in one study and unclear in seven. Incomplete outcome reporting bias was low in six studies and high in two. Selective reporting was low in six studies, unclear in one study, and high in one study. No other biases were detected. There was a significant increase in recovery rate for AKI (RR 1.70, 95% CI 1.70 to 2.79) and survival in dialysed patients (RR 3.56, 95% CI 0.97 to 13.08) for intravenous essential L-amino acids (EAA) compared to hypertonic glucose alone. Compared to lower calorie-total parenteral nutrition (TPN), higher calorie-TPN did not improve estimated nitrogen balance, protein catabolic rate, or urea generation rate; but increased serum triglycerides, glucose, insulin need and nutritional fluid administration. There was no difference between groups in estimated nitrogen balance, but there were differences between urea nitrogen appearance (MD 0.98, 95% CI 0.25 to 1.71) and net protein utilisation (MD 21.50%, 95% CI 0.39 to 42.61). Urea nitrogen appearance was lower in the low nitrogen intake group than in the high nitrogen intake group. There was no significant difference in death between EAA and general amino acids (GAA) (RR 1.52, 95% CI 0.63 to 3.68). High dose amino acids did not improve cumulative water excretion, furosemide requirement, nitrogen balance or death compared to normal dose amino acids. Glucose+EAA+histidin had better nitrogen balance than glucose+GAA; glucose+nitrogen+fat significantly increased serum creatinine compared with glucose+GAA; glucose+EAA+histidin significantly improved nitrogen balance, U/P urea and serum creatinine, but increased plasma urea compared to glucose+nitrogen+fat.

Authors' conclusions

There was insufficient evidence found to support the effectiveness of nutritional support for AKI. Further high quality studies are required to provide reliable evidence of the effect and safety of nutritional support.

Résumé scientifique

Soutien nutritionnel en cas de lésion rénale aiguë.

Contexte

Le traitement pour les lésions rénales aiguës (LRA) se base fondamentalement sur le traitement de la cause sous-jacente et le maintien du patient jusqu'au recouvrement de la fonction rénale. La nutrition entérale et parentérale sont communément utilisées pour traiter les troubles nutritionnels chez les patients atteints de LRA ; cependant, leur efficacité pour traiter les LRA fait encore l'objet de débats. Cette revue a été initialement publiée en 2010.

Objectifs

Évaluer l'efficacité clinique et la sécurité du soutien nutritionnel chez les patients atteints de LRA.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, le disque biomédical chinois, VIP et l'infrastructure nationale chinoise des connaissances (CNKI) ont été consultés.

Date de dernière recherche : 4 juillet 2012

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) indiqués pour les LRA et la nutrition ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Des auteurs ont évalué indépendamment la qualité de l'étude et extrait les données. Les résultats ont été exprimés sous la forme d'un risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % ou une différence moyenne (DM).

Résultats principaux

Huit études (257 participants) ont été incluses. Une analyse totale combinée n'a pas été réalisée en raison des différentes interventions utilisées et des différents résultats mesurés. Le biais de sélection n'a pas été indiqué (peu clair) dans six études et il a été correctement indiqué (faible) pour une génération séquentielle aléatoire dans deux études. L'assignation en aveugle du participant/personnel a été convenablement indiquée dans une étude et réalisée de manière peu claire dans sept études. Le biais de reporting sélectif incomplet était faible dans six études et élevé dans deux. Le biais de reporting sélectif des critères de jugement était faible dans six études, peu clair dans une étude et élevé dans une étude. Aucun autre biais n'a été détecté. Une augmentation importante du taux de récupération des LRA (RR de 1,70, IC à 95% de 1,70 à 2,79) et de survie a été observée chez les patients sous dialyse (RR de 3,56, IC à 95% de 0,97 à 13,08) pour les acides aminés L essentiels intraveineux (AAE) par rapport au glucose hypertonique seul. Par rapport à la nutrition parentérale avec une teneur totale en calories plus basse, la nutrition parentérale avec une teneur totale en calories plus élevée n'améliora pas le bilan azoté, le taux catabolique des protéines ou le taux de génération de l'urée ; cependant, elle augmenta les triglycérides dans le sérum, le glucose, le besoin d'insuline et l'administration du fluide nutritionnel. Aucune différence n'a été observée entre les groupes pour ce qui est du bilan azoté. En revanche, des différences entre l'apparition d'azote dans l'urée (DM de 0,98, IC à 95% de 0,25 à 1,71) et l'utilisation nette des protéines (DM de 21,50%, IC à 95% de 0,39 à 42,61) ont été rapportées. L'apparition d'azote dans l'urée était inférieure dans le groupe à faible absorption d'azote par rapport au groupe à haute absorption d'azote. Aucune différence significative n'a été observée dans les décès entre les AAE et les acides aminés généraux (AAG) (RR de 1,52, IC à 95% de 0,63 à 3,68). Les acides aminés en doses élevées n'ont pas amélioré l'excrétion d'eau cumulative, les besoins de furosémide, le bilan azoté ou les décès par rapport à la dose normale d'acides aminés. Le glucose + AAE + histidines ont présenté un meilleur bilan azoté que le glucose + AAG : Le glucose + azote + graisses ont significativement augmenté la créatinine dans le sérum par rapport au glucose + AAG ; Le glucose + AAE + histidine ont significativement amélioré le bilan azoté, l'urée U/P et la créatinine dans le sérum mais augmenté l'urée dans le plasma par rapport au glucose + azote + graisses.

Conclusions des auteurs

Les preuves sont insuffisantes pour soutenir l'efficacité du soutien nutritionnel pour le LRA. Davantage d'études de haute qualité sont nécessaires pour fournir des preuves fiables sur l'effet et la sécurité du soutien nutritionnel.

Plain language summary

Nutritional support for acute kidney injury

Maintaining nutritional balance is vital in treating patients with acute kidney injury (AKI). Nutritional therapies, including parenteral nutrition (delivered via injection) and enteric (oral) nutrition are widely used. Eight randomised controlled trials (257 participants) were included in this review. Essential L-amino acids may shorten the overall duration of kidney dysfunction and improved survival from AKI. However, due to the small number of participants and the poor quality of some studies, we are unable to provide recommendations for the use of nutritional support for treating AKI.

Résumé simplifié

Soutien nutritionnel en cas de lésion rénale aiguë.

Maintenir l'équilibre nutritionnel est vital pour traiter les patients atteints d'une lésion rénale aiguë (LRA). Les thérapies nutritionnelles, y compris la nutrition parentérale (administrée par injection) et entérique (orale) sont largement utilisées. Huit essais contrôlés randomisés portant sur 257 participants ont été inclus dans cette revue. Les acides aminés L essentiels peuvent raccourcir la durée totale du dysfonctionnement du rein et améliorer la survie en cas de LRA. Cependant, en raison du faible nombre de participants et des niveaux de qualité peu satisfaisants de quelques études, il est impossible d'indiquer des recommandations pour l'utilisation du soutien nutritionnel pour traiter les LRA.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article