Intervention Review

You have free access to this content

Oral zinc for treating diarrhoea in children

  1. Marzia Lazzerini1,*,
  2. Luca Ronfani2

Editorial Group: Cochrane Infectious Diseases Group

Published Online: 31 JAN 2013

Assessed as up-to-date: 20 FEB 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD005436.pub4


How to Cite

Lazzerini M, Ronfani L. Oral zinc for treating diarrhoea in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 1. Art. No.: CD005436. DOI: 10.1002/14651858.CD005436.pub4.

Author Information

  1. 1

    WHO Collaborating Centre for Maternal and Child Health, Institute for Maternal and Child Health, Unit for Health Services Research and International Health, Trieste, Italy

  2. 2

    Institute for Maternal and Child Health, Unit of Epidemiology and Biostatistics, Trieste, Italy

*Marzia Lazzerini, Unit for Health Services Research and International Health, WHO Collaborating Centre for Maternal and Child Health, Institute for Maternal and Child Health, IRCCS Burlo Garofolo, Trieste, 8232, Italy. lazzerini@burlo.trieste.it.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 31 JAN 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

In developing countries, diarrhoea causes around two million child deaths annually. Zinc supplementation during acute diarrhoea is currently recommended by the World Health Organization and UNICEF.

Objectives

To evaluate oral zinc supplementation for treating children with acute or persistent diarrhoea.

Search methods

In February 2012, we searched the Cochrane Infectious Diseases Group Specialized Register, CENTRAL (The Cochrane Library 2011, Issue 11), MEDLINE, EMBASE, LILACS, CINAHL, mRCT, and reference lists. We also contacted researchers.

Selection criteria

Randomized controlled trials comparing oral zinc supplementation with placebo in children aged one month to five years with acute or persistent diarrhoea, including dysentery.

Data collection and analysis

Both authors assessed trial eligibility and risk of bias, extracted and analysed data, and drafted the review. Diarrhoea duration and severity were the primary outcomes. We summarized dichotomous outcomes using risk ratios (RR) and continuous outcomes using mean differences (MD) with 95% confidence intervals (CI). Where appropriate, we combined data in meta-analyses (using the fixed- or random-effects model) and assessed heterogeneity.

The quality of evidence has been assessed using the GRADE methods

Main results

Twenty-four trials, enrolling 9128 children, met our inclusion criteria. The majority of the data is from Asia, from countries at high risk of zinc deficiency, and may not be applicable elsewhere.

Acute diarrhoea

There is currently not enough evidence from well conducted randomized controlled trials to be able to say whether zinc supplementation during acute diarrhoea reduces death or hospitalization (very low quality evidence).

In children aged greater than six months with acute diarrhoea, zinc supplementation may shorten the duration of diarrhoea by around 10 hours (MD -10.44 hours, 95% CI -21.13 to 0.25; 2175 children, six trials, low quality evidence), and probably reduces the number of children whose diarrhoea persists until day seven (RR 0.73, 95% CI 0.61 to 0.88; 3865 children, six trials, moderate quality evidence). In children with signs of moderate malnutrition the effect appears greater, reducing the duration of diarrhoea by around 27 hours (MD -26.98 hours, 95% CI -14.62 to -39.34; 336 children, three trials, high quality evidence).

Conversely, In children aged less than six months, the available evidence suggests zinc supplementation may have no effect on mean diarrhoea duration (MD 5.23 hours, 95% CI -4.00 to 14.45; 1334 children, two trials, low quality evidence), and may even increase the proportion of children whose diarrhoea persists until day seven (RR 1.24, 95% CI 0.99 to 1.54; 1074 children, one trial, moderate quality evidence).

No trials reported serious adverse events, but zinc supplementation during acute diarrhoea causes vomiting in both age groups (RR 1.59, 95% 1.27 to 1.99; 5189 children, 10 trials, high quality evidence).

Persistent diarrhoea

In children with persistent diarrhoea, zinc supplementation probably shortens the duration of diarrhoea by around 16 hours (MD -15.84 hours, 95% CI -25.43 to -6.24; 529 children, five trials, moderate quality evidence).

Authors' conclusions

In areas where the prevalence of zinc deficiency or the prevalence of moderate malnutrition is high, zinc may be of benefit in children aged six months or more.The current evidence does not support the use of zinc supplementation in children below six months of age.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Oral zinc supplementation for treating diarrhoea in children

In developing countries, millions of children suffer from severe diarrhoea every year. This is due to infection and malnutrition, and many die from dehydration due to the diarrhoea. Giving fluids by mouth (using an oral rehydration solution) has been shown to save children's lives, but it seems to have no effect on the length of time the children suffer with diarrhoea. Children in developing countries are often zinc deficient. This systematic review of 24 trials involving more than 9000 children shows that zinc supplementation may reduce the duration of diarrhoea in children aged six months or more.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Le zinc par voie orale pour le traitement de la diarrhée chez l'enfant

Contexte

Dans les pays en développement, la diarrhée cause environ chaque année la mort de deux millions d'enfants. L'Organisation mondiale de la Santé et l'UNICEF recommandent aujourd'hui la supplémentation en zinc lors d'une diarrhée aiguë.

Objectifs

Évaluer la supplémentation orale en zinc dans le traitement des enfants atteints de diarrhée aiguë ou persistante.

Stratégie de recherche documentaire

En février 2012, nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses, ainsi que dans CENTRAL (The Cochrane Library 2011, numéro 11), MEDLINE, EMBASE, LILACS, CINAHL, mRCT et dans des références bibliographiques. Nous avons également contacté des chercheurs.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant la supplémentation orale en zinc à un placebo chez des enfants âgés de un mois à cinq ans souffrant de diarrhée aiguë ou persistante, dysenterie comprise.

Recueil et analyse des données

Les deux auteurs ont évalué l'éligibilité des essais et leurs risques de biais ; ils ont extrait et analysé les données et rédigé la revue. Les principaux critères de jugement étaient la durée et la gravité de la diarrhée. Nous avons résumé les résultats dichotomiques au moyen du risque relatif (RR) et les résultats continus sous la forme de la différence moyenne (DM) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Lorsque cela était possible, nous avons combiné les données dans des méta-analyses (au moyen d'un modèle à effets fixes ou à effets aléatoires) et évalué l'hétérogénéité.

La qualité des preuves a été évaluée au moyen de l'échelle GRADE.

Résultats Principaux

Vingt-deux essais, impliquant au total 9 128 enfants, remplissaient nos critères d'inclusion. La majorité des données provenant d'Asie, de pays à haut risque de carence en zinc, elles ne sont peut être pas applicables ailleurs.

Diarrhée aiguë

Actuellement, il n'existe pas suffisamment de données issues d'essais contrôlés randomisés bien menés pour permettre de dire si la supplémentation en zinc lors de diarrhée aiguë réduit la mortalité ou l'hospitalisation (données de très faible qualité).

Chez les enfants âgés de plus de six mois atteints de diarrhée aiguë, la supplémentation en zinc peut réduire la durée de la diarrhée d'environ 10 heures (DM -10,44 heures, IC à 95 % -21,13 à 0,25 ; 2175 enfants, six essais, données de faible qualité) et réduit probablement le nombre d'enfants dont la diarrhée persiste jusqu'à sept jours (RR 0,73 ; IC à 95 % 0,61 à 0,88 ; 3 865 enfants, six essais, données de qualité moyenne). Chez les enfants présentant des signes de malnutrition modérée l'effet semble plus grand, la durée de la diarrhée étant réduite d'environ 27 heures (DM -26,98 heures, IC à 95 % -14,62 à -39,34 ; 336 enfants, trois essais, données de bonne qualité).

A l'inverse, chez les enfants âgés de moins de six mois, les données disponibles laissent penser que la supplémentation en zinc n'a aucun effet sur ​​la durée moyenne de la diarrhée (DM 5,23 heures ; IC à 95 % -4,00 à 14,45 ; 1 334 enfants, deux essais, données de faible qualité) et pourrait même augmenter la proportion d'enfants dont la diarrhée persiste jusqu'à sept jours (RR 1,24 ; IC à 95 % de 0,99 à 1,54 ; 1 074 enfants, un essai, données de qualité moyenne).

Aucun essai n'avait fait état d'événements indésirables graves, mais la supplémentation en zinc lors de diarrhée aiguë provoque des vomissements dans les deux groupes d'âge (RR 1,59, IC à 95 % 1,27 à 1,99 ; 5 189 enfants, 10 essais, données de bonne qualité).

Diarrhée persistante

Chez les enfants souffrant de diarrhée persistante, la supplémentation en zinc réduit probablement la durée de la diarrhée d'environ 16 heures (DM -15,84 heures, IC à 95 % -25,43 à -6,24 ; 529 enfants, cinq essais, données de qualité moyenne).

Conclusions des auteurs

Dans les régions où la prévalence de la carence en zinc ou bien la prévalence de la malnutrition modérée est élevée, le zinc peut être bénéfique chez les enfants âgés de six mois ou plus. Les données actuelles n'étayent pas l'utilisation de la supplémentation en zinc chez les enfants de moins de six mois.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Le zinc par voie orale pour le traitement de la diarrhée chez l'enfant

La supplémentation orale en zinc pour le traitement de la diarrhée chez l'enfant

Dans les pays en développement, des millions d'enfants souffrent chaque année de diarrhée grave. Cela est dû à des infections et à la malnutrition, et beaucoup meurent d'une déshydratation causée par la diarrhée. Il est avéré que l'administration orale de liquides (solution orale de réhydratation) permet de sauver la vie à des enfants, mais il ne semble pas que cela affecte la durée de la diarrhée dont ces enfants souffrent. Les enfants des pays en développement ont souvent une carence en zinc. Cette revue systématique de 24 essais impliquant au total plus de 9 000 enfants montre que la supplémentation en zinc pourrait réduire la durée de la diarrhée chez les enfants âgés de six mois ou plus.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français