Intervention Review

Acupuncture for insomnia

  1. Daniel KL Cheuk1,*,
  2. Wing-Fai Yeung2,
  3. KF Chung2,
  4. Virginia Wong1

Editorial Group: Cochrane Depression, Anxiety and Neurosis Group

Published Online: 12 SEP 2012

Assessed as up-to-date: 13 OCT 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD005472.pub3

How to Cite

Cheuk DKL, Yeung WF, Chung KF, Wong V. Acupuncture for insomnia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 9. Art. No.: CD005472. DOI: 10.1002/14651858.CD005472.pub3.

Author Information

  1. 1

    The University of Hong Kong, Queen Mary Hospital, Department of Pediatrics and Adolescent Medicine, Hong Kong, China

  2. 2

    The University of Hong Kong, Department of Psychiatry, Hong Kong, China

*Daniel KL Cheuk, Department of Pediatrics and Adolescent Medicine, The University of Hong Kong, Queen Mary Hospital, Pokfulam Road, Hong Kong, China. cheukkld@hkucc.hku.hk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 12 SEP 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Although conventional non-pharmacological and pharmacological treatments for insomnia are effective in many people, alternative therapies such as acupuncture are widely practised. However, it remains unclear whether current evidence is rigorous enough to support acupuncture for the treatment of insomnia.

Objectives

To determine the efficacy and safety of acupuncture for insomnia.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, Dissertation Abstracts International, CINAHL, AMED, the Traditional Chinese Medical Literature Analysis and Retrieval System (TCMLARS), the World Health Organization (WHO) Trials Portal (ICTRP) and relevant specialised registers of the Cochrane Collaboration in October 2011. We screened reference lists of all eligible reports and contacted trial authors and experts in the field.

Selection criteria

Randomised controlled trials evaluating any form of acupuncture for insomnia. They compared acupuncture with/without additional treatment against placebo or sham or no treatment or same additional treatment. We excluded trials that compared different acupuncture methods or acupuncture against other treatments.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data and assessed risk of bias. We used odds ratio (OR) and mean difference for binary and continuous outcomes respectively. We combined data in meta-analyses where appropriate.

Main results

Thirty-three trials were included. They recruited 2293 participants with insomnia, aged 15 to 98 years, some with medical conditions contributing to insomnia (stroke, end-stage renal disease, perimenopause, pregnancy, psychiatric diseases). They evaluated needle acupuncture, electroacupuncture, acupressure or magnetic acupressure.

Compared with no treatment (two studies, 280 participants) or sham/placebo (two studies, 112 participants), acupressure resulted in more people with improvement in sleep quality (compared to no treatment: OR 13.08, 95% confidence interval (CI) 1.79 to 95.59; compared to sham/placebo: OR 6.62, 95% CI 1.78 to 24.55). However, when assuming that dropouts had a worse outcome in sensitivity analysis the beneficial effect of acupuncture was inconclusive. Compared with other treatment alone, acupuncture as an adjunct to other treatment might marginally increase the proportion of people with improved sleep quality (13 studies, 883 participants, OR 3.08, 95% CI 1.93 to 4.90). On subgroup analysis, only needle acupuncture but not electroacupuncture showed benefits. All trials had high risk of bias and were heterogeneous in the definition of insomnia, participant characteristics, acupoints and treatment regimen. The effect sizes were generally small with wide confidence intervals. Publication bias was likely present. Adverse effects were rarely reported and they were minor.

Authors' conclusions

Due to poor methodological quality, high levels of heterogeneity and publication bias, the current evidence is not sufficiently rigorous to support or refute acupuncture for treating insomnia. Larger high-quality clinical trials are required.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Acupuncture for insomnia

Although conventional non-pharmacological and pharmacological treatments for insomnia are effective in many people, alternative therapies such as acupuncture are widely practised. This review was conducted to examine the efficacy and safety of acupuncture in treating insomnia. Thirty-three randomised controlled trials were eligible for inclusion in the review, involving 2293 participants. We considered all studies to have a high risk of bias. They were diverse in the types of participants, acupuncture treatments and sleep outcome measures used, which limited our ability to draw reliable conclusions. Currently there is a lack of high-quality clinical evidence to inform us about the efficacy and safety of acupuncture.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

L'acupuncture pour l'insomnie

Contexte

Bien que les traitements conventionnels non pharmacologiques et pharmacologiques de l'insomnie soient efficaces pour beaucoup de gens, des thérapies alternatives comme l'acupuncture sont très pratiquées. Il n'est cependant pas certain que les données actuelles soient suffisamment rigoureuses pour étayer l'acupuncture dans le traitement de l'insomnie.

Objectifs

Déterminer l'efficacité et l'innocuité de l'acupuncture pour l'insomnie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué en octobre 2011 une recherche dans le registre central Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, Dissertation Abstracts International, CINAHL, AMED, le Traditional Chinese Medical Literature Analysis and Retrieval System (TCMLARS), le portail des essais de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) (ICTRP) et les registres spécialisés pertinents de la Cochrane Collaboration. Nous avons passé au crible les références bibliographiques de tous les rapports éligibles et contacté des auteurs d'essais et des experts du sujet.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés ayant évalué une quelconque forme d'acupuncture pour l'insomnie. Ils avaient comparé l'acupuncture avec/sans traitement supplémentaire à un placebo, à un traitement fictif ou à l'absence de traitement ou au même traitement supplémentaire. Nous avons exclu les essais ayant comparé entre elles différentes méthodes d'acupuncture ou ayant comparé l'acupuncture à d'autres traitements.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait les données et évalué le risque de biais de façon indépendante. Nous avons utilisé le rapport de cotes (RC) et la différence moyenne pour, respectivement, les variables binaires et continues. Lorsque cela était approprié, nous avons regroupé les données dans des méta-analyses.

Résultats Principaux

Trente-trois essais ont été inclus. Ils avaient enrôlé 2 293 participants insomniaques âgés de 15 à 98 ans, dont certains avaient des problèmes médicaux contribuant à l'insomnie (accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale terminale, périménopause, grossesse, maladies psychiatriques). Ils avaient évalué l'acupuncture à aiguilles, l'électro-acupuncture, l'acupression ou l'acupression magnétique.

En comparaison avec l'absence de traitement (deux études, 280 participants) ou le traitement fictif / placebo (deux études, 112 participants), l'acupression avait amélioré la qualité du sommeil de plus de gens (par rapport à l'absence de traitement : RC 13,08, intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,79 à 95,59 ; par rapport au traitement fictif / placebo : RC 6,62, IC à 95 % 1,78 à 24,55). Toutefois, si l'on prend en compte que les abandons avaient un impact plus mauvais sur l'analyse de sensibilité, l'effet bénéfique de l'acupuncture n'était pas concluant. En comparaison avec un autre traitement seul, l'acupuncture en adjonction d'un autre traitement pourrait accroitre légèrement la proportion de personnes bénéficiant d'une qualité de sommeil améliorée (13 études, 883 participants, RC 3,08, IC à 95 % 1,93 à 4,90). Dans l'analyse de sous-groupes, seule l'acupuncture à aiguilles mais pas l'électro-acupuncture ont montré des bénéfices. Tous les essais présentaient un risque élevé de biais et étaient hétérogènes dans la définition de l'insomnie, les caractéristiques des participants, les points d'acupuncture et le régime de traitement. Les effets étaient généralement de petite ampleur avec de larges intervalles de confiance. Il y avait probablement un biais de publication. Des effets indésirables avaient rarement été signalés et ils étaient mineurs.

Conclusions des auteurs

La faible qualité méthodologique, les niveaux élevés d'hétérogénéité et le biais de publication font que les données actuelles ne sont pas suffisamment rigoureuses pour étayer ou récuser l'acupuncture pour le traitement de l'insomnie. De plus vastes essais cliniques de qualité sont nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

L'acupuncture pour l'insomnie

L'acupuncture pour l'insomnie

Bien que les traitements conventionnels non pharmacologiques et pharmacologiques de l'insomnie soient efficaces pour beaucoup de gens, des thérapies alternatives comme l'acupuncture sont très pratiquées. Cette revue a été menée pour examiner l'efficacité et l'innocuité de l'acupuncture dans le traitement de l'insomnie. Trente-trois essais contrôlés randomisés étaient éligibles à l'inclusion dans la revue, portant au total sur 2 293 participants. Nous avons considéré que toutes les études présentaient un risque élevé de biais. La variété des types de participants, des traitements d'acupuncture et des mesures de qualité de sommeil utilisés, a limité notre capacité à tirer des conclusions fiables. On manque actuellement de données cliniques de qualité pour nous informer sur l'efficacité et l'innocuité de l'acupuncture.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th October, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français