Intervention Review

Laetrile treatment for cancer

  1. Stefania Milazzo1,*,
  2. Edzard Ernst2,
  3. Stephane Lejeune3,
  4. Katja Boehm1,
  5. Markus Horneber1

Editorial Group: Cochrane Gynaecological Cancer Group

Published Online: 9 NOV 2011

Assessed as up-to-date: 1 SEP 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD005476.pub3


How to Cite

Milazzo S, Ernst E, Lejeune S, Boehm K, Horneber M. Laetrile treatment for cancer. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 11. Art. No.: CD005476. DOI: 10.1002/14651858.CD005476.pub3.

Author Information

  1. 1

    Klinikum Nord, Medizinische Klinik 5-Schwerpunkt Onkologie/Haematologie, Nuernberg, Germany

  2. 2

    Peninsula Medical School, University of Exeter, Complementary Medicine Department, Exeter, UK

  3. 3

    EORTC, Data Centre, Brussels, Belgium

*Stefania Milazzo, Medizinische Klinik 5-Schwerpunkt Onkologie/Haematologie, Klinikum Nord, Prof.-Ernst-Nathan-Str. 1, Nuernberg, D-90419, Germany. stesincro@yahoo.com. stesincro@yahoo.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 9 NOV 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Laetrile is the name for a semi-synthetic compound which is chemically related to amygdalin, a cyanogenic glycoside from the kernels of apricots and various other species of the genus Prunus. Laetrile and amygdalin are promoted under various names for the treatment of cancer although there is no evidence for its efficacy. Due to possible cyanide poisoning, laetrile can be dangerous.

Objectives

To assess the alleged anti-cancer effect and possible adverse effects of laetrile and amygdalin.

Search methods

We searched the following databases: CENTRAL (2011, Issue 1); MEDLINE (1951-2011); EMBASE (1980-2011); AMED; Scirus; CancerLit; CINAHL (all from 1982-2011); CAMbase (from 1998-2011); the MetaRegister; the National Research Register; and our own files. We examined reference lists of included studies and review articles and we contacted experts in the field for knowledge of additional studies. We did not impose any restrictions of timer or language.

Selection criteria

Randomized controlled trials (RCTs) and quasi-RCTs.

Data collection and analysis

We searched eight databases and two registers for studies testing laetrile or amygdalin for the treatment of cancer. Two review authors screened and assessed articles for inclusion criteria.

Main results

We located over 200 references, 63 were evaluated in the original review and an additional 6 in this update. However, we did not identify any studies that met our inclusion criteria.

Authors' conclusions

The claims that laetrile or amygdalin have beneficial effects for cancer patients are not currently supported by sound clinical data. There is a considerable risk of serious adverse effects from cyanide poisoning after laetrile or amygdalin, especially after oral ingestion. The risk–benefit balance of laetrile or amygdalin as a treatment for cancer is therefore unambiguously negative.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Laetrile treatment for cancer

Laetrile is a word created from the first letters of laevorotatory and mandelonitrile and describes a semi-synthetic form of amygdalin. Amygdalin is a compound that can be isolated from the seeds of many fruits such as peaches, bitter almonds and apricots. Both laetrile and amygdalin have a common structural component, mandelonitrile, that contains cyanide.

The lack of laetrile's effectiveness and the risk of side effects from cyanide poisoning led the Food and Drugs Agency (FDA) in the US and the European Commission to ban its use. However, it is possible to buy laetrile or amygdalin via the internet. As there is no government control of these markets, preparations may not only come from questionable sources but they may also be contaminated. Cancer patients should be informed about the high risk of developing serious adverse effects due to cyanide poisoning after laetrile or amygdalin, especially after oral ingestion. This risk could increase with concomitant intake of vitamin C and in vegetarians with vitamin B12 deficiency.

This systematic review found that there is no reliable evidence for the alleged effects of laetrile or amygdalin for curative effects in cancer patients.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Laetrile treatment for cancer

Contexte

Laetrile est le nom d'un composé semi-synthétique qui est chimiquement lié à l'amygdaline, un glucoside cyanogénétique issu des noyaux d'abricots et de différentes autres espèces du genre Prunus. Le laetrile et l'amygdaline sont promus sous différentes appellations pour le traitement du cancer bien qu'il n'y ait aucune preuve de leur efficacité. En raison de la possibilité d'un empoisonnement au cyanure, le laetrile peut être dangereux.

Objectifs

Evaluer le prétendu effet anticancéreux et les possibles effets indésirables du laetrile et de l'amygdaline.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans les bases de données suivantes : CENTRAL (2011, Numéro 1) ; MEDLINE (1951-2011) ; EMBASE (1980-2011) ; AMED ; Scirus ; CancerLit ; CINAHL (toutes les données de 1982 à 2011) ; CAMbase (de 1998 à 2011) ; le Méta-Registre ; le National Research Register et dans nos propres fichiers. Nous avons examiné les références bibliographiques des études et articles de revue inclus et avons contacté des experts dans le domaine à propos d'études supplémentaires. Nous n'avons imposé aucune restriction de temps ou de langue.

Critères de sélection

Essais cliniques randomisés (ECR) et quasi-ECR.

Recueil et analyse des données

Nous avons effectué une recherche, dans huit bases de données et deux registres, d'études testant le laetrile ou l'amygdaline pour le traitement du cancer. Deux auteurs de revue ont analysé et évalué les articles concernant les critères d'inclusion.

Résultats Principaux

Nous avons identifié plus de 200 références, 63 étaient évaluées dans la revue originale et 6 autres dans cette mise à jour. Cependant, nous n'avons identifié aucune étude qui répondait à nos critères d'inclusion.

Conclusions des auteurs

Les suppositions selon lesquelles le laetrile ou l'amygdaline ont des effets bénéfiques pour les patients cancéreux ne sont actuellement pas soutenues par des données cliniques claires. Il y a un risque considérable d'effets indésirables graves dus à un empoisonnement au cyanure après une utilisation de laetrile ou d'amygdaline, en particulier après une ingestion. Le rapport bénéfices-risques du laetrile ou de l'amygdaline comme traitement contre le cancer est donc clairement négatif.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Laetrile treatment for cancer

Traitement au laetrile contre le cancer

Laetrile est un mot créé à partir des premières lettres de « laevorotatory » (lévogyre) et des dernières lettres de « mandélonitrile » et décrit une forme semi-synthétique de l'amygdaline. L'amygdaline est un composé qui peut être isolé à partir des noyaux de nombreux fruits, tels que les pêches, les amandes amères et les abricots. Le laetrile et l'amygdaline ont une composante structurelle commune, le mandélonitrile, qui contient du cyanure.

Le manque d'efficacité du laetrile et le risque d'effets secondaires dus à un empoisonnement au cyanure ont conduit la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis et la Commission européenne à interdire son utilisation. Cependant, il est possible d'acheter du laetrile ou de l'amygdaline par internet. Du fait qu'il n'existe aucun contrôle gouvernemental sur ces marchés, les préparations peuvent non seulement provenir de sources douteuses, mais aussi être contaminées. Les patients cancéreux doivent être informés du risque élevé de développement de graves effets indésirables dus à un empoisonnement au cyanure après une utilisation de laetrile ou d'amygdaline, en particulier après une ingestion. Ce risque pourrait augmenter avec la prise concomitante de vitamine C et, chez les végétariens, avec une carence en vitamine B12.

Cette revue systématique a découvert qu'il n'existait aucune preuve fiable des prétendus effets curatifs du laetrile ou de l'amygdaline chez les patients cancéreux.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 27th March, 2014
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français