Intervention Review

Single layer versus double layer suture anastomosis of the gastrointestinal tract

  1. Muhammad S Sajid1,*,
  2. Muhammed Rafay Sameem Siddiqui2,
  3. Mirza K Baig1

Editorial Group: Cochrane Colorectal Cancer Group

Published Online: 18 JAN 2012

Assessed as up-to-date: 13 MAY 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD005477.pub4

How to Cite

Sajid MS, Siddiqui MRS, Baig MK. Single layer versus double layer suture anastomosis of the gastrointestinal tract. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 1. Art. No.: CD005477. DOI: 10.1002/14651858.CD005477.pub4.

Author Information

  1. 1

    Worthing Hospital, Department of Colorectal Surgery, Worthing, West Sussex, UK

  2. 2

    St Marks Hospital, Department of Colorectal Surgery, Harrow, Middlesex, UK

*Muhammad S Sajid, Department of Colorectal Surgery, Worthing Hospital, Western Sussex Hospitals NHS Trust, Worthing, West Sussex, BN11 2DH, UK. Surgeon1wrh@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 18 JAN 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Gastrointestinal anastomosis (GIA) is an essential step to maintain the continuity of gastrointestinal tract following intestinal resection. GIA is still a source of significant controversy among surgeons due to the use of variety of approaches. Adequate apposition by single layer or double layer anastomosis may affect outcome after GIA

Objectives

The objective of this review is to compare the effectiveness of single layer GIA (SGIA) versus double layer GIA (DGIA) being used in general surgery. The particular question we would attempt to answer will be; is single layer hand made GIA in surgical patients is as effective as double layer?

Search methods

The CCCG (Colorectal Cancer Cochrane Group) Controlled Trials Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) on The Cochrane Library (Issue 1, 2011), MEDLINE (until April 2011) , EMBASE ( The Intelligent Gateway to Biomedical & Pharmacological Information until April 2011), LILACS (The Latin American and Caribbean Health Sciences Library until April 2011 ) and Science Citation Index Expanded (SCI-E until April 2011) using the medical subject headings (MeSH) terms were searched without date, language or age restrictions.

Selection criteria

Randomised, controlled trials comparing the effectiveness of SGIA versus DGIA

Data collection and analysis

At least two review authors independently scrutinised search results, selected eligible studies and extracted data.

Main results

Seven randomised, controlled trials encompassing 842 patients undergoing SGIA versus DGIA were retrieved from the electronic databases. There were 408 patients in the SGIA group and 432 patients in the DGIA group. All included studies were small, with sample sizes ranging from 60 to 172. There was no heterogeneity among the included trials. Therefore, in the fixed effects model, incidence of anastomotic dehiscence, peri-operative complications and mortality was statistically equivalent between two techniques of GIA. Average hospital stay following SGIA and DGIA was also comparable. However, SGIA was superior in terms of shorter operative time. Sensitivity analysis of relatively good quality and poor quality trials supported same conclusion.

Authors' conclusions

SGIA can be performed quicker as compared to double layer GIA. SGIA is comparable to DGIA in terms of anastomotic leak, peri-operative complications, mortality and hospital stay. SGIA may routinely be used for GIA following bowel resection. However, since this conclusion is derived from smaller number of patients recruited in relatively moderate quality trials, further trials should be aimed to reduce the limitations of this review.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Single layer versus double layer anastomosis (joining) of the gastrointestinal tract following bowel resection

Bowel anastomosis following resection can be performed in single layer or double layer. This review concludes that single layer anastomosis is comparable to double layer anastomosis in terms of anastomotic leak, peri-operative complications, death rate and hospital stay. Single layer anastomosis consumes shorter operative time as compared to double layer. Therefore, single layer anastomosis may routinely be used for the anastomosis of gastrointestinal tract following bowel resection. However, since this conclusion is derived from smaller number of patients recruited in relatively moderate quality trials, further trials should be aimed to reduce the limitations of this review.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Suture anastomotique à simple et double couche du tractus gastro-intestinal

Contexte

Une anastomose gastro-intestinale (AGI) est une étape clé pour maintenir la continuité du tractus gastro-intestinal suite à une résection intestinale. L'AGI continue cependant à faire l'objet de vifs débats parmi les chirurgiens en raison de l'application de diverses approches. Une apposition adéquate à l'aide d'une anastomose à simple ou double couche risque d'altérer les résultats après une AGI.

Objectifs

L'objectif de cette revue est de comparer l'efficacité d'une AGI à couche simple (AGIS) à une AGI à double couche (AGID) utilisée en chirurgie générale. La question spécifique à laquelle nous voulons essayer d'apporter une réponse est la suivante : une AGI manuelle à couche simple chez des patients faisant l'objet d'une intervention chirurgicale est-elle aussi efficace qu'un AGI à double couche ?

Stratégie de recherche documentaire

Le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur le cancer colorectal, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library (numéro 1, 2011), MEDLINE (jusqu'à avril 2011) , EMBASE (The Intelligent Gateway to Biomedical & Pharmacological Information jusqu'à avril 2011), LILACS (The Latin American and Caribbean Health Sciences Library jusqu'à avril 2011) et Science Citation Index Expanded (SCI-E jusqu'à avril 2011) en utilisant les termes des sujets médicaux (MeSH) ont fait l'objet de recherches sans restrictions de date, de langue ou d'âge.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés comparant l'efficacité d'une AGIS à une AGID

Recueil et analyse des données

Au moins deux auteurs de la revue ont examiné de façon indépendante les résultats des recherches, sélectionné les études éligibles et extrait des données.

Résultats Principaux

Sept essais contrôlés randomisés totalisant 842 patients soumis à une AGIS et une AGID ont été extraits des bases de données électroniques. Le groupe AGIS comptait 408 patients et le groupe AGID comptait 432 patients. Toutes les études incluses étaient réalisées à petite échelle avec des tailles d'échantillons allant de 60 à 172. Les essais inclus n'étaient pas hétérogènes. Par conséquent, dans le modèle à effets fixes, l'incidence de la déhiscence anastomotique, de complications périopératoires et de la mortalité était statistiquement équivalente entre les deux techniques d'AGI. La durée d'hospitalisation moyenne suite à une AGIS et AGID était également comparable. Toutefois, l'AGIS l'emportait en raison d'une durée d'intervention plus courte. L'analyse de sensibilité d'essais de qualité relativement bonne et médiocre corroborait une conclusion identique.

Conclusions des auteurs

La réalisation d'une AGIS est plus rapide comparée à une AGID. Une AGIS est comparable à une AGID en termes de fuites anastomotiques, de complications périopératoires, de mortalité et de durée d'hospitalisation. Une AGIS peut systématiquement être pratiquée suite à une résection intestinale. Toutefois, étant donné que cette conclusion provient d'un nombre plus réduit de patients sélectionnés dans des essais dont la qualité est relativement moyenne, d'autres essais doivent être effectués afin de réduire les limitations de cette revue.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Suture anastomotique à simple et double couche du tractus gastro-intestinal

Anastomose (jointure) à simple et double couche du tractus gastro-intestinal suite à une résection intestinale

L'anastomose intestinale suivant une résection peut être réalisée en simple ou double couche. Cette revue conclut que l'anastomose à couche simple est comparable à l'anastomose à double couche en termes de fuites anastomotiques, de complications périopératoires, de taux de mortalité et de durée d'hospitalisation. Le temps d'opération pour une anastomose à couche simple est plus court comparé à une couche double. Par conséquent, l'anastomose à couche simple peut être systématiquement pratiquée pour une anastomose du tractus gastro-intestinal suite à une résection intestinale. Toutefois, étant donné que cette conclusion provient d'un nombre plus réduit de patients sélectionnés dans des essais dont la qualité est relativement moyenne, d'autres essais doivent être effectués afin de réduire les limitations de cette revue.

Notes de traduction

Cette version est une mise à jour importante d'un protocole publié en 2005 par Alvaro Sanabria et al.

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français