Get access

Vitamin C for preventing and treating pneumonia

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Pneumonia is one of the most common, serious infections, causing two million deaths annually among young children in low-income countries. In high-income countries pneumonia is most significantly a problem of the elderly.

Objectives

To assess the prophylactic and therapeutic effects of vitamin C on pneumonia.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL 2011, Issue 1) which contains the Acute Respiratory Infections Group’s Specialised Register, MEDLINE (1950 to January week 4, 2011), EMBASE (1974 to February 2011) and Web of Science (1945 to February 2011).

Selection criteria

To assess the therapeutic effects of vitamin C, we selected placebo-controlled trials. To assess prophylactic effects, we selected controlled trials with or without a placebo.

Data collection and analysis

Two review authors independently read the trial reports and extracted data.

Main results

We identified three prophylactic trials which recorded 37 cases of pneumonia in 2335 people. Only one was satisfactorily randomised, double-blind and placebo-controlled. Two trials examined military recruits and the third studied boys from "lower wage-earning classes" attending a boarding school in the UK during World War II. Each of these trials found a statistically significant (80% or greater) reduction in pneumonia incidence in the vitamin C group. We identified two therapeutic trials involving 197 pneumonia patients. Only one was satisfactorily randomised, double-blind and placebo-controlled. That trial studied elderly patients in the UK and found lower mortality and reduced respiratory symptom scores in the vitamin C group; however, the benefit was restricted to the most ill patients. The other therapeutic trial studied adults with a wide age range in the former Soviet Union and found a dose-dependent reduction in the time to recovery with two vitamin C doses.

Authors' conclusions

The prophylactic use of vitamin C to prevent pneumonia should be further investigated in populations who have high incidence of pneumonia, especially if dietary vitamin C intake is low. Similarly, the therapeutic effects of vitamin C should be studied, especially in patients with low plasma vitamin C levels. The current evidence is too weak to advocate widespread prophylactic use of vitamin C to prevent pneumonia in the general population. However, therapeutic vitamin C supplementation may be reasonable for pneumonia patients who have low vitamin C plasma levels because its cost and risks are low.

摘要

背景

維生素C在肺炎的預防與治療

肺炎是最常見的嚴重感染之一,每年造成兩百萬發展中國家的幼兒死亡。在已開發國家,肺炎是老年人最顯著的問題。

目標

評估維生素 C 在肺炎的預防與治療效果。

搜尋策略

我們搜尋了考科蘭臨床試驗之中央登錄(考科蘭圖書館, Issue 1, 2006)、OLD MEDLINE(1950年至1965年)、 MEDLINE(1966年至2006年二月第二週)、 和EMBASE(1974年至2006年三月)、Science網頁 (1945年至2006年二月)和評論與文章之參考書目。

選擇標準

為了評估維生素 C的治療效果, 我們挑選了安慰劑對照組實驗。為了評估其預防效果, 我們選擇了有或無安慰劑之對照試驗。

資料收集與分析

兩位回顧作者各自獨立閱讀試驗報告,並且摘錄數據。

主要結論

我們確認有三篇預防性試驗在2335個人當中記錄了37個肺炎個案。只有一篇附合隨機,雙盲,安慰劑對照試驗。其中兩篇試驗檢查了新入伍的軍人,而第三篇研究了二次大戰時就讀於英國一所住宿學校中來自�低收入戶�的男童。每一篇試驗發現在服用維生素C的組別,肺炎的發生率在統計學上的有意義地減少(80%或更多)。我們確認有兩篇涉及了197名肺炎病患的治療性試驗。其中只有一篇符合隨機,雙盲,安慰劑對照試驗。其中一篇研究了英國的老年人,發現在服用維生素C的組別中有較低的死亡率和呼吸道症狀分數。然而,臨床上的好處大都侷限於最嚴重的病人。另一篇研究了前蘇聯的成人(擁有較大的年齡差距)而發現服用了兩劑的維生素 C在病情的恢復方面會隨著劑量的增加而減少。

作者結論

維生素C在肺炎預防上的使用必須對罹患肺炎的高風險群做更進一步的研究,尤其是在維生素C 食物攝取量低的族群。同樣地,維生素C 的治療效果必須在血漿中維生素C濃度很低的病患進行研究。目前的證據顯示在說服一般民眾廣泛使用維生素C以預防肺炎方面顯得薄弱。然而,在血漿中維生素C濃度很低的肺炎病患補充治療性的維生素C是合理的,因為它的成本和風險是很低的。

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院林祖燊翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

維生素C的補充在肺炎高罹患率的族群是有預防的作用的。同時在血漿中維生素C濃度低的肺炎病患也有治療的作用。肺炎是由細菌,病毒或其他感染原所造成肺部的感染。它的臨床診斷有時候很難。肺炎在幼兒和老年人較常見。在發展中國家,肺炎每一年造成將近兩百萬幼兒的死亡。在美國,它是感染症中最常見的死因。維生素C在1900年代早期被發現。倡議它在生物學上扮演著抵抗感染這方面的角色受到好幾項動物實驗的支持。我們搜尋了人類實驗。我們發現有三篇臨床試驗探討維生素C是否可以預防肺炎。其中兩篇預防性的試驗研究對象是新入伍軍人,第三篇則是40年代就讀於英國住宿學校的男童。有兩篇進一步的試驗探討維生素C 是否可以幫助治療肺炎。其中一篇研究了在英國年齡介於66至94歲患有肺炎的病患。臨床上的好處只侷限於病況最嚴重的病患和血漿中維生素C 濃度低的病患。另一試驗,在前蘇聯,病患的社會和營養狀況並沒有描述。整體而言,這五項試驗建議維生素C 在預防和治療肺炎上是有好處的。然而,這些試驗在較異常的狀況下執行,結果未必能夠使用於一些民眾。更多的研究是需要的。但此時此刻,在血漿中維生素C濃度很低的肺炎病患補充治療性的維生素C是合理的,因為它的成本和風險是很低的。

Résumé

Vitamine C pour la prévention et le traitement de la pneumonie

Contexte

La pneumonie, l'une des infections les plus courantes et les plus graves, est responsable de deux millions de décès par an chez les jeunes enfants des pays à faibles revenus. Dans les pays à revenus élevés, la pneumonie affecte plus significativement les personnes âgées.

Objectifs

Évaluer les effets prophylactiques et thérapeutiques de la vitamine C dans la pneumonie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL 2011, numéro 1), qui contient le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës, ainsi que MEDLINE (de 1950 jusqu'à la 4ème semaine de janvier 2011), EMBASE (1974 à février 2011) et Web of Science (1945 à février 2011).

Critères de sélection

Pour évaluer les effets thérapeutiques de la vitamine C, nous avons sélectionné des essais contrôlés par placebo. Pour évaluer ses effets prophylactiques, nous avons sélectionné des essais contrôlés avec ou sans placebo.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont lu les rapports d'essais et extrait les données de manière indépendante

Résultats Principaux

Nous avons identifié trois essais prophylactiques qui enregistraient 37 cas de pneumonie chez 2 335 individus. Seulement l'un d'entre eux était correctement randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo. Deux essais examinaient des recrues militaires et le troisième étudiait des garçons issus de classes populaires pensionnaires au Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre mondiale. Chacun de ces essais rapportait une réduction statistiquement significative (80 % ou plus) de l'incidence de la pneumonie dans le groupe de la vitamine C. Nous avons identifié deux essais thérapeutiques portant sur 197 patients atteints de pneumonie. Seulement l'un d'entre eux était correctement randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo. Cet essai portait sur des patients âgés au Royaume-Uni et rapportait une mortalité inférieure et une réduction des scores de symptômes respiratoires dans le groupe de la vitamine C ; néanmoins, les effets bénéfiques étaient limités aux cas les plus graves. L'autre essai thérapeutique étudiait des adultes de tous âges en ex-URSS et rapportait une réduction dose dépendante du délai de rétablissement avec l'administration de deux doses de vitamine C.

Conclusions des auteurs

L'usage prophylactique de la vitamine C pour prévenir la pneumonie devrait faire l'objet de recherches plus approfondies chez les populations présentant une incidence élevée de pneumonie, surtout en cas de faible apport en vitamine C alimentaire. De même, les effets thérapeutiques de la vitamine C devraient être étudiés, en particulier chez les patients présentant de faibles niveaux de vitamine C plasmatique. Les preuves actuelles sont trop limitées pour pouvoir recommander un usage prophylactique généralisé de la vitamine C dans la prévention de la pneumonie chez la population générale. Néanmoins, une supplémentation thérapeutique en vitamine C pourrait être justifiée chez les patients atteints de pneumonie qui présentent de faibles niveaux de vitamine C plasmatique, compte tenu de son coût limité et des faibles risques associés au traitement.

Plain language summary

Vitamin C for preventing and treating pneumonia

Pneumonia is an infection of the lungs caused by bacteria, viruses or other infectious agents. Its clinical diagnosis is sometimes difficult. Pneumonia is more common in young children and in the aged. In low-income countries it causes two million deaths annually among young children. In the USA it is the most common cause of death from infection.

Vitamin C was identified in the early 1900s and suggestions that one of its biological roles may be to resist infections are supported by numerous animal studies. We looked for studies in humans and found three trials with a total of 2335 participants that looked at whether vitamin C prevents pneumonia. Two of the preventive trials studied soldiers while the third studied boys in a UK boarding school in the 1940s. Two other trials with a total of 197 pneumonia patients looked at whether vitamin C might help to cure pneumonia. One studied patients aged 66 to 94 years in the UK with pneumonia and benefit was restricted to those who were most ill and had low vitamin C levels. The other trial was conducted in the former Soviet Union but the social and nutritional backgrounds of the patients were not described. None of the five trials reported noteworthy adverse effects of vitamin C.

Overall, the results of the five identified trials suggested vitamin C is beneficial in both preventing and treating pneumonia. However, these trials were carried out in such extraordinary conditions that the results may not apply to the general population. Therefore, more research is needed. In the meantime, supplementing pneumonia patients who have low plasma vitamin C levels may be reasonable because of its safety and low cost.

Résumé simplifié

Vitamine C pour la prévention et le traitement de la pneumonie

Vitamine C pour la prévention et le traitement de la pneumonie

La pneumonie est une infection des poumons causée par des bactéries, des virus ou d'autres agents infectieux. Son diagnostic clinique est parfois difficile. La pneumonie est plus fréquente chez les jeunes enfants et les personnes âgées. Dans les pays à faibles revenus, elle est la cause de deux millions de morts par an chez les jeunes enfants. Aux États-Unis, il s'agit de la cause de décès par infection la plus courante.

La vitamine C a été identifiée au début du vingtième siècle, et l'hypothèse selon laquelle l'un de ses rôles biologiques pourrait être de lutter contre les infections est confirmée par de nombreuses études réalisées sur des animaux. Nous avons recherché des études réalisées sur des humains et avons identifié trois essais portant sur un total de 2 335 participants, dont l'objectif était de déterminer si la vitamine C prévenait la pneumonie. Deux de ces essais préventifs portaient sur des soldats, et le troisième sur des garçons pensionnaires au Royaume-Uni dans les années 1940. Deux autres essais portant sur un total de 197 patients atteints de pneumonie examinaient si la vitamine C pouvait permettre de guérir la pneumonie. Le premier étudiait des patients âgés de 66 à 94 ans atteints de pneumonie au Royaume-Uni et rapportait des effets bénéfiques limités aux cas les plus graves pour lesquels une déficience en vitamine C était observée. L'autre essai avait été mené en ex-URSS, mais le contexte social et nutritionnel des patients n'était pas décrit. Aucun des cinq essais ne rapportait d'effets indésirables notables associés à la vitamine C.

Dans l'ensemble, les résultats des cinq essais identifiés suggéraient que la vitamine C était efficace pour prévenir et traiter la pneumonie. Néanmoins, ces essais avaient été menés dans des conditions tellement hors du commun que leurs résultats pourraient ne pas être généralisables à l'ensemble de la population. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires. En attendant cela, une supplémentation administrée aux patients atteints de pneumonie et présentant de faibles niveaux de vitamine C plasmatique pourrait être justifiée compte tenu de son innocuité et de son prix raisonnable.

Notes de traduction

La version intégrale des références bibliographiques, qui sont disponibles gratuitement ou en consultant les bases de données des éditeurs, est accessible sur la page d'accueil de l'auteur de contact, Harri Hemilä : http://www.ltdk.helsinki.fi/users/hemila/CP/.

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux