Psychotherapy for depression among incurable cancer patients

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Tatsuo Akechi,

    1. Nagoya City University Graduate School of Medical Sciences, Department of Psychiatry & Cognitive-Behavioral Medicine, Nagoya, Aichi, Japan
    Search for more papers by this author
  • Toru Okuyama,

    Corresponding author
    1. Nagoya City University Graduate School of Medical Sciences, Department of Psychiatry & Cognitive-Behavioral Medicine, Nagoya, Aichi, Japan
    • Toru Okuyama, Department of Psychiatry & Cognitive-Behavioral Medicine, Nagoya City University Graduate School of Medical Sciences, Mizuho-cho, Mizuho-ku, Nagoya, Aichi, 467 8601, Japan. okuyama@med.nagoya-cu.ac.jp.

    Search for more papers by this author
  • Joji Onishi,

    1. Nagoya University Graduate School of Medicine, Department of Geriatrics, Nagoya, Aichi, Japan
    Search for more papers by this author
  • Tatsuya Morita,

    1. Seirei Mikatabara Hospital, Seirei Hospice, Hamamatsu, Shizuoka, Japan
    Search for more papers by this author
  • Toshi A Furukawa

    1. Kyoto University Graduate School of Medicine/School of Public Health, Department of Health Promotion and Human Behavior, Kyoto, Japan
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

The most common psychiatric diagnosis among cancer patients is depression; this diagnosis is even more common among patients with advanced cancer. Psychotherapy is a patient-preferred and promising strategy for treating depression among cancer patients. Several systematic reviews have investigated the effectiveness of psychological treatment for depression among cancer patients. However, the findings are conflicting, and no review has focused on depression among patients with incurable cancer.

Objectives

To investigate the effects of psychotherapy for treating depression among patients with advanced cancer by conducting a systematic review of randomized controlled trials (RCTs).

Search methods

We searched the Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group Register, The Cochrane Controlled Trials Register, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, and PsycINFO databases in September 2005.

Selection criteria

All relevant RCTs comparing any kind of psychotherapy with conventional treatment for adult patients with advanced cancer were eligible for inclusion. Two independent review authors identified relevant studies.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data from the original reports using standardized data extraction forms. Two independent review authors also assessed the methodological quality of the selected studies according to the recommendations of a previous systematic review of psychological therapies for cancer patients that utilized ten internal validity indicators. The primary outcome was the standardized mean difference (SMD) of change between the baseline and immediate post-treatment scores.

Main results

We identified a total of ten RCTs (total of 780 participants); data from six studies were used for meta-analyses (292 patients in the psychotherapy arm and 225 patients in the control arm). Among these six studies, four studies used supportive psychotherapy, one adopted cognitive behavioural therapy, and one adopted problem-solving therapy. When compared with treatment as usual, psychotherapy was associated with a significant decrease in depression score (SMD = -0.44, 95% confidence interval [CI] = -0.08 to -0.80). None of the studies focused on patients with clinically diagnosed depression.

Authors' conclusions

Evidence from RCTs of moderate quality suggest that psychotherapy is useful for treating depressive states in advanced cancer patients. However, no evidence supports the effectiveness of psychotherapy for patients with clinically diagnosed depression.

Résumé scientifique

Psychothérapie contre la dépression chez les patients atteints de cancer incurable

Contexte

Le diagnostic psychiatrique le plus courant parmi les patients atteints de cancer est la dépression ; ce diagnostic est encore plus fréquent chez les patients atteints de cancer avancé. La psychothérapie est une stratégie appréciée des patients et prometteuse pour traiter la dépression chez les patients atteints de cancer. Diverses revues systématiques ont étudié l'efficacité du traitement psychologique contre la dépression chez les patients atteints de cancer. Cependant, les résultats sont contradictoires et aucune revue n'a étudié la dépression parmi les patients atteints de cancer incurable.

Objectifs

Étudier les effets de la psychothérapie pour traiter la dépression chez les patients atteints de cancer avancé en réalisant une revue systématique d'essais contrôlés randomisés (ECR).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre du groupe Cochrane sur la douleur et les soins palliatifs, le registre Cochrane des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE, CINAHL et PsycINFO, en septembre 2005.

Critères de sélection

Tous les ECR pertinents comparant tout type de psychothérapie avec un traitement conventionnel pour les patients adultes atteints de cancer avancé étaient admissibles. Deux auteurs de la revue ont identifié indépendamment les études pertinentes.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait indépendamment les données des rapports d'origine à l'aide de formulaires d'extraction des données homologués. Deux auteurs de la revue ont également évalué indépendamment la qualité méthodologique des études sélectionnées selon les recommandations d'une revue systématique précédente de traitements psychologiques pour les patients atteints de cancer qui utilisait dix indicateurs de validité internes. Le critère de jugement principal était la différence moyenne standardisée (DMS) de l'évolution entre le score du début du traitement et le score obtenu immédiatement après le traitement.

Résultats principaux

Nous avons identifié un total de dix ECR (780 participants) ; les données de six études ont été utilisées pour réaliser des méta-analyses (292 patients dans le bras de psychothérapie et 225 dans le bras de contrôle). Quatre de ces six études utilisaient la psychothérapie de soutien, une adoptait un traitement comportemental cognitif et une adoptait un traitement de résolution de problèmes. Par rapport au traitement habituel, la psychothérapie était associée à une réduction significative du score de dépression (DMS = -0,44, Intervalle de confiance [IC] de 95 % = -0,08 à -0,80). Aucune des études ne portait sur des patients souffrant de dépression diagnostiquée cliniquement.

Conclusions des auteurs

Les preuves des ECR, de qualité modérée, suggèrent que la psychothérapie est utile pour traiter les états dépressifs chez les patients atteints de cancer avancé. Cependant, aucune preuve ne soutien l'efficacité de la psychothérapie pour les patients atteints de dépression diagnostiquée cliniquement.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Plain language summary

Psychotherapy for depression among cancer patients who are incurable

Depressive states represent frequent complications among cancer patients and are more common amongst advanced cancer patients. Psychotherapy comprises of various interventions for ameliorating or preventing psychological distress conducted by direct verbal or interactive communication, or both, and is delivered by health care professionals. It is a patient-preferred and promising strategy for treating depressive states among cancer patients. Several systematic reviews have investigated the effectiveness of psychotherapy for treating depressive states among cancer patients. However, the findings are conflicting, and no review has focused on depressive states among patients with incurable cancer. The review authors conducted a systematic review of randomised controlled trials to investigate the effects of psychotherapy on the treatment of depressive states among patients with advanced cancer. The review authors found that psychotherapy was useful for treating depressive states in advanced cancer patients. However, little evidence supports the effectiveness of psychotherapy for patients with clinically diagnosed depression including major depressive disorder. Future studies to investigate and clarify the usefulness of psychotherapy for treating clinically diagnosed depression in terminally ill patients are needed.

Résumé simplifié

Psychothérapie contre la dépression chez des patients atteints de cancer incurable

Les états dépressifs représentent des complications fréquentes parmi les patients atteints de cancer et sont courants chez les patients dont le cancer est avancé. La psychothérapie comprend diverses interventions pour améliorer ou prévenir la détresse psychologique et réalisées par communication directe orale ou interactive, ou les deux, par des professionnels de santé. Il s'agit d'une stratégie appréciée des patients et prometteuse pour traiter les états dépressifs chez les patients atteints de cancer. Diverses revues systématiques ont étudié l'efficacité de la psychothérapie pour traiter les états dépressifs chez les patients atteints de cancer. Cependant, les résultats sont contradictoires et aucune revue n'a étudié les états dépressifs parmi les patients atteints de cancer incurable. Les auteurs de la revue ont réalisé une revue systématique d'essais contrôlés randomisés pour étudier les effets de la psychothérapie sur le traitement des états dépressifs parmi les patients atteints de cancer avancé. Les auteurs de la revue ont découvert que la psychothérapie était utile pour traiter les états dépressifs chez les patients atteints de cancer avancé. Cependant, peu de preuves soutiennent l'efficacité de la psychothérapie pour les patients souffrant de dépression diagnostiquée cliniquement y compris de trouble dépressif majeur. Il est nécessaire de réaliser des études pour étudier et éclaircir l'utilité de la psychothérapie pour traiter la dépression diagnostiquée cliniquement chez les patients en phase terminale.

Notes de traduction

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary