Intervention Review

You have free access to this content

Corticosteroids for preventing postherpetic neuralgia

  1. Ying Han1,*,
  2. Jingjing Zhang2,
  3. Ning Chen2,
  4. Li He2,
  5. Muke Zhou2,
  6. Cairong Zhu3

Editorial Group: Cochrane Neuromuscular Disease Group

Published Online: 28 MAR 2013

Assessed as up-to-date: 16 APR 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD005582.pub4


How to Cite

Han Y, Zhang J, Chen N, He L, Zhou M, Zhu C. Corticosteroids for preventing postherpetic neuralgia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 3. Art. No.: CD005582. DOI: 10.1002/14651858.CD005582.pub4.

Author Information

  1. 1

    Xuanwu Hospital, Capital Medical University, Department of Neurology, Beijing, China

  2. 2

    West China Hospital, Sichuan University, Department of Neurology, Chengdu, Sichuan, China

  3. 3

    School of Public Health, Sichuan University, Epidemic Disease & Health Statistics Department, Sichuan, Chengdu, China

*Ying Han, Department of Neurology, Xuanwu Hospital, Capital Medical University, No. 45, Changchun Street, Xicheng District, Beijing, 100053, China. sophiehanying@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 28 MAR 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Postherpetic neuralgia is a common, serious painful complication of herpes zoster. Corticosteroids are anti-inflammatory and might be beneficial. This is an update of a review first published in 2008 and previously updated in 2010.

Objectives

To examine the efficacy of corticosteroids in preventing postherpetic neuralgia.

Search methods

We updated the searches for randomised controlled trials (RCTs) of corticosteroids for preventing postherpetic neuralgia in the Cochrane Neuromuscular Disease Group Specialized Register (16 April 2012), CENTRAL (2012, Issue 3), MEDLINE (January 1966 to April 2012), EMBASE (January 1980 to April 2012), LILACS (January 1982 to April 2012), and the Chinese Biomedical Retrieval System (1978 to 2012). We also reviewed the bibliographies of identified trials, contacted authors and approached pharmaceutical companies to identify additional published or unpublished data.

Selection criteria

We included all RCTs involving corticosteroids given by oral, intramuscular, or intravenous routes for people of all ages with herpes zoster of all degrees of severity within seven days after onset, compared with no treatment or placebo but not with other treatments. We did not include quasi-RCTs (trials in which a systematic method of randomisation such as alternation or hospital number was used).

Data collection and analysis

Two authors identified potential articles, extracted data, and independently assessed the risk of bias of each trial. Disagreement was resolved by discussion among the co-authors.

Main results

Five trials were included with 787 participants in total. All were randomised, double-blind, placebo-controlled parallel-group studies. We conducted a meta-analysis of two trials (114 participants) and the results gave moderate quality evidence that oral corticosteroids did not prevent postherpetic neuralgia six months after the onset of herpes (RR 0.95, 95% CI 0.45 to 1.99). One of these trials was at high risk of bias because of incomplete outcome data, the other was at low risk of bias overall. The three other trials that fulfilled our inclusion criteria were not included in the meta-analysis because the outcomes were reported at less than one month or not in sufficient detail to add to the meta-analysis. These three trials were generally at low risk of bias. Adverse events during or within two weeks after stopping treatment were reported in all five included trials. There were no significant differences in serious or non-serious adverse events between the corticosteroid and placebo groups. There was also no significant difference between the treatment groups and placebo groups in other secondary outcome analyses and subgroup analyses. The review was first published in 2008 and no new RCTs were identified for inclusion in subsequent updates in 2010 and 2012.

Authors' conclusions

There is moderate quality evidence that corticosteroids given acutely during zoster infection are ineffective in preventing postherpetic neuralgia. In people with acute herpes zoster the risks of administration of corticosteroids do not appear to be greater than with placebo, based on moderate quality evidence. Corticosteroids have been recommended to relieve the zoster-associated pain in the acute phase of disease. If further research is designed to evaluate the efficacy of corticosteroids for herpes zoster, long-term follow-up should be included to observe their effect on the transition from acute pain to postherpetic neuralgia. Future trials should include measurements of function and quality of life.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticosteroids for preventing postherpetic neuralgia

Postherpetic neuralgia is a painful condition that is one of the most common complications of an acute herpes zoster infection. Herpes zoster presents as a localised rash resembling localised chicken pox, often called 'shingles'. Postherpetic neuralgia may persist lifelong once it occurs and has major implications for quality of life and use of healthcare resources. Corticosteroids have a potent anti-inflammatory action, which it has been suggested might minimise nerve damage and thereby relieve or prevent the pain experienced by people suffering from this condition. Five trials were identified from a systematic search of the literature which were of high enough quality to be included in the review. These trials involved 787 participants in total. We were able to combine the results from two trials (114 participants) and there was no significant difference between the corticosteroid and control groups in the presence of postherpetic neuralgia six months after the onset of the acute herpetic rash. Two of the three other included trials reported results at less than one month, so these participants did not fulfil the current criteria for a diagnosis of postherpetic neuralgia. The last trial reported results in a format unsuitable for meta-analysis. There were no significant differences in serious or non-serious adverse events between the corticosteroids and placebo groups. There was also no significant difference between the treatment groups and placebo groups in other secondary outcome analyses and subgroup analyses. It can be concluded that, based on moderate quality evidence, corticosteroids are not effective in preventing postherpetic neuralgia.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticostéroïdes pour la prévention de la névralgie post-herpétique

Contexte

La névralgie post-herpétique est une complication fréquente, grave et douloureuse de l'herpès zoster. Les corticostéroïdes sont des anti-inflammatoires qui pourraient s'avérer bénéfiques. Cette revue est une mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2008 et précédemment mise à jour en 2010.

Objectifs

Examiner l'efficacité des corticostéroïdes dans la prévention de la névralgie post-herpétique.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons mis à jour les recherches d'essais contrôlés randomisés (ECR) sur les corticostéroïdes dans la prévention de la névralgie post-herpétique dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (16 avril 2012), CENTRAL (2012, numéro 3), MEDLINE (de janvier 1966 à avril 2012), EMBASE (de janvier 1980 à avril 2012), LILACS (de janvier 1982 à avril 2012), et le Chinese Biomedical Retrieval System (de 1978 à 2012). Nous avons également passé en revue les bibliographies des essais identifiés, contacté les auteurs et contacté les laboratoires pharmaceutiques pour identifier des données supplémentaires, publiées ou non.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les ECR portant sur des corticostéroïdes administrés par voie orale, intramusculaire ou intraveineuse à des personnes de tout âge atteintes d'herpès zoster, quel qu'en soit le degré de gravité, dans les sept jours après son apparition, par rapport à l'absence de traitement ou à un placebo mais sans aucun autre traitement. Nous avons exclu les essais contrôlés quasi-randomisés (essais dans lesquels une méthode de randomisation systématique telle qu'une alternance ou un numéro d'hospitalisation était utilisé).

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont identifié les articles potentiels, extrait les données, et évalué de façon indépendante le risque de biais de chaque essai. Les désaccords ont été résolus par des discussions entre les co-auteurs.

Résultats Principaux

Cinq essais ont été inclus, portant sur un total de 787 participants. Ces cinq essais étaient des études randomisées en double aveugle, contrôlées par placebo, en groupes parallèles. Nous avons réalisé une méta-analyse de deux essais (114 participants) et les résultats ont fourni des preuves de qualité moyenne attestant que les corticostéroïdes oraux ne préviennent pas la névralgie post-herpétique six mois après l'apparition de l'herpès (RR 0,95, IC à 95 % 0,45 à 1,99). L'un de ces essais présentait un risque de biais élevé en raison de données de résultats incomplètes, l'autre présentait un faible risque de biais global. Les trois autres essais qui remplissaient nos critères d'inclusion n'ont pas été inclus dans la méta-analyse puisque les résultats étaient présentés à moins d'un mois ou de manière insuffisamment détaillée pour entrer dans la méta-analyse. Ces trois essais présentaient généralement un faible risque de biais. Les événements indésirables pendant le traitement ou dans les deux semaines suivant l'arrêt du traitement étaient présentés dans les cinq essais inclus. Il n'y avait aucune différence significative en termes d'événements indésirables graves ou sans gravité entre les groupes recevant le corticostéroïde et les groupes recevant un placebo. Il n'y avait pas non plus de différence significative entre les groupes de traitement et les groupes recevant un placebo pour l'analyse des autres résultats secondaires et les analyses en sous-groupes. Cette revue a été publiée pour la première fois en 2008 et aucun nouvel ECR à inclure n'a été identifié dans les mises à jour suivantes en 2010 et en 2012.

Conclusions des auteurs

Il existe des preuves de qualité moyenne attestant que les corticostéroïdes administrés ponctuellement lors d'une infection à herpès zoster sont inefficaces pour prévenir la névralgie post-herpétique. Chez les personnes souffrant d'une infection aiguë à herpès zoster, les risques de l'administration de corticostéroïdes ne semblent pas plus élevés qu'avec un placebo, d'après des données de qualité moyenne. Les corticostéroïdes ont été recommandés pour soulager la douleur associée à l'herpès zoster dans la phase aiguë de la maladie. Si l'on conçoit des recherches supplémentaires pour évaluer l'efficacité des corticostéroïdes dans le traitement de l'herpès zoster, un suivi à long terme doit être inclus pour observer leur effet sur la transition d'une douleur aiguë à une névralgie post-herpétique. Les futurs essais devront inclure des mesures de la fonction et de la qualité de vie.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Corticostéroïdes pour la prévention de la névralgie post-herpétique

Corticostéroïdes pour la prévention de la névralgie post-herpétique

La névralgie post-herpétique est une affection douloureuse qui est l'une des complications les plus fréquentes de l'infection aiguë à herpès zoster. L'herpès zoster se présente sous la forme d'une éruption cutanée localisée qui ressemble à une varicelle localisée et est souvent appelé « zona ». La névralgie post-herpétique peut durer toute la vie une fois qu'elle s'est manifestée et elle a des incidences majeures sur la qualité de vie et l'utilisation des ressources des soins de santé. Les corticostéroïdes ont un effet anti-inflammatoire puissant, qui pourrait minimiser les lésions nerveuses et ainsi soulager ou prévenir les douleurs ressenties par les personnes qui souffrent de cette affection. Cinq essais identifiés suite à une recherche systématique de la littérature scientifique étaient de qualité suffisante pour être inclus dans la revue. Ces essais portaient sur un total de 787 participants. Nous avons été en mesure de combiner les résultats de deux essais (114 participants) et il n'y avait pas de différence significative entre les groupes recevant les corticostéroïdes et les groupes témoins en ce qui concerne la présence de névralgie post-herpétique six mois après l'apparition de l'éruption herpétique aiguë. Deux des trois autres essais inclus présentaient les résultats à moins d'un mois, et par conséquent ces participants ne remplissaient pas les critères actuels nécessaires au diagnostic de névralgie post-herpétique. Le dernier essai présentait les résultats sous un format ne convenant pas à une méta-analyse. Il n'y avait aucune différence significative en termes d'événements indésirables graves ou sans gravité entre les groupes recevant les corticostéroïdes et les groupes recevant un placebo. Il n'y avait pas non plus de différence significative entre les groupes de traitement et les groupes recevant un placebo pour l'analyse des autres résultats secondaires et les analyses en sous-groupes. D'après ces données de qualité moyenne, on peut conclure que les corticostéroïdes ne sont pas efficaces pour prévenir la névralgie post-herpétique.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux pour la France: Minist�re en charge de la Sant�