This is not the most recent version of the article. View current version (13 OCT 2014)

Intervention Review

Epinephrine injection versus epinephrine injection and a second endoscopic method in high risk bleeding ulcers

  1. Mercedes Vergara1,*,
  2. Xavier Calvet2,
  3. Javier P Gisbert3

Editorial Group: Cochrane Upper Gastrointestinal and Pancreatic Diseases Group

Published Online: 18 APR 2007

Assessed as up-to-date: 2 DEC 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD005584.pub2


How to Cite

Vergara M, Calvet X, Gisbert JP. Epinephrine injection versus epinephrine injection and a second endoscopic method in high risk bleeding ulcers. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 2. Art. No.: CD005584. DOI: 10.1002/14651858.CD005584.pub2.

Author Information

  1. 1

    Hospital de Sabadell & Centro de Investigación Biomédica en Red de Enfermedades Hepáticas y Digestivas (CIBERehd)., Servei de Malalties Digestives, Sabadell, Barcelona, Spain

  2. 2

    Hospital de Sabadell & Centro de Investigación Biomédica en Red de Enfermedades Hepáticas y Digestivas (CIBERehd), Servei de Malalties Digestives, Sabadell, Spain

  3. 3

    Hospital Universitario de la Princesa and Centro de Investigación Biomédica en Red de Enfermedades Hepáticas y Digestivas (CIBERehd), Madrid, Spain

*Mercedes Vergara, Servei de Malalties Digestives, Hospital de Sabadell & Centro de Investigación Biomédica en Red de Enfermedades Hepáticas y Digestivas (CIBERehd)., Parc Tauli s/n, Sabadell, Barcelona, Spain. mvergara@tauli.cat.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 APR 2007

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (13 OCT 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Endoscopic therapy reduces re-bleeding rate, and need for surgery, in patients with bleeding peptic ulcers. Injection of epinephrine is the most popular therapeutic method. Guidelines disagree on the need for a second haemostatic procedure immediately after epinephrine.

Objectives

The objective of this review was to determine whether the addition of a second procedure improves efficacy or patient outcomes or both after epinephrine injection in adults with high risk bleeding ulcers.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) which includes the Cochrane Upper Gastrointestinal and Pancreatic Diseases Group Trials Register (The Cochrane Library Issue 1, 2009); MEDLINE (1966 to September 2009; EMBASE (1980 to September 2009) and reference lists of articles. We also contacted experts in the field.

Selection criteria

Randomised studies comparing endoscopic treatment: epinephrine alone versus epinephrine associated with a second haemostatic method in adults with haemorrhage from peptic ulcer disease with major stigmata of bleeding as defined by the Forrest classification. Bleeding must have been confirmed by endoscopy.

Data collection and analysis

Two authors independently assessed trial quality and extracted data.

Main results

Eighteen studies including 1868 people were included. Adding a second procedure reduced further bleeding rate from 18.5% to 10%; Relative Risk 0.55; 95% confidence interval (CI) 0.42 to 0.73, and emergency surgery from 10.8% to 6.7%; RR 0.69; 95% CI 0.51 to 0.95. Mortality fell from 4.7% to 2.5% RR 0.52; 95% CI 0.38 to 1.05, without statistical significance. Subanalysis showed that the risk of further bleeding decreased regardless of which second procedure was applied. In addition, the risk was reduced in all subgroups.

Authors' conclusions

Additional endoscopic treatment after epinephrine injection reduces further bleeding and the need for surgery in patients with high bleeding peptic ulcer.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Epinephrine injection versus epinephrine injection and a second endoscopic method in high risk bleeding ulcers

Endoscopic therapy reduces re-bleeding rate, need for surgery, and death in patients with peptic ulcer and active bleeding or visible blood vessels in the stomach and upper intestine.
Injection of epinephrine is the most popular method to stop bleeding. Experts disagree on the need for a second procedure immediately after epinephrine; although it seems to reduce further bleeding, its effects on continuing illness (morbidity), surgery rates and death (mortality) remain unclear. We performed an extensive search for randomised trials comparing epinephrine alone versus epinephrine plus a second method. Eighty clinical trials involving 1868 participants were analysed. We found that adding a second procedure reduced the further bleeding rate and the need for emergency surgery. Death rates also fell although the difference was not statistically proven. In conclusion, additional endoscopic treatment after epinephrine injection reduces further bleeding and need for surgery in patients with high risk bleeding peptic ulcer.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Injection d'épinéphrine versus injection d'épinéphrine et une deuxième méthode endoscopique en cas d'ulcères avec risque élevé de saignements

Contexte

La thérapie endoscopique réduit le taux de récurrence des saignements et le besoin de chirurgie chez les patients atteints d'un ulcère gastro-duodénal avec saignements. L'injection d'épinéphrine est la méthode thérapeutique la plus courante. Les directives sont en désaccord sur le besoin d'une deuxième procédure hémostatique immédiatement après l'injection d'épinéphrine.

Objectifs

L'objectif de cette revue était de déterminer si l'ajout d'une deuxième procédure améliore l'efficacité ou les résultats sur le patient ou les deux après une injection d'épinéphrine chez les adultes avec un ulcère à risque élevé de saignements.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés CENTRAL), qui comprend le registre des essais du groupe Cochrane sur les maladies pancréatiques et gastro-intestinales supérieures The Cochrane Library, numéro 1, 2009) ; MEDLINE de 1966 à septembre 2009) ; EMBASE de 1980 à septembre 2009) et les listes de références des articles. Nous avons également contacté des experts du domaine.

Critères de sélection

Les études randomisées comparant le traitement endoscopique : épinéphrine seule versus épinéphrine associée à une deuxième méthode hémostatique chez les adultes souffrant d'hémorragies liées à un ulcère gastro-duodénal avec stigmates majeurs de saignements tels que définis dans la classification Forrest. Les saignements doivent avoir été confirmés par endoscopie.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait des données.

Résultats Principaux

Dix huit études, totalisant 1 868 patients, ont été incluses. L'ajout d'une deuxième procédure a fait baisser le taux de récurrence des saignements de 18,5 % à 10 % ; Risque Relatif 0,55 ; intervalle de confiance IC) à 95 % 0,42 à 0,73 et la chirurgie d'urgence de 10,8 % à 6,7 % ; RR 0;69 ; IC à 95 % 0,51 à 0,95. La mortalité est tombée de 4,7 % à 2,5 % ; RR 0,52 ; IC à 95 % 0,38 à 1,05, sans signification statistique. La sous-analyse a démontré que le risque de récurrence des saignements a baissé quelque soit la deuxième procécure appliquée. De plus, le risque a diminué dans tous les sous-groupes.

Conclusions des auteurs

Un traitement endoscopique supplémentaire après injection d'épinéphrine réduit la récurrence des saignements et la nécessité d'avoir recours à la chirurgie chez les patients atteints d'un ulcère gastro-duodénal avec un risque élevé de saignements.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Injection d'épinéphrine versus injection d'épinéphrine et une deuxième méthode endoscopique en cas d'ulcères avec risque élevé de saignements

Injection d'épinéphrine versus injection d'épinéphrine et une deuxième méthode endoscopique en cas d'ulcères avec risque élevé de saignements

La thérapie endoscopique réduit le taux de récurrence des saignements, la nécessité d'avoir recours à la chirurgie et le décès chez les patients avec un ulcère gastro-duodénal et des saignements actifs ou des vaisseaux sanguins visibles dans l'estomac et l'intestin supérieur.
L'injection d'épinéphrine est la méthode la plus populaire pour stopper les saignements. Les experts sont en désaccord sur la nécessité d'une seconde procédure immédiatement après l'épinéphrine ; bien qu'elle semble réduire les nouveaux saignements, ses effets sur la persistance de la maladie morbidité), les taux de chirurgie et le décès mortalité) restent confus. Nous avons réalisé des recherches approfondies dans les essais randomisés comparant l'épinéphrine seule et l'épinéphrine plus une deuxième méthode. Quatre-vingts essais cliniques totalisant 1 868 participants ont été examinés. Nous avons découvert que l'ajout d'une deuxième procédure réduisait le taux de récurrence des saignements et la nécessité d'une chirurgie d'urgence. Les taux de décès ont également diminué même si la différence n'a pas été démontrée en termes statistiques. En conclusion, un traitement endoscopique supplémentaire après injection d'épinéphrine réduit la récurrence des saignements et la nécessité d'avoir recours à la chirurgie chez les patients atteints d'un ulcère gastro-duodénal avec un risque élevé de saignements.

Notes de traduction

Aucune.

Traduit par: French Cochrane Centre 5th July, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

高危險出血性潰瘍使用腎上腺素注射與腎上腺素注射合併第二次內視鏡止血之比較

內視鏡治療可減少消化性潰瘍出血患者的再出血率,手術需要及死亡率。腎上腺素注射是目前最流行的治療方法。指導方針不建議腎上腺素注射後立即進行第二次內視鏡止血程序。

目標

這個回顧的目標是,針對高危險出血性潰瘍成人患者,腎上腺素注射後立即進行第二次內視鏡止血程序,是否改善止血效果或患者預後,或兩者皆改善。

搜尋策略

作者搜查Cochrane Central Register of Controlled Trials  CENTRAL(其中包括Cochrane Upper Gastrointestinal和Pancreatic Diseases Group Trials Register) (Cochrane圖書館1期, 2006年) ,MEDLINE(1966年至2006年2月) ,EMBASE(1980年至2006年2月)和參考相關文獻。作者也與該領域的專家聯繫。

選擇標準

隨機對照研究,比較內視鏡治療:在成人消化性潰瘍出血,依據Forrest classification有主要出血病兆,單獨使用病腎上腺素注射與第二次內視鏡止血程序。出血必須由內視鏡檢查證實。

資料收集與分析

兩位作者獨立評估試驗品質和提取數據。

主要結論

17個研究,其中包括1763人被納入。第二次內視鏡止血程序進一步減少出血率從18.8 %降低到10.4 % ;Peto Odds Ratio 為0.51; 95 %confidence interval(CI)的0.39至0.66 ,並緊急手術從10.8 %降低到7.1 %,OR為0.63 ; 95 % CI為0.45至0.89 。死亡率從5 %降低至2.5 %,OR為0.50 ; 95 % CI為0.30至0.82 。分層分析發現,第二次內視鏡止血程序有可能進一步減少出血,。此外,所有分組的出血風險皆減少。

作者結論

腎上腺素注射合併第二次內視鏡止血程序降低消化性潰瘍出血患者再出血可能性,手術需要以及死亡率。

翻譯人

本摘要由臺中榮民總醫院周佳滿翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

內視鏡療法可減少胃潰瘍活動性出血或可見血管患者的再出血率,手術需要及死亡率.腎上腺素注射是最流行的治療方法。指導方針不建議腎上腺素注射後立即進行第二次內視鏡止血程序;雖然第二次內視鏡止血程序似乎減少再出血,但對併發症,手術需要率和死亡率仍不清楚。我們進行了廣泛的搜索隨機試驗比較,僅腎上腺素注射,與腎上腺素注射加上第二次內視鏡止血程序。選定的文章即納入整合分析。共有17篇文獻1763位參予者納入標準。第二次內視鏡止血程序減少再出血率從18.8 %降低到10.4 %,緊急手術從10.3 %降低到7.1 % 。死亡率從5 %降低至2.5 % 。腎上腺素注射合併第二次內視鏡止血程序降低消化性潰瘍出血患者再出血可能性,手術需要以及死亡率。