Get access

Magnesium sulfate for persistent pulmonary hypertension of the newborn

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Persistent pulmonary hypertension of the newborn (PPHN) occurs in approximately 1.9 per 1000 newborns and may be more frequent in developing countries. There is strong evidence for the use of inhaled nitric oxide (iNO) and extracorporeal membrane oxygenation (ECMO) in the treatment of PPHN. However, many developing countries do not have access or the technical expertise required for these expensive therapies. Magnesium sulfate is a potent vasodilator and hence has the potential to reduce the high pulmonary arterial pressures associated with PPHN. If magnesium sulfate were found to be effective in the treatment of PPHN, this could be a cost effective and potentially life-saving therapy.

Objectives

To evaluate the use of magnesium sulfate compared with placebo or standard ventilator management alone, sildenafil infusion, adenosine infusion, or inhaled nitric oxide on mortality or the use of backup iNO or ECMO in term and near-term newborns (> 34 weeks gestational age) with PPHN.

Search methods

The standard search strategy of the Cochrane Neonatal Review Group (CNRG) was used. No language restrictions was applied. The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 1, 2006) and MEDLINE (1966 to April 20, 2007) were searched for relevant randomized and quasi-randomized trials. In addition the reference lists of retrieved articles were reviewed and known experts were contacted to obtain unpublished data. This search was updated in December 2009.

Selection criteria

All randomised or quasi-random studies were eligible where one of the treatment groups received magnesium sulfate for PPHN.

Data collection and analysis

Standard methods of the Cochrane Collaboration and the CNRG were used, including independent assessment of trial quality and extraction of data by each author.

Main results

No eligible trials were found

Authors' conclusions

On the basis of the current lack of evidence, the use of magnesium sulphate cannot be recommended in the treatment of PPHN. Randomised controlled trials are recommended.

摘要

背景

使用硫酸鎂治療新生兒持續性肺高壓

平均每1000名新生兒中就會有1.9個有新生兒持續性肺高壓,在開發中國家則可能會更頻繁。在文獻上有很強的醫學證據證實使用吸入性一氧化氮 (iNO) 及體外循環維生系統—葉克膜 (ECMO) 治療新生兒持續性肺高壓是有效的。然而,許多開發中國家沒有管道或缺乏專業技術來使用這種昂貴的醫療。硫酸鎂是一種強有力的血管擴張劑,因此具有降低因新生兒持續性肺高壓造成之肺動脈高壓的潛能。倘若硫酸鎂能被證實可以有效地治療新生兒持續性肺高壓,則這就會成為一種符合經濟效益又有可能搶救生命的治療。

目標

為了評估使用硫酸鎂來治療新生兒持續性肺高壓的效果,我們分別比較了有新生兒持續性肺高壓的足月與接近足月 (超過懷孕週數34週) 之新生兒,其使用硫酸鎂與安慰劑、單純使用傳統呼吸器治療、輸注sidenafil或adenosin、吸入性一氧化氮,在死亡率或後續需吸入性一氧化氮或葉克膜支持治療的差別。

搜尋策略

我們使用Cochrane Neonatal Review Group (CNRG) 的標準搜尋策略,並且無語言之限制。我們使用Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 1, 2006) 及MEDLINE (1966 to April 20, 2007) 來搜尋相對隨機試驗或半隨機試驗。此外,被搜尋出來的文章其參考資料也被審視。我們並與知名的學者專家連繫以取得尚未發表的文章中的數據資料。

選擇標準

隨機試驗或半隨機試驗中只要其當中有一組使用硫酸鎂來治療新生兒持續性肺高壓,就可以符合收入研究的標準。

資料收集與分析

我們使用Cochrane Collaboration 及 CNRG的標準研究方法,包括獨立評估試驗品質以及經由每位作者來作數據分析。

主要結論

沒有發現適合的臨床試驗。

作者結論

由於目前缺乏證據,並不推薦使用硫酸鎂來治療新生兒持續性肺高壓,但隨機對照性試驗則推薦。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院林佳瑩翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

懸而未決。

Résumé scientifique

Sulfate de magnésium pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né

Contexte

L'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né (HTAPPN) se produit chez environ 1,9 nouveau-né sur 1 000 et pourrait être plus prévalente dans les pays en voie de développement. Il existe des preuves solides de l'efficacité de l'oxyde nitrique inhalé (ONi) et de l'oxygénation par circulation extracorporelle (OCEC) dans le traitement de l'HTAPPN. Néanmoins, de nombreux pays en voie de développement n'ont pas accès à ces traitements onéreux ou ne possèdent pas l'expertise technique requise. Le sulfate de magnésium est un puissant vasodilatateur qui pourrait potentiellement réduire l'hypertension des artères pulmonaires associée à l'HTAPPN. Le sulfate de magnésium, s'il s'avérait efficace dans le traitement de l'HTAPPN, pourrait constituer un traitement rentable et potentiellement vital.

Objectifs

Évaluer l'utilisation de sulfate de magnésium par rapport à un placebo ou à une prise en charge par ventilation standard seule, une perfusion de sildénafil, une perfusion d'adénosine ou de l'oxyde nitrique inhalé sur la mortalité ou le recours à de l'ONi ou à une OCEC de secours chez des nourrissons nés à terme et à l'approche du terme (> 34 semaines d'âge gestationnel) atteints d'HTAPPN.

Stratégie de recherche documentaire

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie (CNRG) a été utilisée. Aucune restriction de langue n'a été appliquée. Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 1, 2006) et MEDLINE (1966 au 20 avril 2007) afin d'identifier des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés pertinents. Les références bibliographiques des articles extraits ont également été examinées et des experts reconnus ont été contactés afin d'obtenir des données non publiées. Ces recherches ont été mises à jour en décembre 2009.

Critères de sélection

Toutes les études randomisées ou quasi-randomisées étaient éligibles lorsque l'un des groupes de traitement recevait du sulfate de magnésium dans le traitement de l'HTAPPN.

Recueil et analyse des données

Les méthodes standard de la Collaboration Cochrane et du CNRG ont été utilisées, et l'évaluation de la qualité des essais et l'extraction des données ont été effectuées par chaque auteur de manière indépendante.

Résultats principaux

Aucun essai éligible n'a été identifié.

Conclusions des auteurs

Compte tenu de l'absence actuelle de preuves, l'utilisation de sulfate de magnésium ne peut pas être recommandée dans le traitement de l'HTAPPN. Des essais contrôlés randomisés sont recommandés.

Plain language summary

Magnesium sulfate for persistent pulmonary hypertension of the newborn

The blood pressure in the arteries of the lungs (pulmonary arteries) is normally much lower than the blood pressure in the rest of the body. Before a baby is born the muscle surrounding the pulmonary arteries is tightly constricted resulting in a very high pressure in these arteries. After birth the arteries dilate and the pressure drops. In persistent pulmonary hypertension of the newborn this drop in pulmonary blood pressure, for a variety of reasons, fails to occur.

Magnesium sulfate is able to dilate constricted muscles of the type in the pulmonary arteries. However, its action is not specific and when given via an intravenous infusion, it will act on other muscles in the body including other arteries. This means that even if it were found to be effective in pulmonary hypertension, unwanted actions in other parts of the body might be a problem.

This review found that the use of magnesium sulfate for persistent pulmonary hypertension of the newborn has not been tested by randomized controlled trials. Evidence from uncontrolled studies is extremely limited but since the little evidence that does exist suggests a potential benefit, randomized controlled trials are recommended. 

Résumé simplifié

Sulfate de magnésium pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né

La pression des artères des poumons (artères pulmonaires) est normalement beaucoup plus faible que la pression artérielle du reste de l'organisme. Avant la naissance du bébé, le muscle qui entoure les artères pulmonaires est fortement contracté, ce qui crée une pression très élevée dans ces artères. Après la naissance, les artères se dilatent et la pression diminue. Dans l'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né, cette diminution de la pression artérielle pulmonaire ne se produit pas pour diverses raisons.

Le sulfate de magnésium peut dilater les muscles contractés que l'on trouve dans les artères pulmonaires. Néanmoins, son action n'est pas spécifique et, administré par perfusion intraveineuse, il agit sur les autres muscles du corps, y compris les autres artères. Cela signifie que, même s'il s'avérait efficace dans l'hypertension artérielle pulmonaire, son action sur d'autres parties de l'organisme pourrait être problématique.

Cette revue a observé que l'utilisation de sulfate de magnésium dans l'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né n'avait pas été évaluée dans le cadre d'essais contrôlés randomisés. Les preuves issues d'études non contrôlées sont extrêmement limitées mais suggèrent un bénéfice potentiel justifiant la réalisation d'essais contrôlés randomisés.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary