This is not the most recent version of the article. View current version (16 OCT 2014)

Intervention Review

You have free access to this content

Intravenous lidocaine for the treatment of background or procedural burn pain

  1. Jason Wasiak1,*,
  2. Patrick Mahar2,3,
  3. Siobhan K McGuinness4,
  4. Anneliese Spinks5,
  5. Stefan Danilla6,
  6. Heather Cleland2

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 13 JUN 2012

Assessed as up-to-date: 2 APR 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD005622.pub3


How to Cite

Wasiak J, Mahar P, McGuinness SK, Spinks A, Danilla S, Cleland H. Intravenous lidocaine for the treatment of background or procedural burn pain. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 6. Art. No.: CD005622. DOI: 10.1002/14651858.CD005622.pub3.

Author Information

  1. 1

    Monash University, The Alfred Hospital, Victorian Adult Burns Service and School of Public Health and Preventative Medicine, Melbourne, Victoria, Australia

  2. 2

    The Alfred Hospital, Victorian Adult Burns Service, Melbourne, Victoria, Australia

  3. 3

    Skin and Cancer Foundation, Melbourne, Victoria, Australia

  4. 4

    The Alfred Hospital, Intensive Care Unit, Melbourne, Victoria, Australia

  5. 5

    Griffith University, School of Medicine, Meadowbrook, Queensland, Australia

  6. 6

    Universidad de los Andes, Health Research and Development, Santiago, Región Metropolitana, Chile

*Jason Wasiak, Victorian Adult Burns Service and School of Public Health and Preventative Medicine, Monash University, The Alfred Hospital, Commercial Road, Prahran, Melbourne, Victoria, 3181, Australia. J.Wasiak@alfred.org.au. jwasiak1971@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 13 JUN 2012

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (16 OCT 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

This is an update of the review on 'Lidocaine for pain relief in burn injured patients' first published in Issue 3, 2007. Pain is a major issue for patients suffering from many different types of wounds, in particular those with burn injuries. Prompt, aggressive use of opioid analgesics such as morphine has been suggested as critical to avert the cycle of pain and anxiety, but side effects are encountered. It is proposed that newer agents such as lidocaine could be effective in reducing pain and alleviating the escalating opioid dosage requirements in patients with burn injury.

Objectives

To assess the safety and effectiveness of intravenous lidocaine as a means of pain relief versus no therapy, placebo, other drugs or two or more of the above therapies in combination in patients exposed to burn injury.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2011, Issue 2), MEDLINE (1966 to April 2011 week 4) and EMBASE (1980 to 2011 week 17).

Selection criteria

We included randomised controlled trials (RCTs) and controlled clinical trials (CCTs), published and unpublished, which assessed the efficacy of intravenous lidocaine in varying doses as a single-agent therapy with no therapy, placebo, other analgesics such as opioids, lidocaine plus another drug, or two or more of the above therapies as a means of pain relief in patients exposed to burn injury.

Data collection and analysis

Two review authors independently abstracted data and assessed the risk of bias of the studies identified.

Main results

This update identified one new randomised, double-blind, placebo-controlled, cross-over trial which included 45 participants and compared intravenous lidocaine against placebo as a means of pain relief in those with burns. Subjective pain ratings as measured by the verbal rating scale increased during procedures for both treatment arms, however, the increase was less for the lidocaine treatment arm. There were no significant clinical or statistical differences regarding the effects of lidocaine and placebo on opioid requests and consumption, anxiety or level of satisfaction during a wound care procedure.

Authors' conclusions

As current clinical evidence is based on only one single RCT as well as case series and reports, intravenous lidocaine must be considered a pharmacological agent under investigation in burns care, the effectiveness of which is yet to be determined with further well-designed and conducted clinical trials.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Lidocaine for pain relief in burn-injured patients

Burns are very common and sometimes fatal, and the pain associated with such injury is one of the most difficult types of suffering to relieve. The use of high-dose opioid medications like morphine is common, but side effects are encountered. Alternative agents such as lidocaine, an anaesthetic, have been proposed. This is an update of the review of the same name first published in Issue 3, 2007. There is currently one relevant randomised controlled trial, involving only 45 participants, but showing a benefit from intravenous lidocaine for pain relief in burns patients. The trial did not show a difference in opioid consumption, patient anxiety or level of patient satisfaction with the use of intravenous lidocaine.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La lidocaïne intraveineuse pour le traitement de la douleur de fond et de la douleur procédurale chez la personne brûlée

Contexte

Ceci est une mise à jour de la revue sur la « La lidocaïne pour le soulagement de la douleur chez les patients souffrant de brûlures » publiée originellement dans le numéro 3 de 2007. La douleur est un enjeu majeur pour les patients souffrant de différents types de blessures, en particulier pour ceux atteints de brûlures. On pense que l'utilisation rapide et agressive d'analgésiques opiacés comme la morphine est critique pour éviter le cycle de douleur et d'anxiété, mais on se heurte à des effets secondaires. Il est proposé que de nouveaux agents tels que la lidocaïne pourraient être efficaces pour réduire la douleur et atténuer les besoins de doses croissantes d'opiacés chez les patients souffrant de brûlures.

Objectifs

Évaluer l'innocuité et l'efficacité de la lidocaïne intraveineuse comme moyen de soulagement de la douleur en comparaison avec l'absence de traitement, un placebo, d'autres médicaments ou la combinaison de deux ou plus de ces thérapies, chez les patients exposés à des brûlures.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library 2011, numéro 2), MEDLINE (de 1966 jusqu'à la 4ème semaine d'avril 2011) et EMBASE (de 1980 à la 17ème semaine de 2011).

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) et des essais cliniques contrôlés (ECC), publiés et non publiés, ayant évalué l'efficacité du mono-traitement de lidocaïne intraveineuse à différentes doses avec l'absence de traitement, un placebo, d'autres analgésiques tels que les opiacés, la lidocaïne jointe à un autre médicament, ou deux ou plus de ces thérapies, comme moyen de soulagement de la douleur chez les patients exposés à des brûlures.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de cette revue ont, de manière indépendante, extrait les données et évalué le risque de biais des études identifiées.

Résultats Principaux

Cette mise à jour a identifié une nouvelle étude croisée randomisée, en double aveugle, qui comprenait 45 participants et avait comparé la lidocaïne intraveineuse à un placebo comme moyen de soulager la douleur chez les personnes atteintes de brûlures. L'estimation subjective de la douleur mesurée par l'échelle d'évaluation verbale avait augmenté au cours des procédures dans les deux groupes, mais l'augmentation était moindre dans le groupe à lidocaïne. Il n'y avait pas de différences cliniques ou statistiques significatives concernant les effets de la lidocaïne et du placebo sur la demande et la consommation d'opiacés, l'anxiété ou le niveau de satisfaction au cours d'une procédure de traitement des plaies.

Conclusions des auteurs

Les données cliniques actuelles n'étant basées que sur un seul ECR ainsi que sur des séries et des rapports de cas, la lidocaïne intraveineuse doit être considérée comme un agent pharmacologique en cours d'investigation pour le traitement des brûlures et dont l'efficacité doit encore être déterminée avec de nouveaux essais cliniques bien conçus et bien menés.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La lidocaïne intraveineuse pour le traitement de la douleur de fond et de la douleur procédurale chez la personne brûlée

La lidocaïne pour le soulagement de la douleur chez les patients souffrant de brûlures

Les brûlures sont très fréquentes et parfois mortelles, et la douleur associée à ces blessures est une des formes de souffrance les plus difficiles à soulager. On utilise couramment de fortes doses de médicaments opiacés comme la morphine, mais on se heurte à des effets secondaires. D'autres agents tels que la lidocaïne, un anesthésique, ont été proposés. Ceci est une mise à jour de la revue du même nom publiée originellement dans le numéro 3 de 2007. Il y a actuellement un essai contrôlé randomisé pertinent, impliquant seulement 45 participants mais montrant un bénéfice de la lidocaïne intraveineuse pour le soulagement de la douleur chez les patients souffrant de brûlures. L'essai ne montrait pas de différence pour ce qui concerne la consommation d'opiacés, l'anxiété du patient ou le niveau de satisfaction du patient suite à l'utilisation de lidocaïne intraveineuse.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français