Intervention Review

Hysterectomy versus hysterectomy plus oophorectomy for premenopausal women

  1. Leonardo J Orozco1,*,
  2. Mario Tristan2,
  3. Maria MT Vreugdenhil3,
  4. Arturo Salazar4

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 28 JUL 2014

Assessed as up-to-date: 31 JAN 2014

DOI: 10.1002/14651858.CD005638.pub3


How to Cite

Orozco LJ, Tristan M, Vreugdenhil MMT, Salazar A. Hysterectomy versus hysterectomy plus oophorectomy for premenopausal women. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 7. Art. No.: CD005638. DOI: 10.1002/14651858.CD005638.pub3.

Author Information

  1. 1

    Caja Costarricense Seguro Social (CCSS) & Central American Cochrane Center, OBGYN Women's Hospital San José, Costa Rica, San José, San Jose, Costa Rica

  2. 2

    International Health Central American Institute, Board of Directors, San José, San Jose, Costa Rica

  3. 3

    IHCAI Foundation, San Jose, San Jose, Costa Rica

  4. 4

    PeaceHealth, PeaceHealth Hospital Medicine, Eugene, Oregon, USA

*Leonardo J Orozco, OBGYN Women's Hospital San José, Costa Rica, Caja Costarricense Seguro Social (CCSS) & Central American Cochrane Center, Bo Carit, San José, San Jose, 11619-1000, Costa Rica. lorozco@ihcai.org. lorozco@ihcai.org.

Publication History

  1. Publication Status: Stable (no update expected for reasons given in 'What's new')
  2. Published Online: 28 JUL 2014

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Prophylactic oophorectomy alongside hysterectomy in premenopausal women is a common procedure. The decision to remove or conserve the ovaries is often based on the perceived risk for ovarian cancer and the need for additional gynaecological surgical interventions, and is weighed against the perceived risk of negative health effects caused by surgically induced menopause. The evidence needed to recommend either prophylactic bilateral oophorectomy or conservation of ovaries at the time of hysterectomy in premenopausal women is limited. This is an update of the original version of this systematic review published in 2008.

Objectives

To compare hysterectomy alone versus hysterectomy plus bilateral oophorectomy in women with benign gynaecological conditions, with respect to rates of mortality or subsequent gynaecological surgical interventions.

Search methods

We searched the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Trials Register (December 2005 to January 2014) and the following electronic databases: CENTRAL (The Cochrane Library 2013, Issue 12), MEDLINE (January 1966 to January 2014), EMBASE (January 1985 to January 2014), and PsycINFO (1806 to January 2014).

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) of hysterectomy alone versus hysterectomy with bilateral oophorectomy in premenopausal women with benign gynaecological conditions were eligible. Any surgical approach could be used.

Data collection and analysis

Three review authors independently assessed trials for inclusion. Study authors were contacted if information was unclear.

Main results

Only one RCT comparing the benefits and risks of hysterectomy with or without oophorectomy was identified. The results of this pilot RCT have not been published and we have not been able to obtain the results. Therefore, no data could be included in this review.

Authors' conclusions

The conclusions of this review are limited by a lack of RCTs. Although no evidence is available from RCTs, there is growing evidence from observational studies that surgical menopause may impact negatively on cardiovascular health and all cause mortality.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Hysterectomy versus hysterectomy plus ovary removal for premenopausal women

Review question: Cochrane authors reviewed the evidence on the risks and benefits of the removal or conservation of ovaries at the time of hysterectomy for benign gynaecological disease in premenopausal women.

Background: removing the ovaries at the time of hysterectomy could potentially reduce the risk of ovarian cancer and the need for future gynaecological procedures. However, premenopausal women who have had their ovaries removed have also been reported to have an increased risk of cardiovascular disease and other complications due to early menopause. It is not clear yet whether premenopausal women should be advised to have their ovaries removed or conserved at the time of hysterectomy.

Study characteristics: studies were sought up to January 2014. No randomised studies were available that compared hysterectomy without removal of the ovaries versus hysterectomy plus removal of the ovaries.

Key results: because of the lack of appropriate studies this review does not provide evidence to support removal or conservation of the ovaries at the time of hysterectomy in premenopausal women. Therefore, until evidence is available prophylactic removal of the ovaries should be regarded with caution.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Hystérectomie versus hystérectomie avec ovariectomie chez les femmes préménopausées

Contexte

L'ovariectomie prophylactique associée à l'hystérectomie chez les femmes préménopausées est une procédure courante. La décision relative à l'ablation ou à la conservation des ovaires se base généralement sur les risques perçus de cancer des ovaires et le besoin de recourir à d'autres interventions chirurgicales gynécologiques, et est mise en balance avec le risque perçu d'effets négatifs sur la santé causés par la ménopause chirurgicalement induite. Les preuves nécessaires pour recommander soit l'ovariectomie bilatérale prophylactique ou la conservation des ovaires au moment de l'hystérectomie chez les femmes préménopausées sont limitées. Ceci est une mise à jour de la version originale de cette revue systématique publiée en 2008.

Objectifs

Comparer l'hystérectomie seule versus l'hystérectomie accompagnée d'une ovariectomie bilatérale chez les femmes atteintes d'affections gynécologiques bénignes, par rapport aux taux de mortalité ou d'interventions chirurgicales gynécologiques ultérieures.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité (de décembre 2005 à janvier 2014) et dans les bases de données électroniques suivantes : CENTRAL (Bibliothèque Cochrane 2013, numéro 12), MEDLINE (de janvier 1966 à janvier 2014), EMBASE (de janvier 1985 à janvier 2014) et PsycINFO (de 1806 à janvier 2014).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) de l'hystérectomie seule par rapport à l'hystérectomie avec ovariectomie bilatérale chez les femmes préménopausées atteintes d'affections gynécologiques bénignes étaient admissibles. Toute approche chirurgicale pouvait être utilisée.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs de la revue ont évalué les essais à inclure de façon indépendante. Les auteurs des études ont été contactés si les informations n'étaient pas claires.

Résultats principaux

Un seul ECR comparant les avantages et les risques de l'hystérectomie avec ou sans ovariectomie a été identifié. Les résultats de cet ECR pilote n'ont pas été publiés et nous n'avons pas pu les obtenir. Par conséquent, aucune donnée n'a pu être incluse dans cette revue.

Conclusions des auteurs

Les conclusions de cette revue sont limitées par un manque d'ECR. Bien qu'aucune preuve issue d'ECR ne soit disponible, il existe de plus en plus de preuves issues d'études d'observation que la ménopause chirurgicale peut avoir un impact négatif sur la santé cardiovasculaire et la mortalité toutes causes confondues.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Hystérectomie versus hystérectomie avec ablation des ovaires chez les femmes préménopausées

Objectif de la revue : Les auteurs Cochrane ont examiné les éléments de preuve sur les risques et les avantages de l'ablation ou de la conservation des ovaires au moment de l'hystérectomie pour une maladie gynécologique bénigne chez les femmes préménopausées.

Contexte : L'ablation des ovaires au moment de l'hystérectomie pourrait réduire le risque de cancer de l'ovaire et de la nécessité de procédures gynécologiques futures. Toutefois, les femmes préménopausées ayant subi une ablation des ovaires seraient à risque accru de maladies cardiovasculaires et d'autres complications de la ménopause précoce. Il n'est pas encore clair si on doit recommander aux femmes préménopausées de faire retirer leurs ovaires ou de les conserver au moment de l'hystérectomie.

Caractéristiques des études : Des études ont été recherchées jusqu'à janvier 2014. Aucune étude randomisée n'était disponible ayant comparé hystérectomie sans ablation des ovaires par rapport à l'hystérectomie avec ablation des ovaires.

Principaux résultats : En raison du manque d'études appropriées, cette revue ne fournit pas de preuves pour appuyer l'ablation ou la conservation des ovaires au moment de l'hystérectomie chez les femmes préménopausées. Par conséquent, jusqu'à ce que des preuves soient disponibles, l'ablation prophylactique des ovaires devrait être considérée avec prudence.

Notes de traduction

Traduction réalisée par le Centre Cochrane Français