Intervention Review

Orthodontic treatment for deep bite and retroclined upper front teeth in children

  1. Declan T Millett1,*,
  2. Susan Cunningham2,
  3. Kevin D O'Brien3,
  4. Philip E Benson4,
  5. Alison Williams5,
  6. Cesar M de Oliveira6

Editorial Group: Cochrane Oral Health Group

Published Online: 18 OCT 2006

Assessed as up-to-date: 28 NOV 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD005972.pub2

How to Cite

Millett DT, Cunningham S, O'Brien KD, Benson PE, Williams A, de Oliveira CM. Orthodontic treatment for deep bite and retroclined upper front teeth in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 4. Art. No.: CD005972. DOI: 10.1002/14651858.CD005972.pub2.

Author Information

  1. 1

    Cork University Dental School and Hospital, Oral Health and Development, Cork, Ireland

  2. 2

    Eastman Dental Institute, UCL, Department of Orthodontics, London, UK

  3. 3

    School of Dentistry, The University of Manchester, Orthodontics, Manchester, UK

  4. 4

    School of Clinical Dentistry, Academic Unit of Oral Health and Development, Sheffield, UK

  5. 5

    GKT Dental Institute, Oral Health Services Research and Dental Public Health, London, UK

  6. 6

    University College London, Department of Epidemiology and Public Health, London, UK

*Declan T Millett, Oral Health and Development, Cork University Dental School and Hospital, University College, Cork, Ireland. d.millett@ucc.ie.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 OCT 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Correction of the type of dental problem where the bite is deep and the upper front teeth are retroclined (Class II division 2 malocclusion) may be carried out using different types of orthodontic treatment. However, in severe cases, surgery to the jaws in combination with orthodontics may be required. In growing children, treatment may sometimes be carried out using special upper and lower dental braces (functional appliances) that can be removed from the mouth. In many cases this treatment does not involve taking out any permanent teeth. Often, however, further treatment is needed with fixed braces to get the best result. In other cases, treatment aims to move the upper first permanent molars backwards to provide space for the correction of the front teeth. This may be carried out by applying a force to the teeth and jaws from the back of the head using a head brace (headgear) and transmitting this force to a part of a fixed or removable dental brace. This treatment may or may not involve the removal of permanent teeth. In some cases, neither functional appliances nor headgear are required and treatment may be carried out without extraction of any permanent teeth. Instead of using a headgear, in certain cases, the back teeth are held back in other ways such as with an arch across or in contact with the front of the roof of the mouth which links two bands glued to the back teeth. Often in these cases, two permanent teeth are taken out from the middle of the upper arch (one on each side) to provide room to correct the upper front teeth. It is important for orthodontists to find out whether orthodontic treatment only, carried out without the removal of permanent teeth, in children with a Class II division 2 malocclusion produces a result which is any different from no orthodontic treatment or orthodontic treatment only involving extraction of permanent teeth.

Objectives

To establish whether orthodontic treatment, carried out without the removal of permanent teeth, in children with a Class II division 2 malocclusion, produces a result which is any different from no orthodontic treatment or orthodontic treatment involving removal of permanent teeth.

Search methods

The following electronic databases were searched: the Cochrane Oral Health Group Trials Register (to 23 November 2011), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Issue 4), MEDLINE via OVID (1948 to 23 November 2011), and EMBASE via OVID (1980 to 23 November 2011). International researchers, likely to be involved in Class II division 2 clinical trials, were contacted to identify any unpublished or ongoing trials.

Selection criteria

Trials were selected if they met the following criteria: randomised controlled trials (RCTs) and controlled clinical trials (CCTs) of orthodontic treatments to correct deep bite and retroclined upper front teeth in children.

Data collection and analysis

Screening of eligible studies, assessment of the methodological quality of the trials and data extraction were to be conducted in duplicate and independently by two review authors. Results were to be expressed as random-effects models using mean differences for continuous outcomes and risk ratios for dichotomous outcomes with 95% confidence intervals. Heterogeneity was to be investigated including both clinical and methodological factors.

Main results

No RCTs or CCTs were identified that assessed the treatment of Class II division 2 malocclusion in children.

Authors' conclusions

It is not possible to provide any evidence-based guidance to recommend or discourage any type of orthodontic treatment to correct Class II division 2 malocclusion in children.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Orthodontic treatment for deep bite and retroclined upper front teeth in children

There is no evidence to recommend or discourage any type of orthodontic treatment to correct the type of dental problem in children where the bite is deep and the upper front teeth are retroclined (tilted toward the roof of the mouth).
It would be useful for an orthodontist to know the best way to treat a child with deep bite and retroclined upper front teeth. There are two main treatment options which orthodontists can use: a removable 'functional' brace, which fits both the upper and the lower teeth, followed by fixed braces or taking out teeth (usually two upper teeth) followed by fixed braces. At present, there is no evidence to show whether orthodontic treatment without taking out teeth in children with deep bite and retroclined upper front teeth is better or worse than orthodontic treatment involving taking out teeth or no orthodontic treatment.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Traitement orthodontique en cas de supraclusion et de rétroversion des dents avant supérieures chez les enfants

Contexte

Différents types de traitements orthodontiques permettent de corriger un type de problème dentaire dans lequel on observe une supraclusion et une rétroversion des dents avant supérieures (malocclusion de classe II division 2). Toutefois, dans certains cas graves, une chirurgie maxillo-faciale associée à un traitement orthodontique peut s'avérer nécessaire. Chez les enfants en pleine croissance, il est possible d'avoir recours à un traitement utilisant un appareil orthodontique spécial pour les dents supérieures et inférieures (dispositifs fonctionnels) pouvant être retiré de la bouche. En général, ce traitement exclut l'arrachage de dents permanentes. Toutefois, un autre traitement est souvent requis avec un appareil orthodontique fixe afin d'obtenir des résultats optimaux. Dans d'autres cas, le traitement consiste à déplacer les premières molaires permanentes supérieures vers l'arrière afin de laisser suffisamment d'espace pour corriger les dents de devant. Pour ce faire, il suffit d'appliquer une force sur les dents et les mâchoires depuis l'arrière de la tête en utilisant un dispositif crânien (dispositif amovible extrabuccal) et en répercutant cette force sur une partie d'un appareil orthodontique fixe ou amovible. Il est possible que ce traitement exige l'arrachage de dents permanentes. Dans certains cas, aucun dispositif fonctionnel ou crânien n'est requis et le traitement peut être effectué sans l'arrachage de dents permanentes. Dans certains cas, au lieu d'utiliser un dispositif crânien, les dents de derrière sont retenues différemment, par exemple : à l'aide d'un arc placé de part et d'autre ou contre l'avant du palais et qui relie deux bagues collées aux dents de derrière. En général, deux dents permanentes sont alors arrachées au milieu de l'arcade supérieure (une de chaque côté) afin de fournir suffisamment d'espace pour redresser les dents avant supérieures. Il est important pour les orthodontistes de savoir si un traitement orthodontique seul, sans procéder à l'arrachage de dents permanentes chez les enfants présentant une malocclusion de classe II division 2, produit un résultat différent comparé à l'absence de traitement ou à un traitement orthodontique impliquant uniquement l'arrachage de dents permanentes.

Objectifs

Définir si un traitement orthodontique seul, sans arracher de dents permanentes chez les enfants présentant une malocclusion de classe II division 2, produit un résultat différent comparé à l'absence de traitement ou à un traitement orthodontique impliquant l'arrachage de dents permanentes.

Stratégie de recherche documentaire

Les bases de données électroniques suivantes ont été examinées : le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu’au 23 novembre 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library2011, Numéro 4), MEDLINE via OVID (de 1948 au 23 novembre 2011), EMBASE via OVID (de 1980 au 23 novembre 11). Des chercheurs internationaux, susceptibles d'être intégrés aux essais cliniques de classe II division 2, ont été contactés afin d'identifier les essais en cours ou non publiés.

Critères de sélection

Les essais étaient inclus s'ils répondaient aux critères suivants : des essais contrôlés randomisés (ECR) et des essais cliniques contrôlés (ECC) portant sur des traitements orthodontiques permettant de corriger une supraclusion et une rétroversion des dents avant supérieures chez des enfants.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont procédé, de façon indépendante et à deux reprises, à l'analyse des études éligibles, l'évaluation de la qualité méthodologique des essais et l'extraction des données. Les résultats étaient exprimés sous la forme de modèles à effets aléatoires à l'aide de différences moyennes pour les résultats continus et de risques relatifs pour les résultats dichotomiques avec des intervalles de confiance à 95 %. L'hétérogénéité devait faire l'objet d'études, notamment les facteurs cliniques et méthodologiques.

Résultats Principaux

Aucun ECR ou ECC évaluant le traitement d'une malocclusion de classe II division 2 chez des enfants n'a été identifié.

Conclusions des auteurs

Il est impossible de fournir des conseils basés sur des preuves pour recommander ou déconseiller un type de traitement orthodontique permettant de corriger une malocclusion de classe II division 2 chez des enfants.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Traitement orthodontique en cas de supraclusion et de rétroversion des dents avant supérieures chez les enfants

Traitement orthodontique en cas de supraclusion et de rétroversion des dents avant supérieures chez les enfants

Aucune preuve ne permet de recommander ou de déconseiller un type de traitement orthodontique pour corriger un type de problème dentaire chez des enfants présentant une supraclusion et une rétroversion des dents avant supérieures (inclinées vers la voûte palatine).
Il serait utile pour un orthodontiste de connaître la meilleure méthode de traitement de ces problèmes dentaires. Il existe deux options de traitement principales que les orthodontistes peuvent utiliser : un appareil orthodontique « fonctionnel » amovible qui se place sur les dents supérieures et inférieures, suivi d'un appareil orthodontique fixe ou l'arrachage de dents (en général deux dents supérieures) suivi d'un appareil orthodontique fixe. À l'heure actuelle, aucune preuve ne permet de démontrer qu'un traitement orthodontique sans arracher de dents chez les enfants présentant une supraclusion et une rétroversion des dents avant supérieures est recommandé ou déconseillé comparé à un traitement orthodontique procédant à l'arrachage de dents ou à l'absence de traitement orthodontique.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 10th April, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

對於兒童深咬以及上顎前牙後傾的矯正治療

更正深咬和上顎前牙後傾(第2類第2級的咬合不良)的牙齒問題,可使用不同矯正方式治療。然而,在嚴重的案例中,也許需要顎骨手術合併矯正治療。正在發育的小孩,治療有時需要使用特殊的可移除式的上下牙齒矯正器(功能性矯正裝置).在許多案例,這種治療不包含去除任何的恆牙.然而,更進一步的固定式矯正器是必要的,以得到最好的治療結果.有的案例,治療會將第一個永久大臼齒向後移動,以提供前牙的更正空間.這也許透過應用力量於牙齒和下頜從頭部後面使用一個矯正裝置(頭套headgear)和傳達此力量給部分固定或可移動的牙科矯正裝置.治療可能牽涉到是否移除恆牙.有時,功能性矯正裝置或頭套可能都不被需要,並且也不需要拔除任何的恆牙.在某些情況下不使用頭套,將臼齒往後移是用其他方式,例如在橫跨牙弓或上顎的裝置上,連結兩個咬正齒環在臼齒上.通常這種狀況下,兩個恆牙會被移除(一側一個)以提供上顎前牙所需的空間.面對治療第2級第2類咬合不正的兒童,判斷只做矯正治療不拔除恆牙與不作治療或矯正拔牙的結果是否相同,對於矯正醫生是很重要的.

目標

建立齒顎矯正治療對於第2類第2級的咬合不良,執行不拔除恆牙方式,是否導致與沒有矯正介入或拔除恆牙方式有不同的結果.

搜尋策略

搜尋The Cochrane Oral Health Group's Trials Register, the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE and EMBASE, 手動搜尋主要的國際矯正期刊至2006年4月.沒有語言或發表狀況的限制.聯繫有關參與第2級第2類臨床試驗的學者,以得知未發表成果或進行中之試驗。

選擇標準

試驗選擇標準如下:針對兒童深咬及上顎前牙後傾矯正治療之隨機對照試驗(RCTs)與受控臨床試驗(CCTs)

資料收集與分析

由兩位回顧作者分別進行研究篩選,試驗方法的品質評估,資料擷取等工作.結果由隨機效應模型顯示,連續變項結果計算平均差,二分變項則計算風險值,信賴區間為95%.同時探討臨床及方法學因素之異質性.

主要結論

估計分類II分裂2的咬合不良治療,對於兒童的RCTs或CCTs並未被確認.

作者結論

無法提供任何實證資料去建議或排除任何有關改正兒童第二級第二類咬合不良的治療.

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院吳怡樺翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

目前,並沒有證據去建議或勸退任何形式的矯正治療對於有著深咬及上顎前牙後傾(往口頂方向傾斜)的兒童,對矯正醫師而言,了解處理兒童深咬及上顎前牙後傾的最佳方式是很有幫助的。主要有兩個治療方式可供矯正醫師選擇:使用全口可移動式功能性矯正裝置,接著是固定的矯正治療或是拔除牙齒(通常是兩個上顎牙齒)後進行固定的矯正治療.直到目前,也還沒有足夠的證據顯示,針對治療深咬和上顎前牙後傾的兒童,拔除牙齒,還是不拔除牙齒或甚至不作矯正治療,那一種方式較好.