Intervention Review

Pharmaceutical policies: effects of reference pricing, other pricing, and purchasing policies

  1. Morten Aaserud2,
  2. Astrid Austvoll-Dahlgren1,
  3. Jan Peter Kösters3,
  4. Andrew D Oxman1,*,
  5. Craig Ramsay4,
  6. Heidrun Sturm5

Editorial Group: Cochrane Effective Practice and Organisation of Care Group

Published Online: 19 APR 2006

Assessed as up-to-date: 24 JAN 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD005979


How to Cite

Aaserud M, Austvoll-Dahlgren A, Kösters JP, Oxman AD, Ramsay C, Sturm H. Pharmaceutical policies: effects of reference pricing, other pricing, and purchasing policies. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 2. Art. No.: CD005979. DOI: 10.1002/14651858.CD005979.

Author Information

  1. 1

    Norwegian Knowledge Centre for the Health Services, Oslo, Norway

  2. 2

    Norwegian Medicines Agency, Statens legemiddelverk, Oslo, Norway

  3. 3

    Rigshospitalet, Dept. 7112, Nordic Cochrane Centre, Copenhagen Ø, Denmark

  4. 4

    University of Aberdeen, Health Services Research Unit, Division of Applied Health Sciences, Aberdeen, UK

  5. 5

    University Medical Center Tübingen, Comprehensive Cancer Center, Tübingen, Germany

*Andrew D Oxman, Norwegian Knowledge Centre for the Health Services, P.O. Box 7004, St. Olavs plass, Oslo, N-0130, Norway. oxman@online.no.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 APR 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Pharmaceuticals can be important for people's health. At the same time drugs are major components of health care costs. Pharmaceutical pricing and purchasing policies are used to determine or affect the prices that are paid for drugs. Examples are price controls, maximum prices, price negotiations, reference pricing, index pricing and volume-based pricing policies. The essence of reference pricing is to establish a maximum level of reimbursement for a group of drugs assumed to be therapeutically equivalent.

Objectives

To determine the effects of pharmaceutical pricing and purchasing policies on drug use, healthcare utilisation, health outcomes and costs (expenditures).

Search methods

We searched the following databases and web sites: Effective Practice and Organisation of Care Group Register (date of last search: 22/08/03), Cochrane Central Register of Controlled Trials (15/10/03), MEDLINE (07/09/05), EMBASE (07/09/05), ISI Web of Science (08/09/05), CSA Worldwide Political Science Abstracts (21/10/03), EconLit (23/10/03), SIGLE (12/11/03), INRUD (21/11/03), PAIS International (23/03/04), International Political Science Abstracts (09/01/04), NHS EED (20/02/04), PubMed (25/02/04), NTIS (03/03/04), IPA (22/04/04), OECD Publications & Documents (30/08/05), SourceOECD (30/08/05), World Bank Documents & Reports (30/08/05), World Bank e-Library (04/05/05), JOLIS (22/08/05), Global Jolis (22/08/05 and 23/08/05), WHOLIS (29/08/05).

Selection criteria

Policies in this review were defined as laws, rules, financial and administrative orders made by governments, non-government organisations or private insurers. To be included a study had to include an objective measure of at least one of the following outcomes: drug use, healthcare utilisation, health outcomes, and costs (expenditures); the study must be a randomised controlled trial, non-randomised controlled trial, interrupted time series analysis, repeated measures study or controlled before-after study of a pharmaceutical pricing or purchasing policy for a large jurisdiction or system of care.

Data collection and analysis

Two reviewers independently extracted data and assessed study limitations. Quantitative analysis of time series data, for studies with sufficient data, and qualitative analyses were undertaken.

Main results

We included 10 studies of reference pricing and one study of index pricing. Most of the reference pricing studies were for senior citizens in British Columbia, Canada. The use (dispensing) of reference drugs increased in five studies, between 60% and 196% immediately after introduction of reference drug pricing, whereas the use of cost sharing drugs decreased by between 19% and 42% in four studies. In three studies the reference drug group expenditures decreased (range 19% - 50%), whereas in the fourth study the expenditures increased by 5% in the short term. The results after six months of reference pricing do not show any clear pattern in relationship to the immediate effects. We found no evidence of adverse effects on health and no clear evidence of increased health care utilisation. For index pricing the evidence was much more limited than for reference drug pricing. A small reduction in drug prices was found.

Authors' conclusions

We found relatively few studies of pricing policies. The majority of the studies dealt with reference pricing. They had few methodological limitations. Based on the evidence in this review, mostly from senior citizens in British Columbia, Canada, reference drug pricing can reduce third party drug expenditures by inducing a shift in drug use towards less expensive drugs. We found no evidence of adverse effects on health and no clear evidence of increased health care utilisation. The analysis and reporting of the effects on patient drug expenditures were limited in the included studies and administration costs were not reported.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Large amounts of health care money are spent on drugs, and these amounts are increasing. Spending more on drugs could mean less money for hospitals, doctors or even other non-health care services. There is therefore a pressure to control the costs of drugs, without decreasing health benefits.

This review found 11 studies that evaluated two ways that governments, non-government agencies and health insurance companies have used to try to control costs. Ten studies evaluated reference pricing and one study evaluated index pricing. The review did not find any rigorous studies that evaluated other pricing policies, such as direct price controls, maximum prices and price negotiations, although such policies are commonly used.

When reference pricing is used, one 'reference drug' is chosen from a group of drugs that are equally effective and safe. The price for the reference drug is covered, but if people want a more expensive drug from that group they have to pay the difference in price. This review found that reference pricing resulted in less use of the more expensive drugs and more use of reference drugs. This generally decreased the amount spent on drugs by third party payers (such as government drug insurance plans). Reference pricing was not found to have adverse effects on health. Nor did it increase the use of health services, with the possible exception of an increased number of consultations when reference pricing is started, when patients switch from a more expensive drug to a reference drug. The studies were mostly well designed. However, most of the studies involved senior citizens in British Columbia and it is not certain what the effect of reference pricing would be in other places or for other drugs.

When index pricing is used, an 'index price' is set for a group of similar drugs. The index price is the amount that a pharmacy receives from the government or insurance company when one of the drugs from the group is dispensed. By choosing drugs that are cheaper than the index price the pharmacies can keep the difference. This should lead to an increase in the dispensing of cheaper drugs. This may also lead to the pharmaceutical companies lowering their prices to ensure that pharmacies choose their drugs. One study from Norway found that index pricing led to a small decrease in drug prices.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Les politiques pharmaceutiques : effets des prix de référence, des autres politiques de fixation des prix et des politiques d'achat.

Contexte

Les produits pharmaceutiques peuvent être importants pour la santé des populations. Par ailleurs, les médicaments constituent une composante majeure des coûts médicaux. Des politiques de tarification et d'achat sont utilisées dans le domaine pharmaceutique pour déterminer ou influer sur les prix au détail des médicaments. Nous pouvons citer par exemple les politiques de contrôle des prix, de prix plafond, de négociation des prix, de prix de référence, de prix indicatifs et de tarification dépendant du volume. L'idée du prix de référence est l'instauration d'un niveau maximum de remboursement pour un groupe de médicaments supposés être thérapeutiquement équivalents.

Objectifs

Déterminer les effets des politiques d'achat et de stabilisation des prix dans le domaine pharmaceutique sur ​​l'utilisation de médicaments, la délivrance des soins médicaux, la santé publique et les coûts (dépenses).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans les bases de données et les sites Web suivants : le registre du groupe Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins (date de la dernière recherche : 22/08/03), le registre Cochrane des essais contrôlés (15/10/03), MEDLINE (07/09/05), EMBASE (07/09/05), ISI Web of Science (08/09/05), CSA Worldwide Political Science Abstracts (21/10/03), EconLit (23/10/03), SIGLE (12/11/03), INRUD (21/11/03), PAIS International (23/03/04), International Political Science Abstracts (09/01/04), NHS EED (20/02/04), PubMed (25/02/04), NTIS (03/03/04), IPA (22/04/04), OECD Publications & Documents (30/08/05), SourceOECD (30/08/05), World Bank Documents & Reports (30/08/05), World Bank e-Library (04/05/05), JOLIS (22/08/05), Global Jolis (22/08/05 et 23/08/05) et WHOLIS (29/08/05).

Critères de sélection

Dans cette revue, on entend part 'politiques' des lois, des règles, des ordonnances financières et administratives prises par des gouvernements, des organisations non gouvernementales ou des assureurs privés. Pour être retenue, une étude devait inclure une mesure objective d'au moins un des critères de jugement suivants : l'utilisation des médicaments, l'utilisation de soins médicaux, la santé publique et les coûts (dépenses) ; l'étude doit être un essai contrôlé randomisé, un essai contrôlé non-randomisé, une analyse de séries temporelles interrompues, une étude de mesures répétées ou une étude contrôlée avant-après portant sur une politique d'achat ou de stabilisation des prix dans le domaine pharmaceutique pour un territoire ou un système médical de taille importante.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment extrait les données et évalué les limitations des études. Nous avons effectué une analyse quantitative des données de séries chronologiques pour les études disposant de données suffisantes, ainsi que des analyses qualitatives.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 10 études sur la politique du prix de référence et une étude sur la tarification indicative. La plupart des études sur la politique du prix de référence concernaient des personnes âgées en Colombie-Britannique, Canada. L'utilisation (distribution) des médicaments de référence avait augmenté dans cinq études, entre 60 % et 196 %, immédiatement après l'introduction de la tarification par médicament de référence, tandis que la consommation de médicaments à coût partagé avait baissé de 19 % à 42 % dans quatre études. Dans trois études, les dépenses pour le groupe du médicament de référence ont diminué (entre 19 % et 50 %), tandis que dans la quatrième étude les dépenses ont augmenté à court terme de 5 %. Les résultats après six mois de politique du prix de référence ne montrent pas de tendance claire en relation avec les effets immédiats. Nous n'avons trouvé aucune preuve d'effets indésirables sur la santé, ni de preuve claire d'une consommation accrue de soins médicaux. Les données étaient beaucoup plus limitées pour la politique du prix indicatif que pour la tarification par médicament de référence. Une légère réduction du prix des médicaments a été constatée.

Conclusions des auteurs

Nous n'avons trouvé peu d'études sur les politiques de fixation des prix. La majorité des études portaient sur la politique du prix de référence. Elles étaient accompagnées de quelques limites méthodologiques. Les données rassemblées dans cette revue, provenant pour la plupart de personnes âgées en Colombie-Britannique, Canada, permettent de dire que la tarification par médicament de référence peut réduire les dépenses en médicaments assumées par des tiers en induisant une plus grande utilisation des médicaments de bas prix. Nous n'avons trouvé aucune preuve d'effets indésirables sur la santé, ni de preuve claire d'une utilisation élevée de soins médicaux. L'analyse et le compte-rendu des effets sur les dépenses en médicaments assurées par les patients sont limitées dans les études incluses et les coûts liés à l'administration n'ont pas été rapportés.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Les politiques pharmaceutiques : effets des prix de référence, des autres politiques de fixation des prix et des politiques d'achat.

Une grande partie des dépenses médicales est consacrée aux médicaments, et ces chiffres sont croissants. Dépenser plus pour les médicaments pourrait signifier qu'il y aurait moins d'argent pour les hôpitaux, les médecins et également pour les services paramédicaux. Il y a donc une motivation pour le contrôle du coût des médicaments, sans entraîner la réduction des prestations médicales.

Cette revue a trouvé 11 études ayant évalué deux manières utilisées par les gouvernements, les organisations non gouvernementales et les compagnies d'assurance médicale pour tenter de contrôler les coûts. Dix études ont évalué le prix de référence et une étude a évalué le prix indicatif. La revue n'a pas trouvé d'études rigoureuses ayant évalué d'autres politiques de stabilisation des prix, telles que le contrôle direct des prix, les prix maximaux et la négociation des prix, bien que ces politiques soient couramment appliquées.

Lorsque la politique du prix de référence est utilisée, un 'médicament de référence' est choisi pour un groupe de médicaments également efficaces et sûrs. Le prix du médicament de référence est couvert, mais si les usagers ont besoin d’un médicament plus cher de ce groupe, ils doivent payer la différence de prix. Cette revue a constaté que la politique du prix de référence résultait en une moindre utilisation des médicaments plus coûteux et une plus grande utilisation des médicaments de référence. Cela aboutissait généralement à une diminution des sommes consacrées aux médicaments par les tiers payeurs (tels que les régimes gouvernementaux d'assurance-médicaments). Aucun effet indésirable sur la santé n'a pu être attribué à la politique du prix de référence. Elle n'a pas augmenté l'utilisation des services médicaux, à l'exception possible d'une augmentation du nombre de consultations lors de la mise en place du prix de référence, quand les patients veulent passer d'un médicament plus coûteux à un médicament de référence. La plupart des études étaient bien conçues. Cependant, la plupart des études concernaient des personnes âgées en Colombie-Britannique et on n'est pas certain de ce que serait l'effet du prix de référence dans d'autres contextes ou pour d'autres médicaments.

Lorsque la tarification indicative est utilisée, un 'prix indicatif' est fixé pour un groupe de médicaments similaires. Ce prix indicatif est le montant que perçoit une pharmacie de la part du gouvernement ou de la société d'assurance lorsqu'elle sert un médicament du groupe. Si elles choisissent des médicaments moins chers que le prix indicatif, les pharmacies peuvent conserver la différence. Cela devrait conduire à une plus grande distribution des médicaments les moins chers. Cela peut également conduire les sociétés pharmaceutiques à baisser leurs prix afin que les pharmacies choisissent leurs médicaments. Une étude effectuée en Norvège a constaté que les prix indicatifs conduisaient à une légère baisse des prix des médicaments.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 21st August, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

藥物政策:參考價,其他定價,與採購政策的影響

藥物對於民眾的健康是很重要的。同時藥物也是健康照護成本中主要的費用。藥物定價與採購政策被用來決定或影響給付藥物的價格。實例為價格控制,最高價格,價格談判,參考價,指標價與以數量為準的定價政策。參考價的重點就是建立一個償付具有相同療效的一組藥物的最大水準。

目標

確定藥物定價與採購政策對於藥物使用,健康照護利用,健康結果與成本(花費)的效果。

搜尋策略

我們檢索以下的資料庫與網站:Effective Practice and Organisation of Care Group Register (最後一次檢索的日期: 22/08/03),Cochrane Central Register of Controlled Trials (15/10/03),MEDLINE (07/09/05),EMBASE (07/09/05),ISI Web of Science (08/09/05),CSA Worldwide Political Science Abstracts (21/10/03),EconLit (23/10/03),SIGLE (12/11/03),INRUD (21/11/03),PAIS International (23/03/04),International Political Science Abstracts (09/01/04),NHS EED (20/02/04),PubMed (25/02/04),NTIS (03/03/04),IPA (22/04/04),OECD Publications & Documents (30/08/05),SourceOECD (30/08/05),World Bank Documents & Reports (30/08/05),World Bank eLibrary (04/05/05),JOLIS (22/08/05),Global Jolis (22/08/05 與23/08/05),WHOLIS (29/08/05)。

選擇標準

這篇回顧中的政策被定義為由政府,非政府組織或私人保險提供者訂定的法律,規定,財務與管理的命令。納入的研究必須包括至少下列客觀測量的結果:藥物使用,健康照護利用,健康結果,與成本(費用);研究必須是關於大範圍或照護系統的藥物定價或採購政策的隨機對照試驗,間斷時間序列分析,重複測量研究或前後對照研究。

資料收集與分析

兩名回顧作者分別摘錄資料並評估研究限制。由於研究有足夠的資料,因此進行時間序列資料的量性分析與質性分析。

主要結論

我們納入10篇關於參考價的研究與一篇指標價的研究。大部分有關參考價的研究是針對不列癲哥倫比亞,加拿大的老年人口。五篇研究顯示,參考藥物的使用(配藥)有增加,在引入參考藥物的定價後立即增加了60%至196%,然而四篇研究顯示成本共享藥物的使用則減少了19%至42%。三篇研究顯示參考藥物組的費用有減少(19%至50%),然而第四篇研究則顯示短期費用增加了5%。六個月後的結果顯示參考價沒有任何立即明顯的效果。我們沒有發現對於健康有負面影響的證據,且沒有增加健康照護利用的明確證據。指標定價的證據比參考藥物價格受限更多。結果發現藥物價格有些微降低。

作者結論

我們發現價格政策的研究相對地較少。大多數的研究是處理參考價格。它們有少數方法學上的限制。根據這篇回顧的證據,大部分來自英國哥倫比亞,加拿大的高齡人口,顯示參考藥物價格會經由轉用較不昂貴的藥物而減少第三方的藥物費用,。我們沒有發現對於健康有負面影響的證據,且沒有增加健康照護利用的明確證據。關於病患藥物費用之效果的分析與報告受限於納入的研究,且未報告成本管理的結果。

翻譯人

本摘要由高雄榮民總醫院金沁琳翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

健康照護的費用主要花費在藥物上,且這些費用在增加中。花費較多在藥物上可能意味著住院,就診或甚至其他非健康的照護服務的費用較少。因此在不減少健康效益下,有控制藥物成本的壓力。這篇回顧發現11篇研究,評估政府,非政府機構與健康保險公司所使用的兩種嘗試控制成本的方式。回顧並未發現任何評估其他的定價政策,如直接控制價格,最大價格與價格談判之嚴謹的研究,雖然這種政策經常被使用。當使用參考價格時,則從一群藥物中選擇一種”參考藥物”,其同樣具有效果與安全性。參考藥物的價格有被涵蓋,但如果民眾想要使用該群藥物中更昂貴的藥物,他們必須給付不同的價格。這篇回顧發現參考價格會造成較少使用更昂貴的藥物而較常使用參考藥物。這通常會減少第三方付費者的藥物費用(如政府的藥物保險計畫)。沒有發現參考價格對於健康有負面影響。也不會增加健康服務的使用,以及開始採用參考定價時病患的昂貴藥物轉換為參考藥物造成諮詢數量可能增加的例外。大部分的研究設計良好。然而,大部分的研究包含英國的高齡人口,且不確定其他地方或其他藥物的參考價格的效果。當使用指標定價時,則相似藥物群中會制定一個”指標價格”。指標價格是當調劑藥物群中的某一藥物時,藥廠所接受政府或保險公司的價格。經由選擇比指標價格更便宜的藥物可以保留差價。這應該會造成調劑便宜的藥物。這也許也會導致藥廠降低價格以確保藥師選擇他們的藥物。一篇挪威的研究發現指標價格會造成藥物價格些微降低。