This is not the most recent version of the article. View current version (25 FEB 2014)

Intervention Review

Heparin-bonded catheters for prolonging the patency of central venous catheters in children

  1. Prakeshkumar S Shah1,*,
  2. Niketa Shah2

Editorial Group: Cochrane Peripheral Vascular Diseases Group

Published Online: 17 OCT 2007

Assessed as up-to-date: 20 AUG 2007

DOI: 10.1002/14651858.CD005983.pub2


How to Cite

Shah PS, Shah N. Heparin-bonded catheters for prolonging the patency of central venous catheters in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 4. Art. No.: CD005983. DOI: 10.1002/14651858.CD005983.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Toronto, Department of Paediatrics and Department of Health Policy, Management and Evaluation, Rm 775A, Toronto, Ontario, Canada

  2. 2

    New Jersey Hospital, Department of Pediatrics, Jersey City, New Jersey, USA

*Prakeshkumar S Shah, Department of Paediatrics and Department of Health Policy, Management and Evaluation, Rm 775A, University of Toronto, 600 University Avenue, Toronto, Ontario, M5G 1XB, Canada. pshah@mtsinai.on.ca.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 17 OCT 2007

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (25 FEB 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Central venous catheters (CVCs) are a mainstay in the management of critically ill children. However, these catheters are associated with mechanical and infectious complications which reduce their life span. Heparin bonding of catheters has shown promise in animal studies and in adults.

Objectives

The primary objective was to determine the effect of heparin-bonded CVCs on the duration of catheter patency in children. Secondary objectives were to determine the effect of heparin-bonded catheters on catheter-related thrombosis, occlusion, sepsis and side effects.

Search methods

The Cochrane Peripheral Vascular Diseases (PVD) Group searched their trials register (last searched 8 August 2007) and the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (last searched The Cochrane Library 2007, Issue 3). We also searched MEDLINE (1966 to March 2007).

Selection criteria

We included randomized and quasi-randomized controlled trials of heparin-bonded catheters versus non heparin-bonded catheters or antibiotic-impregnated catheters that reported on any of the prespecified outcomes, without language restriction.

Data collection and analysis

We assessed the methodological quality of the trials using the information provided in the studies and by contacting authors. We extracted data and estimated the effect size and reported as risk ratio (RR), risk difference (RD) or number needed to treat (NNT), as appropriate.

Main results

We included two eligible studies with a total of 287 patients; both had good methodological quality. There was no difference in the duration of catheter patency between heparin-bonded and non heparin-bonded catheters (median duration seven days versus six days) reported in one study. There was no difference in the risk of catheter-related thrombosis (RR 0.71, 95% CI 0.44 to 1.15; RD -0.05, 95% confidnce interval (CI) 0.13 to 0.02; I2 = 79%). Data from one study revealed a statistically significant reduction in the risk of catheter occlusion (RR 0.06, 95% CI 0.00 to 1.07; RD -0.08, 95% CI -0.13 to -0.02; NNT 13, 95% CI 8 to 50), catheter-related infections (RR 0.06, 95% CI 0.01 to 0.41; RD -0.17, 95% CI -0.25 to -0.10; NNT 6, 95% CI 4 to 10) and catheter colonization (RR 0.21, 95% CI 0.06 to 0.71; RD -0.11, 95% CI -0.19 to -0.04; NNT 9, 95% CI 5 to 25) in the heparin-bonded catheter group.

Authors' conclusions

Two eligible studies on the use of heparin-bonded catheters versus placebo in children were identified. The use of heparin-bonded catheters is a promising therapy but warrants further studies.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Heparin-bonded catheters for prolonging the patency of central venous catheters in children

Central venous catheters are used for prolonged intravenous therapy in the management of critically ill children, for parenteral nutrition, medication and monitoring. Having these catheters in place can cause blood clots in or around the end of the catheter as well as infection, either local or a blood stream infection. As a result, the catheter becomes blocked, eventually to the point that it is occluded and can no longer be used to give fluids. Anticoagulant drugs such as heparin can be given to prolong the usefulness of the catheter or the catheters coated with heparin (heparin-bonded catheters). Heparin can cause side effects such as bleeding, allergic reactions, induced thrombocytopenia (an abnormal drop in the number of platelets in the blood) and osteoporosis with long-term use.

The review authors identified two good quality controlled trial that randomized 287 children aged one day to 16 years to either a heparin-bonded catheter or a standard catheter. The median duration of time that the catheter could be used to give fluids (its patency) was not clearly different with the two types of catheter, seven days in the heparin-bonded catheter group and six days in the standard catheter group. There was a trend towards the heparin-bonded catheter reducing the risk of catheter-related thrombosis over the time the catheter was in and a trend towards reduction in the risk of catheter occlusion in the first week after catheter placement.

The risk of catheter-related infections and bacterial colonization of the catheter were significantly reduced using the heparin-bonded catheter, with a longer time to develop infection (delayed in the heparin-bonded catheter group). There was no significant difference in risk of thrombocytopenia after catheter placement.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Cathéters imprégnés d'héparine pour prolonger la perméabilité des cathéters veineux centraux chez l'enfant

Contexte

Les cathéters veineux centraux (CVC) représentent un pilier de la prise en charge des enfants gravement malades. Cependant, ces cathéters sont associés à des complications mécaniques et infectieuses qui réduisent leur durée de vie. L'imprégnation d'héparine des cathéters s'est montrée prometteuse dans des études animales et chez l'adulte.

Objectifs

L'objectif principal était de déterminer l'effet des CVC imprégnés d'héparine sur la durée de perméabilité des cathéters chez l'enfant. Les objectifs secondaires étaient de déterminer l'effet des cathéters imprégnés d'héparine sur la thrombose liée aux cathéters, l'occlusion, la septicémie et les effets secondaires.

Stratégie de recherche documentaire

Le groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques (MVP) a effectué une recherche dans son propre registre spécialisé (dernière recherche le 8 août 2007) et dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (dernière recherche dans The Cochrane Library 2007, numéro 3). Nous avons également effectué des recherches dans MEDLINE (de 1966 à mars 2007).

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés portant sur des cathéters imprégnés d'héparine versus cathéters non-imprégnés d'héparine ou cathéters imprégnés d'antibiotiques et qui rendaient compte de n'importe lequel des critères de jugement prédéfinis, sans restriction concernant la langue.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué la qualité méthodologique des essais en utilisant les informations fournies dans les études et en contactant les auteurs. Nous avons extrait les données et estimé l'ampleur de l'effet que nous avons exprimé sous forme de risque relatif (RR), de différence de risque (DR) ou de nombre de sujets à traiter (NST), selon le cas.

Résultats Principaux

Nous avons inclus deux études éligibles, portant sur un total de 287 patients ; les deux études étaient de bonne qualité méthodologique. Aucune différence en termes de durée de perméabilité des cathéters entre les cathéters imprégnés et les cathéters non-imprégnés (durée médiane sept jours versus six jours) n'a été indiquée dans l'étude. Il n'y a eu aucune différence concernant le risque de thrombose liée aux cathéters (RR 0,71, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,44 à 1,15 ; DR -0,05, IC à 95 % 0,13 à 0,02 ; I2 = 79 %). Les données d'une étude ont révélé une réduction statistiquement significative du risque d'occlusion du cathéter (RR 0,06, IC à 95 % 0,00 à 1,07 ; DR -0,08, IC à 95 % -0,13 à -0,02 ; NST 13, IC à 95 % 8 à 50), d'infections liées au cathéter (RR 0,06, IC à 95 % 0,01 à 0,41 ; DR -0,17, IC à 95 % -0,25 à -0,10 ; NST 6, IC à 95 % 4 à 10) et de colonisation du cathéter (RR 0,21, IC à 95 % 0,06 à 0,71 ; DR -0,11, IC à 95 % -0,19 à -0,04 ; NST 9, IC à 95 % 5 à 25) dans le groupe avec le cathéter imprégné d'héparine.

Conclusions des auteurs

Deux études éligibles sur l'usage de cathéters imprégnés d'héparine versus placebo chez l'enfant ont été identifiées. L'usage de cathéters imprégnés d'héparine est un traitement prometteur, mais nécessite des études supplémentaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Cathéters imprégnés d'héparine pour prolonger la perméabilité des cathéters veineux centraux chez l'enfant

Cathéters imprégnés d'héparine pour prolonger la perméabilité des cathéters veineux centraux chez l'enfant

Les cathéters veineux centraux sont utilisés pour le traitement intraveineux prolongé dans la prise en charge de l'enfant gravement malade, pour l'alimentation, l'administration de médicaments et la surveillance parentérales. La présence de ces cathéters peut provoquer des caillots sanguins dans l'extrémité des cathéters ou autour de celle-ci, ainsi qu'une infection, soit une infection locale soit une septicémie. En conséquence, le cathéter est obstrué et finit par se boucher, de sorte qu'il ne peut plus être utilisé pour administrer des liquides. Des médicaments anticoagulants, tels que l'héparine, peuvent être administrés pour prolonger l'utilité du cathéter ou des cathéters revêtus d'héparine (cathéters imprégnés d'héparine). L'héparine peut provoquer des effets secondaires, tels que des saignements, des réactions allergiques, une thrombocytopénie induite (une chute anormale du nombre de plaquettes dans le sang) et une ostéoporose avec un usage à long terme.

Les auteurs de la revue ont identifié deux essais contrôlés de bonne qualité qui randomisaient 287 enfants âgés de un jour à 16 ans dans un groupe avec cathéter imprégné d'héparine ou dans un groupe avec cathéter standard. La durée médiane pendant laquelle le cathéter a pu être utilisé pour administrer des liquides (sa perméabilité) n'a pas été nettement différente entre les deux types de cathéter, avec sept jours dans le groupe avec cathéter imprégné d'héparine et six jours dans le groupe avec cathéter standard. On a observé, avec le cathéter imprégné d'héparine, une tendance à la réduction du risque de thrombose liée au cathéter pendant la durée de présence du cathéter et une tendance à la réduction du risque d'occlusion du cathéter au cours de la première semaine suivant la pose du cathéter.

Le risque d'infections liées au cathéter et de colonisation bactérienne du cathéter a été réduit de façon significative en utilisant le cathéter imprégné d'héparine et le temps nécessaire au développement d'une infection a été plus long (infection retardée dans le groupe du cathéter imprégné d'héparine). Il n'y avait pas de différence significative concernant le risque de thrombocytopénie après la pose du cathéter.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 6th December, 2012
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�