Intervention Review

Atrial natriuretic peptide for preventing and treating acute kidney injury

  1. Sagar U Nigwekar1,*,
  2. Sankar D Navaneethan2,
  3. Chirag R Parikh3,
  4. John K Hix4

Editorial Group: Cochrane Renal Group

Published Online: 7 OCT 2009

Assessed as up-to-date: 6 AUG 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD006028.pub2


How to Cite

Nigwekar SU, Navaneethan SD, Parikh CR, Hix JK. Atrial natriuretic peptide for preventing and treating acute kidney injury. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 4. Art. No.: CD006028. DOI: 10.1002/14651858.CD006028.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Rochester School of Medicine and Dentistry, Rochester General Hospital, Rochester, NY, USA

  2. 2

    Glickman Urological and Kidney institute, Cleveland Clinic, Department of Nephrology and Hypertension, Cleveland, OH, USA

  3. 3

    Yale School of Medicine, Section of Nephrology, New Haven, CT, USA

  4. 4

    Rochester General Hospital, Nephrology & Hypertension Unit, Rochester, NY, USA

*Sagar U Nigwekar, Rochester General Hospital, University of Rochester School of Medicine and Dentistry, 1425 Portland Ave, Rochester, NY, 14621, USA. sagarnigs@hotmail.com. sagar.nigwekar@rochestergeneral.org.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 7 OCT 2009

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Acute kidney injury (AKI) is common in hospitalised patients and is associated with significant morbidity and mortality. Despite recent advances, outcomes have not substantially changed in the last four decades. Atrial natriuretic peptide (ANP) has shown promise in animal studies, however randomised controlled trials (RCTs) have shown inconsistent clinical benefits.

Objectives

To assess the benefits and harms of ANP for preventing and treating AKI.

Search methods

We searched CENTRAL, MEDLINE and EMBASE and reference lists of retrieved articles.

Selection criteria

RCTs that investigated all forms of ANP versus any other treatment in adult hospitalised patients with or “at risk” of AKI.

Data collection and analysis

Results were expressed as risk ratios (RR) with 95% confidence intervals (CI) or mean difference (MD). Outcomes were analysed separately for low and high dose ANP for preventing or treating AKI.

Main results

Nineteen studies (11 prevention, 8 treatment; 1,861 participants) were included. There was no difference in mortality between ANP and control in either the low or high dose prevention studies. Low (but not high) dose ANP was associated with a reduced need for RRT in the prevention studies (RR 0.32, 95% CI 0.14 to 0.71). Length of hospital and ICU stay were significantly shorter in the low dose ANP group. For established AKI, there was no difference in mortality with either low or high dose ANP. Low (but not high) dose ANP was associated with a reduction in the need for RRT (RR 0.54, 95% CI 0.30 to 0.98). High dose ANP was associated with more adverse events (hypotension, arrhythmias). After major surgery there was a significant reduction in RRT requirement with ANP in the prevention studies (RR 0.56, 95% CI 0.32 to 0.99), but not in the treatment studies. There was no difference in mortality between ANP and control in either the prevention or treatment studies. There was a reduced need for RRT with low dose ANP in patients undergoing cardiovascular surgery (RR 0.35, 95% CI 0.18 to 0.70). ANP was not associated with outcome improvement in either radiocontrast nephropathy or oliguric AKI.

Authors' conclusions

ANP may be associated with improved outcomes when used in low doses for preventing AKI and in managing postsurgery AKI and should be further explored in these two settings. There were no significant adverse events in the prevention studies, however in the high dose ANP treatment studies there were significant increases hypotension and arrhythmias.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Atrial natriuretic peptide for preventing and treating acute kidney injury

Acute kidney injury (AKI) is a generic term for an abrupt and sustained decrease in kidney function resulting in retention of nitrogenous (urea and creatinine) and a fall in urine output. Sepsis (infection), shock, trauma, kidney stones, kidney infection, drug toxicity or drug abuse are common causes of AKI. AKI is common in hospitalised patients, with the overall incidence of AKI estimated to be around 24-30 cases/1000 hospital discharges and 6% of those are critically ill. Sepsis, hypovolaemia, drug toxicity, major surgery and diagnostic investigations using radiocontrast dyes are some of the most common associated causes of hospital-acquired AKI. Restoration of kidney function is the goal of any treatment and can involve drug interventions or kidney dialysis. Atrial natriuretic peptide (ANP) has been shown to increase urine production and to reduce kidney inflammation. The aim of this review was to investigate the use of ANP in preventing AKI and treating established AKI. We identified 19 studies (11 prevention and 8 treatment) using low or high dose ANP, enrolling 1,861 patients. There was no difference in the number of deaths between ANP and control for studies preventing or treating AKI. The need for dialysis was significantly lower in both the low dose ANP treatment and prevention studies as well as for patients undergoing major surgery. The length of time spend in hospital and ICU was shorter for patients receiving low dose ANP. High dose ANP was associated with more hypotension and cardiac arrhythmias in patients with established AKI. ANP may be associated with improved outcomes when used in low doses for preventing AKI and in managing postsurgery AKI. There were no significant adverse events in the prevention studies, however in the high dose ANP treatment studies there were significant increases in hypotension and arrhythmias.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Facteur natriurétique auriculaire pour prévenir et traiter les lésions aiguës du rein

Contexte

Les lésions rénales aiguës (LRA) sont fréquentes chez les patients hospitalisés et sont associées à un taux de morbidité et de mortalité significatif. Malgré les récents progrès, les résultats n'ont pas changé de façon significative au cours des quatre dernières décennies. Le facteur natriurétique auriculaire (FNA) a donné de l'espoir dans les études réalisées sur des animaux ; cependant, les essais contrôlés randomisés (ECR) ont indiqué des bénéfices cliniques irréguliers.

Objectifs

Évaluer les bénéfices et inconvénients du FNA pour prévenir et traiter les LRA.

Stratégie de recherche documentaire

CENTRAL, MEDLINE et EMBASE ainsi que les listes de référence des articles extraits ont été consultés.

Critères de sélection

ECR qui ont examiné toutes les formes du FNA par opposition à tout autre traitement chez des patients adultes hospitalisés atteints d'une LRA ou exposés à un risque  de LRA.

Recueil et analyse des données

Les résultats ont été exprimés sous la forme de risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % ou une différence moyenne (DM). Les résultats ont été analysés séparément pour les doses de FNA faibles et élevées pour prévenir ou traiter les LRA.

Résultats Principaux

Dix-neuf études (11 préventions, 8 traitements ; 1 861 patients) ont été incluses. Aucune différence n'a été observée dans la mortalité entre le FNA et le contrôle dans aucune des études portant sur la prévention avec une dose faible ou élevée. Le FNA de faible dose (et non pas celui de dose élevée) a été associé à un besoin réduit de TRS dans les études de prévention (RR de 0,32, IC à 95% de 0,14 à 0,71). La durée du séjour à l'hôpital et en soins intensifs a été considérablement plus courte dans le groupe qui a reçu une faible dose de FNA. Pour ce qui est des MRA, aucune différence n'a été observée dans la mortalité aussi bien avec une dose de FNA faible qu'élevée. Le FNA de faible dose (et non pas celui de dose élevée) a été associé à un besoin réduit de TRS (RR de 0,54, IC à 95% de 0,30 à 0,98). Le FNA de dose élevée a été associé à des événements indésirables (hypotension, arythmies). Après une opération chirurgicale importante, une réduction notable du besoin de TRS a été observée avec le FNA dans les études de prévention (RR de 0,56, IC à 95% de 0,32 à 0,99) mais pas dans les études de traitement. Aucune différence dans la mortalité a été relevée entre le FNA et le contrôle dans les études portant sur la prévention et le traitement. Une réduction du besoin de TRS avec FNA de faible dose a été observée chez les patients soumis à une chirurgie cardio-vasculaire (RR de 0,35, IC à 95% de 0,18 à 0,70). Le FNA n'a pas été associé à une amélioration des résultats dans la néphropathie à contraste radiologique ou la LRA oligurique.

Conclusions des auteurs

Le FNA peut être associé à de meilleurs résultats lorsqu'il est utilisé en faibles doses pour prévenir les LRA et gérer les LRA après la chirurgie et doit être exploré en profondeur dans ces deux situations. Aucun événement indésirable significatif n'a été observé dans les études de prévention ; cependant, des augmentations conséquentes de l'hypotension et des arythmies ont été rapportées dans les études portant sur les traitements à dose élevée de FNA.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Facteur natriurétique auriculaire pour prévenir et traiter les lésions aiguës du rein

Facteur natriurétique auriculaire pour prévenir et traiter les lésions aiguës du rein

La lésion rénale aiguë (LRA) est un terme générique pour une diminution abrupte et soutenue de la fonction rénale qui conduit à la rétention de l'azote (urée et créatinine) et à une baisse de la diurèse. La sepsie (infection), les chocs, traumatismes, calculs rénaux, l'infection rénale, la toxicité aux médicaments ou l'abus de médicaments sont des causes fréquentes des LRA. La LRA est fréquente chez les patients hospitalisés ; l'incidence totale de la LRA a été estimée à environ 24-30 cas/1000 sorties d'hôpital et 6% de ceux-ci se trouvent en phase critique. La sepsie, l'hypovolémie, la toxicité aux médicaments, les grandes chirurgies et les investigations diagnostiques qui utilisent les teintures de contraste radiologique sont certaines des causes associées les plus fréquentes de LRA acquises dans l'hôpital. La restauration de la fonction rénale est l'objectif de tous les traitements et peut impliquer des interventions médicamenteuses ou la dialyse rénale. On a démontré que le facteur natriurétique auriculaire (FNA) peut augmenter la diurèse et réduire l'inflammation du rein. Le but de cette revue était d'examiner l'utilisation du FNA pour prévenir les LRA et traiter les LRA établies. On a identifié 19 études (11 préventions et 8 traitements) utilisant une dose de FNA faible ou élevée et rassemblant 1861 patients. Aucune différence n'a été relevée dans le nombre de décès entre le FNA et le contrôle pour les études de prévention ou de traitement des LRA. Le besoin de pratiquer une dialyse était nettement plus bas, aussi bien dans le traitement avec FNA à faible dose et les études de prévention que chez les patients soumis à une grande chirurgie. Le temps passé à l'hôpital et en soins intensifs était plus court chez les patients ayant reçu une faible dose de FNA. Les doses élevées de FNA ont été associées à l'hypotension et à des arythmies cardiaques chez des patients atteints d'une LRA. Le FNA peut être associé à de meilleurs résultats lorsqu'il est utilisé en faibles doses pour prévenir les LRA et gérer les LRA après la chirurgie. Aucun événement indésirables important n'a été relevé dans les études de prévention ; cependant, des augmentations significatives de l'hypotension et des arythmies ont été rapportées dans les études portant sur les traitements à dose élevée de FNA.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

心房利鈉激素對急性腎損傷的預防和治療

急性腎損傷是住院患者中常見的疾病,與罹病率和死亡率有重要的相關性。雖然在冶療上有新的進展,在過去40年內,在預後方面沒有太大的改變。心房利鈉激素(ANP) 在動物研究中雖有意義,但在隨機對照試驗(RCTs)中,卻顯示不一致的臨床效果。

目標

本篇主要在 評估 ANP 對預防和治療急性腎損傷帶來的好處與壞處。。

搜尋策略

我們搜尋資料包括CENTRAL, MEDLINE和EMBASE和參考文獻目錄檢索到的文章。

選擇標準

運用隨機對照試驗方法,探索在成年住院患者中,已確診或可能發生急性腎損傷病患的所有不同類型 ANP 與治療方案。

資料收集與分析

結果以相對風險 (RR) 加上95% 信賴區間 (CI) 或以平均差(MD)來表現。針對預防或治療急性腎損傷,將結果分為高或低劑量ANP兩組進行分析。

主要結論

19個研究(11預防性,8治療性; 1861人參加)被包括在內。預防性的研究裏,無論是低或高劑量ANP與對照組間,在死亡率方面沒有任何區別。預防性給予低劑量的 ANP可以減少腎替代療法的需要(相對風險 (RR) 為0.32~0.99,95% 信賴區間 (CI) 為 0.14~0.71)。低劑量的 ANP 組可以明顯的縮短住加護病房及住院的時間。對於已確診的急性腎損傷使用高或低劑量的心鈉素,在死亡率方面沒有差異。低劑量的ANP可以減少腎藏替代療法的需要(相對風險 (RR) 為0.54、95% 信賴區間 (CI) 為 0.30~0.98)。高劑量 ANP 會合併有更多的副作用(低血壓,心律失常)。預防性的研究裏,大型手術後使用 ANP 會有顯著減少腎替代療法的需要(相對風險 (RR) 為0.56、95% 信賴區間 (CI) 為 0.32~0.99。無論在預防或治療的研究中,在死亡率方面,ANP或對照組之間沒有任何區別。在接受心血管外科手術患者,使用低劑量ANP可以減少腎藏替代療法的需要(相對風險 (RR) 為0.35,95% 信賴區間 (CI) 為 0.18至0.70)。ANP在冶療顯影劑性腎病變或寡尿性急性腎損傷沒有改善。

作者結論

低劑量ANP 對預防性或術後急性腎損傷,可改善冶療的結果應進一步探討。雖然在預防性研究裏,沒有明顯的副作用﹔但是高劑量的ANP,在治療性研究中會增加低血壓和心律不整等不良事件。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院張立美翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

急性腎損傷 是一個突然性和持續腎功能降的通用名訶,因而導致尿毒素(尿素、肌酐)的累積和尿量減少。敗血症(感染、休克、創傷、腎結石、腎感染、藥物中毒或藥物濫用是造成急性腎損傷常見的原因。急性腎損傷常見於住院的患者,其總發病率估計約為 1000出院病患中佔有24 – 30 例﹔其中6%為重度病危的患者。敗血症、低容量、藥物毒性、大型手術和檢查時所用的顯影劑是一些最常見造成急性腎損傷的原因。恢復腎功能是所有治療方案的目標﹔包含藥物或腎透析。ANP已被證明能增加排尿量和減少腎臟發炎。這次考查的目的是探討ANP在預防和治療急性腎損傷的角色。我們運用了19個臨床研究(11預防和治療 8),分別使用高或低劑量ANP收納1,861病例。在預防和治療急性腎損傷時,接受ANP或對照組之間,在死亡人數方面沒有差別。在治療和預防的研究中,低劑量的ANP可明顯減少透析的須要,同時對術後的病患有相同的效果。低劑量的ANP可以縮短住加護病房及住院的時間。在巳確診的急性腎損傷的病患,使用高劑量ANp會造成更多的低血壓和心律不整。低劑量ANP可以預防與改善術後急性腎損傷。在預防性研究裏,雖然沒有明顯的副作用﹔但是高劑量的ANP在治療性研究中,會增加低血壓和心律不整。