Intervention Review

Oral contraceptive pill, progestogen or estrogen pre-treatment for ovarian stimulation protocols for women undergoing assisted reproductive techniques

  1. Brechtje Smulders1,
  2. Sanne M van Oirschot1,*,
  3. Cindy Farquhar2,
  4. Luk Rombauts3,
  5. Jan AM Kremer4

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 20 JAN 2010

Assessed as up-to-date: 15 NOV 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD006109.pub2

How to Cite

Smulders B, van Oirschot SM, Farquhar C, Rombauts L, Kremer JAM. Oral contraceptive pill, progestogen or estrogen pre-treatment for ovarian stimulation protocols for women undergoing assisted reproductive techniques. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 1. Art. No.: CD006109. DOI: 10.1002/14651858.CD006109.pub2.

Author Information

  1. 1

    Radboud University Nijmegen, Medical School, Nijmegen, Netherlands

  2. 2

    University of Auckland, Obstetrics and Gynaecology, Auckland, New Zealand

  3. 3

    Monash University, Monash IVF and Department of O&G, Melbourne, Australia

  4. 4

    Radboud University Nijmegen Medical Centre, Obstetrics & Gynaecology, Nijmegen, Netherlands

*Sanne M van Oirschot, Medical School, Radboud University Nijmegen, Nijmegen, Netherlands. sannevanoirschot@student.ru.nl.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 20 JAN 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

For many subfertile women, assisted reproductive techniques (ART) is the only hope for a pregnancy and live birth. The combined oral contraceptive pill (OCP) given prior to the hormone therapy in an IVF cycle may result in better pregnancy outcomes of ART.

Objectives

To assess whether pre-treatment with combined OCPs, progestogens or estrogens in ovarian stimulation protocols affects outcomes in subfertile couples undergoing ART.

Search methods

We searched the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register, The Cochrane Central Register of Controlled Trials, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, PsycINFO. Other electronic resources on the Internet, reference list of relevant articles were also searched as well as the ESHRE abstracts (2008). All these searches were conducted in November 2008.

Selection criteria

Randomised controlled trials of pre-treatment with combined OCP, progestogen or estrogen in subfertile women undergoing IVF/ICSI.

Data collection and analysis

Two authors independently extracted the data and assessed risk of bias. We calculated Peto odds ratios for dichotomous data and weighted mean difference for continuous variables. Authors of trials were contacted in case of missing data.

Main results

No evidence of effect was found with regard to the number of live births when using a pre-treatment. However, the combined OCP in GnRH antagonist cycles, compared to no pre-treatment, is associated with fewer clinical pregnancies (Peto OR 0.69, 95% CI 0.50 to 0.9; P = 0.03) and more days and a higher amount of gonadotrophin therapy (respectively: MD 1.44, 95% CI 1.15 to 1.72; P < 0.00001; and MD 231.14, 95% CI 161.50 to 300.78; P < 0.00001). Also compared to placebo or no pre-treatment, a progestogen pre-treatment in GnRH agonist cycles, is associated with more clinical pregnancies (Peto OR 1.95, 95% CI 1.20 to 3.17; P = 0.007) and fewer ovarian cysts (Peto OR 0.21, 95% CI 0.12 to 0.35; P < 0.00001). At last, in estrogen pre-treated GnRH antagonist cycles, compared to no pre-treatment, more oocytes are retrieved (MD 2.01, 95% CI 1.76 to2.25; P < 0.00001), but a higher amount of gonadotrophin therapy is needed (MD 207.08, 95% CI 167.77 to 246.39; P < 0.00001). For the other outcomes no evidence of effect was found or there were not enough studies available in the subgroup for pooling.

Authors' conclusions

There was evidence of improved pregnancy outcomes with progestogen pre-treatment and poorer pregnancy outcomes with a combined OCP pre-treatment. However, we conclude that major changes in ART protocols should not be made at this time, since the number of overall studies in the subgroups is small and reporting of the major outcomes is inadequate.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Pre-treatments in IVF/ICSI cycles

In vitro fertilisation (IVF) and intra cytoplasmic sperm injection (ICSI) are important techniques for women who have trouble getting pregnant. IVF and ICSI cycles consist of a few steps. First the woman receives hormone therapy to stimulate her ovaries in producing egg cells. When a few egg cells are mature enough to be fertilized, the woman receives a single hormone injection. This triggers the ovaries to release the egg cells, so they can be gathered by the clinician. The eggs are then fertilised outside the woman's body and become embryos. At last one or two embryos are transferred into the womb.
Before the first step in IVF or ICSI cycles (hormone therapy), a pre-treatment with a combined oral contraceptive pill (OCP) can be given. A combined OCP contains both progestogen and oestrogen. Pre-treatment with a progestogen or oestrogen alone could also be used before the hormone therapy. These pre-treatments suppress the woman's own hormone production. This might improve the woman's response to the hormone therapy in IVF/ICSI cycles. In this way, adverse events such as cyst formation and the number of pregnancy losses might be reduced and pregnancy outcomes might be improved.
The aim of this review is to assess if pre-treatments with a combined OCP or a progestogen or oestrogen influence these outcomes in IVF/ICSI cycles. This is done by pooling results of more than one study, which will hopefully provide a more solid conclusion. We were able to include 23 studies: a reasonable number. However, due to the formation of subgroups, we have only pooled results of five studies maximum.

Pre-treatment with a combined OCP seems to result in fewer clinical pregnancies. More days of gonadotrophin therapy and a higher amount of gonadotrophins are needed. This is mainly important with regard to the financial aspect of the IVF/ICSI treatment. A pre-treatment with progestogen is associated with more clinical pregnancies and fewer ovarian cysts. Ovarian cysts are frequent reasons for cycle cancellation. In oestrogen pre-treated cycles more eggs are retrieved, but a higher amount of gonadotrophin therapy is needed.

A limitation of this review is that most included studies were small and of poor quality.

The need for a pre-treatment with oral contraceptives should be clearly explained to the woman undergoing IVF, because this might be hard to understand when you are trying to get pregnant.

For definitions of terminology see our Glossary.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Prétraitement progestatif-œstrogénique ou avec pilule contraceptive orale pour les protocoles de stimulation ovarienne chez les femmes ayant recours aux techniques de procréation médicalement assistée

Contexte

Pour de nombreuses femmes hypofertiles, les techniques de procréation médicalement assistée (TPMA) sont l'unique espoir d'obtenir une grossesse et une naissance vivante. La pilule contraceptive orale (PCO) combinée et administrée avant un traitement hormonal dans un cycle de FIV peut améliorer les résultats de la grossesse de la TPMA.

Objectifs

Évaluer si un prétraitement avec des PCO combinées, des progestatifs ou des œstrogènes dans les protocoles de stimulation ovarienne influe sur les résultats chez les couples hypofertiles ayant recours à une TPMA.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE, CINAHL et PsycINFO. D'autres ressources électroniques en ligne et les listes bibliographiques des articles pertinents ont également fait l'objet de recherches, tout comme les résumés ESHRE (2008). Toutes ces recherches ont été effectuées en novembre 2008.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés concernant un prétraitement avec une PCO combinée, un progestatif ou de l'œstrogène, chez des femmes hypofertiles ayant recours à une FIV/IICS.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment extrait des données et évalué les risques de biais. Nous avons calculé les odds ratios de Peto pour les données dichotomiques et la différence moyenne pondérée pour les variables continues. Les auteurs des essais ont été contactés en cas de données manquantes.

Résultats Principaux

Aucune preuve d'effet n'a été trouvée concernant le nombre de naissances vivantes obtenues avec un prétraitement. Toutefois, la PCO combinée dans les cycles avec antagonistes de la GnRH, comparée à l'absence de prétraitement, diminue le nombre de grossesses cliniques (OR de Peto 0,69, IC à 95 % 0,50 à 0,9 ; P = 0,03) et augmente la durée et la posologie du traitement par gonadotrophines (respectivement : DM 1,44, IC à 95 % 1,15 à 1,72 ; P < 0,00001 ; et DM 231,14, IC à 95 % 161,50 à 300,78 ; P < 0,00001). De même, comparé à un placebo ou à l'absence de prétraitement, un prétraitement par progestatif dans les cycles avec agonistes de la GnRH, augmente le nombre de grossesses cliniques (OR de Peto 1,95, IC à 95 % 1,20 à 3,17 ; P = 0,007) et diminue le nombre de kystes ovariens (OR de Peto 0,21, IC à 95 % 0,12 à 0,35 ; P < 0,00001). Pour finir, dans les cycles avec antagonistes de la GnRH prétraités par œstrogène, comparés à l'absence de prétraitement, davantage d'ovocytes sont extraits (DM 2,01, IC à 95 % 1,76 à 2,25 ; P < 0,00001). Toutefois, une augmentation de la posologie du traitement par gonadotrophines est nécessaire (DM 207,08, IC à 95 % 167,77 à 246,39 ; P < 0,00001). Pour les autres résultats, aucune preuve d'effet n'a été trouvée ou il n'y avait pas suffisamment d'études disponibles dans le sous-groupe pour être regroupées.

Conclusions des auteurs

Il y avait des preuves d'amélioration des résultats de la grossesse avec un prétraitement par progestatifs et une diminution des résultats de la grossesse avec un prétraitement par PCO combinée. Toutefois, nous concluons qu'aucune modification majeure dans les protocoles de TPMA ne doit être apportée pour le moment, étant donné le nombre réduit d'études globales dans les sous-groupes et la signalisation inadéquate des principaux résultats.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Prétraitement progestatif-œstrogénique ou avec pilule contraceptive orale pour les protocoles de stimulation ovarienne chez les femmes ayant recours aux techniques de procréation médicalement assistée

Prétraitements dans les cycles de FIV/IICS

La fécondation in vitro (FIV) et l'injection intracytoplasmique de sperme (IICS) sont des techniques précieuses pour les femmes ayant des difficultés à concevoir. Les cycles de FIV et d'IICS se divisent en plusieurs étapes. Les femmes prennent d'abord un traitement hormonal pour stimuler la production d'ovules par les ovaires. Lorsque des ovules sont suffisamment mûrs pour être fécondés, la femme reçoit une injection unique d'hormones, ce qui déclenche la libération des ovules par les ovaires, afin que le clinicien puisse les récupérer. Les ovules sont ensuite fécondés à l'extérieur du corps de la femme et deviennent alors des embryons. Finalement, un ou deux embryons sont transférés dans l'utérus.
Avant de procéder à la première étape des cycles de FIV ou d'IICS (traitement hormonal), un prétraitement avec une pilule contraceptive orale (PCO) combinée peut être administré. Une PCO combinée contient des progestatifs et de l'œstrogène. Un prétraitement par progestatif ou par œstrogène seul peut également être administré avant un traitement hormonal. Ces prétraitements stoppent la production d'hormones chez une femme. Cela pourrait améliorer la réponse d'une femme à un traitement hormonal dans les cycles de FIV/IICS. Ainsi, les événements indésirables, comme une formation kystique et le nombre de fausses couches, pourraient être réduits et les résultats de la grossesse améliorés.
L'objectif de la présente revue consiste à évaluer si les prétraitements combinés à une PCO ou à un progestatif ou à de l'œstrogène influencent ces résultats dans les cycles de FIV/IICS. Pour cela, les résultats de plusieurs études sont regroupés, ce qui va idéalement permettre de tirer une conclusion plus probante. Nous avons inclus 23 études : un nombre raisonnable. Toutefois, en raison de la formation de sous-groupes, nous avons uniquement combiné les résultats de cinq études maximum.

Un prétraitement combiné à une PCO semble diminuer le nombre de grossesses cliniques. Davantage de gonadotrophines et sur une période plus longue sont requis. Ces éléments sont surtout importants quant à l'aspect financier d'un traitement par FIV/IICS. Un prétraitement avec un progestatif est associé à une augmentation du nombre de grossesses cliniques et à une diminution du nombre de kystes ovariens. Les kystes ovariens sont un motif fréquemment invoqué pour l'annulation d'un cycle. Dans les cycles de prétaitement avec de l'œstrogène, plus d'ovules sont extraits, mais davantage de gonadotrophines est nécessaire.

La majorité des études incluses étant de petite taille et de qualité médiocre, la présente revue est limitée.

La nécessité d'un prétraitement avec des contraceptifs oraux doit être clairement expliquée à la patiente faisant l'objet d'une FIV, car ceci pourrait se révéler difficile à comprendre si elle souhaite concevoir.

Pour obtenir les définitions de la terminologie, reportez-vous au glossaire.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 19th February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

接受輔助生殖科技 (assisted reproductive technology,簡稱ART) 的婦女給予口服避孕藥, progestogen或estrogen作為刺激卵巢成熟之預先治療

ART是許多低生育力婦女想懷孕和活產的唯一希望。在進行試管嬰兒 (in vitro fertilization,簡稱IVF) 的操作程序中,給予荷爾蒙治療之前先服用合併型口服避孕藥可能有較好的輔助生殖科技的受孕結果。

目標

評估在刺激卵巢成熟前先給予合併型口服避孕藥、progestogen或estrogen作為預先治療是否會影響生育有困難的夫婦接受ART受孕的結果。

搜尋策略

我們搜尋了Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register、The Cochrane Central Register of Controlled Trials、MEDLINE、EMBASE、CINAHL、PsycINFO等資料庫。我們也搜尋了網路上其他電子資源和相關研究中的參考文獻,以及ESHRE摘要 (2008) 。於2008年11月執行上述所有的檢索。

選擇標準

接受試管嬰兒(in vitro fertilization/intracytoplasmic sperm injection,簡稱IVF/ICSI)的低生育力婦女,投予合併型口服避孕藥、progestogen或estrogen作為預先治療之隨機控制試驗。

資料收集與分析

兩位作者獨立擷取數據和評估偏差風險。二分變項以Peto odds ratios進行統計檢定,連續性變項則進行加權均數差檢定。如遇遺漏值則與試驗作者聯絡。

主要結論

沒有證據發現使用預先治療對活產數有助益。但是,與未實施預先治療組比較,在促性腺激素釋放激素拮抗劑 (GnRH antagonist) 的療程中給予合併型口服避孕藥作為預先治療,與低臨床懷孕率 (Peto OR 0.69,P = 0.03) ,增加需要施打gonadotrophin的天數 (MD 1.44,P<0.00001) 和劑量 (MD 691.69,P<0.00001) 是有關連的; 和安慰劑組或未實施預先治療組比較,在促性腺激素釋放激素致效劑 (GnRH agonist) 的療程中單獨使用progestogen作為預先治療,與較多的臨床懷孕數 (Peto OR 1.95,P = 0.007) 和較少的卵巢囊腫 (Peto OR 0.21,P<0.00001) 是有關連的。最後,和未實施預先治療組比較,在促性腺激素釋放激素拮抗劑 (GnRH antagonist) 的療程中單獨使用estrogen作為預先治療,則會取到較多的卵子 (MD 2.01,P<0.00001) ,但是需要施打較高劑量的gonadotrophin (MD 207.08,P<0.00001) 。對其他結果而言,沒有發現有效的證據或在次分組中沒有足夠的研究來作彙聚。

作者結論

證據顯示,以progestogen作為預先治療可以改善受孕結果,但是以合併型口服避孕藥作為預先治療之受孕結果較差。但是,我們的結論是針對ART的治療草案目前不宜作大幅更改,因為在次分組中的整體研究數量少且對主要結果的報告是不夠的。

翻譯人

本摘要由衛生署屏東醫院江吉文翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

IVF/ICSI 治療週期之預先治療:體外受精(簡稱IVF)和單一精蟲卵漿內顯微注射術(intracytoplasmic sperm injection,簡稱ICSI)對受孕困難的婦女而言是一項重要的技術。IVF and ICSI 治療週期包括幾個步驟。首先,婦女接受荷爾蒙治療以刺激她的卵巢製造卵子。當一些卵子成熟後,再注射一劑破卵針。這會觸發卵巢釋放卵細胞,再由醫師進行取卵。以體外受精方式結合為受精卵胚胎。至少取1至2個受精卵植入子宮內膜內。在進行IVF or ICSI 治療週期的第一步驟(荷爾蒙治療)前,可以先給予合併型口服避孕藥作為預先治療。合併型口服避孕藥含有progestogen 和estrogen兩種成份。在荷爾蒙治療前只給予單一藥物progestogen或estrogen作為預先治療也是可以的。預先治療會抑制女性自身激素的產生。可能可以改善婦女在IVF/ICSI 治療週期中對荷爾蒙治療的反應。此法可以降低藥物不良事件(例如:卵巢囊腫)和流產數,改善受孕率。此篇綜述的目的是評估是否以合併型口服避孕藥、progestogen 或estrogen作為預先治療可以影響試管嬰兒的成功率。藉由彙聚一個以上的研究結果,希望可以得到一個較具體的結論。我們一共收集了23篇研究,這是夠合理的數量。然而由於次分組的訊息不足,所以我們至多只能彙聚了5篇研究的結果。以合併型口服避孕藥作為預先治療似乎會降低臨床懷孕率。並且增加需要施打gonadotrophins的天數和劑量。從作試管嬰兒的經濟考量上來看這是很重要的一點。以progestogen作為預先治療可以提高臨床懷孕數且較少發生卵巢囊腫。卵巢囊腫是造成試管嬰兒治療週期終止常見的原因。以estrogen作為預先治療則會取到較多的卵子,但是相對的需要施打的gonadotrophins的劑量也要高一些。此篇綜述的限制是在於所納入的多是小型的研究且品質不佳。需要以合併型口服避孕藥作為預先治療時,應該對作試管嬰兒的婦女解釋清楚,因為這對一位想受孕的婦女來說可能是很難理解的。術語的定義請參閱我們的詞彙表。