Intervention Review

Fluvoxamine versus other anti-depressive agents for depression

  1. Ichiro M Omori1,*,
  2. Norio Watanabe2,
  3. Atsuo Nakagawa3,
  4. Andrea Cipriani4,
  5. Corrado Barbui4,
  6. Hugh McGuire5,
  7. Rachel Churchill6,
  8. Toshi A Furukawa7

Editorial Group: Cochrane Depression, Anxiety and Neurosis Group

Published Online: 17 MAR 2010

Assessed as up-to-date: 31 AUG 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD006114.pub2


How to Cite

Omori IM, Watanabe N, Nakagawa A, Cipriani A, Barbui C, McGuire H, Churchill R, Furukawa TA. Fluvoxamine versus other anti-depressive agents for depression. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 3. Art. No.: CD006114. DOI: 10.1002/14651858.CD006114.pub2.

Author Information

  1. 1

    Toyokawa City Hospital, Department of Psychiatry, Aichi, Japan

  2. 2

    Nagoya City University Graduate School of Medical Sciences, Department of Psychiatry & Cognitive-Behavioral Medicine, Nagoya, Aichi, Japan

  3. 3

    Keio University School of Medicine, Department of Psychiatry and the Center for Clinical Research, Tokyo, Japan

  4. 4

    University of Verona, Department of Public Health and Community Medicine, Section of Psychiatry, Verona, Italy

  5. 5

    National Collaborating Centre for Women's and Children's Health, London, UK

  6. 6

    University of Bristol, Centre for Mental Health, Addiction and Suicide Research, School of Social and Community Medicine, Bristol, UK

  7. 7

    Kyoto University Graduate School of Medicine / School of Public Health, Departments of Health Promotion and Behavior Change and of Clinical Epidemiology, Kyoto, Japan

*Ichiro M Omori, Department of Psychiatry, Toyokawa City Hospital, Koumei 1-19, Toyokawa, Aichi, 442-8561, Japan. ichiro.m.omori@gmail.com. mmds@sannet.ne.jp.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 17 MAR 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Fluvoxamine, one of the oldest selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs), is prescribed to patients with major depression in many countries. Several studies have previously reviewed the efficacy and tolerability of fluvoxamine for the treatment of major depression. However, these reviews are now outdated.

Objectives

Our objective is to evaluate the effectiveness, tolerability and side effect profile of fluvoxamine for major depression in comparison with other anti-depressive agents, including tricyclics (TCAs), heterocyclics, other SSRIs, SNRIs, other newer agents and other conventional psychotropic drugs.

Search methods

We searched the Cochrane Collaboration Depression, Anxiety and Neurosis Controlled Trials Register. Trial databases and ongoing trial registers in North America, Europe, Japan and Australia, were handsearched for randomised controlled trials. We checked reference lists of the articles included in the review, previous systematic reviews and major textbooks of affective disorder for published reports and citations of unpublished research. The date of last search was 31 August 2008.

Selection criteria

We included all randomised controlled trials, published in any language, that compared fluvoxamine with any other active antidepressants in the acute phase treatment of major depression.

Data collection and analysis

Two independent review authors inspected citations and abstracts, obtained papers, extracted data and assessed the risk of bias of included studies. We analysed dichotomous data using odds ratios (ORs) and continuous data using the standardised mean difference (SMD). A random effects model was used to combine studies.

Main results

A total of 54 randomised controlled trials (n = 5122) were included. No strong evidence was found to indicate that fluvoxamine was either superior or inferior to other antidepressants regarding response, remission and tolerability. However, differing side effect profiles were evident, especially with regard to gastrointestinal side effects of fluvoxamine when compared to other antidepressants. For example, fluvoxamine was generally associated with a higher incidence of vomiting/nausea (versus imipramine, OR 2.23, CI 1.59 to 3.14; versus clomipramine, OR 2.13, CI 1.06 to 4.27; versus amitriptyline, OR 2.86, CI 1.31 to 2.63).

Authors' conclusions

We found no strong evidence that fluvoxamine was either superior or inferior to any other antidepressants in terms of efficacy and tolerability in the acute phase treatment of depression. However, differing side effect profiles were evident. Based on these findings, we conclude that clinicians should focus on practical or clinically relevant considerations, including these differences in side effect profiles.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Fluvoxamine versus other anti-depressive agents for depression

Major depression is a severe mental illness characterised by a persistent and unreactive low mood and loss of all interest and pleasure, usually accompanied by a range of symptoms including appetite change, sleep disturbance, fatigue, loss of energy, poor concentration, psychomotor symptoms, inappropriate guilt and morbid thoughts of death. Although pharmacological and psychological interventions are both effective for major depression, antidepressant (AD) drugs remain the mainstay for treatment of moderate or severe depression. Fluvoxamine is one of the oldest selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) and is prescribed to patients with major depression in many countries. This review reports trials comparing fluvoxamine with other antidepressants for treatment of major depression. We found no strong evidence that fluvoxamine was either superior or inferior to any other antidepressants in terms of efficacy and tolerability in the acute phase treatment of depression. However, there is evidence of differing side-effect profiles, especially when comparing gastrointestinal side effects between fluvoxamine and tricyclic antidepressants (TCAs). Based on these findings, we conclude that clinicians should focus on practical or clinically relevant considerations including these differences in side effect profiles.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Fluvoxamine versus autres agents antidépresseurs pour le traitement de la dépression

Contexte

La fluvoxamine, l'un des plus anciens inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), est prescrite aux patients atteints de dépression majeure dans de nombreux pays. Plusieurs études ont examiné l'efficacité et la tolérance de la fluvoxamine dans le traitement de la dépression majeure. Néanmoins, ces revues sont aujourd'hui dépassées.

Objectifs

Notre objectif est d'évaluer l'efficacité, la tolérance et le profil d'effets secondaires de la fluvoxamine dans la dépression majeure par rapport à d'autres agents antidépresseurs, y compris les tricycliques (ATC), les hétérocycliques, d'autres ISRS, des IRSN, d'autres agents plus récents et d'autres psychotropes traditionnels.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre des essais contrôlés de la Collaboration Cochrane sur la dépression, l'anxiété et la névrose. Nous avons effectué une recherche manuelle dans des bases de données d'essais cliniques et des registre d’essais en cours d'Amérique du Nord, d'Europe, du Japon et d'Australie afin d'identifier des essais contrôlés randomisés. Nous avons examiné les références bibliographiques des articles inclus dans cette revue, des précédentes revues systématiques et des ouvrages de référence sur les troubles affectifs afin d'identifier des rapports publiés et des références à des recherches non publiées. La dernière recherche a été effectuée le 31 août 2008.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés, sans restriction de langue, comparant de la fluvoxamine à n'importe quel autre antidépresseur actif dans le traitement de la phase aiguë de la dépression majeure.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue indépendants ont examiné les références bibliographiques et les résumés, obtenu les articles, extrait les données et évalué le risque de biais des études incluses. Nous avons analysé les données dichotomiques à l'aide des rapports des cotes, et les données continues à l'aide de la différence moyenne standardisée (DMS). Un modèle à effets aléatoires a été utilisé pour combiner les études.

Résultats principaux

Au total, 54 essais contrôlés randomisés (n = 5 122) ont été inclus. Aucune preuve solide n'indique que la fluvoxamine est supérieure ou inférieure à d'autres antidépresseurs en termes de réponse, de rémission et de tolérance. Néanmoins, différents profils d'effets secondaires étaient identifiés, en particulier concernant les effets secondaires gastro-intestinaux de la fluvoxamine par rapport à ceux d'autres antidépresseurs. À titre d'exemple, la fluvoxamine était généralement associée à une incidence supérieure de vomissements/nausées (par rapport à l'imipramine, rapport des cotes de 2,23, IC entre 1,59 et 3,14 ; par rapport à la clomipramine, rapport des cotes de 2,13, IC entre 1,06 et 4,27 ; par rapport à l'amitriptyline, rapport des cotes de 2,86, IC entre 1,31 et 2,63).

Conclusions des auteurs

Nous n'avons identifié aucune preuve solide de la supériorité ou de l'infériorité de la fluvoxamine par rapport à n'importe quel autre antidépresseur en termes d'efficacité et de tolérance dans le traitement de la phase aiguë de la dépression. Néanmoins, différents profils d'effets secondaires étaient identifiés. Sur la base de ces constatations, nous concluons que les cliniciens devraient se concentrer sur des considérations pratiques ou cliniquement pertinentes, notamment les différents profils d'effets secondaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Fluvoxamine versus autres agents antidépresseurs pour le traitement de la dépression

La dépression majeure est une maladie mentale grave, caractérisée par une humeur morose persistante et non réactive et la perte de tout intérêt et plaisir, le plus souvent accompagnée d'un éventail de symptômes, y compris le changement d'appétit, les troubles du sommeil, la fatigue, la perte d'énergie, le manque de concentration, des symptômes psychomoteurs, des pensées inappropriées de culpabilité et morbides de mort. Bien que les interventions pharmacologiques et psychologiques soient toutes deux efficaces dans la dépression majeure, les antidépresseurs (AD) demeurent le pilier du traitement de la dépression modérée à sévère. La fluvoxamine, l'un des plus anciens inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), est prescrite aux patients atteints de dépression majeure dans de nombreux pays. Cette revue examine les essais comparant de la fluvoxamine à d'autres antidépresseurs dans le traitement de la dépression majeure. Nous n'avons identifié aucune preuve solide de la supériorité ou de l'infériorité de la fluvoxamine par rapport à n'importe quel autre antidépresseur en termes d'efficacité et de tolérance dans le traitement de la phase aiguë de la dépression. Néanmoins, certaines preuves suggèrent qu'il existe différents profils d'effets secondaires, en particulier lorsque l'on compare les effets secondaires gastro-intestinaux de la fluvoxamine à ceux des antidépresseurs tricycliques (ATC). Sur la base de ces constatations, nous concluons que les cliniciens devraient se concentrer sur des considérations pratiques ou cliniquement pertinentes, notamment sur les différents profils d'effets secondaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st October, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.