Intervention Review

Interventions for psychotic symptoms concomitant with epilepsy

  1. Saeed Farooq1,*,
  2. Akhtar Sherin2

Editorial Group: Cochrane Epilepsy Group

Published Online: 8 OCT 2008

Assessed as up-to-date: 3 OCT 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD006118.pub2


How to Cite

Farooq S, Sherin A. Interventions for psychotic symptoms concomitant with epilepsy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 4. Art. No.: CD006118. DOI: 10.1002/14651858.CD006118.pub2.

Author Information

  1. 1

    Staffordshire University & Black Country Social partnership NHS Foundation Trust, Centre for ageing and mental health, Wolverhampton, UK

  2. 2

    Kohat University of Science and Technology (KUST), KUST Institute of Medical Sciences, Kohat, Pakistan

*Saeed Farooq, Centre for ageing and mental health, Staffordshire University & Black Country Social partnership NHS Foundation Trust, Dunstall Road, Wolverhampton, WV6 0NZ, UK. sfarooqlrh@yahoo.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 8 OCT 2008

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

This is an updated version of the original Cochrane review published in Issue 4, 2008.

People suffering from epilepsy have an increased risk of suffering from psychotic symptoms. The psychotic syndromes associated with epilepsy have generally been classified as ictal, postictal and interictal psychosis. Anticonvulsant drugs have been reported to precipitate psychosis. Moreover, all antipsychotic drugs have the propensity to cause paroxysmal EEG abnormalities and induce seizures.

Objectives

To evaluate the benefits of interventions used to treat clinically significant psychotic symptoms occurring in people with epilepsy with regard to global improvement, changes in mental state, hospitalization, behavior, quality of life, effect on the frequency of seizures and interaction with antiepileptic drugs.

Search methods

We searched the Trials Registers of the Cochrane Schizophrenia Group and the Cochrane Epilepsy Group (August 2012), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library Issue 8, 2012), MEDLINE (Ovid, 1946 to August week 2, 2012), PsycINFO (1872 to August 2012), CINAHL (1981 to August 2012) and BIOSIS Previews (August 2012).

Two review authors (SF and AS) independently inspected the citations identified from the search. We identified potentially relevant abstracts and assessed full papers for inclusion and methodological quality.

Selection criteria

All randomized controlled trials comparing drugs, behavior therapy, cognitive behavior therapy or other non-pharmacological interventions used to relieve psychotic symptoms in people with epilepsy.

Data collection and analysis

We planned to extract and analyze the data from all relevant studies using standardized methods. As only one study met the inclusion criteria, no meta-analysis was attempted.

Main results

After independently assessing the abstracts and titles of 492 articles, we selected five relevant abstracts. Ultimately we found only one study meeting the inclusion criteria, which was available only as an abstract. This study compared the use of olanzapine (10 mg/day) with haloperidol (12 mg/day) in 16 patients suffering from schizophrenia-like psychosis of epilepsy (SLPE). Thirteen patients completed the study. Significant improvement was associated with use of olanzapine. We did not identify any study on psychosocial interventions in patients suffering from epilepsy and psychosis.

Authors' conclusions

Only one randomized controlled trial was found which lacked the power to test the efficacy of antipsychotics in those suffering from psychosis concomitant with epilepsy.

Limited evidence from this small RCT suggests an improvement in psychotic symptoms, but not other outcome measures, with the use of an antipsychotic. The effects on seizure control are not well studied. Further trials are required to inform practice.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions for psychotic symptoms concomitant with epilepsy

Little evidence to inform the treatment of psychosis in people with epilepsy.

There is substantial evidence that people suffering from epilepsy have an increased risk of suffering from psychotic symptoms. These symptoms sometimes occur soon after or before the epileptic fits but in some cases can persist for a much longer time, even in the absence of seizures. The management of those suffering from psychosis related to epilepsy is complicated by the fact that most of the drugs used for controlling the symptoms of psychotic disorders can interfere with the effective control of epilepsy and vice versa. Only one small trial met the inclusion criteria for this review. At present there is a lack of evidence to inform the treatment of psychosis in people with epilepsy and further randomized controlled trials are needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pour les symptômes psychotiques concomitants avec l'épilepsie

Contexte

Ceci est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans le numéro 4 en 2008.

Les personnes souffrant d'épilepsie ont un risque accru d'être victimes de symptômes psychotiques. Les syndromes psychotiques associés à l'épilepsie sont généralement classés comme psychose ictale, post-ictale ou interictale Il a été signalé que les médicaments anticonvulsivants précipitent la psychose. De plus, les médicaments antipsychotiques ont tous une propension à causer des anomalies EEG paroxystiques et à induire des convulsions.

Objectifs

Évaluer les bénéfices des interventions utilisées pour traiter les symptômes psychotiques cliniquement significatifs survenant chez les personnes souffrant d'épilepsie, pour ce qui concerne l'amélioration globale, les changements de l'état mental, l'hospitalisation, le comportement, la qualité de vie, l'effet sur la fréquence des convulsions et l'interaction avec les médicaments antiépileptiques.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans les registre d'essais du groupe Cochrane sur la schizophrénie et du Groupe Cochrane sur l'épilepsie (août 2012), ainsi que dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library numéro 8, 2012), MEDLINE (Ovid, de 1946 à la 2ème semaine d'août 2012), PsycINFO (de 1872 à août 2012), CINAHL (de 1981 à août 2012) et BIOSIS Previews (août 2012).

Deux auteurs (SF et AS) ont examiné indépendamment les références identifiées par la recherche. Nous avons identifié des résumés potentiellement pertinents et évalué les articles complets quant à la possibilité de les inclure et à leur qualité méthodologique.

Critères de sélection

Tout essai contrôlé randomisé comparant des médicaments, une thérapie comportementale, une thérapie cognitivo-comportementale ou d'autres interventions non pharmacologiques utilisées pour soulager les symptômes psychotiques chez les personnes souffrant d'épilepsie.

Recueil et analyse des données

Nous avions prévu d'extraire et d'analyser les données de toutes les études pertinentes au moyen de méthodes standardisées. Étant donné qu'une seule étude satisfaisait aux critères d'inclusion, aucune méta-analyse n'a pu être envisagée.

Résultats Principaux

Après avoir évalué indépendamment les résumés et les titres de 492 articles, nous avons sélectionné cinq résumés pertinents. Finalement, nous n'avons trouvé qu'une seule étude remplissant les critères d'inclusion, qui n'était disponible que sous forme de résumé. Cette étude avait comparé l'utilisation de l'olanzapine (10 mg / jour) à celle de l'halopéridol (12 mg / jour) chez 16 patients souffrant de psychose épileptique de type schizophrénique. Treize patients étaient parvenus au bout de l'étude. L'utilisation de l'olanzapine était associée à une amélioration significative. Nous n'avons pas identifié d'étude sur des interventions psychosociales chez des patients souffrant d'épilepsie et de psychose.

Conclusions des auteurs

Un seul essai contrôlé randomisé a été trouvé qui n'avait pas la puissance nécessaire pour tester l'efficacité des antipsychotiques chez les personnes souffrant de psychose concomitante avec l'épilepsie.

Cette petite ECR fournit des résultats limités laissant penser que l'utilisation d'un antipsychotique améliore les symptômes psychotiques, mais aucun autre critère de résultat. Les effets sur le contrôle des crises convulsives ne sont pas bien étudiés. D'autres essais sont nécessaires pour orienter la pratique.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Interventions pour les symptômes psychotiques concomitants avec l'épilepsie

Interventions pour les symptômes psychotiques concomitants avec l'épilepsie

Il y a peu de données pouvant guider le traitement de la psychose chez les personnes atteintes d'épilepsie.

Il existe des preuves substantielles que les personnes souffrant d'épilepsie ont un risque accru d'être victimes de symptômes psychotiques. Ces symptômes se produisent parfois peu de temps après ou avant les crises d'épilepsie, mais peuvent persister dans certains cas pendant une période beaucoup plus longue, même en l'absence de convulsions. La prise en charge des personnes souffrant de psychose liée à l'épilepsie est compliquée par le fait que la plupart des médicaments utilisés pour contrôler les symptômes des troubles psychotiques peuvent affecter le contrôle efficace de l'épilepsie et vice-versa. Un seul petit essai remplissait les critères d’inclusion de cette revue. On manque à l'heure actuelle de données permettant d'orienter le traitement de la psychose chez les personnes souffrant d'épilepsie et de nouveaux essais contrôlés randomisés sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 11th October, 2013
Traduction financée par: Minist�re des Affaires sociales et de la Sant�