Fundoplication versus postoperative medication for gastro-oesophageal reflux in children with neurological impairment undergoing gastrostomy

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Children with neurological impairments frequently experience feeding difficulties, which can lead to malnutrition and growth failure. Gastrostomy feeding is now the preferred method of providing nutritional support to children with neurological impairments who are unable to feed adequately by mouth. Complications may arise as a result of gastrostomy placement, and the development or worsening of gastro-oesophageal reflux (GOR) has been widely reported. This has led to the frequent use of surgical antireflux treatment in the form of a fundoplication, or other antireflux procedures. Fundoplication is associated with a high recurrence rate, surgical failure, and significant morbidity and mortality.

Since proton pump inhibitors (PPIs) were introduced in the 1990s, they have come to play a larger part in the medical management of GOR in children with neurological impairments. Uncontrolled studies suggest that PPIs may be a safe, appropriate treatment for GOR. Other agents currently used include milk thickeners, acid suppression drugs, acid buffering agents, gut motility stimulants and sodium alginate preparations.

There are risks and benefits associated with both surgical and medical interventions and further comparison is necessary to determine the optimal treatment choice.

Objectives

To compare the effectiveness of antireflux surgery and antireflux medications for children with neurological impairments and GOR who are undergoing placement of a gastrostomy feeding tube.

Search methods

We searched the following databases on 23 March 2012: the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), Ovid MEDLINE, EMBASE, CINAHL, LILACS and ISI Web of Science. Previously, we searched the Child Health Library in June 2009. We also performed online searches of trial registries, medical journals, conference proceedings, dissertations and theses. We contacted specialists in the medical and industry setting for knowledge of completed or ongoing trials.

Selection criteria

We sought to include randomised controlled trials that recruited children up to the age of 18 years with neurological impairments and GOR who were undergoing gastrostomy tube insertion.

Data collection and analysis

The review authors worked independently to select trials; none were identified.

Main results

We identified no trials that satisfied the criteria for this review.

Authors' conclusions

There remains considerable uncertainty regarding the optimal treatment when faced with the decision of fundoplication surgery versus antireflux medications for children with GOR and neurological impairment who are undergoing gastrostomy insertion. There is a need for robust scientific evidence in order to provide data on the comparable risks or benefits of the two interventions.

Résumé scientifique

Comparaison de la chirurgie de fundoplicature et des médicaments postopératoires contre le reflux gastro-œsophagien chez les enfants présentant une atteinte neurologique faisant l'objet d'une gastrostomie

Contexte

Les enfants présentant une atteinte neurologique rencontrent souvent des difficultés pour manger, ce qui peut entraîner une malnutrition et un retard de croissance. L'alimentation par une sonde d'alimentation gastrique (gastrostomie) est à l'heure actuelle la méthode privilégiée pour apporter une assistance nutritionnelle aux enfants présentant une atteinte neurologique qui sont dans l'incapacité de se nourrir eux-mêmes normalement par la bouche. Des complications peuvent survenir du fait de la pose d'une sonde d'alimentation gastrique (gastrostomie), et le développement ou l'aggravation du reflux gastro-œsophagien (RGO) ont été largement rapportés dans les résultats. Cela a conduit à l'utilisation fréquente du traitement anti-reflux chirurgical sous la forme d'une fundoplicature, ou d'autres procédures anti-reflux. La fundoplicature est associée à un taux élevé de récidive, d'échec chirurgical, ainsi qu'à une morbidité et une mortalité significatives.

Depuis que les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) ont été introduits dans les années 1990, ils jouent désormais un rôle plus important dans la prise en charge médicale du RGO chez les enfants présentant une atteinte neurologique. Les études non contrôlées suggèrent que les IPP pourraient représenter un traitement sûr et approprié du RGO. D'autres agents actuellement utilisés comprennent les épaississants du lait, les médicaments de suppression des acides, les agents tampons des acides, les stimulants de la motilité de l'intestin et les préparations d'alginate de sodium.

Il existe des risques et des bénéfices associés aux interventions chirurgicales ainsi que médicales et une comparaison plus approfondie est nécessaire pour déterminer le choix du traitement optimal.

Objectifs

Comparer l'efficacité de la chirurgie anti-reflux et des médicaments anti-reflux chez les enfants présentant une atteinte neurologique et un RGO qui font l'objet d'une pose de sonde d'alimentation gastrique (gastrostomie).

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans les bases de données suivantes le vendredi 23 mars 2012 : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), Ovid MEDLINE, EMBASE, CINAHL, LILACS et ISI Web of Science. Auparavant, nous avions effectué une recherche dans la bibliothèque de la santé de l'enfant (Child Health Library) en juin 2009. Nous avons également effectué une recherche dans les registres d'essais en ligne, les revues médicales, les actes de conférences, les mémoires d'université et les thèses de doctorat. Nous avons contacté des spécialistes dans le secteur médical et industriel pour obtenir des renseignements sur les essais achevés et en cours.

Critères de sélection

Nous souhaitions inclure les essais contrôlés randomisés ayant recruté des enfants âgés d'au plus 18 ans présentant une atteinte neurologique et un RGO qui faisaient l'objet d'une pose de sonde d'alimentation gastrique (gastrostomie).

Recueil et analyse des données

Les auteurs de la revue ont travaillé indépendamment pour sélectionner les essais et n'en ont identifié aucun.

Résultats principaux

Nous n'avons identifié aucun essai répondant aux critères d'inclusion de cette revue.

Conclusions des auteurs

Il subsiste une forte incertitude quant au traitement optimal lorsqu'il s'agit de prendre la décision de la chirurgie de fundoplicature par rapport aux médicaments anti-reflux chez les enfants présentant une atteinte neurologique et un RGO qui font l'objet d'une pose de sonde d'alimentation gastrique (gastrostomie). Il est nécessaire de recueillir des données scientifiques solides pour produire des preuves sur les risques ou les bénéfices comparables des deux interventions.

Plain language summary

Surgery versus medication for treating acid reflux in brain-damaged children having a feeding tube inserted

Children with cerebral palsy often have oral motor impairment and need help with eating and drinking. Frequently this entails surgery to place a feeding tube (gastrostomy) directly into their stomach. They may also be found to have gastro-oesophageal reflux (where stomach acid flows back up into the feeding tube (oesophagus)), which can be made worse by gastrostomy surgery. Reflux can be treated either with additional surgery at the same time as the gastrostomy (a fundoplication) or with antireflux medications. We carried out this review to determine which was the safest and most effective form of treatment. We found no randomised controlled trials that provided scientific evidence on which to base a conclusion, highlighting the need for a trial comparing the two interventions.

Résumé simplifié

Comparaison de la chirurgie et des médicaments pour le traitement du reflux acide chez les enfants atteints de lésions cérébrales faisant l'objet d'une pose de sonde d'alimentation gastrique

Les enfants atteints d'une infirmité motrice cérébrale présentent souvent des déficiences maxillo-faciales et motrices et ont besoin d'aide pour manger et boire. Cela implique fréquemment la réalisation d'une intervention chirurgicale pour la pose d'une sonde d'alimentation gastrique (gastrostomie) directement dans leur estomac. Il est aussi possible qu'ils souffrent de reflux gastro-œsophagien (quand l'acide gastrique remonte dans la sonde d'alimentation (œsophage)), qui peut être aggravé par la chirurgie de la gastrostomie. Le reflux peut être traité soit par une autre chirurgie en même temps que la gastrostomie (fundoplicature) soit par des médicaments anti-reflux. Nous avons mené cette revue afin de déterminer laquelle, parmi ces deux options de traitement, offrait la plus grande sécurité et la plus grande efficacité. Nous n'avons trouvé aucun essai contrôlé randomisé qui avait recueilli des preuves scientifiques pour fonder notre conclusion, ce qui souligne le besoin d'essais comparant les deux interventions.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 16th October, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.