Driving assessment for maintaining mobility and safety in drivers with dementia

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Demographic changes are leading to an increase in the number of older drivers: as dementia is an age-related disease, there is also an increase in the numbers of drivers with dementia. Dementia can impact on both the mobility and safety of drivers, and the impact of formal assessment of driving is unknown in terms of either mobility or safety. Those involved in assessment of older drivers need to be aware of the evidence of positive and negative effects of driving assessment. Cognitive tests are felt by some authors to have poor face and construct validity for assessing driving performance; extrapolating from values in one large-scale prospective cohort study, the cognitive test that most strongly predicted future crashes would, if used as a screening tool, potentially prevent six crashes per 1000 people over 65 years of age screened, but at the price of stopping the driving of 121 people who would not have had a crash.

Objectives

Primary objectives:
1. to assess whether driving assessment facilitates continued driving in people with dementia;
2. to assess whether driving assessment reduces accidents in people with dementia.

Secondary objective:
1. to assess the quality of research on assessment of drivers with dementia.

Search methods

ALOIS, the Cochrane Dementia Group's Specialized Register was searched on 13 September 2012 using the terms: driving or driver* or "motor vehicle*" or "car accident*" or "traffic accident*" or automobile* or traffic. This register contains records from major healthcare databases, ongoing trial databases and grey literature sources and is updated regularly.

Selection criteria

We sought randomised controlled trials prospectively evaluating drivers with dementia for outcomes such as transport mobility, driving cessation or motor vehicle accidents following driving assessment.

Data collection and analysis

Each review author retrieved studies and assessed for primary and secondary outcomes, study design and study quality.

Main results

No studies were found that met the inclusion criteria. A description and discussion of the driving literature relating to assessment of drivers with dementia relating to the primary objectives is presented.

Authors' conclusions

In an area with considerable public health impact for drivers with dementia and other road users, the available literature fails to demonstrate the benefit of driver assessment for either preserving transport mobility or reducing motor vehicle accidents. Driving legislation and recommendations from medical practitioners requires further research that addresses these outcomes in order to provide the best outcomes for both drivers with dementia and the general public.

Résumé scientifique

Test de conduite pour conserver la mobilité et la sécurité des conducteurs atteints de démence

Contexte

Les changements démographiques entraînent une augmentation du nombre de conducteurs âgés : La démence étant une maladie liée à l'âge, il y a également une augmentation du nombre de conducteurs atteints de démence. La démence peut avoir un impact sur la mobilité et la sécurité des conducteurs, et l'impact d'une évaluation formelle de la conduite est inconnu en termes de mobilité ou de sécurité. Ceux qui sont impliqués dans l'évaluation des conducteurs âgés doivent être informés des preuves sur les effets positifs et négatifs d'une évaluation à la conduite. Certains auteurs estiment que les tests cognitifs ont peu de validité apparente et de construction pour évaluer les performances de conduite ; si l'on extrapole les valeurs issues d'une étude de cohorte prospectives à grande échelle, le test cognitif qui prédisait le mieux les accidents à venir, s'il était utilisé comme outil de sélection, éviterait six accidents pour 1 000 personnes de plus de 65 ans évaluées, mais avec un prix , celui d'avoir arrêté la conduite de 121 personnes qui n'auraient pas eu d'accident.

Objectifs

Objectifs principaux :
1. évaluer si un test de conduite facilite la poursuite de la conduite chez les personnes atteintes de démence ;
2. évaluer si un test de conduite réduit les accidents chez les personnes atteintes de démence.

Objectif secondaire :
1. évaluer la qualité de la recherche sur l'évaluation des conducteurs atteints de démence.

Stratégie de recherche documentaire

ALOIS, le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la démence a fait l'objet de recherches le 13 septembre 2012, en utilisant les termes : driving or driver* or "motor vehicle*" or "car accident*" or "traffic accident*" or automobile* or traffic (conduite ou conducteur ou véhicule à moteur ou accident de voiture ou de circulation ou automobile ou circulation). Ce registre contient des rapports des principales bases de données médicales, des bases de données d'essais en cours et des sources de littérature grise et est régulièrement mis à jour.

Critères de sélection

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés évaluant prospectivement des conducteurs atteints de démence pour les critères de jugement, tels que la mobilité de transport, l'arrêt de la conduite ou les accidents de véhicules à moteur après le test de conduite.

Recueil et analyse des données

Chaque auteur de la revue a identifié les études et les a évaluées quant aux critères de jugement principaux et secondaires et a évalué le plan et la qualité des études.

Résultats principaux

Nous n'avons trouvé aucune étude répondant aux critères d'inclusion. Une description et une discussion de la littérature sur la conduite liée à l'évaluation des conducteurs atteints de démence relatives aux objectifs principaux est présentée.

Conclusions des auteurs

Dans un domaine avec un impact de santé publique considérable pour les conducteurs atteints de démence et les autres usagers de la route, la littérature disponible ne permet pas de démontrer le bénéfice de l'évaluation des conducteurs pour préserver la mobilité de déplacement ou pour réduire les accidents de véhicules à moteur. La législation routière et les recommandations des médecins requièrent une recherche plus poussée traitant ces critères de jugement afin de fournir les meilleurs résultats pour les conducteurs atteints de démence et la population générale.

Plain language summary

Driving assessment for maintaining mobility and safety in drivers with dementia

The proportion of older people in the world is increasing and consequently the number of older drivers is also on the rise. Older people commonly depend upon private motor vehicles for their transport needs and so assessment of older drivers with cognitive impairment is becoming increasingly important. We have reviewed the literature on driving assessment in people with dementia for two reasons. First, we wished to see if assessment helped people with dementia and good driving skills continue driving. Second, we wished to discover whether assessment was useful in preventing road traffic accidents.

Although many authors have studied the motor skills, neuropsychological performance and driving behaviour of drivers with dementia, we found no study that randomised drivers to evaluate these outcomes prospectively following assessment. This highlights the need for caution in applying the literature on driving assessment to clinical settings as no benefit has yet been prospectively demonstrated. It also indicates the need for prospective evaluation of new and existing models of driver assessment to best preserve transport mobility and minimise road traffic accidents.

Résumé simplifié

Test de conduite pour conserver la mobilité et la sécurité des conducteurs atteints de démence

La proportion de personnes âgées augmente dans le monde et par conséquent le nombre de conducteurs âgés croît également. Les personnes âgées dépendent généralement de véhicules à moteur privés pour leurs déplacements et donc évaluer les conducteurs âgés atteints de troubles cognitifs est de plus en plus important. Nous avons examiné la littérature sur les tests de conduite chez les personnes atteintes de démence pour deux raisons. Premièrement, nous souhaitions savoir si un test aidait les personnes atteintes de démence et ayant de bonnes compétences de conduite à continuer à conduire. Deuxièmement, nous souhaitions découvrir si un test était utile pour prévenir les accidents de la circulation routière.

Bien que de nombreux auteurs ont étudié les aptitudes motrices, la performance neuro-psychologique et le comportement de conduite des conducteurs atteints de démence, nous n'avons trouvé aucune étude qui randomisaient les conducteurs âgés pour en apprécier les résultats de manière prospective après l'évaluation. Cela souligne la nécessité d'être prudent pour mettre en application la littérature sur les tests de conduite dans la pratique clinique car aucun bénéfice n'a encore été démontré prospectivement. Cela indique également la nécessité de réaliser une évaluation prospective des modèles nouveaux et existants servant à tester les conducteurs afin de préserver le mieux possible la mobilité de déplacement et minimiser les accidents de la circulation routière.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Streszczenie prostym językiem

Ocena zdolności do kierowania pojazdami, w celu utrzymania mobilności i bezpieczeństwa, wśród kierowców z otępieniem

Zwiększa się odsetek osób starszych na świecie, a co za tym idzie wzrasta liczba starszych kierowców. Starsi ludzie często są zależni od prywatnych pojazdów mechanicznych, które pozwalają im sprostać potrzebom związanym z przemieszczaniem się. Ocena zdolności starszych kierowców z zaburzeniami poznawczymi staje się więc coraz ważniejsza. Dokonaliśmy przeglądu literatury na temat oceny zdolności do prowadzenia pojazdów wśród osób z otępieniem, z dwóch powodów. Po pierwsze, chcieliśmy sprawdzić, czy taka ocena pomaga ludziom z otępieniem i dobrymi umiejętnościami jazdy kontynuować tę aktywność. Po drugie, chcieliśmy dowiedzieć się, czy ocena była przydatna w zapobieganiu wypadkom drogowym.

Chociaż wielu autorów badało umiejętności prowadzenia pojazdów, neuropsychologiczną wydajność i zachowania podczas jazdy kierowców z otępieniem, okazało się, że w żadnym z badań nie przydzielano kierowców losowo do grup, aby ocenić te wyniki prospektywnie po badaniu. Wskazuje to na konieczność zachowania ostrożności w stosowaniu wyników z badań na temat oceny prowadzenia pojazdów w praktyce klinicznej, gdyż dotychczas nie wykazano korzyści w badaniu prospektywnym. Wskazuje to również na potrzebę prospektywnego badania nowych i istniejących modeli oceniania kierowców, aby zachować mobilność i jednocześnie zminimalizować liczbę wypadków drogowych.

Uwagi do tłumaczenia

Tłumaczenie: Joanna Zając Redakcja: Magdalena Koperny