Bisphosphonates for advanced prostate cancer

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Prostate cancer is the most common cancer in men in many western countries. It is characterized by its propensity for bone metastases which occur in more than 80% of patients with advanced disease. Patients are at risk of complications including pain, hypercalcaemia, bone fracture and spinal cord compression. Hormonal treatment is the mainstay of treatment for these patients but most of them will then become hormone refractory. Bisphosphonates act by inhibiting osteoclast activities and are a potential therapeutic option for metastatic prostate cancer. In addition, they have been shown to reduce pain in patients with bone metastases as a consequence of multiple myeloma. Early uncontrolled studies of bisphosphonates in metastatic prostate cancer patients have shown encouraging results.

Objectives

The objective of this review was to determine the effectiveness of bisphosphonates in relieving pain in patients with bone metastases from prostate cancer.

Search methods

Studies were identified by electronic search of bibliographic databases including MEDLINE, EMBASE, CancerLit and the Cochrane Controlled Trials Register. Handsearching included Proceedings of American Society of Clinical Oncology and reference lists of all eligible trials identified.

Selection criteria

Randomised controlled studies comparing the effectiveness of bisphosphonates with placebo or open control for pain relief in patients with bone metastases from prostate cancer.

Data collection and analysis

Data were extracted from eligible studies and included study design, participants, interventions and outcomes. Comparable data were pooled together for meta-analysis with intention-to-treat principle. Outcomes included pain response, analgesic consumption, skeletal events (including pathological fractures, spinal cord compression, bone radiotherapy, bone surgery), prostate cancer death, disease progression, radiological response, PSA response, adverse events, performance status, quality of life and comparisons between different routes, doses and types of bisphosphonates.

Main results

One thousand nine hundred and fifty-five patients from ten studies were included in this review. The pain response rates were 27.9% and 21.1% for the treatment group and the control group, respectively, with an absolute risk difference of 6.8%.The OR for pain response was 1.54 (95% CI 0.97 to 2.44, P = 0.07), showing a trend of improved pain relief in the bisphosphonate group, although this was not statistically significant. The rates for skeletal events were 37.8% and 43.0% for the treatment group and the control group, respectively, with an absolute risk difference of 5.2%. The OR for skeletal events was 0.79 (95% CI 0.62 to 1.00, P = 0.05). A significant increase in nausea was observed in patients who received bisphosphonates compared to placebo. No increase in other adverse events was observed. There was no statistically significant difference between the bisphosphonate group and the control group in terms of prostate cancer death, disease progression, radiological response and PSA response. There are insufficient data to guide the choice of bisphosphonates or the dose and the route of administration .

Authors' conclusions

Bisphosphonates should be considered for patients with metastatic prostate cancer for the treatment of refractory bone pain and prevention of skeletal events. More research is needed to guide the choice of bisphosphonates, optimal treatment schedule as well as cost-benefit comparisons. Combining results from different studies is difficult because different tools were used to assess pain, and also, bisphosphonates vary considerably in potency. This review highlights the need for standardisation and co-ordination among researchers in cancer pain studies.

摘要

背景

雙磷酸鹽類用於晚期前列腺癌

在許多西方國家,前列腺癌是男性最常見的癌症。它的特徵是具有骨轉移的傾向,80%以上的晚期病人會發生這樣的情形。病人承受了疼痛、高鈣血症、骨折及脊髓壓迫等併發症的風險。這些病人主要接受荷爾蒙治療,但後來大多會轉為對荷爾蒙治療產生抗藥性。雙磷酸鹽類的作用在於抑制蝕骨細胞活性,對於轉移性前列腺癌是一種具有潛力的治療選擇。而且,它們已被發現可減少多發性骨髓瘤所導致骨轉移的疼痛。雙磷酸鹽類用於晚期前列腺癌的無對照組的早期研究,已顯示令人振奮的結果。

目標

本回顧之目的在於評估雙磷酸鹽類對前列腺癌併骨轉移病人之止痛效果。

搜尋策略

以電子搜尋MEDLINE、EMBASE、CancerLit及Cochrane Controlled Trials Register,以找出相關研究。手動搜尋包括了Proceedings of American Society of Clinical Oncology,以及找到的各種臨床試驗文章之參考文獻。

選擇標準

比較雙磷酸鹽類與安慰劑對前列腺癌併骨轉移病人的止痛效果的隨機對照或開放對照研究。

資料收集與分析

自合適的研究擷取資料,包括研究設計、受試者、介入方式及結果。匯集可比較的資料,以治療意向(intentiontotreat)原則加以統合分析(metaanalysis)。結果包括疼痛反應、止痛劑使用量、骨骼不良事件(包括病理骨折、脊髓壓迫、骨骼放射治療、骨骼手術)、前列腺癌致死率、疾病進展、放射影像上的反應、前列腺特異抗原反應、不良反應、一般身體活動能力狀態、生活品質以及雙磷酸鹽類不同途徑、劑量和種類間之比較。

主要結論

本回顧納入了來自10項研究中之1,955名病人。疼痛反應率在治療組和對照組分別是27.9%及21.1%,絕對風險(absolute risk)差異為6.8%。疼痛反應之odds ratio (OR)為1.54 (95% CI 0.97−2.44, P = 0.07),表示雙磷酸鹽類組有較佳止痛之趨勢,雖然此差異在統計上並不顯著。治療組和對照組在骨骼不良事件的比率分別為37.8%及43.0%,絕對風險差異為5.2%。骨骼事件之OR為0.79 (95% CI 0.62−1.00, P = 0.05)。接受雙磷酸鹽類的病人較之安慰劑,觀察到噁心顯著增加。其他不良反應並未增加。雙磷酸鹽類組和對照組之間,在前列腺癌致死、疾病進展、放射影像上的反應,及前列腺特異抗原反應上,並無統計顯著差異。沒有充分資料可用來指引雙磷酸鹽類的選擇或其劑量及投予途徑之差異。

作者結論

雙磷酸鹽類應考慮用於轉移性前列腺癌之病人,以治療難治之骨骼疼痛及預防骨骼不良事件。需要更多的研究來指引雙磷酸鹽類的選擇、最佳療程以及成本效益的比較。不同研究結果的合併是很困難的,因為使用了不同的方法來評估疼痛的程度,而且雙磷酸鹽類的效力具有相當差異。這項回顧突顯了癌症疼痛研究者之間標準化及協調的需要。

翻譯人

本摘要由臺灣大學附設醫院沈恆立翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

在許多西方國家,前列腺癌是男性最常見的癌症,它的特徵是具有骨轉移的傾向,80%以上的晚期病人會發生這樣的情形。病人承受了疼痛、高鈣血症、骨折及脊髓壓迫的風險。本回顧評估了雙磷酸鹽類對晚期前列腺癌相關症狀緩解的角色。接受雙磷酸鹽類的病人比起對照組病人,疼痛改善而且骨骼事件發生率降低。但接受雙磷酸鹽類的病人較之安慰劑,觀察到噁心顯著增加。雙磷酸鹽類似乎不會影響疾病進展或病人存活,然而,對於晚期前列腺癌,應視為一種緩解治療之選擇。

Résumé scientifique

Bisphosphonates dans le cancer avancé de la prostate

Contexte

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment rencontré chez les hommes dans de nombreux pays occidentaux. Il se caractérise par sa propension à générer des métastases osseuses chez plus de 80 % des patients souffrant d'un stade avancé de la maladie. Les patients sont exposés à des risques de complications, notamment des douleurs, une hypercalcémie, des fractures osseuses et une compression de la moelle épinière. Un traitement hormonal est le traitement de base pour ces patients mais la majorité d'entre eux vont ensuite devenir réfractaires aux hormones. Les bisphosphonates agissent en inhibant les activités ostéoclastiques et sont une option thérapeutique potentielle dans le cas d'un cancer métastatique de la prostate. De plus, ils se sont révélés efficaces pour réduire les douleurs des patients présentant des métastases osseuses suite à plusieurs myélomes. Des études précoces non contrôlées concernant l'administration de bisphosphonates chez les patients atteints d'un cancer métastatique de la prostate ont montré des résultats encourageants.

Objectifs

L'objectif de la présente revue était de déterminer l'efficacité des bisphosphonates à soulager la douleur chez les patients présentant des métastases osseuses dues à un cancer de la prostate.

Stratégie de recherche documentaire

Des études ont été identifiées par des recherches électroniques effectuées dans des bases de données bibliographiques incluant MEDLINE, EMBASE, CancerLit et le registre Cochrane des essais contrôlés. Des recherches manuelles ont été réalisées dans les actes de congrès de l'American Society of Clinical Oncology et les listes bibliographiques de l'ensemble des essais éligibles identifiés.

Critères de sélection

Des études contrôlées randomisées comparant l'efficacité des bisphosphonates à un placebo ou à un groupe témoin ouvert dans le soulagement de la douleur chez les patients présentant des métastases osseuses dues à un cancer de la prostate.

Recueil et analyse des données

Des données ont été extraites d'études éligibles et incluaient la conception de l'étude, les participants, les interventions et les résultats. Des données comparables ont été regroupées afin de réaliser une méta-analyse en intention de traiter. Les résultats incluaient la réponse à la douleur, la consommation d'analgésiques, des événements osseux (y compris des fractures pathologiques, une compression de la moelle osseuse, une radiothérapie osseuse, une chirurgie osseuse), les décès dus au cancer de la prostate, la progression de la maladie, la réponse radiologique, la réponse de l'APS, des événements indésirables, l'état des performances, la qualité de vie et des comparaisons entre différentes voies d'administration, doses et types de bisphosphonates.

Résultats principaux

Des patients, au nombre de 1 955, issus de dix études ont été inclus dans la présente revue. Les taux de réponse à la douleur étaient de 27,9 % et de 21,1 % pour le groupe de traitement et le groupe témoin, respectivement, avec une réduction absolue du risque de 6,8 %.Le RC de réponse à la douleur était de 1,54 (IC à 95 % 0,97 à 2,44, P = 0,07), avec une tendance vers une amélioration du soulagement de la douleur dans le groupe des bisphosphonates, bien qu'elle ne soit pas statistiquement significative. Les taux d'événements osseux étaient de 37,8 % et de 43,0 % pour le groupe de traitement et le groupe témoin, respectivement, avec une réduction absolue du risque de 5,2 %. Le RC concernant les événements osseux était de 0,79 (IC à 95 % 0,62 à 1,00, P = 0,05). Une augmentation significative des nausées a été observée chez les patients ayant pris des bisphosphonates par rapport à un placebo. Aucune augmentation des autres événements indésirables n'a été observée. Il n'y avait aucune différence statistiquement significative entre le groupe des bisphosphonates et le groupe témoin en termes de décès dus à un cancer de la prostate, de progression de la maladie, de réponse radiologique et de réponse de l'APS. Il n'existe pas suffisamment de données pour guider le choix des bisphosphonates ou de la dose et de la voie d'administration.

Conclusions des auteurs

Les bisphosphonates devraient être envisagés chez les patients atteints d'un cancer métastatique de la prostate afin de traiter des douleurs osseuses réfractaires et de prévenir des événements osseux. Davantage de recherches, ainsi que des comparaisons coûts-bénéfices, sont nécessaires pour guider le choix des bisphosphonates et du schéma thérapeutique optimal. Il est difficile de combiner les résultats issus des différentes études en raison de l'utilisation de plusieurs outils pour évaluer la douleur mais aussi de la variation considérable de la puissance des bisphosphonates. La présente revue met en évidence les besoins de standardisation et de coordination entre les chercheurs dans les études sur les douleurs cancéreuses.

Plain language summary

Bisphosphonates for advanced prostate cancer

Prostate cancer is the most common cancer in men in many western countries and is characterized by its propensity to spread to bone which occurs in more than 80% of patients with advanced disease. Patients are at risk of complications including pain, hypercalcaemia, bone fracture and spinal cord compression. The role of bisphosphonates for the palliation of symptoms associated with advanced prostate cancer, was evaluated in this review. Pain relief was improved, and the incidence of skeletal events was reduced in patients receiving bisphosphonates compared to control patients. A significant increase in nausea was observed in patients who received bisphosphonates compared to placebo. Bisphosphonates do not appear to influence disease progression or patient survival, however, they should be considered as a palliative option in advanced prostate cancer.

Résumé simplifié

Bisphosphonates dans le cancer avancé de la prostate

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment rencontré chez les hommes dans de nombreux pays occidentaux et se caractérise par sa propension à s'étendre jusqu'aux os chez plus de 80 % des patients souffrant d'un stade avancé de cette maladie. Les patients sont exposés à des risques de complications, notamment des douleurs, une hypercalcémie, des fractures osseuses et une compression de la moelle épinière. Le rôle des bisphosphonates, pour pallier les symptômes associés à un cancer avancé de la prostate, a été évalué dans la présente revue. Le soulagement de la douleur a été amélioré et l'incidence des événements osseux réduite chez les patients recevant des bisphosphonates par rapport aux patients témoins. Une augmentation significative des nausées a été observée chez les patients ayant pris des bisphosphonates par rapport à un placebo. Les bisphosphonates ne semblent pas influencer la progression de la maladie ou la survie des patients. Toutefois, ils doivent être considérés comme une option palliative dans le traitement d'un cancer avancé de la prostate.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 30th January, 2013
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary