Intervention Review

Medically assisted hydration for adult palliative care patients

  1. Phillip Good1,*,
  2. Russell Richard2,
  3. William Syrmis2,
  4. Sue Jenkins-Marsh2,3,
  5. Jane Stephens2

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 23 APR 2014

Assessed as up-to-date: 26 MAR 2014

DOI: 10.1002/14651858.CD006273.pub3


How to Cite

Good P, Richard R, Syrmis W, Jenkins-Marsh S, Stephens J. Medically assisted hydration for adult palliative care patients. Cochrane Database of Systematic Reviews 2014, Issue 4. Art. No.: CD006273. DOI: 10.1002/14651858.CD006273.pub3.

Author Information

  1. 1

    St Vincent's Private Hospital Brisbane, Mater Health Services, and Mater Research Institute – The University of Queensland, Palliative Care, Brisbane, Queensland, Australia

  2. 2

    St Vincent’s Private Hospital, Brisbane, Queensland, Australia

  3. 3

    Mater Research Institute - University of Queensland, Brisbane, Australia

*Phillip Good, Palliative Care, St Vincent's Private Hospital Brisbane, Mater Health Services, and Mater Research Institute – The University of Queensland, 411 Main Street, Kangaroo Point, Brisbane, Queensland, 4169, Australia. Phillip.Good@svha.org.au.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 23 APR 2014

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Many palliative care patients have reduced oral intake during their illness. The management of this can include the provision of medically assisted hydration with the aim of prolonging the life of a patient, improving their quality of life, or both. This is an updated version of the original Cochrane review published in Issue 2, 2008, and updated in February 2011.

Objectives

To determine the effect of medically assisted hydration in palliative care patients on their quality and length of life.

Search methods

We identified studies by searching the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, CANCERLIT, Caresearch, Dissertation abstracts, SCIENCE CITATION INDEX and the reference lists of all eligible studies, key textbooks and previous systematic reviews. The date of the latest search conducted on CENTRAL, MEDLINE and EMBASE was March 2014.

Selection criteria

All relevant randomised controlled trials (RCTs) or prospective controlled studies of medically assisted hydration in palliative care patients.

Data collection and analysis

We identified six relevant studies for this update. These included three RCTs (222 participants), and three prospective controlled trials (360 participants). Two review authors independently assessed the studies for quality and validity. The small number of studies and the heterogeneity of the data meant that a quantitative analysis was not possible, so we included a description of the main findings.

Main results

One study found that sedation and myoclonus (involuntary contractions of muscles) scores were improved more in the intervention group. Another study found that dehydration was significantly higher in the non-hydration group, but that some fluid retention symptoms (pleural effusion, peripheral oedema and ascites) were significantly higher in the hydration group. The other four studies (including the three RCTs) did not show significant differences in outcomes between the two groups. The only study that had survival as an outcome found no difference in survival between the hydration and control arms.

Authors' conclusions

Since the last version of this review, we found one new study. The studies published do not show a significant benefit in the use of medically assisted hydration in palliative care patients; however, there are insufficient good-quality studies to inform definitive recommendations for practice with regard to the use of medically assisted hydration in palliative care patients.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Medically assisted hydration to assist palliative care patients

Background

It is common for palliative care patients to have reduced fluid intake during their illness. Management of this condition includes discussion with the patient, family and staff involved, and may include the provision of fluids with medical assistance. This can be performed using a small plastic tube inserted into a vein or under the skin, or via a tube inserted into the stomach. It is unknown whether this treatment helps people to feel better or live longer.

Study characteristics

We searched the international literature for randomised controlled trials looking at the effects of medically assisted hydration in adults receiving palliative care. Randomised controlled trials allocate patients to one of two or more treatment groups in a random manner and provide the most accurate information on the best treatment. We conducted the searches in April 2013 and March 2014.

Key results and quality of evidence

We found only six studies looking at this issue. The studies did not show a significant benefit in the use of medically assisted hydration in palliative care patients; however, there are insufficient good-quality studies to make any definitive recommendations. . As a result, it is not possible to define the benefits and harms of this treatment clearly.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Hydratation médicalement assistée pour les patients adultes en soins palliatifs

Contexte

De nombreux patients en soins palliatifs réduisent leur prise orale pendant leur maladie. La prise en charge de ce problème peut comprendre l'administration d'une hydratation médicalement assistée dans le but de prolonger la vie du patient, d'améliorer sa qualité de vie, ou les deux. Ceci est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée dans le numéro 2, 2008 et mise à jour en février 2011.

Objectifs

Déterminer l'effet de l'hydratation médicalement assistée chez les patients en soins palliatifs sur leur qualité de vie et leur durée de vie.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons identifié des études en consultant le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, CINAHL, CANCERLIT, Caresearch, Dissertation abstracts, SCIENCE CITATION INDEX et les références bibliographiques de toutes les études éligibles, des ouvrages clés et des revues systématiques précédentes. La dernière recherche réalisée dans CENTRAL, MEDLINE et EMBASE a eu lieu en mars 2014.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) ou études contrôlés prospectives pertinents portant sur l'hydratation médicalement assistée chez les patients en soins palliatifs.

Recueil et analyse des données

Nous avons identifié six études pertinentes pour cette mise à jour. Elles comprenaient trois ECR (222 participants) et trois essais contrôlés prospectifs (360 participants). Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité et la validité des études. En raison du petit nombre d'études et de l'hétérogénéité des données, il n'a pas été possible de réaliser une analyse quantitative ; nous avons donc inclus une description des résultats principaux.

Résultats Principaux

Une étude a observé une plus grande amélioration des scores de sédation et de myoclonie (contractions involontaires des muscles) dans le groupe d'intervention. Une autre étude a observé que la déshydratation était significativement plus élevée dans le groupe ne recevant pas l'hydratation, mais que certains symptômes de rétention de liquides (effusion pleurale, œdème périphérique et ascite) étaient significativement plus fréquents dans le groupe recevant l'hydratation. Les quatre autres études (incluant les trois ECR) n'ont pas montré de différence significative en termes de résultats entre les deux groupes. La seule étude ayant la survie en critère de jugement n'a trouvé aucune différence en termes de survie entre les bras d'hydratation et témoin.

Conclusions des auteurs

Depuis la dernière version de cette revue, nous avons trouvé une nouvelle étude. Les études publiées ne montrent pas de bénéfice significatif de l'utilisation de l'hydratation médicalement assistée chez les patients en soins palliatifs ; cependant, il n'existe pas suffisamment d'études de bonne qualité pour fournir des recommandations définitives pour la pratique en ce qui concerne l'utilisation de l'hydratation médicalement assistée chez les patients en soins palliatifs.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Hydratation médicalement assistée pour les patients adultes en soins palliatifs

Hydratation médicalement assistée pour aider les patients en soins palliatifs

Contexte

Il est courant, chez les patients en soins palliatifs, de réduire leur prise de liquide pendant leur maladie. La prise en charge de ce problème comprend la discussion avec le patient, la famille et le personnel impliqué, et peut impliquer l'administration de liquide avec une assistance médicale. Cela peut être réalisé à l'aide d'un petit tube en plastique inséré dans une veine ou sous la peau, ou via un tube inséré dans l'estomac. Nous ignorons si ce traitement aide les personnes à se sentir mieux ou à vivre plus longtemps.

Caractéristiques des études

Nous avons effectué des recherches dans la littérature internationale pour les essais contrôlés randomisés examinant les effets de l'hydratation médicalement assistée chez les adultes en soins palliatifs. Dans les essais contrôlés randomisés, les patients sont assignés de manière aléatoire à un groupe de traitement parmi deux ou plusieurs. Ces essais fournissent l'information la plus précise sur le meilleur traitement. Nous avons effectué les recherches en avril 2013 et mars 2014.

Résultats principaux et qualité des preuves

Nous n'avons trouvé que six études portant sur cette question. Les études n'ont pas montré de bénéfice significatif de l'utilisation de l'hydratation médicalement assistée chez les patients en soins palliatifs ; cependant, il n'existe pas suffisamment d'études de bonne qualité pour émettre des recommandations définitives. Par conséquent, il n'est pas possible de définir clairement les bénéfices et les effets délétères de ce traitement.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 22nd July, 2014
Traduction financée par: Financeurs pour le Canada : Instituts de Recherche en Santé du Canada, Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, Fonds de recherche du Québec-Santé et Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux; pour la France : Ministère en charge de la Santé